Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  TRIBUTE

Commentaires (1)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Edguy, Armory, Ape, Iron Savior, Primal Fear, Heavens Gate, Manigance, Hibria, Soulhealer, Shockmachine, Lovebites, Darker Half, Chroming Rose, Scanner, Zonata, Steel Attack, The Storyteller , Montany, Metalium, Insania, Heavenly
- Membre : Rawhead Rexx, Holy Moses, The German Panzer , Michael Kiske , Roland Grapow , Andi Deris , Masterplan, Unisonic, Place Vendome, Beautiful Sin, Pink Cream 69
- Style + Membre : Serious Black, Gamma Ray, Symfonia
 

 Site Officiel D'helloween (2035)
 Myspace (938)
 Chaîne Youtube (866)

HELLOWEEN - Helloray: Helloween & Gamma Ray Tribute (2012)
Par JEFF KANJI le 10 Janvier 2021          Consultée 865 fois

Ah les Tributes. Tout un marché, encore plus fauché que la plupart des productions Heavy/Power. Souvent un moyen de se faire remarquer, même à petite échelle. Le genre de production où se côtoient tous les niveaux de notoriété et de qualité. Thomas Hansen, leader de GAIA EPICUS, qui a fondé sa propre structure Epicus Records afin de sortir ses albums, s'apprête à sortir le cinquième opus de sa formation, "Dark Secrets", plutôt oubliable.

Dans une tentative promotionnelle aussi originale qu'hasardeuse, il choisit de sortir quinze jours plus tôt un album hommage. À une époque où HELLOWEEN et GAMMA RAY sont les deux rameaux vigoureux d'un tronc nommé Kai Hansen, Thomas va opter pour quelque chose qui n'avait encore pas été fait ; rendre hommage aux deux formations en même temps ! Pour ça il va trouver un patronyme évocateur : HELLORAY.

Après tout pourquoi pas ! Et d'ailleurs ce "Helloween & Gamma Ray Tribute" n'est pas sans surprises, puisqu'il est loin d'être un panégyrique à la louange de Kai Hansen comme on aurait pu s'y attendre vu sa présence dans les deux groupes. Hormis "Warrior" et "Judas" les titres d'HELLOWEEN sélectionnés sont signés soit de Weiki, Deris ou Grosskopf. L'ensemble est équilibré, sept titres pour GAMMA RAY et huit pour HELLOWEEN, au regard de leurs discographies c'est cohérent. Mais on ne va pas se mentir, résumer le Power Metal, car c'est un peu à ça que HELLORAY aurait pu prétendre, en quinze titres, c'est mission impossible devant le nombre de perles engrangées par les Hambourgeois.

Alors autant vous prévenir, il y a de tout, mais globalement on est sur de la deuxième, voire troisième division. Certaines formations frôlent dangereusement l'amateurisme, et n'ont d'ailleurs, comme par hasard, pas dépassé le stade de ce Tribute. C'est notamment le cas des oubliables DRACHEN, avec leur version ratée de "A Tale That Wasn't Right" où il manque feeling et imagination. Dommage, car avec les bourrinos de ROTTEN qui se sont rués sur "Judas", ce sont bien les seuls à avoir tenté un effort de réinterprétation et de réarrangement.

Car ce qui me frappe sur ce HELLORAY, qui est à la fois un compliment maintes fois formulé envers les Allemands et une terrible sentence devant le manque de créativité présent ici, c'est le classicisme de ces réinterprétations. D'ailleurs c'est le tribute finlandais officiel GUARDIANS OF MANKIND qui inaugure "Helloween & Gamma Ray Tribute" avec "Tribute To The Past". Et en réalité c'est aussi l'une des meilleures performances, avec celles de GAIA EPICUS, du jeune ARMORY qui dynamite "Where The Rain Grows" de belle façon, ou encore l'inattendu KICKHUNTER qui va chercher une rareté, à savoir la face B de "Kids Of The Century", enregistrée avec Markus Grosskopf lui-même.

Sorti de là vous aurez des reproductions fidèles de très bons morceaux, qui ont le bon goût néanmoins de taper dans toutes les époques (avec des années 2000 au final pas mal représentées, avec le "Leaving Hell" de GAMMA RAY de 2007, extrait du dernier album des Rays en date) mais soit moins bien jouées, soit avec une prod' dégueu, soit un chanteur aux fraises (voire une chanteuse, dans le cas de DRACHEN), l'exemple le plus criant étant sans doute "Last Before The Storm" qui assure côté son et exécution (et même du côté solo où enfin on s'offre un poil de fantaisie). Il faut dire que les soli de guitare sont tellement mélodiques et chantants qu'il apparaît difficile de s'en écarter sans se creuser un peu la tête.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


MANIGANCE
Récidive (2011)
MANIGANCE nous a (trop) gâtés




FROZEN CROWN
Crowned In Frost (2019)
La même en couleur


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- GUARDIANS OF MANKIND
- GAIA EPICUS
- PARALLAX
- AILLION
- OPERA MAGNA
- KICKHUNTER
- SONEM
- ARMORY
- DRACHEN
- RAMPART
- ROTTEN
- 5TH ELEMENT
- BURN UNIVERSE
- ILUNGARA
- DEIMOS


1. Tribute To The Past
2. Warrior
3. The Spirit
4. Mr. Torture
5. Anywhere In The Galaxy
6. Ain't Got Nothin' Better
7. Last Before The Storm
8. Where The Rain Grows
9. A Tale That Wasn't Right
10. Just A Little Sign
11. Leaving Hell
12. Judas
13. Heaven Or Hell
14. Before The War
15. Land Of The Free



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod