Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Toto
1979 Hydra
1981 Turn Back
1982 Iv
1984 Isolation
  Dune
1986 Fahrenheit
1988 The Seventh One
1990 Past To Present 1977-199...
1992 Kingdom Of Desire
1995 Tambu
1998 Xx (1977 - 1997)
1999 Mindfields
2006 Falling In Between
2014 35th Anniversary : Live ...
2015 Toto Xiv
2016 Live At Montreux 1991
2018 40 Trips Around The Sun
  Old Is New
 

- Style : The Night Flight Orchestra , Asia
- Membre : Steve Lukather , Judas Priest, Msg, Kimball Jamison
- Style + Membre : Yoso
 

 Site Officiel (393)
 Fan-club France (433)
 Chaîne Youtube (422)

TOTO - Tambu (1995)
Par JEFF KANJI le 16 Avril 2020          Consultée 571 fois

Voilà un album mal-aimé dans la maintenant fournie discographie de TOTO. Les années 80 se sont terminées brutalement pour les Américains qui ont néanmoins su réadapter leur discours avec la prise des rênes par Steve Lukather. Un changement de position qui s'entend encore davantage sur ce neuvième opus, et ce pour une raison tragiquement simple : Jeff Porcaro n'est plus là. Par ailleurs quand on regarde de plus près les crédits de "Tambu", on s'aperçoit que Luke est partout, de la composition à l'interprétation, prenant lui-même le piano et une partie des claviers à sa charge, et le recours au personnel extérieur n'a jamais été aussi important. Et parfois tant mieux d'ailleurs, car la présence d'un seul chanteur ou presque (David Paich brille par son silence si ce n'est sur "The Turning Point") tend à uniformiser un peu une musique largement réputée pour son travail vocal.

Et si l'on excepte Jean-Michel Byron, qui n'a pas eu l'espace d'apposer une trace indélébile (enfin si, mais pas pour de bonnes raisons), les prédécesseurs de Steve étaient tous des tueurs. Alors je n'ai rien contre son chant rockeur sensible même si sur les ballades, ce qui était supportable quelques années plus tôt sur "I Won't Hold You Back" ou "I'll Be Over You" ne passe plus du tout, hormis sur "I Will Remember" mais le morceau est vraiment beau. Et Jenny Douglas est heureusement là pour contrebalancer, prenant même le lead sur quatre titres.

Mais ce n'est pas tant pour ça que "Tambu" n'a pas laissé de souvenir impérissable. Si certes la profusion de ballades est gavante (l'interprétation de Luke manquant de variété, et se rapprochant beaucoup trop souvent de la variété ricaine (le pompon revenant à "Just Can't Get To You", et vu le titre on pouvait s'en douter) ou encore du Rock radiophonique de ces années-là ("Baby He's Your Man" semble réchapper d'un album de Lenny KRAVITZ, pas le pire de cette époque je le concède volontiers), "Tambu" sonne beaucoup trop tranquille, pas désabusé mais presque, et semble ne pas trop savoir dans quelle direction aller. D'ailleurs il est assez rassurant de voir que le groupe n'a pas totalement perdu ses aptitudes, comme l'instrumental "Dave's Gone Skiing" permet de l'apprécier (c'est la fête de Simon Phillips ici), "Gift Of Faith" qui malgré ses atours FM gentillets (la version du "Falling In Between Live" lui donnera tout son cachet) est un bon titre avec un vrai riff, "I Will Remember" qui parvient à perpétuer la tradition des ballades senties, avec notamment ces "ooh ooh ooh ooh" qui forment un gimmick qui sait poser son ambiance, ou encore le trio "Drag Him To The Roof" – "The Turning Point" – "The Road Goes On" qui possède bien des qualités (en particulier le refrain accrocheur du premier) mais sans se hisser au niveau ne serait-ce que d'un "Hydra" ou d'un "Toto"…

Et comparé à la qualité de "Kingdom Of Desire" ça fait encore plus mal. Incontestablement le décès de Jeff Porcaro aura laissé des traces quant à l'équilibre interne du groupe (qui a même annoncé son split deux ans plus tôt). Quand on connaît également les problèmes de substances des membres du groupe à cette époque (notamment Steve Lukather de moins en moins coke et de plus en plus bouteille), cela n'a sans doute pas aidé TOTO, qu'on n'avait pas vu en si petite forme depuis "Farenheit", à reprendre du poil de la bête.

Et pourtant il y a une cohérence artistique sur "Tambu", qui sonne très organique, les synthés s'effaçant encore plus que sur "Kingdom Of Desire" pour laisser piano, orgue Hammond et Fender Rhodes prendre les devants, confirmant aussi le fait que TOTO sait s'adapter à son temps (les guitares aussi, très Blues, sonnent assez brutes). Il arrête aussi à ce moment-là de chercher le hit à tout prix et se concentre davantage sur l'Europe où le public lui est plus fidèle (l'album ne sortira dans son pays qu'un an plus tard), et cherche avant tout à composer une musique plus profonde (notamment au niveau des paroles qui marquent un tournant nettement plus sérieux) et sans artifices. C'est un coup d'épée dans l'eau pour le moment, mais l'arrivée des vingt ans du groupe va amener le coup de fouet qu'il lui manquait pour repartir, avec le retour providentiel de Bobby Kimball, après un rendez-vous manqué en 89.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


ROYAL HUNT
A Life To Die For (2013)
Patience est mère de sûreté




KIMBALL JAMISON
Kimball Jamison (2011)
Le partage des talents


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Steve Lukather (guitare, chant, chœurs, piano, claviers, mandoline)
- David Paich (claviers, piano, chant, chœurs)
- Mike Porcaro (basse, chœurs, claviers additionnels)
- Simon Phillips (batterie, boîte à rythme, claviers additionnels)
- -
- Jenny Douglas Mcrae (chœurs, chant sur 13)
- John James (chœurs, chant sur 9)
- Stan Lynch (chœurs)
- Philip Ingram (chœurs)
- Ricky Nelson (chœurs)
- Lenny Castro (percussions sur 1,2,13)
- Michael Fischer (percussions sur 4)
- Paulinho Da Costa (percussions sur 5,7,8)


1. Gift Of Faith
2. I Will Remember
3. Slipped Away
4. If You Belong To Me
5. Baby He's Your Man
6. The Other End Of Time
7. The Turning Point
8. Time Is The Enemy
9. Drag Him To The Roof
10. Just Can't Get To You
11. Dave's Gone Skiing
12. The Road Goes On
13. Blackeye



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod