Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1973 Queen
  At The Bbc
1974 Queen Ii
  Sheer Heart Attack
1975 A Night At The Opera
1976 A Day At The Races
1977 News Of The World
1978 Jazz
1979 Live Killers
1980 The Game
  Flash Gordon
1982 Queen On Fire - Live At ...
  Hot Space
1984 The Works
1986 A Kind Of Magic
  Live At Wembley Stadium
1989 The Miracle
1991 Innuendo
1995 Made In Heaven
2002 The Queen Symphony - Tol...
2005 Return Of The Champions
  Killer Queen : A Tribute...
2008 The Cosmos Rocks
2009 Live In Ukraine
2014 Live At The Rainbow '74
2015 A Night At The Odeon
 

- Style : The Darkness , Sweet, Magnum, Rush
- Style + Membre : Queen + Paul Rodgers
 

 Site Officiel (506)
 Youtube Channel (535)
 Myspace (515)

QUEEN - On Fire - Live At The Bowl [2004] (1982)
Par JEFF KANJI le 11 Octobre 2014          Consultée 1860 fois

Si tout va bien, avant la mort de Brian May et Roger Taylor, nous aurons peut-être droit à une couverture quasi-intégrale des tournées du groupe et ainsi jauger de sa progression et profiter des changements audacieux que pouvait opérer QUEEN d’une tournée à l’autre, veillant à toujours défendre son album sur scène, même quand celui-ci est décrié… Comme le sera "Hot Space" en 1982.

Car ça n’a pas toujours été la fête pour QUEEN ni pour ses fans. D’un côté, ce "Live At The Bowl" est le premier enregistrement Live commercialisé depuis le "Live At Wembley ’86" de 1992. Autant dire que les fans de QUEEN ont entendus parler de ce show donné dans le stade de Milton Keynes en clôture du Hot Space Tour et qu'ils ont été patients. De plus, il est intéressant car il se situe à une période charnière pour QUEEN. La grandeur de 77 est un peu en train de s’estomper et le Hard Rock peine à franchir le cap des années 80, entraînant la plupart de ses représentants vers le split ou le creux de la vague. QUEEN continuera son bonhomme de chemin en expérimentant à fond, parvenant même à se faire une place convoitée sur le marché américain avec "Another One Bites The Dust". Il survivra à la décennie, sacrifiant sa facette la plus Hard.

On notera d’ailleurs que dorénavant, à l’exception de "Hammer To Fall", les singles du groupe seront beaucoup moins sauvages et toucheront le grand public de façon plus large. Quand QUEEN sort "Hot Space", il s’essaie à la Disco Funk alors en train de prendre son essor, au risque de décontenancer un public qui avait déjà trouvé "Jazz" expérimental, et "The Game" un peu trop gentil et épuré, loin de la grandiloquence du milieu des années 70. QUEEN débarque en foutant le bordel en ce mois de juin 1982, au martèlement de "Flash" et de "The Hero" avant d’enchaîner directement sur "Action This Day". QUEEN présente de la nouveauté, mais de la nouveauté Pop Rock où la voix de Freddie s’affirme virile et où la guitare de Brian May commence à plus faire de l’habillage que du riffing pur. Si on reconnaît toujours cette sonorité caractéristique, la Red Special se fait moins Heavy.

On sent d’ailleurs le groupe entre deux feux, assurant avec arrogance par la voix de Freddie avoir eu l’envie d’essayer des nouveaux sons et les rassurant quand même : ils n’ont pas perdu leur feeling Rock’N’Roll… Et en effet, il est toujours là, et ce malgré le synthé basse de "Staying Power" joué par Morgan Fischer (qui ne fera pas long feu, remplacé dès la tournée américaine qui suit par Fred Mandel, qu’on retrouvera sur "The Works"). Le Hot Space Tour est le premier où QUEEN s’adjoint les services d’un claviériste de session, laissant davantage de latitude à Freddie pour occuper le devant de scène. Et on sent qu’il aime ça le bougre, plaisantant dès que l’occasion lui est laissée, comme lorsqu’on lui apporte une guitare acoustique il précise que dix ans auparavant il connaissait trois accords, et que dix ans plus tard il n’en connaissait toujours que trois (c’est un jeu, on sait que le chanteur a notamment écrit les riffs de "Bohemian Rhapsody"). Il institutionnalise aussi ses fameuses joutes vocales.

Avec une setlist inédite à l’époque, ce "Live At The Bowl" rentre dans la discographie live de QUEEN par la grande porte avec seulement neuf titres en commun avec Wembley et surtout des versions définitives de "Somebody To Love" et "Fat Bottomed Girls". Les parfaits inédits que "Live Killers" ne pouvaient combler sont délectables, notamment ce "Save Me" qui donne l’occasion à Brian May de tâter du piano (son premier instrument). L’apport de Morgan Fischer peut lui être vu sous deux angles différents : il permet à QUEEN de jouer live des morceaux déjà bien envahis par le synthé ("Staying Power", "Action This Day" et son solo de clavier, fait quasi-unique chez QUEEN si l’on excepte celui plus connu de "I Want To Break Free"), mais il contribue aussi à ancrer ce concert dans son époque.

Tout juste peut-on regretter l’absence de "Put Out The Fire", pourtant le titre le plus Hard de « Hot Space » mais s’insérant moins bien dans une setlist qui s’ouvre au grand public, l’enchaînement final "We Will Rock You"/"We Are The Champions" et "Bohemian Rhapsody" ayant déjà pris depuis trois ans une position figée dans les setlists du groupe.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


DEF LEPPARD
Retro Active (1993)
La compilation qui voulait être un album




NEGATIVE
Karma Killer (2008)
Opération séduction : Finlande


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Freddie Mercury (chant, piano, guitare sur cd2-5)
- John Deacon (basse, guitare sur cd1-6)
- Roger Taylor (batterie, chant)
- Brian May (guitare, chant, piano sur cd1-10)
- Morgan Fischer (claviers)


1. Flash
2. The Hero
3. Action This Day
4. Play The Game
5. Staying Power
6. Somebody To Love
7. Now I’m Here
8. Dragon Attack
9. Now I’m Here (reprise)
10. Love Of My Life
11. Save Me
12. Back Chat

1. Get Down, Make Love
2. Guitar Solo
3. Under Pressure
4. Fat Bottomed Girls
5. Crazy Little Thing Called Love
6. Bohemian Rhapsody
7. Tie Your Mother Down
8. Another One Bites The Dust
9. Sheer Heart Attack
10. We Will Rock You
11. We Are The Champions
12. God Save The Queen



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod