Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (22)
Questions / Réponses (1 / 17)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Slade, Poison, Star Rats, Sweet
- Membre : Vinnie Vincent Invasion , Alice Cooper, Black Country Communion
- Style + Membre : Ace Frehley
 

 Site Officiel (2277)
 Myspace (885)

KISS - Dressed To Kill (1975)
Par DARK BEAGLE le 8 Mai 2018          Consultée 216 fois

Le principal problème des trois premiers albums de KISS, c’est qu’ils précèdent un Live mythique, "Alive!", qui les enterre. Peut-être pas littéralement pour les deux premiers, mais pour ce "Dressed To Kill", le constat est des plus accablants. Cela relève du fait que KISS a du mal à retrouver la flamme qu’il dégageait sur scène en studio et les classiques de cet opus en particulier le sont grâce aux versions que l’on trouve sur "Alive!".

Si vous avez terminé de m’insulter, permettez-moi de poursuivre. "Dressed To Kill" porte la marque de Paul Stanley, il est le compositeur principal sur ce disque et couplé à la production relativement soft de Neil Bogart, cela donne un album un peu mou de genou, à l’image de "Rock And Roll All Nite". Oui, ce titre est un classique intemporel, mais pas dans cette version-là, avec ce refrain qui peine à décoller, qui n’a pas la fougue de son pendant live. Encore une fois, "Alive!" fait beaucoup de mal à ce disque.

Ici, même Ace Frehley semble un peu fatigué, son "Getaway" n’a pas la force de "Parasite" ou de "Cold Gin", "Rock Bottom" relève un peu la tête sans être fou fou non plus. "C’mon And Love Me" et "She" haussent le niveau de façon bien plus satisfaisante, mais là encore, l’ombre de "Alive!" laisse des traces. Bref, tout cela est bien surestimé et ne devrait pas mériter tous les éloges qui lui sont faits.

"Dressed To Kill" est donc un album mitigé, qui souffre comme ses deux grands frères d’un manque de pêche, mais il accuse d’autres faiblesses que les autres n’ont pas forcément. "Alive!" arrivera donc à point nommé pour empêcher le groupe de couler littéralement. La suite, c’est de l’histoire, des albums plus forts, plus maîtrisés, parfois en roue libre, quelque fois pitoyables, mais la KISSmania va bientôt déferler sur le monde…

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


SLADE
Slade Alive! (1972)
Born to be wiiiiiiiiild!




RUSH
Signals (1982)
Savoir survivre dans les années 80


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   ALANKAZAME
   DARK BEAGLE

 
   (3 chroniques)



- Paul Stanley (chant, guitare)
- Gene Simmons (chant, basse)
- Ace Frehley (guitare, chant)
- Peter Criss (batterie, chant)


1. Room Service
2. Two Timer
3. Ladies In Waiting
4. Getaway
5. Rock Bottom
6. C'mon And Love Me
7. Anything For My Baby
8. She
9. Love Her All I Can
10. Rock & Roll All Nite



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod