Recherche avancée       Liste groupes



      
SPEED METAL  |  E.P

Commentaires (12)
Questions / Réponses (1 / 5)
Lexique speed metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Edguy, Armory, Ape, Iron Savior, Primal Fear, Heavens Gate, Manigance, Hibria, Soulhealer, Shockmachine, Lovebites, Darker Half, Chroming Rose, Scanner, Zonata, Steel Attack, The Storyteller , Montany, Metalium, Insania, Heavenly
- Membre : Rawhead Rexx, Holy Moses, The German Panzer , Michael Kiske , Roland Grapow , Andi Deris , Masterplan, Unisonic, Place Vendome, Beautiful Sin, Pink Cream 69
- Style + Membre : Serious Black, Gamma Ray, Symfonia
 

 Site Officiel D'helloween (2193)
 Myspace (950)
 Chaîne Youtube (875)

HELLOWEEN - Helloween (1985)
Par DARK BEAGLE le 5 Juin 2016          Consultée 962 fois

Après avoir brillé sur la compilation "Death Metal", les jeunes loups Allemands d’HELLOWEEN entrent en studio pour enregistrer rapidement un premier mini album. Certaines chansons, déjà écrites à ce moment-là, resteront dans les placards jusqu’au "Walls Of Jericho", six mois plus tard.

Quant au choix des titres, on ne peut que féliciter les Citrouilles. Ce mini LP est recommandable en tous points. C’est dense, très speed pour l’époque et complètement décomplexé. Contrairement à une idée reçue, HELLOWEEN n’a rien de Thrash. Ces mecs sont avant tout fans de Heavy Metal, limite le bassiste Markus Groβkopf vient du Punk et comme ce dernier le dira à l’issue des Monsters Of Rock de Paris en 1988, le Thrash ne leur plaît pas plus que ça.

HELLOWEEN, c’est du Heavy des familles accéléré à l’extrême. On y retrouve des influences connues, comme JUDAS PRIEST (flagrant sur "Victim Of Fate"), une bonne dose de "IRON MAIDEN" (Murderer), ainsi que quelques soupçons de MANOWAR, histoire de viriliser le tout ("Cry For Freedom" et ses chœurs de marins saouls). Et bien sûr, l'ombre d'ACCEPT plane tout du long sur les soli.

S’il n’y a pas grand-chose à reprocher sur le fond, c’est-à-dire l’écriture, la forme est quant à elle très imparfaite, ce qui vient apporter un charme indéniable à cette galette, ainsi qu’au "Walls Of Jericho" d’ailleurs. La production est brouillonne, ce qui rend parfois les soli un brin confus, Kai Hansen chante quasi systématiquement faux. D’ailleurs, il ne chante pas, il braille et peut se montrer très vite agaçant.

Mais il n’y a ce je-ne-sais quoi d’attachant à ce mini LP, un côté culte indéniable, la genèse d’un genre aussi qui le rend indiscutablement historique (même si, comme le souligne très justement Dark Schneider dans son commentaire, c’est forcément biaisé avec les groupes similaires apparaissant à la même époque).

Une carte de visite très intéressante, qui aurait pu être parfaite avec un son plus clean et un chant à l’unisson. Le terreau idéal à un "Walls Of Jericho" qui allait propulser les Citrouilles de la simple reconnaissance à la renommée.

A lire aussi en SPEED METAL :


EXCITER
Heavy Metal Maniac (1983)
Du gros Thrash qui True le Culte !!!




RUNNING WILD
Live 2002 (2002)
Speed metal


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   DARK BEAGLE
   FENRYL
   JEFF KANJI

 
   (4 chroniques)



- Kai Hansen (chant,guitare)
- Michael Weikath (guitare)
- Markus Grosskopf (basse)
- Ingo Schwichtenberg (batterie)


1. Starlight
2. Murderer
3. Warrior
4. Victim Of Fate
5. Cry For Freedom



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod