Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1992 Back To The Light
1998 Another World

E.P

1983 Star Fleet Project

ALBUMS LIVE

1994 Live At The Brixton Academy
 

1992 Back To The Light
1994 Live At The Brixton Acad...
1998 Another World
 

- Membre : Rock Aid Armenia
- Style + Membre : Gogmagog, Queen, Queen + Paul Rodgers, Queen + Adam Lambert, Jeff Beck
 

 Site Officiel (609)
 Chaîne Youtube (1100)

Brian MAY - Live At The Brixton Academy (1994)
Par JEFF KANJI le 12 Février 2015          Consultée 3585 fois

Faire du Live oui, Brian a toujours été friand de l’exercice, mais sous son nom propre, bizarrement cela semble difficile. Ainsi lors de la tournée de 52 dates qu’organisera Brian pour défendre son premier opus solo, ce ne sera pas Brian MAY qui écumera les planches mais The BRIAN MAY BAND, une manière comme une autre de se sécuriser et de se sentir entouré. Le guitariste dispose d’alliés de choix avec la paire Powell/Murray à la rythmique (la reprise du classique "Since You've Been Gone" popularisé par RAINBOW est d'ailleurs une heureuse surprise) et avec le claviériste de scène attitré de QUEEN Spike Edney. Il faut au moins ça pour faire face, surtout quand on est dans la situation où l’on a accompagné pendant vingt ans l’un des performers les plus doués de sa génération.

Et à l’image de la tournée, ce Live est une véritable bouffée d’air frais dans la carrière du guitariste. On le découvre sauvage, déchaîné, donnant toute son énergie au public à travers sa voix (un peu éprouvée en fin de concert sur cet enregistrement) et les cordes de sa Red Special qui peut de nouveau remplir les salles de concert après huit années de repos forcé (la dernière tournée de QUEEN remonte à 1986). La setlist de ce Live est hélas éditée par rapport à la vidéo mais surtout, devant l’absence de réponse de Yoko Ono, la reprise de "God (The Dream Is Over)" n’a pu être incluse. Elle s’insérait initialement entre "We Will Rock You" et "Hammer To Fall".

Le concentré d’énergie Rock’N’Roll peut rappeler les grandes heures de QUEEN notamment sur les quelques extraits du répertoire de la Reine dont un "Headlong" qui donne une idée de ce à quoi il aurait ressemblé si Brian l’avait conservé pour son premier album solo, sa version se faisant plus bluesy dans l’approche, on peut d’ailleurs aussi se faire la remarque sur "Tie Your Mother Down" et "Now I’m Here". Que des morceaux orientés guitare d’ailleurs. Même "Too Much Love Will Kill You" bénéficie d'un arrangement plus Rock qui préfigure déjà la version QUEEN qui sortira un an plus tard sur "Made In Heaven". La Red Special a la parole, sans doute encore plus que Brian à travers un solo de guitare dont il a le secret, et l’instrumental "Last Horizon", que cette version live présente sous un meilleur jour, la boîte à rythme de l’original étant avantageusement remplacé par la batterie puissante de Cozy Powell.

La setlist est équilibrée, et Brian puise allègrement dans "Back To The Light" (dont l’introduction "The Dark" introduit tous les concerts de Brian), si bien que l’on n’a pas l’impression d’écouter un tribute de QUEEN et c’est plus qu’agréable, Brian restant lui-même tout du long, même si on peut être surpris de l’entendre éructer sur "Headlong" à s’en péter les cordes vocales (il faut dire que ces lignes de chant haut-perchées étaient un terrain de jeu plus aisé pour Freddie). Sa voix est mise à rude épreuve sur ce Live, si bien que le référentiel "Resurrection" vaut surtout pour le solo de batterie de Cozy Powell, Brian ne s’avérant pas en mesure de rivaliser avec sa performance de l’album.

Néanmoins, comme c’est encore le cas aujourd’hui avec Adam Lambert, ou encore hier avec Paul Rodgers, l’hommage à Freddie est présent, moins appuyé certes, les membres du groupe ayant eu besoin de psychologiquement mettre QUEEN de côté afin de faire le deuil de leur relation qui selon les dires de Brian, a duré plus longtemps que leurs mariages respectifs. C’est l’indétrônable "Love Of My Life" qui se charge de créer la communion avec le public en milieu de set, suivi de l’introduction en harmonies vocales de "‘39" parfaitement couplée à "Let Your Heart Rule Your Head" qui a un peu le même esprit et donne l’occasion à Brian de proposer un intermède acoustique en milieu d’un set sans doute un peu sauvage pour les nombreux fans de QUEEN présents.

Si ce Live n’est pas l’un des plus fondamentaux des 90s, il demeure un divertissement des plus plaisants, à l’image d’un "We Want Moore" et j’encourage les hardos qui ont décroché de QUEEN à la fin des 70s ou qui ont toujours eu un problème avec l’exubérance provocatrice des Anglais pour jeter une oreille sur ce Live du BRIAN MAY BAND qui montrait bien que la carrière de l’un des guitaristes les plus influents du XXème siècle ne pouvait se terminer aussi brutalement que celle de QUEEN.

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


DAMN YANKEES
Damn Yankees (1990)
Le supergroupe à retenir




QUEEN
Innuendo (1991)
Lourd de sous-entendus…

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Brian May (chant, guitare lead)
- Cozy Powell (batterie, percussions)
- Neil Murray (basse)
- Spike Edney (claviers, chœurs)
- Jamie Moses (guitare rythmique, chœurs)
- Cathy Porter (chœurs)
- Shelley Preston (chœurs)


1. Back To The Light
2. Driven By You
3. Tie Your Mother Down
4. Love Token
5. Headlong
6. Love Of My Life
7. ’39 / Let Your Heart Rule Your Head
8. Too Much Love Will Kill You
9. Since You’ve Been Gone
10. Now I’m Here
11. Guitar Extravaganza
12. Resurrection
13. Last Horizon
14. We Will Rock You
15. Hammer To Fall



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod