Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (24)
Questions / Réponses (2 / 3)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Edguy, Armory, Ape, Iron Savior, Primal Fear, Heavens Gate, Manigance, Hibria, Soulhealer, Shockmachine, Lovebites, Darker Half, Chroming Rose, Scanner, Zonata, Steel Attack, The Storyteller , Montany, Metalium, Insania, Heavenly
- Membre : Rawhead Rexx, Holy Moses, The German Panzer , Michael Kiske , Roland Grapow , Andi Deris , Masterplan, Unisonic, Place Vendome, Beautiful Sin, Pink Cream 69
- Style + Membre : Serious Black, Gamma Ray, Symfonia
 

 Site Officiel D'helloween (2182)
 Myspace (950)
 Chaîne Youtube (874)

HELLOWEEN - Master Of The Rings (1994)
Par BAST le 16 Décembre 2008          Consultée 1614 fois

Andi Deris n’est pas Michael Kiske. L’affirmer une seule fois suffit. Et ne doit en aucun cas remettre en question les qualités du « remplaçant ».
Pourquoi ? Parce que si le timbre et le charisme de l’ainé collaient parfaitement aux basques des citrouilles des années 80, le chant gonflé de vie du puiné convient tout aussi parfaitement au tournant amorcé sur « Master Of The Rings ».

Le happy metal arboré sous la forme d’un aperçu le long des productions précédentes se rehausse désormais de couleurs au contraste empli de maturité. Le happy metal jusqu’alors esquissé adopte désormais des contours francs, nets et précis. Et cela, HELLOWEEN le réussit lorsqu’il engage Andi Deris.

« Master Of The Rings » n’est pas un sans faute. Il est d’abord et surtout l’album d’une réconciliation, entre un groupe et une scène légère et tonitruante que les allemands ont tenté de déserter.
Pourtant, avec « Sole Survivor », « Why ? » et « The Game Is On », les retrouvailles s’effectuent d’une manière idéale. C’est juste que les allemands ont les capacités de mieux faire encore, l’avenir le confirmera. Et que « Master Of The Rings » constituait surtout le galop d’essai, prélude à une transformation renversante deux ans plus tard.

Un très bon album de speed mélodique, encore un peu hésitant, toutefois. Et une note arrondie à l’unité supérieure, car « Master Of The Rings », on le sait à présent, marque le début d’une seconde époque, presque aussi passionnante que la première.

Note : 3,5 / 5

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


HELLOWEEN
Gambling With The Devil (2007)
L'année d'HELLOWEEN. Enfin !

(+ 3 kros-express)



SALAMANDRA
Faces Of Chimera (2007)
Speed mélodique équilibré et accrocheur


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   BAST
   DARK BEAGLE
   FREDOUILLE
   GEGERS
   PIERRE

 
   (6 chroniques)



- Andi Deris (chant)
- Roland Grapow (guitare)
- Michael Weikath (guitare)
- Markus Grosskopf (basse)
- Uli Kusch (batterie)


1. Irritation
2. Sole Survivor
3. Where The Rain Grows
4. Why ?
5. Mr Ego
6. Perfect Gentleman
7. The Game Is On
8. Secret Alibi
9. Take Me Home
10. In The Middle Of A Heartbeat
11. Still We Go



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod