Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (95)
 Chaîne Youtube (72)

Brian MAY - Another World (1998)
Par JEFF KANJI le 15 Février 2015          Consultée 1206 fois

Il a fallu occuper son temps après l’arrêt de QUEEN. Arrêt qui s’est effectué en plusieurs temps et a permis à Brian May, entre le Freddie Mercury Tribute Concert et la confection de "Made In Heaven", de sortir un premier album solo, "Back To The Light", de très bonne facture et d’enregistrer et filmer un Live. Après que le groupe QUEEN a enfin complété les quelques morceaux que Freddie avait enregistré de son vivant et réarrangé à la sauce royale des titres ayant au final atterri sur les albums solo des concernés, Freddie Mercury en tête, Brian doit se trouver une occupation. Il envisage très sérieusement de faire un album de reprises sur lequel il invitera ses héros à le rejoindre. Ce projet, connu sous le nom de « Heroes » va voir le guitariste se frotter à Hank Marvin, Ian Hunter ou encore Jeff Beck, qui sera invité à jouer sur "The Guv’nor", un hymne à la distorsion où les deux magiciens se répondent avec musicalité et respect, d’autant que leurs styles sont très différents, brut et faussement sauvage pour Beck, lyrique et romantique pour May.

Cela dit, très vite, le projet « Heroes » évolue vers un album complet que le guitariste confectionne dans son propre studio. Et si certaines reprises figurent sur l’album, notamment le "All The Way To Memphis" de MOTT THE HOOPLE enregistré comme un faux Live, ou encore le "One Rainy Wish" du Jimi HENDRIX EXPERIENCE, Brian May délivre neuf nouvelles compositions qui valent leur pesant de cacahuètes.
Pourquoi ? Parce qu’affranchi de l’ombre de QUEEN, Brian se lâche totalement et nous surprend avec sa facette bluesy, qu’il exploite à merveille sur les titres les plus sentis de cet album, à savoir "Wilderness" ou "Another World". Et ses compositions œuvrent davantage du côté de l’AOR que du Hard, signe aussi que le besoin de se démarquer n’est plus à l’ordre du jour et que l’homme a fait du chemin depuis 1992.

Cela peut paraître étrange, tant le style du guitariste a toujours été reconnaissable entre mille, mais "Another World" est un album plus cohérent et plus personnel que "Back To The Light". Et il ne faut pas attendre très longtemps pour le constater, même si "Space" est loin d’égaler "The Dark" de l’album précédent. "Business", "China Belle" ou encore "The Guv’nor" mettent en scène un Brian sûr de lui, enchaînant les feux d’artifice à la guitare. Mais le plus étonnant c’est sa voix : Mr May (qui n’est pas encore docteur en 1998) a indubitablement pris de l’assurance et son interprétation est bluffante. Le guitariste est devenu un véritable chanteur, qui n’hésitera plus pendant la tournée à prendre le micro seul durant "Another World" et à se frotter au chant râpeux et groovy que pouvait pratiquer un Freddie sur "Fat Bottomed Girls". C’est ici le cas sur "On My Way Up" et son hey! introductif. Mais c’est dans l’exercice de la ballade qu’il m’impressionne le plus, notamment sur "Wilderness" où il mêle des lignes de chant très techniques à un feeling dément.

Brian May n’a pas cherché à mettre sa Red Special autant en avant sur "Another World" : pas d’instrumental ici et des soli relativement concis. Ce sont bien les refrains chantés qui restent en tête, notamment celui de "Business" ou encore celui barré de "Cyborg" avec ses voix trafiquées, ainsi que le travail d'arrangement réalisé par Brian May ("Business", "China Belle"). En outre cet album est entaché lui aussi par un deuil, celui de Cozy Powell, qui décèdera dans un accident de voiture peu avant la fin des sessions. Cet album lui est d’ailleurs dédié.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


AWACKS
Panorama (1999)
Dix années de labeur




TOTO
Isolation (1984)
Turn back 2.0


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Brian May (chant, guitare, claviers, programmation)
- Cozy Powell (batterie sur 2-4, 7, 9-11)
- Steve Ferrone (batterie sur 12)
- Neil Murray (basse sur 3, 9-11)
- Ken Taylor (basse sur 12)
- Spike Edney (claviers sur 9)
- Jamie Moses (guitare sur 9)
- London Metropolitan Orchestra (cordes sur 10)
- Cathy Porter (chœurs sur 9)
- Shelley Preston (chœurs sur 9,11)
- Nikki Love (chœurs sur 11)
- Becci Glover (chœurs sur 11)
- Taylor Hawkins (batterie sur 6)
- Jeff Beck (guitare sur 7)
- Ian Hunter (spoken word sur 11)


1. Space
2. Business
3. China Belle
4. Why Don’t We Try Again
5. On My Way Up
6. Cyborg
7. The Guv’nor
8. Wilderness
9. Slow Down ( Larry Williams )
10. One Rainy Wish ( Jimi Hendrix Experience )
11. All The Way From Memphis ( Moot The Hoople )
12. Another World



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod