Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD-POP-PROG BAROQUE  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1973 Queen
  At The Bbc
1974 Queen Ii
  Sheer Heart Attack
1975 A Night At The Opera
1976 A Day At The Races
1977 News Of The World
1978 Jazz
1979 Live Killers
1980 The Game
  Flash Gordon
1982 Queen On Fire - Live At ...
  Hot Space
1984 The Works
1986 A Kind Of Magic
  Live At Wembley Stadium
1989 The Miracle
1991 Innuendo
1995 Made In Heaven
2002 The Queen Symphony - Tol...
2005 Return Of The Champions
  Killer Queen : A Tribute...
2008 The Cosmos Rocks
2009 Live In Ukraine
2014 Live At The Rainbow '74
2015 A Night At The Odeon
 

- Style : Meat Loaf, The Darkness , Sweet, Magnum, Rush, Styx, Slade, Wild Horses [uk]
- Membre : Film
- Style + Membre : Queen + Paul Rodgers
 

 Site Officiel (694)
 Youtube Channel (714)
 Myspace (667)

QUEEN - Deep Cuts 3 (2011)
Par JEFF KANJI le 31 Mars 2019          Consultée 675 fois

Les quarante ans de QUEEN ont été dignement fêtés par la réédition de tout son back-catalogue enfin dûment remasterisé et aujourd'hui en mars 2019, alors que le biopic consacré à l'Histoire de QUEEN et de son frontman Freddie Mercury vient de rafler quatre oscars, dont bien évidemment celui du meilleur son, il est temps pour moi de boucler cette série de chroniques dédiées aux compilations "Deep Cuts" qui ont accompagné la ressortie des albums des Anglais.

Le troisième volume couvre la période la plus vaste, à savoir onze années : celles comprises entre la sortie de "The Works" et du posthume "Made In Heaven", soit cinq albums qui verront le groupe se réapproprier peu à peu son propre style pour le moderniser. "Deep Cuts 3" propose en outre (c'est l'un des petits intérêts de ces compilations) une version nette de "It's A Beautiful Day (Reprise)" avec le fameux "Yeah" final originellement sur une piste à part de "Made In Heaven", ainsi qu'une version indépendante de "Khashoggi's Ship" dotée d'une intro batterie jusqu'ici inédite (rien d'extraordinaire cependant), le morceau étant initialement l'enchaînement en segue de "Party" dans la tradition QUEEN-ienne.

Les "Deep Cuts" plongent surtout au cœur d'une discographie remplie de pépites dont beaucoup n'ont jamais fait l'objet de singles ni trouvé le chemin des "Greatest Hits". Peu de groupes à ma connaissance peuvent se permettre de sortir autant des sentiers battus et espérer toucher un large public. Et chacune a sa couleur (et je ne parle pas au sens propre, quoique) et son but. Et ce qui saute très rapidement aux oreilles à l'écoute ce troisième volume, c'est qu'il met un immense coup de projecteur sur la voix de Freddie. Au début des années 80, ce dernier s'arroge la quasi exclusivité du chant, là où les leads étaient davantage partagés par le passé. Et surtout la période qui suit la fameuse "Magic Year", voit notamment le groupe arrêter les tournées pour préserver la santé de son vocaliste, qui de son côté adopte un mode de vie plus sain et apprend beaucoup de sa collaboration avec Montserrat Caballé.

À partir de ce moment-là, son chant rauque surpuissant privilégié jusqu'à "A Kind Of Magic" va laisser place à une palette d'expressivité qui sublime celle qu'il possédait au milieu des années 70. D'ailleurs avec seulement quatre titres (presque tous extraits de "The Works", ce qui est logique étant donné que la grande majorité des pièces de son successeur seront des singles au succès colossal), dont un "Is This The World We Created…?" sur lequel la voix du frontman manque de partir en cacahuète, la période 84-86 montre un vocaliste qui ressemble à celui qui maîtrise des arènes entières, comme celle de Wembley, trois fois en un an (Live Aid plus Magic Tour), avec des démonstrations de force parfois herculéennes ("Machines" avec son refrain qui ferait exploser les cordes vocales de n'importe quel chanteur), quitte à pécher sur les nuances comme "One Year Of Love" qui révèle toutefois toute la sensibilité du vocaliste.

Il y a un avant et un après HIV si l'on peut dire, et le dernier titre de la galette est également le dernier enregistré par le frontman qui ne reviendra jamais le terminer. Et dans un registre intime et émotionnel à la "One Year Of Love", qui succède au lyrisme féminin d'un "Love Of My Life", "Mother Love" se pose en testament hanté plus que chanté d'un Freddie si proche de la fin, où sa voix était alors au zénith, dans une foultitude de nuances qui lui donnaient une palette d'expression quasi infinie. J'ai d'ailleurs toujours trouvé intelligent cette manière dont on remonte le temps en fin de chanson, pour réentendre Freddie, sous le pseudo Larry LUREX, reprendre "Goin' Back", avant que les pleurs de bébé ne nous ramènent au point d'origine.

De "Made In Heaven" à "Was It All Worth It?" (quel titre que celui-ci décidément, et le véritable testament musical de Freddie, une réflexion sur sa vie d'artiste, avec ce qu'il faut d'irrévérencieux et de fantasque pour que ça passe), de la déchirante "Don't Try So Hard" au chant encore une fois phénoménal à la délicatesse du toucher de Brian sur "Bijou", son seul (quasi) instrumental écrit pour QUEEN, "Deep Cuts 3" rappelle avec panache ce qui fait de Freddie Mercury un des plus grands parmi les plus grands, et combien la combinaison de ces quatre talents en était le meilleur support.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


MSG
One Night At Budokan (1982)
Parfait best of initiatique




DEEP PURPLE
The Official (overseas) Live Series – Graz 1975 (2014)
Burn the austrian oak


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- John Deacon (basse, claviers)
- Brian May (guitare, claviers, chœurs, chant sur 15)
- Freddie Mercury (chant, chœurs, piano, claviers)
- Roger Taylor (batterie, percussion, chœurs, claviers)
- -
- Steve Gregory (saxophone sur 10)
- Lynton Naiff (arrangement cordes sur 10)


1. Made In Heaven
2. Machines (or Back To Humans)
3. Don't Try So Hard
4. Tear It Up
5. I Was Born To Love You
6. A Winter's Tale
7. Ride The Wild Wind
8. Bijou
9. Was It All Worth It?
10. One Year Of Love
11. Khashoggi's Ship
12. Is This The World We Created…?
13. The Hitman
14. It's A Beautiful Day (reprise)
15. Mother Love



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod