Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  DVD

Commentaires (4)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Edguy, Chroming Rose, Armory, Ape, Iron Savior, Primal Fear, Heavens Gate, Manigance, Hibria, Soulhealer, Shockmachine, Insania, Metalium, Heavenly, Montany, Scanner, Zonata, Steel Attack, Lovebites, The Storyteller
- Membre : Andi Deris , Rawhead Rexx, The German Panzer , Pink Cream 69, Michael Kiske , Roland Grapow , Beautiful Sin, Unisonic, Symfonia, Masterplan, Place Vendome
- Style + Membre : Gamma Ray, Serious Black
 

 Site Officiel D'helloween (1840)
 Myspace (722)
 Chaîne Youtube (690)

HELLOWEEN - United Alive (2019)
Par JEFF KANJI le 21 Octobre 2019          Consultée 1062 fois

La réunion d'HELLOWEEN avec ses plus légendaires ex-ressortissants aura fait grand bruit et il me semblait évident que cette tournée appelée à devenir légendaire serait filmée. Et elle le fut. Et comme l'audio du Live à Madrid sorti conjointement montrait à quel point l'exécution avait été pensée et réfléchie dans le détail, il fallait se douter que la captation ferait elle aussi les choses en grand. Filmé en haute définition et dans des contextes différents : un show en club (São Paulo), un autre dans une salle plus importante en Europe (Madrid), la prestation de Prague (c'est Sofia qui avait été choisie pour "Live On 3 Continents") ainsi que la prestation toute puissante du Wacken Open Air 2018, le plus récent des concerts, les autres ayant été captés fin 2017.

Le groupe ayant un catalogue pour le moins vaste, il a régulièrement procédé à quelques menues modifications sur sa setlist, les concerts parisiens contenaient notamment "Why?" ou encore "Kids Of Century" mais pas "Rise And Fall" ou encore "March Of Time". Et le groupe nous a gâtés en proposant une setlist exhaustive (pas très éloignée de ce qu'a fait BLIND GUARDIAN a plus grande échelle avec son "Live Beyond The Spheres"), nous réservant tout de même quelques petits bonus sur le deuxième DVD avec des versions alternatives de "Halloween" et "Dr Stein" et les titres "Kids Of Of The Century" et "March Of Time" (mêmes versions que sur le cd bonus de "United Alive In Madrid").

Une setlist ultime : la totalité du premier "Keeper" est jouée à l'exception de "Twilight Of The Gods", et une partie non-négligeable du second, compos de Michael Kiske non incluses, et une grande majorité des albums du combo se trouvent représentés à l'exception de "Chameleon", "Rabbit Don't Come Easy", "Keeper Of The Seven Keys: The Legacy", "Gambling With The Devil" et le petit dernier "My God-Given Right". Mais ce n'est pas tout ! À l'image du somptueux "Live On 3 Continents" qui proposait des prises alternatives pour certains morceaux, avec une petite citrouille en incrustation, "United Alive" propose une expérience moins interactive avec l'auditeur, mais plus réussie, car les transitions entre les différentes dates sont préparées par des petites animations proches de celles de Seth & Doc (ceux qui ont assisté à l'une des dates savent de quoi je parle mais j'y reviendrai dans les bonus), qui nous indiquent vers quelle destination nous allons nous diriger. Ainsi les transitions sont fluides et le show est tellement bien réglé que les interactions avec le public deviennent une part non-négligeable du spectacle. Et ça HELLOWEEN l'a bien compris. Si les cadrages permettent de mettre en avant une camaraderie non feinte entre les différents membres du maintenant septette, celles avec le public sont loin d'être oubliées, et les extraits du Wacken possèdent une puissance démesurée créée par quasi neuf mois de tournée et presque cent mille personnes dans le public.

Les moments d'émotion sont nombreux (la battle virtuelle qui voit les caisses d'Ingo Schwichtenberg se faire une place dans le show, moment émouvant lors du concert, et qui parvient le rester une fois sur support vidéo), presque autant que ceux de fun ("Mos-Kai-To"), ce qui m'amène naturellement à parler de l'âme que possède cette aventure, bien mise en valeur lors des interviews qui voient chacun des membres se confier avec lucidité sur ses relations avec les uns et les autres et se faire dresser le portrait par ses camarades. On y apprend qu'Andi et Michi étaient faits pour s'entendre, que Sascha a un rôle très important en coulisses et une faculté à imposer ses points de vue qu'on ne soupçonne pas (et qui suscite un immense respect de la part de ses camarades), que Kai tape sur les nerfs d'Andi en étant quasi systématiquement à la bourre, ou encore qu'il a retrouvé son pote de beuverie Markus, après vingt ans, le fait que ce même Kai a été partie prenante immédiatement en souhaitant pousser les trois guitares en avant et en apprenant une part non négligeable du répertoire post "Keeper" pour les besoins de la scène, et que Michi se voit bien renouveler la setlist à 70% et sentir le groupe capable de proposer des shows d'égale intensité.

Et HELLOWEEN semble parti pour une belle aventure et a tellement soigné son visuel qu'il a décidé de mettre particulièrement en avant le travail de ses animateurs vidéo en proposant un best of des visuels présentés pendant les concerts sur écran géant, ainsi que l'intégrale des animations de Seth & Doc, les petites citrouilles qui venaient se charger des transitions sur un ton humoristique et que le groupe a choisi d'éditer pour la fluidité du concert vidéo, un choix judicieux à mon avis.

HELLOWEEN domine de la tête et des épaules son sujet, avec ses poses jouissives à trois guitares, ce Kai Hansen qui a retrouvé sa célèbre V rouge, Kiske les sommets stratosphériques qui étaient les siens (à noter que le groupe a revu son accordage à la hausse, ce qui profite à tous les titres, les anciens n'étant qu'à peine plus bas (ce qui laisse songeur sur les capacités vocales de Michi, ce que les concerts avec UNISONIC avaient par ailleurs déjà montré), et ceux d'Andi reprenant des couleurs, à l'image de "Perfect Gentleman" ou encore "Why". D'ores et déjà le Blu-ray de l'année alliant perfection d'exécution, de réalisation, de concept et de mise en images.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


KELDIAN
Outbound (2013)
2013 : le podium des outsiders




BLIND GUARDIAN
Somewhere Far Beyond (1992)
Le petit BLIND GUARDIAN illustré

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Andi Deris (chant)
- Michael Kiske (chant)
- Kai Hansen (guitare, chant)
- Michael Weikath (guitare)
- Sascha Gerstner (guitare, choeurs)
- Markus Grosskopf (basse)
- Dani Löble (batterie)


- Dvd 1
1. Halloween
2. Dr Stein
3. I'm Alive
4. If I Could Fly
5. Are You Metal?
6. Rise And Fall
7. Waiting For The Thunder
8. Perfect Gentleman
9. Kai's Medley
- Starlight
- Ride The Sky
- Judas
- Heavy Metal (is The Law)
10. Forever And One
11. A Tale That Wasn't Right
12. I Can
13. Pumpkins United
14. Drumkins United
15. Livin' Ain't No Crime/a Little Time
16. Why?
17. Sole Survivor
18. Power
19. How Many Tears
20. Invitation/eagle Fly Free
21. Keeper Of The Seven Keys
22. Mos-kai-to
23. Future World
24. I Want Out
25. Outro & Credits

- Bonus Tracks
1. Halloween
2. Dr Stein
3. Kids Of The Century
4. March Of Time
- Bonus Features
5. Pumpkin's Whisper
6. The Essential Led Compilation
7. Seth & Doc – The United Thing
8. The Keeper's Journey



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod