Recherche avancée       Liste groupes



      
LIVE  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

1973 Queen
  At The Bbc
1974 Queen Ii
  Sheer Heart Attack
1975 A Night At The Opera
1976 A Day At The Races
1977 News Of The World
1978 Jazz
1979 Live Killers
1980 The Game
  Flash Gordon
1982 Queen On Fire - Live At ...
  Hot Space
1984 The Works
1986 A Kind Of Magic
  Live At Wembley Stadium
1989 The Miracle
1991 Innuendo
1995 Made In Heaven
2002 The Queen Symphony - Tol...
2005 Return Of The Champions
  Killer Queen : A Tribute...
2008 The Cosmos Rocks
2009 Live In Ukraine
2014 Live At The Rainbow '74
2015 A Night At The Odeon
 

- Style : The Darkness , Sweet, Magnum, Rush
- Style + Membre : Queen + Paul Rodgers
 

 Site Officiel (486)
 Youtube Channel (516)
 Myspace (499)

QUEEN - Hungarian Rhapsody: Queen Live In Budapest '86 [2012] (1986)
Par JEFF KANJI le 16 Septembre 2013          Consultée 2813 fois

Tout comme pour "Rock Montreal" sorti en 2007, "Hungarian Rhapsody: Queen Live In Budapest" est un enregistrement bien connu des fans de la Reine et diffusé régulièrement à la télévision depuis des années. Ce "Live In Budapest", que je possédais déjà en bootleg se voit ici restauré : le film en 35 mm a permis de restaurer en HD les images du concert qui profite ainsi d’une sortie Blu-ray. Cependant les rushs non-conservés sont définitivement perdus et si la version CD nous propose la version complète du concert (avec quelques discours de Freddie supplémentaires), nous sommes ici privés du morceau improvisé du concert et surtout d’une bonne partie du medley Rock’N’Roll et de "Another One Bites The Dust" qui fut en plus livrée dans une performance particulièrement en verve. Le son pour le DVD jouit d’un DTS 5.1 fort appréciable pour se retrouver dans l’intensité du concert.

Ce DVD a plusieurs particularités. Déjà il est tourné par l’équipe hongroise de János Zsombolyai et produit par un studio de Budapest. Du 100% local ! METALLICA en reprendra le concept quinze ans plus tard pour un somptueux "Français Pour Une Nuit" tourné lui aussi dans un cadre bien particulier. Ce regard est-européen est intéressant car les angles utilisés pour les caméras sont très différents de ceux de Wembley par exemple. On prend moins conscience du gigantisme de l’évènement, ce qui avait de toute façon peu d’importance à ce moment-là vu le degré de popularité du groupe. « The bigger, the better… in everything » disait Freddie avec un énorme sous-entendu. Le public de Budapest est dans le noir le plus complet et les lumières de la scène mettent surtout la grosse mais sobre production en valeur ainsi que les quatre protagonistes. Spike Edney qu’on voyait arpenter la scène à Wembley reste dans l’ombre au propre comme au figuré. Le tournage permet a contrario de "Rock Montreal" d’apprécier la mise en valeur de chaque musicien, Freddie restant dans sa position de chanteur bien mis en valeur, mais jamais au détriment de ses camarades. De jolis plans d’ensemble permettent d’apprécier également les quatre membres de QUEEN dans des moments de communication qui confèrent quelque chose de très humain à cette prestation, vraiment. C’est particulièrement flagrant sur le passage unplugged du concert où Freddie semble transcendé par l’évènement au moment d’entonner le traditionnel "Tavaszi Szél Vizet Áraszt" qui achève de mettre le public dans sa poche. Non sans humour, après "Love Of My Life", il rit des vers plus difficiles qui l’attendent. Le magyar, langue finno-ougrienne agglutinante de la famille des langues ouraliennes, ne doit pas manquer d’exotisme pour le chanteur anglais d’origine tanzanienne. Avec les paroles inscrites au creux de sa main il s’exécute avec application et une réelle volonté de faire un cadeau à son public. Un beau moment qui aurait pu constituer une simple opération de communication. Mais on parle de QUEEN...

L’autre particularité de ce "Hungarian Rhapsody", c’est qu’il est entrecoupé de tranches de vie de tournée de notre bande de gais lurons (faites-vous plaisir avec le jeu de mots). De leur arrivée à Budapest à leurs escapades en solitaire, chaque membre est filmé, sa facette la plus humaine, d’un Freddie faisant le clown auprès du guide (lui demandant s’il peut acheter les locaux du parlement hongrois) et ainsi qu’au moment de signer un livre d’or où fidèle à ce rôle qu’on lui connaît peu (celui de catalyser les talents et de fédérer les trois autres tempéraments du groupe, soignant l’union du groupe sur le long terme) il déclenche l’hilarité de ses comparses. On voit Freddie achetant des œuvres d’art avec sa fidèle amie/compagne/ex-petite amie Mary Austin et répéter en sa compagnie la petite surprise qu’il réserve au public hongrois, Brian May s’exerçant à son autre passion (la physique) en montgolfière, Roger Taylor en pleine course de kart et John Deacon, déambulant dans les rues de Budapest discutant avec tout le monde et surtout à une petite Emma montrant le caractère doux et extrêmement sympathique de ce garçon qui nourrit une affection tendre pour les enfants (le bonhomme en a eu six tout de même) et au demeurant moins dans le show que ses trois autres acolytes. À la fois un vrai plus et un handicap pour la continuité du Live qui à côté de cela est également tronqué au sein même des morceaux, le comble étant atteint sur "Crazy Little Thing Called Love" amputé d’un couplet et d’un pont. D’autres morceaux sont concernés ("Tie Your Mother Down", "Love Of My Life"). Ce qui amène le concert - reportage compris - à 90 minutes. Le seul concert de Wembley compte une demi-heure de musique supplémentaire…

Le plus de cette sorte de documentaire Live est le documentaire « A Magic Year » qui revient sur l’année qui suivit le déterminant Live Aid. Cet évènement arrive à un moment où QUEEN souhaite faire une pause (le rythme album/tournée dure depuis leurs débuts) et se ressourcer mais l’évènement va les remettre en selle plus vite que prévu et "One Vision" sortira des Musicland Studios peu de temps après. Tous ces extraits d’interviews et ces images d’époque permettent de s’immerger dans la vie de ce groupe hors-normes qui savait aussi bien naviguer dans le star-system ambiant que garder une approche anticonformiste de la musique. Pour ce DVD, filmé par des professionnels du cinéma traditionnel, je mettrai quand même un 3/5 car le choix des plans et l’aspect très humain qui se dégage du film, ainsi que la performance (je pense surtout à Roger Taylor et Freddie Mercury qui sont impressionnants de maestria) contribuent à faire de "Hungarian Rhapsody" un DVD de qualité à ranger aux côtés de son frère de Wembley et ce malgré les éditions un peu dommageables que la version CD aura corrigées.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


The JEKYLLS
Hyde Rocker (2014)
Le Hyde Rock a les crocs




DEEP PURPLE
The Official (overseas) Live Series – Graz 1975 (2014)
Burn the austrian oak


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Freddie Mercury (chant, piano, guitare acoustique sur 18)
- John Deacon (basse)
- Roger Taylor (batterie, chant)
- Brian May (guitare, chant, clavier sur 8)


1. One Vision
2. Tie Your Mother Down
3. In The Lap Of The Gods… Revisited
4. Seven Seas Of Rhye
5. Tear It Up
6. A Kind Of Magic
- Freddie Mercury
7. Under Pressure
8. Who Wants To Live Forever
9. I Want To Break Free
10. Guitar Solo
- Brian May
11. Now I’m Here
12. Love Of My Life
13. Tavaszi Szél Vizet Áraszt
14. Is This The World We Created…?
15. Tutti Frutti
- John Deacon
16. Bohemian Rhapsody
17. Hammer To Fall
18. Crazy Little Thing Called Love
- Roger Taylor
19. Radio Gaga
20. We Will Rock You
21. Friends Will Be Friends
22. We Are The Champions
23. God Save The Queen
- bonus
24. A Magic Year



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod