Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  SINGLE

Commentaires (4)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Edguy, Chroming Rose, Armory, Ape, Iron Savior, Primal Fear, Heavens Gate, Manigance, Hibria, Soulhealer, Insania, Metalium, The Storyteller , Heavenly, Montany, Scanner, Zonata, Shockmachine, Steel Attack
- Membre : Rawhead Rexx, The German Panzer , Andi Deris , Pink Cream 69, Michael Kiske , Roland Grapow , Beautiful Sin, Unisonic, Symfonia, Place Vendome, Masterplan
- Style + Membre : Gamma Ray, Serious Black
 

 Site Officiel D'helloween (1600)
 Myspace (502)
 Chaîne Youtube (445)

HELLOWEEN - Nabataea (2012)
Par JEFF KANJI le 2 Janvier 2013          Consultée 5202 fois

Régulièrement HELLOWEEN vient nous abreuver avec une livraison de Power Metal burné d’une qualité non démentie depuis presque vingt ans tout en maintenant un rythme de publication soutenu ; un album en moyenne tous les deux ans et demi. La bande d’Andi Deris est pleinement rentrée dans les années 2000 grâce à son talentueux jeune prodige Sascha Gerstner, venu prendre la deuxième guitare au grand nettoyage de printemps de 2003, apportant avec lui des riffs plus modernes rafraîchissant la musique des citrouilles. Cela fait maintenant presque huit ans qu’HELLOWEEN existe sous son line-up actuel et marque depuis deux albums la volonté d’actualiser un peu sa formule et de la rendre parfois plus hargneuse. Les prémices entrevus avec "Kill It" ("Gambling With The Devil") ont pris une dimension plus importante sur "7 Sinners" dont le graphisme sombre était au diapason de la musique corrosive que nous proposait alors HELLOWEEN via un accordage plus grave ("Are You Metal ?", "Long Live The King"). "7 Sinners" avait le seul défaut de s’ouvrir sur un des morceaux les moins remarquables de l’album : "Where The Sinners Go".

Cette fois-ci, HELLOWEEN ne ratera pas son entrée ! Car en attendant de savoir de quoi sera fait "Straight Out Of Hell", attendu pour fin janvier 2013, le titre d’ouverture du quatorzième LP studio des Allemands, "Nabataea", épopée de plus de sept minutes, sera le single de l’album, bien qu’il en soit effectivement le second, l’ami Gegers vous ayant raconté tout le bien qu’il pensait de "Burning Sun" déjà sorti au Japon. À l’image d’EDGUY qui a présenté "Age Of The Joker" par le biais de "Robin Hood", HELLOWEEN se montre ambitieux.
Toutefois le parallèle s’arrête là, car à part le fait que le morceau a été là aussi correctement édité, HELLOWEEN délivre sans nul doute un nouveau classique : car autant vous le dire tout net, "Nabataea" est une tuerie !

Pour l’ambiance, on pourrait s’attendre à une continuité de "7 Sinners" et effectivement les guitares graves et lourdes sont de sortie rappelant les débuts burnés d’un "Are You Metal ?". La double grosse caisse est de sortie et visiblement Dani Löble n’a pas décidé de mettre la pédale douce. La production de Charlie Bauerfeind est une nouvelle fois puissante, mettant bien en valeur les grosses rythmiques délivrées par la paire Weikath/Gerstner. Andi Deris déroule une mélodie efficace et confirme tout le bien qu’en disait Gegers : ce mec-là progresse constamment depuis la tournée 2005-2006 et nous offre de belles performances vocales culminant sur un refrain terrible qui peut évoquer de loin celui de son ancêtre "Halloween" avec ce cri aigu qui lance la mélodie.

Mais "Nabataea" n’est pas seulement un hymne speed comme le groupe sait en composer à la pelle. Son break central en forme de rupture rythmique permet à Andi Deris de donner une dimension plus inquiétante et mystique de circonstance : le peuple Nabatéen est une ancienne civilisation qui a emporté dans l’oubli toute sa culture et son savoir, notamment sa langue écrite. En ces temps où les soi-disant prophéties Mayas devraient se réaliser, on peut dire qu’Andi a eu le nez creux. Cette composition rappelle bien plus les épiques "King For 1000 Years" et "Occasion Avenue" de l’album "Keeper Of The Seven Keys – The Legacy". Il se permet de faire évoluer ce moment plus inquiétant vers une reprise speed de ce thème des plus jouissives pour refaire tomber la pression juste après, à l’image du pont de "Occasion Avenue" et ce pour proposer un solo planant aux sonorités plutôt originales pour HELLOWEEN (difficile en effet de dire s’il s’agit bien d’un son de guitare).

Avec "Burning Sun" et "Nabataea", HELLOWEEN fait monter la température à un mois de la sortie de "Straight Out Of Hell". Comme le dit son compère Michael Weikath, assez admiratif, Andi Deris avec cette curieuse créature parfaitement dans son temps vient de signer un pur joyau comme on n’en compose pas cinquante dans une carrière. Long Live HELLOWEEEEEEEEEN !

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


GAMMA RAY
Land Of The Free (1995)
Le chef d’œuvre est arrivé du pays des rêves

(+ 1 kro-express)



ALOGIA
Elegia Balcanica (2014)
Faites simple et beau


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Markus Grosskopf (basse)
- Michael Weikath (guitare)
- Andi Deris (chant)
- Sascha Gerstner (guitare)
- Dani Löble (batterie)


1. Nabataea



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod