Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Toto
1979 Hydra
1981 Turn Back
1982 Iv
1984 Isolation
  Dune
1986 Fahrenheit
1988 The Seventh One
1990 Past To Present 1977-199...
1992 Kingdom Of Desire
1995 Tambu
1998 Xx (1977 - 1997)
1999 Mindfields
2006 Falling In Between
2014 35th Anniversary : Live ...
2015 Toto Xiv
2016 Live At Montreux 1991
2018 40 Trips Around The Sun
  Old Is New
 

- Style : The Night Flight Orchestra , Asia, Touch
- Membre : Steve Lukather , Judas Priest, Msg, Kimball Jamison
- Style + Membre : Yoso
 

 Site Officiel (596)
 Fan-club France (690)
 Chaîne Youtube (1096)

TOTO - Falling In Between Live (2007)
Par JEFF KANJI le 15 Novembre 2021          Consultée 593 fois

Il n'est pas innover, quinze ans plus tard, que de dire de "Falling In Between" qu'il était un album inespéré. Le meilleur de TOTO depuis longtemps, et sans doute aussi le meilleur de deux mondes, considérant la période 90s comme une époque vraiment unique, sans doute la plus différente de ce qu'on considère comme le TOTO "classique". La tournée européenne qui commence dans le sillage de la sortie de l'album est un très gros succès, le groupe bouclant le Zénith de Paris trois fois tout de même. Hors, quand arrive le moment de capter la date du 26 mars, on note, comme le dirait Chapouk, que le bassiste a beaucoup vieilli… Et pour cause, puisque Mike Porcaro commence à ressentir une absence de sensation dans les doigts qui le gêne pour pouvoir assurer les concerts. Ce dont Steve Lukather s'excuse auprès du public parisien (le meilleur public de TOTO, qui aura capté pas moins de trois Lives dans la capitale) avant de présenter Leland Sklar, l'incroyable sosie de Gandalf, connu pour ses prestations avec Phil Collins entre autres et qui va effectuer un travail soigné ("Pamela" entre autres).

Le public, entre la fin de la tournée précédente et l'album "Falling In Between", a eu le temps de s'habituer à l'absence remarquée du fondateur de TOTO, David Paich, qui non seulement commencer à ne plus aimer tourner autant qu'avant, et qui doit gérer des affaires d'ordre privé, le fait qu'il doive s'occuper de sa sœur étant la seule information ayant filtré via Steve Lukather. C'est donc Greg Phillinganes qui va chanter ce soir, et souvent, puisqu'en plus de reprendre toutes les parties originalement interprétées par David Paich, il a enregistré son lot de vocaux principaux sur "Falling In Between". C'est donc cette formation, enrichie par le chanteur-guitariste Tony Spinner, qui reprend désormais "Stop Loving You", qui va faire de "Falling In Between Live" le meilleur Live des Américains sorti jusqu'ici (la probabilité de l'existence du "Live In Poland" n'existe pas encore, puisque le groupe se séparera à la fin de cette tournée, Steve Lukather ne trouvant plus de sens dans un TOTO sans David Paich et sans un seul des frères Porcaro à bord… Quoiqu'il en dise, il a bien retourné sa veste depuis...

"Falling In Between Live" a été critiqué, notamment pour la prestation de Bobby Kimball, que beaucoup jugeaient trop parfaite, le vocaliste de soixante ans, qui perd un peu en condition physique et qui commence à accuser le poids des ans, ayant tendance à gueuler de plus en plus, et se montrant un peu plus irrégulier dans ses prestations. Il est vrai que même si c'est bien fait, il paraît difficile de ne pas reconnaître les bandes originales de "Africa" pendant que le groupe chante par-dessus. Mais au-delà de ça, pour avoir pu écouter le bootleg de ce Live, les allégations de triche de Bobby Kimball ont été franchement exagérées, et le vocaliste emblématique de TOTO assurait encore sacrément. Mais on est toujours face au dilemme : quitte à dépenser ses sous dans un produit Live, a-ton vraiment envie d'en écouter une version moins bonne, sachant que contrairement à beaucoup de groupes, TOTO prend ici le parti de graver une date unique, avec tous les aléas que cela comporte, et à comparer les deux versions, le groupe ne se fout pas de notre gueule.

Et ce Live me plaît sans doute particulièrement pour trois aspects ; c'est celui sur lequel la guitare de Steve Lukather est la plus costaude, la plus saturée, et où il grave des envolées absolument magiques (son solo de fin sur "Rosanna", "Don't Chain My Heart"…), le choix des arrangements, avec ce medley acoustique qui n'oublie pas la période Joseph Williams ni l'album précédent "Mindfields". Sur cette tournée, le groupe a conduit un sondage sur son site internet (on est en 2006), ce qui lui a permis de constater que "Caught In The Balance" était devenu un classique instantané, que l'on retrouve ici dans une version plus proche du studio. Le troisième aspect c'est donc cette sélection de titres, vertigineuse, qui enchaîne les performances instrumentales, les hymnes récents et plus anciens (quasi aucun album n'est écarté hormis "Turn Back"), et même "Hydra" a droit à son moment, prétexte au solo de Simon Phillips. Même au niveau des passages solo c'est travaillé ; tout comme David Paich terminait son spot pour démarrer "White Sister" sur "Livefields", ici Greg Phillinganes nous tease avec le passage instrumental de "I'll Supply The Love" qui sera ensuite jouée durant le medley électrique ébouriffant qui mettra Luke en vedette sur "Kingdom Of Desire" et "Gift Of Faith".

Les extraits de "Falling In Between" passent le cap du live avec une aisance rare, même si malgré les compétences des quatre chanteurs sur scène, "Bottom Of Your Soul" sonne étonnamment riche, là aussi, quelques bandes ne me surprendraient pas. Simon Phillips gère d'ailleurs ses boucles et son sound design avec aisance, rendant les transitions relativement transparentes. Et puis cette idée de se quitter en rappel sur l'enjoué "Drag Him To The Roof" permet de rendre justice aux quatre bons morceaux de "Tambu", un album très inégal mais qui disposait de quelques atouts qui font leur démonstration en contexte, tout comme le Blues "Don't Chain My Heart" dont Luke fait une interprétation magistrale. Et tant pis pour Joseph Williams, mais cette version de "Pamela" signée Bobby Kimball est elle aussi jouissive.

TOTO nous quittera donc à un sommet, si difficile à tenir, entre les défections, les soucis de santé et la longueur de carrière (trente ans tout de même). Si l'on pouvait le regretter, vu l'âge moyen de ses membres, TOTO était vraiment parti au repos sur la plus belle des impressions. Et le retour aux affaires n'en sera que plus ébouriffant.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


MAGNUM
Sacred Blood "divine" Lies (2016)
Un MAGNUM inspiré et punchy




DEEP PURPLE
The Official (overseas) Live Series – Stockholm 1970 (2014)
Et du pourpre naquit le Hard Rock


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Steve Lukather (guitare, chant)
- Simon Phillips (batterie)
- Bobby Kimball (chant)
- Greg Phillinganes (claviers, chant)
- -
- Tony Spinner (chant, guitare)
- Leland Sklar (basse)


- Cd 1
1. Falling In Between
2. King Of The World
3. Pamela
4. Bottom Of Your Soul
5. Caught In The Balance
6. Don't Chain My Heart
7. Hold The Line
8. Stop Loving You
9. I'll Be Over You
10. Cruel
11. Greg Solo

- Cd 2
1. Rosanna
2. I'll Supply The Love
3. Isolation
4. Gift Of Faith
5. Kingdom Of Desire
6. Luke Solo
7. Hydra
8. Simon Solo
9. Taint Your World
10. Gypsy Train
11. Africa
12. Drag Him To The Roof



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod