Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  DVD

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

1973 Queen
  At The Bbc
1974 Queen Ii
  Sheer Heart Attack
1975 A Night At The Opera
1976 A Day At The Races
1977 News Of The World
1978 Jazz
1979 Live Killers
1980 The Game
  Flash Gordon
1982 Queen On Fire - Live At ...
  Hot Space
1984 The Works
1986 A Kind Of Magic
  Live At Wembley Stadium
1989 The Miracle
1991 Innuendo
1995 Made In Heaven
2002 The Queen Symphony - Tol...
2005 Return Of The Champions
  Killer Queen : A Tribute...
2008 The Cosmos Rocks
2009 Live In Ukraine
2014 Live At The Rainbow '74
2015 A Night At The Odeon
 

- Style : The Darkness , Sweet, Magnum, Rush
- Style + Membre : Queen + Paul Rodgers
 

 Site Officiel (517)
 Youtube Channel (555)
 Myspace (524)

QUEEN - Live At The Rainbow '74 [2014] (1974)
Par JEFF KANJI le 8 Septembre 2014          Consultée 7863 fois

Tous les ans, et c’est une aubaine pour le fan invétéré que je suis, Brian May et Roger Taylor fouillent dans leurs archives pour rendre hommage à cet immense groupe que fut QUEEN. Et à l’heure où l’on attend avec impatience "Queen Forever" qui contiendra les premiers inédits de QUEEN avec Freddie Mercury et John Deacon depuis 1995, et que le QUEEN Extravaganza parcourt le monde en tant que tribute officiel, l’alchimie inattendue avec Adam Lambert a ramené nos deux briscards sur les planches, boostés par un rappel de leur back catalogue auquel il ne touchaient quasi plus, si ce n’est le temps de l’exhumation d’un "Now I’m Here" pour rappeler les origines franchement Hard du combo.

Mais il y avait ces bandes, sensées constituer le premier album live du groupe et qui dormaient depuis près de quarante ans au fond des tiroirs… QUEEN, alors arnaqué par son management, se retrouve, à l’issue de la tournée Sheer Heart Attack, complètement aux abois, et la prise en main par John Reid, alors manager d’Elton John, va pousser le groupe sur la réalisation d’un album qui devra mettre tout le monde d’accord, sans quoi le groupe sera voué au split. Ce disque, nous le connaissons tous, c’est "A Night At The Opera". Il va condamner la sortie de "Live At The Rainbow" et le pousser dans les oubliettes, même si la vidéo de ce concert a filtré de manière plus ou moins complète (et de plus ou moins bonne qualité) depuis des années devenant l’un des bootlegs les plus copiés.

Aujourd’hui est venu le moment de réhabiliter totalement ces enregistrements. Si le format double CD contient l’intégralité de deux shows, le DVD propose uniquement celui plus roboratif de la tournée Sheer Heart Attack, donné au Rainbow Theater de Londres en novembre 1974. "Killer Queen" vient de cartonner grâce à Top The Pops et QUEEN est en pleine ascension, stylistiquement et scéniquement. Un sens de la mise en scène observable dès les premiers moments de ce show, où QUEEN, met en scène son arrivée aux accords du majestueux "Procession" avant que le quartette assomme l’auditorium aux premières notes de "Now I’m Here", où Freddie, avec toute la fougue de ses 28 ans, balance les fameux « Hear I stand… » où sa voix dédoublée s’envole au son du palm-muting heavy de Brian May, et où les pêches du sonic volcano permettent entrapercevoir Freddie avec sa tunique blanche ailée designée par Zanda Rhodes.

Avec bien moins de moyens que sur le Hot Space Tour, et une scène de taille bien plus réduite (une scène de théâtre), QUEEN développe son Hard Rock avec envie et classe. Freddie bouge déjà beaucoup sans pour autant en rajouter tellement, si ce n’est via le look, maquillé et équipé en ongles noirs (ce dont il s’amuse d’ailleurs en s’adressant au public, recherchant les ongles blancs). La meilleure surprise, outre une superbe remise à niveau du son qui permet d’apprécier la sonorité naturelle de chaque instrument (notamment la batterie de Roger Taylor) et de constater que les gars n’y allaient pas à moitié sur les chœurs ("Son And Daughter", "Ogre Battle"), c’est de voir un John Deacon tout jeunot alors bien plus expressif scéniquement, moins reclus dans son coin, et redoutable basse en main. À l’époque, le bougre ose appuyer quelques chœurs, voire carrément s’accoler à Freddie avant de prendre le devant de la scène ("Liar").

L’image a en revanche un peu pâti des outrages du temps et on observe quelques traînées un peu baveuses ainsi qu’un grain pas toujours optimum, mais rien qui ne gâche vraiment le plaisir, pas plus en tout cas que les mêmes défauts observés sur "Queen On Fire – Live At The Bowl" mais elle permet de réaliser à quel point le groupe est rodé ! Il n’est pas rare de voir certains passages rallongés (notamment sur "Father To Son") dans un esprit jam bien dans le ton de l’époque, et le groupe se reprendre pour enchaîner avec de petits appels subtils, sans même se regarder.

Pour l’amateur de Pop ou du QUEEN commercial, cet achat n’est assurément pas une bonne idée, la setlist s’arque-boutant sur les trois premiers opus, les plus Hard et grandiloquents du groupe (si l’on excepte le chef d’œuvre à venir en 1975, déjà annoncé par ce "God Save The Queen" encore inédit). En revanche, pour l’amateur de Heavy et de Hard seventies, c’est le pied ! Les morceaux ne manquent à ni de pêche, ni d’énergie, exécutés en sus avec une maestria incroyable. Freddie Mercury, à qui on reprocha longtemps de ne pas reproduire ses mélodies avec fidélité en live, s’évitant de nombreuses acrobaties (à cause en grande partie de l’unique accès au "Live At Wembley") est un frontman encore un peu vert mais plein de verve, conquérant dans les aigus, et puissant tout au long du concert. Son rapport au public est déjà en train de se mettre en place et il n’a aucun mal à le faire interagir avec lui. Tout juste appréciera-t-on que malgré la confiance qu’il a en lui, le groupe évite l’arrogance, présentant ses morceaux de manière simple bien que parfois pompeuse.

"Live At The Rainbow ‘74" est un témoignage indispensable à tout amateur de Hard qui se familiarisera avec une formation bien plus intéressante et innovante pour le style que ce que son avenir plus radio-friendly le laissait croire. Encore une sortie de grande qualité de la part de la Reine.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


QUEEN
Jazz (1978)
Les filles à gros cul feront la course aujourd'hui !

(+ 1 kro-express)



RAINBOW
Long Live Rock'n Roll (1978)
Jamais deux sans trois

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Freddie Mercury (chant, piano)
- John Deacon (basse, triangle)
- Roger Taylor (batterie, chant)
- Brian May (guitare, chant, ukulele)


1. Procession
2. Now I’m Here
3. Ogre Battle
4. Father To Son
5. White Queen (as It Began)
6. Flick Of The Wrist
7. In The Lap Of The Gods
8. Killer Queen
9. The March Of The Black Queen
10. Bring Back That Leroy Brown
11. Son And Daughter
12. Guitar Solo
13. Son And Daughter (reprise)
14. Keep Yourself Alive
15. Drum Solo
16. Keep Yourself Alive (reprise)
17. Stone Cold Crazy
18. Liar
19. In The Lap Of The Gods… Revisited
20. Big Spender
21. Modern Times Rock’n’roll
22. Jailhouse Rock
23. God Save The Queen

- Bonus Tracks
1. Son And Daughter
2. Guitar Solo
3. Son And Daughter (reprise)
4. Modern Times Rock’n’roll



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod