Recherche avancée       Liste groupes



      
LIVRE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1973 Queen
  At The Bbc
1974 Queen Ii
  Sheer Heart Attack
1975 A Night At The Opera
1976 A Day At The Races
1977 News Of The World
1978 Jazz
1979 Live Killers
1980 The Game
  Flash Gordon
1982 Queen On Fire - Live At ...
  Hot Space
1984 The Works
1986 A Kind Of Magic
  Live At Wembley Stadium
1989 The Miracle
1991 Innuendo
1995 Made In Heaven
2002 The Queen Symphony - Tol...
2005 Return Of The Champions
  Killer Queen : A Tribute...
2008 The Cosmos Rocks
2009 Live In Ukraine
2014 Live At The Rainbow '74
2015 A Night At The Odeon
2018 Bohemian Rhapsody : The ...
2019 Bohemian Rhapsody
 

- Style : Wild Horses [uk], Jim Steinman, Styx, Slade, Meat Loaf, Rush, Magnum, Sweet, The Darkness
- Membre : Film, Rock Aid Armenia
- Style + Membre : Brian May, Queen + Adam Lambert, Queen + Paul Rodgers, Smile
 

 Site Officiel (926)
 Youtube Channel (1061)
 Myspace (894)

QUEEN - Les Photographies De Neal Preston (2020)
Par DARK BEAGLE le 27 Mai 2021          Consultée 656 fois

Quand on vous dit QUEEN, quels mots vous viennent spontanément à l’esprit ? Ceux qui apprécient le groupe trouveront de nombreux superlatifs et d’autres termes signifiant la grandeur de ce groupe qui aura marqué son époque et bien plus encore. Ceux qui détestent y iront avec acidité, pointant que le groupe est tellement à la lisière du genre qu’il ne mériterait même pas que l’on s’attarde sur lui dans ces pages. Un mot que j’associe volontiers avec le groupe anglais, c’est iconique. Vous vous souvenez de cette photo prise à Wembley où l’on voit Freddie Mercury cambré en arrière, le micro et sa barre dans les mains, dans une posture totalement Rock’N’Roll ? Son auteur est Neal Preston et il a compilé certains de ses plus beaux clichés dans un livre paru en pleine période de Noël – le cadeau parfait pour les fans en somme.

Neal Preston est un photographe connu pour avoir travaillé énormément dans l’univers de la musique, et notamment du Rock. Avant de suivre QUEEN sur de nombreuses tournées mondiales – du News Of The World Tour en 1977 à la dernière en 1986, le Magic Tour. Avec QUEEN, il aura connu énormément de choses : la montée de la gloire, le fait de jouer dans des lieux de plus en plus grands, le déchaînement de folie en Amérique du Sud – contrée alors peu habituée aux concerts de Rock et où les prestations du groupe se faisaient sous haute sécurité – jusqu’à cette apothéose qu’était le Live Aid où Mercury et sa bande a tout atomisé en vingt minutes.

Nous autres, lecteurs, suivons donc l’évolution du groupe au travers une série de photographies. Certaines sont archi-connues, d’autres – assez nombreuses – sont inédites. Preston les a sorties de ses cartons pour l’occasion et nous découvrons les musiciens sur scène et backstage, tour à tour souriants et décontractés avant de présenter une mine plus concentrée. Un chapitre est également consacré aux roadies, les mecs (et la nana) de l’ombre dont le rôle est très important pour le bon déroulement d’un concert. Cela donne lieu à une anecdote plutôt amusante concernant Gerry Stickells, qui fut le tour-manager de QUEEN. Paix à son âme.

L’une des parties les plus intéressantes de ce livre réside dans les chapitres consacrés aux tournées en Amérique du Sud en 1981. Certaines photographies (dont celle de la couverture) font, quelque part, froid dans le dos. Vous vous imaginez aller à un concert où la police militaire assurerait le service de sécurité ? Non ? Moi non plus et pourtant ce fut un jour une réalité pour certains. Là encore Preston livre quelques anecdotes qui font rire jaune – en texte ou via des photographies. Après, est-ce pire que l’affreux t-shirt vert pomme du "Point Of Know Return" de KANSAS que porte Brian May ? Chacun est libre de juger.

Quelque part, je suis heureux que le livre ne se termine pas sur des clichés de l’enterrement de Freddie Mercury, cela nous est épargné, comme dans "Bohemian Rhapsody" au final. Si le film se terminait sur le Live Aid, le livre s’achève donc sur le Magic Tour, une autre forme d’apothéose pour le groupe – qui pouvait seulement penser qu’il n’y aurait plus de concerts de la formation classique de QUEEN ? Certaines photographies sont réellement épiques. Mercury était le roi des postures héroïques sans qu’il ne soit ridicule. D’autres prêtent à sourire, comme celle prise dans les coulisses du Live Aid où Lady D. serre la main de Roger Taylor ; et là de penser si le batteur a été fidèle à sa réputation et aurait fait du gringue à la Princesse.

En revanche, certains points sont un peu décevants. Seules les dates concernant l’Amérique du Nord – et du Sud – sont indiquées de 1977 à 1982. Certes, nous pouvons alors légitimement penser que Preston n’officiait pas en Europe à cette période, ni même au Japon, mais c’est un peu dommage quand même. Cela peut être du détail, mais pour le fan, ça peut avoir une espèce d’importance. Ensuite, il y a finalement bien trop peu de textes, trop peu de légendes sous les photos (1) pour bien restituer tout le contexte et glisser çà et là quelques anecdotes de tournées, sans entrer dans les frasques et le vulgaire, mais parler un peu de certaines rencontres immortalisées par l’objectif. Le cliché seul est parlant, mais libre d’interprétation et ça s’avère un peu frustrant. Enfin bon, je soupçonne Jeff Kanji de donner des détails à n’importe qui simplement en jetant un simple coup d’œil sur un cliché. Hum… Faudrait que je le mette au défi.

Ce livre est un très bel ouvrage pour les yeux. Surtout pour ceux des fans qui auront accès à certains instantanés de l’époque qui n’avaient jamais été publiés jusqu’à présent. Pour cela, tous les fous furieux amateurs de QUEEN devraient se jeter sur ce bouquin qui fait son poids, en se disant bien qu’il n’est pas particulièrement informatif et qu’un travail supplémentaire aurait pu être fait à ce niveau. Mais ne boudons pas notre plaisir. Même si ce livre tombe un peu au bon moment (le succès de "Bohemian Rhapsody" y est-il étranger ?), il demeure très agréable à feuilleter, doucement, pour se souvenir pour les plus chanceux qui auront pu voir QUEEN sur scène, ou tout simplement pour vivre par procuration ce que devait être un concert de ce groupe hors normes. The show must go on les gars…

(1) en fait, vous les trouvez à la fin de l'ouvrage. Mais ça reste laconique.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


BLUE ÖYSTER CULT
Fire Of Unknown Origin (1981)
Le Culte de l'Huître Bleue




Rory GALLAGHER
Tattoo (1973)
Dans la peau et pas ailleurs


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Neal Preston (photographies, texte)


1. Avant Propos De Roger Taylor Et Brian May
2. Introduction
3. News Of The World Tour, Amérique Du Nord 1977
4. The Jazz Tour, Amérique Du Nord 1978
5. The Game Tour, Amérique Du Nord 1980
6. L'equipe De Queen
7. South America Bites The Dust Tour, 1981
8. Gluttons For Punishment Tour, Amérique Du Sud 1981
9. The Hot Space Tour, Amérique Du Nord 1982
10. Live Aid, Royaume Uni 1985
11. The Magic Tour, Europe 1986
12. Epilogue



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod