Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Toto
1979 Hydra
1981 Turn Back
1982 Iv
1984 Isolation
  Dune
1986 Fahrenheit
1988 The Seventh One
1990 Past To Present 1977-199...
1992 Kingdom Of Desire
1995 Tambu
1998 Xx (1977 - 1997)
1999 Mindfields
2006 Falling In Between
2014 35th Anniversary : Live ...
2015 Toto Xiv
2016 Live At Montreux 1991
2018 40 Trips Around The Sun
  Old Is New
 

- Style : The Night Flight Orchestra
- Membre : Steve Lukather , Judas Priest, Msg, Kimball Jamison
- Style + Membre : Yoso
 

 Site Officiel (304)
 Fan-club France (333)
 Chaîne Youtube (289)

TOTO - Absolutely Live (1993)
Par JEFF KANJI le 17 Septembre 2018          Consultée 961 fois

La carrière de TOTO est à un tournant en ce début des années 90. Après une prestation ébouriffante à Montreux en 1991, maintenant disponible et permettant d'apprécier tout le talent de la locomotive Jeff Porcaro, le groupe essuie une grande tragédie avec le décès brutal et accidentel de son emblématique batteur. Alors que TOTO se reconstruisait en mode quartette, les potes de lycée doivent se plier au business et assurer la tournée, se convaincant que c’eût été le souhait de Jeff. Ainsi entre en scène celui qui va tenir les baguettes pendant près de vingt-cinq ans, maintenant qu'il a enfin un groupe à la mesure de son talent : Simon Phillips. Il va au cours des années prendre de plus en plus d'importance, jusqu'à écrire pour le groupe et même produire "Falling In Between" et l'album de reprises "Through The Looking Glass". Il permet à TOTO d'honorer ses engagements et lui donnera la force de continuer après cette tournée qui aurait très bien pu signer la fin de l'aventure pour la formation californienne. Mais après trois semaines, Simon a le set dans les poignets et les chevilles et il est prêt à assurer la tournée "Kingdom Of Desire".

TOTO est connu pour ses jeux de voix sophistiqués (à la STYX) qui semblent compliqués à retranscrire avec les seules voix de Luke et David Paich. Et c'est ainsi qu'entre en scène Jenny Douglas, une indéboulonnable du groupe depuis cette époque, accompagnée de deux autres choristes, susceptibles de restituer, entre autres, les parties de Bobby Kimball, bien évidemment l'autre grand absent de ce premier album Live officiel avec Jeff. Ainsi "Absolutely Live" ne part pas forcément gagnant. Mais pourtant quand on regarde la tracklist, c'est bien à du pur TOTO qu'on va avoir affaire. Le TOTO deuxième époque, inauguré sur "Kingdom Of Desire" justement. Une grosse partie des classiques est présente, essentiellement ceux de "Toto" et "IV". L'impasse est faite sur toute la période FM des années Joseph Williams, à l'exception d'une version épique de "Home Of The Brave", sur laquelle Simon Phillips a l'occasion de se distinguer.

Ainsi il faut s'habituer à entendre les choristes prendre le lead régulièrement, et ce dès "Rosanna", où John James s'en sort bien, même si la magie de Bobby nous manquera forcément. Sur "Hold The Line" c'est à Jenny Douglas de s'y coller, faisant participer le public réceptif. Et il en est de même sur la plupart des classiques. En cela, d'aucuns préfèreront largement le "Livefields" ou le "Live In Amsterdam" sortis par la suite. Mais l'essentiel du set va tout de même s'arque-bouter sur le répertoire bluesy interprété par Steve Lukather, qui à ce moment-là va vraiment prendre un réel ascendant décisionnaire et artistique sur la formation américaine. Si David Paich envoie toujours le bois (quel virtuose) et ne s'économise pas au niveau du chant ("Hydra", "Home Of The Brave"), c'est vraiment le guitar-hero qui se distingue, notamment sur ces versions dépouillées de "Georgy Porgy", "99" et "I Won't Hold You Back" proposées dans des prestations éditées et acoustiques. Les titres de "Kingdom Of Desire" (notamment la pièce-titre) sont ceux qui prennent leur pleine dimension en live. Et la couleur Blues, alors à la mode (suivez la carrière de Gary MOORE) séduit et révèle le tempérament que Luke cherche à mettre en avant sur ses albums solos. De groupe à claviers, TOTO est devenu un groupe à guitare avec ce Live.

On perd le groove de Jeff, dont la grosse caisse et le charley s'emboîtaient à la perfection avec les percussions (ici assurées par Chris Trujillo, comme sur la tournée "Past To Present" - J.J. est également là pour finir d'étoffer le jeu en coulisses). Mais il faut reconnaître que sur les morceaux les plus Rock, il apporte un dynamisme intéressant, même s'il ne parvient pas à constituer avec Mike Porcaro une section rythmique aussi incroyable que celle des deux frères, qui se sentaient instinctivement dans un groove imparable.

Ce qui est agréable sur "Absolutely Live", c'est qu'on découvre que TOTO est un groupe extrêmement vivant, qui n'hésite pas à jammer et faire vivre ses morceaux, loin du cadre plus contraignant du studio, et Luke révèle enfin le son qui va le rendre reconnaissable aux oreilles de tous les guitaristes en herbe. Bobby Kimball soigne ses addictions, Jeff groove désormais au Paradis, et TOTO rend hommage sa façon à son copain parti trop tôt, et quand il le fait verbalement, la guitare de Steve devient une voix déchirante à faire pâlir Jeff Beck de jalousie. Il enregistrera d'ailleurs un magnifique instrumental l'année suivante pour "Candyman" avec "Song For Jeff". Et on ne peut qu'au final constater qu'on a passé un très bon moment en compagnie des Américains, pendant qu'ils rendent hommage aux BEATLES avec "With A Little Help From My Friends" pendant de longues minutes où tous les musiciens atteignent l'osmose avec le public. En revanche, même si TOTO révèle sa maestria dans le domaine du Live, il n'atteindra l'excellence que quelques années plus tard, et désormais on guettera sans doute davantage les Lives de TOTO que ses albums studio.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


NEGATIVE
Karma Killer (2008)
Opération séduction : Finlande




RAINBOW
Long Live Rock'n Roll (1978)
Jamais deux sans trois

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Steve Lukather (guitare, chant)
- David Paich (claviers, chant, chœurs)
- Mike Porcaro (basse)
- Simon Phillips (batterie)
- -
- Jenny Douglas Mcrae (chant)
- Donna Mcdaniels (chant)
- John James (chant)
- Chris Trujillo (percussions)
- John Jessel (chœurs, effets, claviers additionnels)


- cd 1
1. Hydra
2. Rosanna
3. Kingdom Of Desire
4. Georgy Porgy
5. 99
6. I Won't Hold You Back
7. Don't Stop Me Now
8. Africa

- cd 2
1. Don't Chain My Heart
2. I'll Be Over You
3. Home Of The Brave
4. Hold The Line
5. With A Little Help From My Friends



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod