Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (25)
Questions / Réponses (2 / 3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Edguy, Armory, Ape, Iron Savior, Primal Fear, Heavens Gate, Manigance, Hibria, Soulhealer, Shockmachine, Lovebites, Darker Half, Chroming Rose, Scanner, Zonata, Steel Attack, The Storyteller , Montany, Metalium, Insania, Heavenly
- Membre : Rawhead Rexx, Holy Moses, The German Panzer , Michael Kiske , Roland Grapow, Andi Deris , Masterplan, Unisonic, Place Vendome, Beautiful Sin, Pink Cream 69
- Style + Membre : Serious Black, Gamma Ray, Symfonia
 

 Site Officiel D'helloween (2508)
 Myspace (1040)
 Chaîne Youtube (976)

HELLOWEEN - Master Of The Rings (1994)
Par FREDOUILLE le 27 Mars 2021          Consultée 864 fois

Non mais sans rire... Ce "Master Of The Rings" qui fait suite au flop commercial que fut "Chameleon", disque qui sonnera d'ailleurs le glas de l'ère Kiske, reste sans aucun doute un des meilleurs disques d'HELLOWEEN sous l'ère Deris. Un Andi Deris qui a la lourde tâche ici de succéder à Michael Kiske. Un pari alors loin d'être gagné d'avance puisque l'ex-frontman de PINK CREAM 69 n'évolue pas tout à fait dans le même registre vocal que celui de Michael Kiske. Oubliez donc un peu les quelques envolées aiguës de l'excellent Kiske (de toute façon, vous n'avez pas le choix, Andi Deris est parti pour rester au sein d'HELLOWEEN un sacré long moment !) et laissez donc Andi (hé ! Andi ! Ca fait un moment que je te suis. Andi ! Andi dis-moi oui... euh.. pardon je m'égare !) s'exprimer, poser sa voix, laquelle à aucun moment ne cherche d'ailleurs à mimer celle de son prédécesseur.

Et le résultat n'est finalement pas si mauvais que cela, bien au contraire. Andi Deris possède un chant peut-être moins aigu que celui de son prédécesseur mais il dispose de vocalises un peu plus étoffées et s'adapte finalement parfaitement à la variété des nouvelles compositions figurant sur "Master Of The Rings".

Un disque plus que correct qui possède mine de rien tout un tas de très bonnes chansons à commencer par "Sole Survivor" titre Power Metal très musclé et qui remet immédiatement les pendules à l'heure histoire d'oublier le piteux "Chameleon" que j'ai toujours du mal à écouter en entier. Dans le registre un peu plus Speed et toujours aussi musclé on citera également "Still We Go" titre particulièrement enlevé (avec un Andi Deris qui se lâche vocalement et avec quelques très jolis soli HELLOWEEN-iens dans l'esprit) qui clôturera le disque avec autorité et brio.

Ici, HELLOWEEN renoue un tant soit peu (oui un tout petit peu) avec son passé même si on ne retrouve bien évidemment pas les sommets atteints sur les Keepers I & II. On retrouve tout de même un HELLOWEEN assez inspiré fort d'un Michael Weikath retrouvé et créatif, mais également d'un Andi Deris complètement investi dans son nouveau projet et qui signe là d'ailleurs, un très bon titre qu'est "Why?" tout à la fois musclé et léger. Roland Grapow quant à lui aura écrit "Take Me Home" et "Mr. Ego", pas forcément les meilleures compositions de la galette.

Bien évidemment, on n'oublie pas non plus le coté Happy Metal si cher à HELLOWEEN avec des morceaux amusants, très bons pour ne pas dire excellents avec notamment ce futur classique qu'est "Perfect Gentleman", ses sifflements et cette mélodie géniale (d'ailleurs Andi Deris excelle sur ce genre de titre) ou bien encore le très léger "The Game Is On" particulièrement enlevé et ses claviers d'époque. On n'oubliera pas non plus la belle ballade de l'album qu'est "In The Middle Of A Heartbeat" avec un Andi Deris assez à son aise là aussi.

Bien évidemment, tout n'est pas parfait sur ce disque, on ne retrouve pas l'excellence, la créativité d'un morceau comme "Halloween" par exemple (mais faut-il encore rappeler qu'HELLOWEEN a perdu depuis quelques années un de ses meilleurs compositeurs, cf. Kai Hansen parti fonder GAMMA RAY), et quelques morceaux sont un peu en-deçà du reste. Je pense notamment à ce mid-tempo qu'est "Mr Ego" (sympathique quand même) ou bien encore ce furibard "Take Me Home" que je n'apprécie pas plus que cela. Enfin, la production du disque bien que confiée à Tommy Hansen n'est pas exempte de tout reproche (le son est globalement un peu faiblard).

Il n'en demeure pas moins qu'en 1994, ce "Master Of The Rings" reste une agréable surprise, puisqu'il est un disque très sympathique qui regorge malgré tout de belles mélodies, de bons riffs mine de rien et de quelques refrains particulièrement accrocheurs ("Perfect Gentleman", "Where The Rain Grows",...). Et Andi Deris fait plutôt bien le job. Bien sûr, il y aura toujours les pro-Kiske qui trouveront à redire. Mais il faudra bien qu'il se fassent in fine à cette nouvelle mouture du groupe.

Un disque qui quoiqu'il en soit n'a pas pris beaucoup de rides en plus de vingt-cinq ans, c'est tout à son honneur. Et c'est réellement toujours un plaisir que de l'écouter. Il n'empêche que ce disque positionné entre les sorties de GAMMA RAY (le concurrent direct de l'époque !), deux chefs d'œuvre, à savoir "Insanity & Genius" (1993) et "Land Of The Free" (1995), aura tout de même du mal à soutenir la comparaison.

Note réelle : 3,5/5 arrondi à 3/5.

A lire aussi en POWER METAL par FREDOUILLE :


MYSTIC PROPHECY
Metal Division (2020)
Du MYSTIC PROPHECY tout craché !




MORGANA LEFAY
Maleficium (1996)
Le meilleur album de morgana lefay! assurément!


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   BAST
   DARK BEAGLE
   FREDOUILLE
   GEGERS
   PIERRE

 
   (6 chroniques)



- Andi Deris (chant)
- Roland Grapow (guitare)
- Michael Weikath (guitare)
- Markus Grosskopf (basse)
- Uli Kusch (batterie)


1. Irritation
2. Sole Survivor
3. Where The Rain Grows
4. Why ?
5. Mr Ego
6. Perfect Gentleman
7. The Game Is On
8. Secret Alibi
9. Take Me Home
10. In The Middle Of A Heartbeat
11. Still We Go



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod