Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  LIVE

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 5)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Edguy, Chroming Rose, Armory, Ape, Iron Savior, Primal Fear, Heavens Gate, Manigance, Hibria, Soulhealer, Insania, Metalium, The Storyteller , Heavenly, Montany, Scanner, Zonata, Shockmachine, Steel Attack
- Membre : Rawhead Rexx, The German Panzer , Andi Deris , Pink Cream 69, Michael Kiske , Roland Grapow , Beautiful Sin, Unisonic, Symfonia, Place Vendome, Masterplan
- Style + Membre : Gamma Ray, Serious Black
 

 Site Officiel D'helloween (1603)
 Myspace (503)
 Chaîne Youtube (446)

HELLOWEEN - Keeper Of The Seven Keys-the Legacy-live In Sao Paulo (2007)
Par POWERSYLV le 16 Mars 2007          Consultée 7909 fois

10 ans. Voilà 10 ans que les allemands d’HELLOWEEN ne nous ont pas offert un album live digne de ce nom et qui serait susceptible de succeder au splendide High Live de 1996. Et c’est qu’il s’en est passé des choses en 10 ans : la confirmation d’Andi Deris comme le chanteur du groupe qui aura été le plus longtemps au micro, la sortie de 4 nouveaux albums studio (dont le controversé mais pourtant sympathique Dark Ride en 2000), l’éviction de Roland Grapow et d’Uli Kusch (partis fonder MASTERPLAN), l’arrivée de Sascha Gerstner et de Mark Cross lui-même remplacé ensute par le batteur actuel Dani Löble, la sortie d’un Tresure Chest, la sortie DVD du fameux High Live, les tournées successives et quelques concerts avec un guest venu retrouver ses anciens camarades pour une poignée de morceaux (un certain … Kai Hansen) …

Eh oui, HELLOWEEN, le groupe qui a inspiré nombre de groupes de heavy metal, « true » metal, power metal, speed metal etc … est toujours bel et bien vivant. Sous une forme peut-être différente, mais les citrouilles sont toujours dans le circuit. L’entretien de la légende avec la sortie (opportuniste ?) d’un Keeper Of The Seven Keys – The Legacy (enfin, sous-entendu « part III ») a eu son petit effet : l’album studio de 2005 possédait de grands moments, des défauts aussi mais a été suffisant pour raviver une certaine ferveur autour du groupe. Aussi, la tournée mondiale engagée en 2005 et 2006 a vu le nouveau line-up d’HELLOWEEN parcourir les scènes les plus diverses, notamment en Europe, en Asie, en Amérique du sud, d’où le nom du pendant DVD de cet album live chroniqué sur ce site (Live On 3 Continents). Le double live audio correspondant et chroniqué ici ne concerne quasiment que le concert de Rio (excepté les 2 derniers titres que l’on peut considérer dès lors comme des bonus : « Occasion Avenue » et « Halloween », enregistrés respectivement à Tokyo et à Vicovize (république tchèque)), ce qui est réjouissant à la première idée quand on connaît l’ambiance électrique du public brésilien, foule immense qui s’entassent la bave aux lèvres devant la scène pour applaudir des groupes qu’ils vénèrent comme des demi-dieux.

Le public est d’ailleurs partie prenante ici : il est troublant de l’entendre chanter les refrains d’HELLOWEEN et pas seulement des classiques (le chant du public sur l’intro intimiste de « The King For A 1000 Years » qui accompagne un Andi Deris solennel). Cela ne fait que rendre le live plus spontané. Les musiciens sont bien en place, on entend bien chacun d’entre eux et Andi parle au public parfois entre les morceaux pour leur raconter quelques anecdotes ou simplement les faire participer. Le chanteur blond brille surtout sur les titres récents, même s’il doit moduler les parties antérieurement dévouées à Michael Kiske afin de pouvoir rester juste. Son chant sur la ballade « A Tale That Wasn’t Right » n’est pas à la hauteur, manquant singulièrement de relief lorsqu’on pense à la version originale. Dommage, car le fait de ressortir cette jolie chanson en live était pourtant une opportunité, d’autant qu’elle ménageait une petite pause dans le set.

Un set bien construit et qui démarre de façon tonitruante avec « The King For A 1000 Years », morceau épique et varié dans la grande tradition et dont les passages les plus musclés prennent toute leur puissance en concert. Inutile de dire que l’entamme d’ « Eagle Fly Free » provoque une ovation considérable dans le public lorsqu’il reconnaît le début du morceau, magique. Dans le registre classique, la tournée mettant l’accent sur la trilogie des Keepers et sur le dernier opus, on aura droit au génial « Keeper Of The Seven Keys », la douce « A Tale That Wasn't Right », « Future World », les hymnes happy « I Want Out » et « Dr. Stein », le moyen et trop long « Occasion Avenue », le single simpliste « Mrs. God », « The Invisible Man » et un final sur « Halloween ».Les autres albums ne sont pas en reste, impasse totale par contre sur Walls Of Jericho (un petit « How Many Tears » n’aurait pas été de trop), Pink Bubbles Go Ape, Chameleon (dont le groupe ne veut plus entendre parler), Master Of The Ring et Better Than Raw. Rescapés de Dark Ride, le single « If I Could Fly » démontre encore une fois ses qualités mélodiques et « Mr. Torture » titre typiquement Helloweenien. « Hell Was Made In Heaven » (extrait de Rabbit Don’t Come Easy) met à l’honneur son compositeur le sémillant bassiste farceur Markus Grosskopf alors que l’imparable « Power » met tout le monde d’accord, d’aucuns s’accordent à dire que The Time Of The Oath est le meilleur album d’HELLOWEEN époque Deris.

Bref, sur ce coup-là, on sent (et ça se confirme dans le DVD) un HELLOWEEN qui prend son plaisir à jouer et qui le fait bien. Un groupe aujourd’hui revigoré et uni. Ceux qui depuis des années ont enterré les citrouilles un peu trop rapidement se devraient de jeter une oreille (sur ce live) ou un œil (sur le DVD) afin de pouvoir vérifier sur pièce la vitalité de nos cucurbitacées. Très bon moment, on a hâte de découvrir la suite.

A lire aussi en POWER METAL par POWERSYLV :


DARKSUN
The Dark Side (2007)
Un nouvel espoir se confirme derrière les pyrénées

(+ 1 kro-express)



ICED EARTH
Dark Genesis (2001)
Power metal


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Andi Deris (chant)
- Michael Weikath (guitare)
- Sascha Gerstner (guitare)
- Markus Großkopf (basse)
- Dani Löble (batterie)


- cd 1
1. Intro
2. The King For A 1000 Years
3. Eagle Fly Free
4. Hell Was Made In Heaven
5. Keeper Of The Seven Keys
6. A Tale That Wasn’t Right
7. Mr. Torture
8. If I Could Fly
9. Power

- cd 2
1. Future World
2. The Invisible Man
3. Mrs. God
4. I Want Out
5. Dr. Stein
6. Occasion Avenue
7. Halloween



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod