Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (24)
Questions / Réponses (2 / 3)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Edguy, Armory, Ape, Iron Savior, Primal Fear, Heavens Gate, Manigance, Hibria, Soulhealer, Shockmachine, Lovebites, Darker Half, Chroming Rose, Scanner, Zonata, Steel Attack, The Storyteller , Montany, Metalium, Insania, Heavenly
- Membre : Rawhead Rexx, Holy Moses, The German Panzer , Michael Kiske , Roland Grapow , Andi Deris , Masterplan, Unisonic, Place Vendome, Beautiful Sin, Pink Cream 69
- Style + Membre : Serious Black, Gamma Ray, Symfonia
 

 Site Officiel D'helloween (2182)
 Myspace (950)
 Chaîne Youtube (874)

HELLOWEEN - Master Of The Rings (1994)
Par PIERRE le 1er Décembre 2002          Consultée 9841 fois

Cette kro-express était à l'origine la chronique principale avant d'être réécrite par JEFF KANJI

Après les deux échecs précédents, HELLOWEEN n'avait pas droit à l'erreur, sous peine de perdre tout ce qui lui restait de crédibilité. De plus, le départ de Michael Kiske et la mort tragique d'Ingo Schwichtenberg ont entrainé un changement de line-up: Andi Deris, l'ancien chanteur de PINK CREAM 69, et Uli Kusch, ancien batteur de GAMMA RAY, viennent prendre le relais. Et leur arrivée au sein du groupe, ainsi qu'un nouveau changement de label, s'avère bénéfique: une certaine stabilité semble enfin trouvée, et les nouvelles compositions prennent une orientation plus Metal.
Le nouveau chanteur s'en sort plus qu'honorablement. Il n'est peut-être pas aussi doué que Michael Kiske, mais il a un registre différent, un nouveau feeling, et des talents de compositeur certains. Comme seuls restants du line-up original Marcus Grosskopf et Michael Weikath, HELLOWEEN va sonner différemment, tout en continuant à faire du Speed mélodique, style qu'il a inventé mais qu'il avait délaissé au cours des dernières années. La période "Chameleon" n'était donc fort heureusement qu'une parenthèse dans l'histoire des citrouilles.

L'album s'ouvre par une intro classique majestueuse mais un peu longue, et dès les premières notes de "Sole Survivor", plus de doute possible: HELLOWEEN est sur la voie de la guérison. Cette chanson fera d'ailleurs l'objet d'un single, ainsi que trois autres: "Mr.Ego" (très bon morceau, avec un excellent refrain), "Where the Rain Grows" (pas mal), et "Perfect gentleman" (assez moyen). Outre ces quatre singles, d'autres chansons se distinguent sur cet album, comme "Secret Alibi", "Why", ou la ballade "Middle Of A Hearbeat".

La production est très puissante, les guitares sont bien affutées, et le speed Metal de HELLOWEEN sonne assez rock'n'Roll (l'influence d'Andi Deris et de son passé dans PINK CREAM 69, probablement). Certes, il manque à l'album quelque chose pour être au niveau des chefs d’œuvre passés, pour que la magie opère vraiment comme avant. Mais en tout cas, les progrès sont très nets, et c'est sans aucun doute le meilleur album de HELLOWEEN depuis le départ de Kai Hansen. "Master Of The Rings" est en fait l'album de la convalescence. Un disque tout à fait recommandable.

A lire aussi en POWER METAL par PIERRE :


FREEDOM CALL
Stairway To Fairyland (1999)
Power metal

(+ 3 kros-express)



Tobias Sammet's AVANTASIA
Avantasia (2000)
Power metal


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   BAST
   DARK BEAGLE
   FREDOUILLE
   GEGERS
   PIERRE

 
   (6 chroniques)



- Andi Deris (chant)
- Roland Grapow (guitare)
- Michael Weikath (guitare)
- Markus Grosskopf (basse)
- Uli Kusch (batterie)


1. Irritation
2. Sole Survivor
3. Where The Rain Grows
4. Why ?
5. Mr Ego
6. Perfect Gentleman
7. The Game Is On
8. Secret Alibi
9. Take Me Home
10. In The Middle Of A Heartbeat
11. Still We Go



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod