Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COFFRET

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Ce Coffret
 


 

1973 Queen
  At The Bbc
1974 Queen Ii
  Sheer Heart Attack
1975 A Night At The Opera
1976 A Day At The Races
1977 News Of The World
1978 Jazz
1979 Live Killers
1980 The Game
  Flash Gordon
1982 Queen On Fire - Live At ...
  Hot Space
1984 The Works
1986 A Kind Of Magic
  Live At Wembley Stadium
1989 The Miracle
1991 Innuendo
1995 Made In Heaven
2002 The Queen Symphony - Tol...
2005 Return Of The Champions
  Killer Queen : A Tribute...
2008 The Cosmos Rocks
2009 Live In Ukraine
2014 Live At The Rainbow '74
2015 A Night At The Odeon
 

- Style : The Darkness , Sweet, Magnum, Rush
- Style + Membre : Queen + Paul Rodgers
 

 Site Officiel (508)
 Youtube Channel (537)
 Myspace (516)

QUEEN - On Air (2016)
Par JEFF KANJI le 6 Février 2017          Consultée 1182 fois

Quand en 1989, alors que la promo de "The Miracle" bat son plein, sort de nulle part "Queen At The Beeb", sorti aussi avec une autre pochette sous le titre "Queen At The BBC", les fans de QUEEN ont de quoi être heureux : les prestations sélectionnées ramènent aux débuts du groupe et permettent de se replonger dans le Hard bariolé qu'il pratiquait alors, proposant des versions alternatives, plus crues, voire parfois antérieures à leur publication sur album ; ce fut notamment le cas des quatre premiers titres, précédant la publication de "Queen" de plusieurs mois. Il ne faut pas oublier non plus qu'à ce moment-là, QUEEN n'a rien sorti depuis trois ans et que ses membres ont vaqué à leur occupations chacun de leur côté.

Mais les chanceux qui écoutaient les sessions de John Peel, les fameux Sounds Of The 70s, et qui suivaient le groupe passionnément, savaient que la BBC n'avait permis que l'exhumation d'une infime partie des enregistrements réalisés par la Reine. Comme QUEEN n'a visiblement plus de problème à se replonger dans ses débuts, que le succès retentissant du "Live At The Rainbow '74" a dû fortement encourager, Brian May et Roger Taylor profitent de cette période où la BBC ouvre ses archives pour proposer une anthologie complète des six sessions enregistrées pour l'institution britannique entre février 1973 et octobre 1977. Bien évidemment, le concept de QUEEN à la radio ("on air" comme disent les Brits) est exploité à fond et une version deluxe renfermant pas moins de six CDs compile les interviews du groupe diffusés sur la BBC jusqu'à 1992. En sus, à défaut de nous présenter des Lives complets (ce qui me fait personnellement rager), on retrouve sur le CD 3 plusieurs extraits de trois concerts, dont le tout premier concert de QUEEN enregistré, au Golders Green, cette scène du West End transformé en studio de télévision par la BBC au cours des années soixante, des extraits de la tournée sud-américaine de 81 (le concert au Morumbi Stadium) et du concert de Mannheim donné au cours du Magic Tour tous diffusés par la BBC. On peut nourrir une certaine frustration et j'avoue que je me suis pour le coup concentré sur le principal en faisant l'acquisition de la version deux CDs qui comprend les fameuses sessions.

La première, déjà connue, est édifiante puisqu'elle intervient cinq mois avant la parution de "Keep Yourself Alive" et qu'à ce moment-là, personne n'a encore jamais écouté un enregistrement de QUEEN (à part peut-être quelques potes qui ont eu la chance d'écouter les démos des De Lane Lea studios) et il faut se mettre à la place de l'auditeur qui se prend "My Fairy King" dans les esgourdes ! QUEEN choisit les quatre meilleurs titres de son futur LP et ce qu'on peut remarquer, si l'on compare aux versions studios, c'est que le groupe a déjà sacrément peaufiné ses arrangements et cela s'explique par le fait que le groupe a utilisé les backing tracks qu'il était en train de réaliser pour son album. Ainsi le résultat des sessions est un mix entre ce que le groupe était en train d'enregistrer aux studios Trident et à la BBC. Toujours est-il qu'enregistrer, même en overdubbant seulement des morceaux aussi chiadés dans les arrangements en une seule journée représente un véritable tour de force.

Au moment de la sortie de "Queen", le groupe revient aux Langham studios pour une deuxième session, qui présente de nouveau "Liar" et "Keep Yourself Alive" dans des versions plus maîtrisées ainsi qu'une avant-première avec "See What A Fool I've Been" qui avait sa place dans le cœur du groupe (on la retrouve sur tous les Lives de cette époque), mais qui étrangement, à l'instar de ce que faisaient les Beatles quelques années plus tôt ne trouvera pas sa place sur un album du groupe (avant les derniers remasters de 2011) mais sera la face B de "Seven Seas Of Rhye". En outre, le groupe présente une version de "Son And Daughter" sur vitaminée, plus live d'une certaine manière.

La troisième session intervient peu de temps après au moment où "Queen" est déjà sorti et où la composition pour "Queen II" a déjà débuté. Et ironiquement le groupe procède un peu de la même manière en ressortant une nouvelle version d'un titre réalisé lors de la précédente session, à savoir "Son And Daughter" qui dans cette version prend enfin toute son ampleur même si les raccords au moment où Brian se met à jouer avec la vitesse des bandes et l'empilement des harmonies se font clairement entendre. Quel plaisir de voir "Great King Rat" s'inviter à la fête et l'inédit "Ogre Battle" prendre l'auditeur par surprise avec son riff Heavy, donnant une image partielle de ce que sera l'ambitieux "Queen II". On peut aussi remarquer que "Modern Times Rock'N'Roll" se distingue par une prise de son plus brute qui lui rend davantage justice ; même le chant de Roger Taylor est meilleur.

À partir de la quatrième session, le décalage est impressionnant, à l'image de celui qui existe entre les deux concerts du Rainbow de 1974. Cette session a bien la couleur de la tournée "Queen II" avec une version de "White Queen" bien plus conforme à ce que le groupe jouait en live, en particulier les parties de piano de Freddie qui viennent participer à la mélancolie de cette perle méconnue. On sera par contre relativement surpris par cette version plus mesurée de "Modern Times Rock'N'Roll" que je n'aurais pas imaginée préférée par le groupe. La version de "Nevermore" propose une interprétation tellement habitée de Freddie, tant au piano qu'au chant, qu'elle égale sans peine l'originale et ce malgré son aspect faussement dépouillé.

La session d'octobre 1974 voit un groupe en pleine bourre entré dans l'ère "Sheer Heart Attack" avec une approche plus raisonnable, une flamboyance maîtrisée et une approche plus calculée. Mais le tour de force d'avoir reproduit les prouesses vocales de "Flick Of The Wrist" - l'un des meilleurs titres de l'album – et de "Now I'm Here", d'avoir opté pour "Stone Cold Crazy", ce titre collaboratif très speed et pour le moins évident "Tenement Funster" montrent que le groupe tient à véritablement mettre en valeur sa facette la plus Rock, au moment où "Killer Queen" caracole dans les charts.

Il faut attendre "News Of The World" et la consécration mondiale pour voir revenir une dernière fois QUEEN jouer une session BBC, et celle-ci est peut-être la plus intéressante du lot, car le groupe y revisite sans complexe les enregistrements studios, à l'image de ce "We Will Rock You" très court, suivi par l'unique version studio existante de la version rapide, qui ouvrira désormais les concerts à la place de "Procession", un "Spread Your Wings" toujours aussi beau et plus épique encore avec ce final enlevé et rallongé remplaçant avantageusement le fade out de l'original, et pour finir ce "It's Late" où des expérimentations en chassent d'autres, les plans tapping de Brian May étant remplacés par des bruitages extra-terrestres de Red Special et d'ad libs d'un Freddie qui joue avec les delays à l'image de ce qu'il faisait sur "The Prophet's Song" et qu'il continuera sur "Get Down Make Love", dont l'on devine les contours. C'est une ballade au piano qui vient conclure ce document historique avec un Freddie étonnant de crédibilité en bluesman mélancolique.

Une nouvelle fois je vous ai écrit une bonne tartine mais il y avait pas mal à dire pour vous donner un aperçu de ce "On Air" et surtout vous décider ou non à poser une oreille dessus, cette nouvelle sortie, si elle est bien sûr extrêmement excitante pour les fans car on y entend de nouveaux enregistrements pour la plupart inédits, le sera beaucoup moins pour le simple amateur qui aime bien QUEEN, pour qui cette double-galette ne sera pas indispensable du tout.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


The DARKNESS
Hot Cakes (2012)
Les gâteaux de mamie sont toujours aussi bons !




QUEEN
Live At Wembley Stadium [2011] (1986)
We are the champions of the world


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Freddie Mercury (chant, piano)
- Brian May (guitare, chœurs)
- John Deacon (basse, chœurs)
- Roger Taylor (batterie, chœurs)


- Session 1
1. My Fairy King
2. Keep Yourself Alive
3. Doing All Right
4. Liar
- Session 2
5. See What A Fool I've Been
6. Keep Yourself Alive
7. Liar
8. Son And Daughter
- Session 3
9. Ogre Battle
10. Modern Times Rock'n'roll
11. Great King Rat
12. Son And Daughter

- Session 4
1. Modern Times Rock'n'roll
2. Nevermore
3. White Queen (as It Began)
- Session 5
4. Now I'm Here
5. Stone Cold Crazy
6. Flick Of The Wrist
7. Tenement Funster
- Session 6
8. We Will Rock You
9. We Will Rock You (fast)
10. Spread Your Wings
11. It's Late
12. My Melancholy Blues



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod