Recherche avancée       Liste groupes



      
LIVE  |  DVD

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

1973 Queen
  At The Bbc
1974 Queen Ii
  Sheer Heart Attack
1975 A Night At The Opera
1976 A Day At The Races
1977 News Of The World
1978 Jazz
1979 Live Killers
1980 The Game
  Flash Gordon
1982 Queen On Fire - Live At ...
  Hot Space
1984 The Works
1986 A Kind Of Magic
  Live At Wembley Stadium
1989 The Miracle
1991 Innuendo
1995 Made In Heaven
2002 The Queen Symphony - Tol...
2005 Return Of The Champions
  Killer Queen : A Tribute...
2008 The Cosmos Rocks
2009 Live In Ukraine
2014 Live At The Rainbow '74
2015 A Night At The Odeon
 

- Style : The Darkness , Sweet, Magnum, Rush
- Style + Membre : Queen + Paul Rodgers
 

 Site Officiel (506)
 Youtube Channel (535)
 Myspace (514)

QUEEN - On Fire - Live At The Bowl [2004] (1982)
Par JEFF KANJI le 22 Septembre 2014          Consultée 2880 fois

Alors que je me repais toujours de cet inespéré "Live At The Rainbow ‘74" dont le groupe nous a gâtés à la rentrée 2014, il est temps de faire un bond huit ans plus tard, après les grands succès et à un moment où la cote de popularité du groupe, qui a atteint son maximum en 77, va commencer à s’étioler, notamment à cause d’un festif "Jazz" que peu de monde comprend, de la conquête du marché américain avec un sage "The Game" à l’ambition artistique mesurée, et un "Hot Space" en avance sur son temps et un peu inégal.

C’est aussi l’époque où QUEEN commence à remplir des stades en Argentine (concert for Kampuchea et tournée sud-américaine). Freddie touchera de moins en moins son piano sur scène et s’occupera de prendre les foules à bras-le-corps prenant dans le même temps un rôle d’icône gay en adoptant sa caractéristique moustache. Et bien que "Hot Space" ait généré des dissensions inédites au sein du groupe (Brian se sentant mis de côté et Roger peu enclin à suivre la voie ouverte par John et dévorée par Freddie), le groupe reste toujours uni sur scène et fort de son succès américain devient un monstre dans ce domaine.

Lorsqu’il clôt la tournée européenne, le show est parfaitement rôdé pour accueillir les 65000 fans anglais dans l’enceinte du Bowl de Milton Keynes. Quand les quatre protagonistes rentrent sur scène, ça arrache, au son du "The Hero" de "Flash Gordon". Mais les looks ont changé en même temps que la décennie. On est plus proche de "Rock Montreal" c’est indéniable sauf qu’un élément change considérablement la donne. Le concert est en plein air et de la propreté de la salle de concert on passe à la sauvagerie d’un stade où le son réagit aussi différemment que le groupe. On commence à s'approcher de Wembley '86 dans l'esprit.

À titre de comparaison avec "Rock Montreal", les versions de ce "Live At The Bowl" sonnent plus larges et plus agressives d’un certain côté, à l’image de Freddie qui parcourt des kilomètres de praticable pour chanter aux quatre coins de la scène avec, fait plutôt rare pour être signalé, un micro sans fil, sans la traditionnelle perchette qui y est habituellement reliée. Je ne vous ai d’ailleurs jamais expliqué que cet artefact provenait de l’une des premières dates de QUEEN, au cours de laquelle le pied de micro de Freddie s’est brisé en deux, laissant la perchette seule reliée au micro. Accessoire de scène dont Freddie joue énormément ici, après être arrivé sur scène en blanc, portant une imposante veste blanche, frappée d’un éclair noir rappelant le logo de "Flash Gordon" et se saisissant de la foule au son de cette version Fast toujours redoutable de "We Will Rock You" qui donne le ton. Et très tôt QUEEN va avoir à cœur de défendre son nouvel opus, avec un peu de maladresse de la part du chanteur, disant aux gens qu’il ne s’agit que d’un seul disque, qu’ils ont voulu expérimenter avant de proposer des versions musclées de "Action This Day" ou "Back Chat".

Musclé c’est le mot. Si les boîtes à rythmes sont arrivées en studio avec Mack, Roger reprend toute sa place en concert pour redonner un feeling Rock prégnant à ses morceaux, et particulièrement à "Another One Bites The Dust" et "Dragon Attack" que j’ai toujours préférés en live. Le groupe dispose des services de Morgan Fischer (ex-MOTT THE HOOPLE) aux claviers. Il sera remplacé dès l'issue de la tournée européenne par Fred Mandel, checkez la géniale version de "Crazy Little Thing..." jouée au Japon pour comprendre que QUEEN n'aura aucun mal à lui demander de jouer sur "The Works". C’est d’ailleurs parfois perturbant scéniquement, car si le cinquième musicien abat un travail impressionnant, c’est assez surprenant d’écouter un solo de clavier ("Action This Day") sans voir personne le jouer, ou encore d’écouter une proéminente ligne de basse ("Staying Power") sans bassiste sur scène… Oui car en effet, c’est inédit, vous verrez sur ce titre John Deacon se saisir d’une guitare Fender pour assurer les parties en son clair du morceau.

En outre le montage vidéo de ce concert, malgré quelques passages trahissant les outrages du temps sur les bandes que la restauration exceptionnelle n’a pas permis de rectifier, est bien vu, et si la qualité d’image n’égale pas le 35mm de "Rock Montreal" (on est sur un grain plus similaire à celui de Wembley), on sent que l’équipe connaît mieux le répertoire des Anglais : plus de Brian injustement absent des images. La caméra s’attarde même beaucoup sur John Deacon, qui faisait plus que le mériter, portant le groove de ce concert du bout des doigts. Aussi le montage intelligent permet de ne pas apercevoir les deux casses de corde que subit Brian May pendant le concert (notamment au milieu de "Dragon Attack" où la section rythmique en profite pour glisser une petite improvisation bienvenue). C’est pourquoi on voit régulièrement revenir Brian avec une copie Guild à la place de sa Red Special. Le concert était bien un one-off et en professionnel, le groupe sait gérer ce genre d’incident. De la même manière, il faut occuper le public quand ce pauvre Brian, décidément pas à la fête, et victime d’une coupure de son qui dure pas loin de dix secondes durant son traditionnel solo de guitare.

En sus, le groupe nous a régalé en nous proposant quelques bonus de cette tournée, notamment cette belle version de "Teo Torriatte" interprétée à un public japonais aux pieds de la Reine et qui profite également de "Put Out The Fire" au cœur d’un medley comprenant "Now I’m Here" et "Dragon Attack". Les interviews des membres du groupe révèlent une maturité après dix ans de carrière qui leur donne un côté vieux briscards. Néanmoins et malgré les envies d’ailleurs évoquées par Freddie Mercury, les membres du groupe sont très concernés par la mise en scène de leurs shows, en témoigne ce nouveau rig de lumières dont ils ont supervisé la conception et dont ils sont visiblement très fiers.

Pour son deuxième DVD live, QUEEN nous propose une sortie incontournable que l’on n’attendait plus. La sortie du DVD de Wembley a motivé les troupes qui n’a depuis de cesse de gâter ses fans puisque ce seront pas moins de trois autres Lives (quatre avec l’adjonction du deuxième concert de Wembley) qui seront commercialisés dans les dix ans.

4/5.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


DEF LEPPARD
Pyromania (1983)
1/3 hard + 1/3 fm + 1/3 heavy = album parfait

(+ 2 kros-express)



QUEEN
A Night At The Odeon [2015] (1975)
Un piano assorti à mon justaucorps


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Freddie Mercury (chant, piano, guitare sur 17)
- John Deacon (basse, guitare sur 6)
- Roger Taylor (batterie, chant)
- Brian May (guitare, chant, piano sur 10)
- Morgan Fischer (claviers)


1. Flash (intro)
2. The Hero
3. Action This Day
4. Play The Game
5. Staying Power
6. Somebody To Love
7. Now I’m Here
8. Dragon Attack
9. Now I’m Here (reprise)
10. Love Of My Life
11. Save Me
12. Back Chat
13. Get Down, Make Love
14. Guitar Solo
15. Under Pressure
16. Fat Bottomed Girls
17. Crazy Little Thing Called Love
18. Bohemian Rhapsody
19. Tie Your Mother Down
20. Another One Bites The Dust
21. Sheer Heart Attack
22. We Will Rock You
23. We Are The Champions
24. God Save The Queen

- Stadthalle, Vienna
1. Another One Bites The Dust
2. We Will Rock You
3. We Are The Champions
- Live In Japan
4. Flash / The Hero
5. Now I'm Here
6. Impromptu
7. Put Out The Fire
8. Dragon Attack
9. Now I'm Here (reprise)
10. Crazy Little Thing Called Love
11. Teo Torriatte



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod