Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (13)
Questions / Réponses (6 / 50)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1974 Kiss
  Hotter Than Hell
1975 Dressed To Kill
  Alive!
1976 Destroyer
  Rock And Roll Over
1977 Love Gun
  Alive Ii
1978 Kiss Meets The Phantom O...
  Ace Frehley
  Gene Simmons
  Peter Criss
  Paul Stanley
1979 Dynasty
1980 Unmasked
1981 Music From The Elder
1982 Creatures Of The Nigh...
1983 Lick It Up
1984 Animalize
1985 Asylum
1987 Crazy Nights
  Exposed
1989 Hot In The Shade
1992 Revenge
1993 Alive Iii
1996 Kiss Unplugged
1998 Psycho Circus
2009 Sonic Boom
2012 Monster
2016 Kiss Rocks Vegas
 

- Style : Slade, Poison, Star Rats, Sweet
- Membre : Vinnie Vincent Invasion , Alice Cooper, Black Country Communion, Black Sabbath
- Style + Membre : Ace Frehley
 

 Site Officiel (2313)
 Myspace (920)

KISS - Sonic Boom (2009)
Par DARK BEAGLE le 10 Août 2018          Consultée 241 fois

KISS est de retour, plus de dix ans après un "Psycho Circus" qui s’approchait plus du psycho drame qu’autre chose. Peter Criss a été viré, Ace Frehley s’est barré pour renouer avec sa carrière solo. Il en résultait un "Anomaly" de très belle facture, qui enterre complètement ce "Sonic Boom" de ses anciens employeurs. À ce niveau, on ne peut plus vraiment parler de collègues, encore moins d’amis. Parce que "Sonic Boom" n’est pas un très bon album, peut-être parce qu’il sent le réchauffé et qu’il ne propose absolument rien de neuf vu que la ligne directrice est de taper dans le style des ’70 sans la moindre vergogne.

Retrouver Eric Singer derrière les fûts n’est pas franchement une surprise. Ce dernier a déjà enregistré deux albums avec KISS (les très bons "Revenge" et "Carnival Of Souls") et il a un solide background de musicien (BLACK SABBATH, Lita FORD, ALICE COOPER, il y a franchement pire comme CV). Tommy Thayer n’est pas franchement une surprise non plus, ce dernier collaborant avec son ami Gene Simmons depuis "Hot In The Shade". Mais contrairement à l’époque de Eric Carr et de Vinnie Vincent, sur la tournée promo de "Creatures Of The Night", les petits nouveaux n’ont pas droit à leur propre maquillage, ils récupèrent ceux de leurs prédécesseurs, avec le look qui va avec. Ainsi, Eric devient le Chat et Tommy… Tommy, il usurpe le rôle du Spaceman.

Parce qu’au bout d’un moment, il faut arrêter de se focaliser sur le fait que les musiciens soient grimés ou non pour dire qu’un disque de KISS est un chef d’œuvre ou non. Parce que "Sonic Boom", ce n’est pas du grand KISS. Ce n’est pas indigne non plus, ça vaut toujours mieux qu’un "Unmasked" ou qu’un "Crazy Nights", mais ce n’est pas franchement beaucoup plus glorieux. Et ce, pour plusieurs raisons.

Déjà, la production n’a pas de charme, elle est étrangement trop moderne pour un disque qui cherche à flirter avec les années 70 et le début des années 80 au niveau du son et du style. Ensuite, le duo de têtes pensantes accuse son âge de façon assez dramatique, Paul Stanley en particulier, dont la voix souffre des ravages du temps (et du fait d’avoir fait n’importe quoi sur scène pendant des décennies derrière le micro). Gene Simmons, quant à lui, s’est assagi. N’espérez pas voir le Démon en action, il va être posé tout du long. Vomir du sang, d’accord. Grogner, hausser le ton derrière le micro, non.

Et il y a Tommy Thayer qui n’apporte rien, sauf un moment de grande gêne vu qu’il passe son temps à singer sans la moindre vergogne Ace Frehley, sans en avoir le talent. D’ailleurs, "When Lightning Strikes" est un titre passable, sans plus. Aussitôt écouté, aussi vite oublié en quelque sorte. Bref, il continue sur sa lancée de titres anecdotiques écrits pour KISS, sauf qu’ici, il chante. Sans rien apporter de plus non plus.

Mais heureusement, il y a un vrai classique sur ce disque, "Modern Day Delilah", ouverture géniale au riff direct et irrésistible, qui renoue pleinement avec ce qu’est un « tube » chez KISS : refrain qui fait mouche, lignes mélodiques simples mais efficaces et ce qu’il faut de talent pour rendre ce titre imparable. Le reste, malheureusement, n’atteint jamais ce niveau, sans forcément être mauvais, mais terriblement convenu et donc, prévisible.

"Sonic Boom", ce n’est pas un comeback, c’est un disque de plus dans une discographie forcément inégale, mais qui contient son lot de classiques. Celui-ci n’en sera assurément pas un mais il permet de faire perdurer la légende et à défaut d’être génial de bout en bout, et surtout d’offrir un titre brillant à des fans qui en demandaient certes plus. Mais on ne peut pas tout avoir et à défaut de grives, on bouffe des merles.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


TRIUMPH
Triumph (1976)
Groupe majeur oublié




RUSH
Signals (1982)
Savoir survivre dans les années 80


Marquez et partagez




 
   AAARGH

 
   ALANKAZAME
   DARK BEAGLE

 
   (3 chroniques)



- Paul Stanley (guitare et chant)
- Gene Simmons (basse et chant)
- Eric Singer (batterie et chant)
- Tommy Thayer (guitare et chant)



1. Modern Day Delilah
2. Russian Roulette
3. Never Enough
4. Yes I Know (nobody's Perfect)
5. Stand
6. Hot And Cold
7. All For The Glory
8. Danger Us
9. I'm An Animal
10. When Lightning Strikes
11. Say Yeah

1. Deuce
2. Detroit Rock City
3. Shout It Out Loud
4. Hotter Than Hell
5. Calling Dr. Love
6. Love Gun
7. I Was Made For Lovin' You
8. Heaven's On Fire
9. Lick It Up
10. I Love It Loud
11. Forever
12. Christine Sixteen
13. Do You Love Me
14. Black Diamond
15. Rock And Roll All Nite

1. Deuce
2. Hotter Than Hell
3. C'mon And Love Me
4. Watchin' You
5. 100,000 Years
6. Rock And Roll All Nite



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod