Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

1992 Back To The Light
1994 Live At The Brixton Acad...
1998 Another World
 

- Membre : Rock Aid Armenia
- Style + Membre : Gogmagog
 

 Site Officiel (206)
 Chaîne Youtube (246)

Brian MAY - Star Fleet Project (1983)
Par JEFF KANJI le 7 Avril 2020          Consultée 772 fois

Voilà le moment d'aborder un petit bout d'Histoire. Et avis au passage à ceux qui auraient vu dans le film "Bohemian Rhapsody" la reproduction exacte de la vie d'un des groupes les plus légendaires du XXème siècle. L'aventure solo de Freddie Mercury n'a jamais bouleversé les plans de la machine QUEEN, très organisée, avec un Jim Beach qui veille au grain. Et le premier à partir en solo, c'est Roger Taylor, dès 1979, avant que Brian MAY ne montre lui aussi ses velléités de façon beaucoup plus discrète.

Il faut dire que le "Star Fleet Project" est un évènement, qui se déroule les 21 et 22 avril 1983. Ces jours-là, Brian entre aux Record Plant studios avec Mack, l'ingé-son de QUEEN pour enregistrer une reprise d'un thème de série TV pour enfants à laquelle son fils l'a rendu accroc. "Star Fleet" bénéficie par ailleurs des chœurs de Roger Taylor, que Brian May prendra bien le temps de remercier. Mais Brian n'est pas seul… Dans son sillage il va croiser la six-cordes avec l'un des guitaristes pour lequel il a la plus grande déférence : Eddie Van Halen ! Et pour compléter l'effectif, Fred Mandel, alors claviériste de tournée (et parfois de studio) de la Reine, Phil Chen (à défaut d'avoir Jeff Beck sur l'album il récupère son bassiste) et Alan Gatzer de REO SPEEDWAGON : voilà ce qu'on peut appeler un supergroupe.

Cette session détendue aurait pu rester au fond d'un tiroir, comme le dit lui-même Brian dans les crédits du disque, mais les réactions devant le résultat et le line-up cinq étoiles auront tôt fait de faire publier ces tout peine trente minutes de bandes sous le nom Brian MAY & FRIENDS pour Halloween 1983, pendant que QUEEN enregistre "Radio Ga Ga". Il est à noter que Brian apprécie beaucoup ce genre de projets puisqu'à l'issue de la laborieuse conclusion de son premier album solo il envisagera un projet – "Heroes" – qui l'aurait vu partager la musique avec quelques-uns des musiciens qu'il admire.

En attendant, qu'avons-nous là ? Pas un album traditionnel c'est certain, mais un produit assez brut, avec le minimum de mixage effectué hormis pour "Star Fleet" le morceau le plus construit est arrangé du lot. Mais en ce qui concerne la compo de Brian "Let Me Out", ou de la jam enregistrée en hommage à Eric Clapton "Blues Breaker", on est sur du sans filet et du pur live in studio. Ce qui donne à cet enregistrement une vie propre. On est loin de la réunion de stars du ROCK AID ARMENIA qui se déroulera cinq ans plus tard. Pour preuve, et Brian May a tenu à le signaler, Eddie Van Halen casse sa corde de mi aigu en plein solo de "Let Me Out" mais continue et termine son oeuvre comme si de rien n'était.

Nous sommes en présence de deux dieux de la guitare électrique et "Blues Breaker" de ce point de vue confine à l'orgasme. Ce Blues senti voit les deux compères échanger les passes d'armes, inspirés l'un par l'autre. On sait à quel point Eddie Van Halen est incroyable en improvisation, et il n'en est pas de même pour Brian May qui toutefois sait mettre les bonnes notes au bon endroit, et en cela il est peut-être celui qui rend le mieux hommage à Slowhand. Mais les parties improvisées par Van Halen sont ahurissantes et toujours senties, même si sa sauvagerie est à peine contenue par la section rythmique nuancée qui l'accompagne.

"Star Fleet Project" n'est certainement pas l'album (il n'en est même pas tout à fait un) ultime pour apprécier le talent de Brian MAY (son deuxième album solo et la discographie de QUEEN le font nettement mieux), mais il est très important car il est l'unique témoignage du partage musical entre deux guitaristes légendaires (je me répète), et il y aura peu d'autres occasions d'écouter Brian May et sa Red Special dans ce genre d'échange à part pour le Rock Aid Armenia et le Guitar Legends de Séville en 1992.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


QUEEN
The Miracle (1989)
Le crépuscule des Dieux

(+ 1 kro-express)



MR. BIG
The Stories We Could Tell (2014)
Riding with the kings


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Brian May (chant, guitare)
- Edward Van Halen (guitare, chœurs)
- Alan Gratzer (batterie)
- Phil Chen (basse)
- Fred Mandel (claviers)
- -
- Roger Taylor (chœurs sur 1)


1. Star Fleet
2. Let Me Out
3. Blues Breaker



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod