Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (18)
Questions / Réponses (1 / 17)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Slade, Poison, Star Rats, Sweet
- Membre : Vinnie Vincent Invasion , Alice Cooper, Black Country Communion
- Style + Membre : Ace Frehley
 

 Site Officiel (2209)
 Myspace (811)

KISS - Dressed To Kill (1975)
Par POWERSYLV le 14 Janvier 2007          Consultée 13903 fois

Le troisième album est souvent un cap crucial dans la carrière d'un groupe et KISS n'échappe pas à la règle. En effet, rarement dans la carrière du combo on trouvera un tel moment charnière que cette année 1975. Les 4 hommes tout comme leur mentor Neil Boggart (patron de Casablanca Records) savent pertinemment qu'ils jouent à quitte ou double. En effet et comme il l’est rappelé dans les chroniques des 2 opus précédents, bien que les concerts soient un franc succès, les ventes d’albums ne décollent pas et la maison de disques se pose des questions sur cet investissement. Que manque-t-il au groupe pour que la mayonnaise prenne réellement sur disque ?

C’est Neil Boggart qui trouve la solution et qui décide carrément de s’impliquer dans la production du disque, avec le groupe. On reste en famille et on se paie le luxe d’aller enregistrer au mythique Electric Lady Studios à New-York. Pour que ça prenne, il faut selon Boggart un hymne fédérateur, un refrain entêtant, un titre que les teenagers américains et du monde entier puissent reprendre en chœurs lors des grandes messes kissiennes. Les 4 hommes se mettent à composer et pondent l’immédiat « Rock And Roll All Nite » qui devient le véritable premier hit de KISS reconnu en son temps. « Rock And Roll All Nite » degage une côté spontané, simple et frais qui plait : rock’n roll, fun, « party every day » … tout ici décrit la philosophie de KISS et le groupe ne peut se passer depuis de la jouer en concert. Le single est un bon succès et entre dans le top U.S. Dans ce sillage, l’album Dressed To Kill revient globalement à quelquechose de plus direct après un Hotter Than Hell un peu plus touffu. Il faut dire que le son est meilleur aussi.

Pas mal de hits dans cet album qui clôt la première trilogie de KISS. Il y a « Rock Bottom » et son intro douce qui trompe tout le monde puisqu’un riff assassin prend l’auditeur à rebrousse-poil juste derrière. Le caractère machiste qu’affectionne le groupe s’y révèle, tout comme sur « C’Mon And Love Me », irrésistible hymne rock’n roll. Quelques minutes plus tard, KISS redevient lourd mais groovy et sensuel avec « She » (Ace donne de sa personne et de son instrument sur ce titre, tant sur l’intro que sur le solo) avant qu’un « Love Her All I Can » bien remuant laisse encore une fois Ace Frehley faire des merveilles. Ces 2 dernières chansons sont des vestiges de WICKED LESTER. Enfin, malins comme des singes, « Rock’n Roll All Nite » termine le disque en feu d’artifice … histoire d’encourager les fans - à une époque où le vinyle était roi et où il ne suffisait pas d’appuyer sur un bouton pour choisir sa piste – à écouter le reste du disque ;).

D’autres titres sont excellents aussi, même s’ils sont moins cités en référence. « Room Service » donne le ton du disque dans une démarche bien rock’n roll qui le raccroche au premier album. Irrésistible. Idem pour « Ladies In Waiting » où Gene laisse s’exprimer ses hormones mââââââles. Plus groovy, « Two Timer » possède des relents stoniens dans la façon de sonner, surtout dans les guitares. Avec « Getaway » on retrouve Peter Criss au chant : le batteur félin à la voix éraillée donne de la couleur à ce titre bien sautillant au riff râpeux. « Anything For My Baby » est lui aussi bien rock’n roll, dans le plus pur style KISS mais est à mon sens le titre le plus anecdotique du disque.

Dressed To Kill est le premier album de KISS à atteindre le top 30 américain, un score honorable et bien meilleur que pour les 2 premiers opus mais encore en deça des espérances d’un label au bord de la banqueroute. Il fallait quelquechose de plus pour enfoncer le clou et faire de KISS un groupe incontournable. Une idée germe alors dans les esprits … Alors comme ça, la force de KISS, c’est le live ? Les fans veulent du live ? Ils vont en avoir. Ils veulent le meilleur ? Ils vont avoir le meilleur. Une idée géniale qui va enfin combler les attentes du groupe et de son équipe. Quelques mois après ce Dressed To Kill, le double Alive ! va pulvériser les charts américains et envoyer KISS vers le panthéon du rock …

A lire aussi en HARD ROCK par POWERSYLV :


KISS
Creatures Of The Night (1982)
Quand le bisou redevient "mordant" ...

(+ 1 kro-express)



SUPREME MAJESTY
Danger (2003)
Hard rock

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   ALANKAZAME

 
   (2 chroniques)



- Paul Stanley (chant, guitare)
- Gene Simmons (chant, basse)
- Ace Frehley (guitare, chant)
- Peter Criss (batterie, chant)


1. Room Service
2. Two Timer
3. Ladies In Waiting
4. Getaway
5. Rock Bottom
6. C'mon And Love Me
7. Anything For My Baby
8. She
9. Love Her All I Can
10. Rock & Roll All Nite



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod