Recherche avancée       Liste groupes



Le 31 Janvier 2018


HELLOWEEN - HELLOWEEN

Une question de néophyte...

Je découvre les débuts d'HELLOWEEN à la faveur d'un best of acquis au prix d'un burger (c'est meilleur pour la santé).

La chro de cet EP et du premier album effleurent tout juste les influences Thrash de cette période de la Citrouille.

Pour moi, c'est tout à fait du Thrash, non ? Me gourre-je ?
(oui, gourre-je -- courge -- citrouille, vous aviez compris)

Elrigo.





Le 31 Janvier 2018 par HELLSOLDIER (visiteur)

Yep c'est du Thrash mais à tendance mélodique quand même !
Le style HELLOWEEN est déjà bien présent ici, surtout sur le chef d'oeuvre "Victim Of Fate". Le break est juste magnifique, les solis sont exceptionnelles et annoncent les "Keepers Of The Seven Keys".

Sur "Walls of Jericho" tu as "Guardians", qui, malgré le chant approximatif de Kai, est du Power Mélodique avant l'heure !





Le 31 Janvier 2018 par cpej (visiteur)

pour moi le Thrash n'a pas de dimension mélodique.
je classerais les débuts d'HELLOWEEN dans une categorie Speed Thrash.





Le 01 Février 2018 par DARK SCHNEIDER

Bon déjà, en 1985 on parle à peine de Thrash Metal (le terme à été utilisé pour la première fois en 1984 par un journaliste en référence au morceau "Metal Thrashing Mad" d'ANTHRAX). Mais d'une manière générale on continue à utiliser le terme Speed Metal (METALLICA notamment se définissait ainsi). Incontestablement, à cette époque HELLOWEEN fait partie de la branche du Speed Metal, ils le revendiquaient, tout comme ils revendiquaient beaucoup l'influence de METALLICA. Et il y a toujours eu une dimension mélodique importante dans le Speed, même si le dosage variait selon les groupes (notamment en Allemagne, HELLOWEEN misait beaucoup sur cet aspect, là où DESTRUCTION se faisait plus purement sauvage). Le Thrash a commencé à se distinguer et se préciser après 1986, avec l'apothéose du Big Four et sa première vague importante de successeurs. La précision rythmique des guitares va prendre une importance considérable, au détriment il est vrai de la mélodie (de là à dire qu'il n'y a pas de dimension mélodique dans le Thrash, faut pas exagérer non plus). HELLOWEEN ne prendra pas du tout ce chemin-là, s'adoucira quelque peu, mettra encore plus en avant la mélodie (d'inspiration typiquement allemande, ce qui donne cette couleur particulière à leur musique, mais aussi en lorgnant beaucoup du côté du Néoclassique) et prendra un chanteur pas du tout adepte du Thrash. Après, j'ai toujours trouvé totalement exagéré de dire qu'HELLOWEEN est l'inventeur d'un genre, à mon sens c'est totalement faux, c'est faire fi d'énormément de groupes moins connus mais qui ont officié aux lisières du Heavy, du Speed et du Thrash entre 1983 et 1987, avec toujours beaucoup de mélodie et des chanteurs déjà dans un style Kiskien.

Bref pour résumer et répondre à la question : parler de Thrash pour 1985 demeure une notion vague, et assurément cette année là HELLOWEEN est Speed Metal.





Le 01 Février 2018 par elrigo (visiteur)

Une synthèse claire et précise, merci pour vos réponses !




Le 02 Février 2018 par Jef De La Lune (visiteur)

Pour brouiller les pistes : signalons aussi qu'HELLOWEEN à ses débuts a figuré sur une compilation intitulée "Death Metal"...







1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod