Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Toto
1979 Hydra
1981 Turn Back
1982 Iv
1984 Isolation
  Dune
1986 Fahrenheit
1988 The Seventh One
1990 Past To Present 1977-199...
1992 Kingdom Of Desire
1995 Tambu
1998 Xx (1977 - 1997)
1999 Mindfields
2006 Falling In Between
2015 Toto Xiv
2016 Live At Montreux 1991
2018 40 Trips Around The Sun
 

- Style : The Night Flight Orchestra
- Membre : Steve Lukather , Judas Priest, Msg, Kimball Jamison
- Style + Membre : Yoso
 

 Site Officiel (207)
 Fan-club France (250)
 Chaîne Youtube (193)

TOTO - Toto Iv (1982)
Par JEFF KANJI le 14 Juillet 2015          Consultée 2864 fois

Souvent, quand un groupe se retrouve au pied du mur, on a deux solutions : soit il splitte, soit il dégaine enfin le chef d'œuvre attendu depuis trop longtemps. À l'image d'un QUEEN aux abois, fauché et sur le point de voir sa carrière capoter, TOTO est coincé en ce début 1982. "Turn Back" a été reçu tièdement par le public et ne s'est vraiment bien vendu qu'au Japon. La formation américaine est sur le point de perdre son contrat discographique et n'a d'autre choix que de se surpasser.

"Toto IV" affiche une sobriété visuelle exposant le logo du groupe sur fond rouge. Tout reposera ici sur le succès des singles qui vont se vendre à des millions d'exemplaires. Le plus gros carton de cet album c'est incontestablement "Rosanna", ouvert par un ostinato original et unique de Jeff Porcaro qui va achever de l'installer au rang des légendes de la batterie. TOTO reste une machine à groove et David Hungate (dont c'est le dernier opus avec la bande avant plus de trente ans) est un monstre sur ce titre. Le duo vocal Lukather/Kimball fonctionne à merveille. Je ne parle même pas de la mélodie immédiatement identifiable sur laquelle Luke s'avère nettement plus convaincant vocalement que sur les opus précédents, et où Bobby Kimball est intouchable. Le piano de David Paich est une nouvelle fois le fondement de ce hit de TOTO et on assiste au plus bel exemple de complémentarité entre lui et Steve Porcaro, le temps d'un solo de clavier légendaire où différentes textures de sons s'entremêlent.

Avec un album ouvert de si magistrale façon, TOTO peut être rassuré pour la suite de sa carrière. C'est sans compter sur les percussions de Lenny Castro et le songwriting une nouvelle fois magistral de David Paich, qui va refermer "Toto IV" avec le deuxième plus gros tube de la discographie de TOTO : je veux bien évidemment parler de "Africa" et son refrain à trois voix magique. C'est cette fois-ci le duo Paich/Kimball qui s'illustre, avec autant de brio si ce n'est plus, sur fond d'harmonies ultra travaillées, riches et originales. Si "Rosanna" bénéficiait d'un superbe solo de guitare de Luke, ce sont ici les claviers qui ont la parole le temps d'un nouveau solo d'anthologie où David Paich fait étalage de sa maestria.

Vous aurez remarqué, et c'est bien là le drame pour un groupe de rockers, que les deux titres qui vont permettre à TOTO de devenir aussi gigantesque choisiront une originalité dissimulée sous un enrobage très Pop, pour ne pas dire carrément variété au service de mélodies intouchables néanmoins. Et c'est un peu tout le problème de "Toto IV". Si l'on fait exception de "I Won't Hold You Back" et son approche Blues et au solo en hommage à peine déguisé au "Cause We've Ended As Lovers" de Jeff BECK, et du plus Hard FM "Afraid Of Love" où la guitare est enfin de retour aux affaires (pour le coup j'aurais bien vu ce titre sur "Turn Back"), il n'y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. "Toto IV" est un peu une version sage et raisonnée de l'éponyme de 78 avec les mêmes qualités et les mêmes défauts. Sauf que cette fois-ci c'est la face B qui envoie du bois et vient sauver l'album d'une relative mauvaise note.

En effet, si l'on fait exception de "Africa", la face B a une couleur clairement plus Hard FM qui nous réconcilie avec le groupe après une première face très variée et très variété également. Quitte à passer pour un hipster, mon titre préféré de cet album est le méconnu "Lovers In The Night" où Steve Porcaro saupoudre les guitares puissantes de Steve Lukather d'arrangements de claviers que n'aurait pas reniés Dennis DeYoung (STYX). En gros la Face A vaut un 2 honorable et ce surtout grâce à "Rosanna" et "I Won't Hold You Back". La face B par contre c'est du lourd et c'est un gros 4 en ce qui me concerne. Alors je sais qu'on s'attaque à un album culte et que c'est la mode de défoncer des classiques, mais si le statut iconique de "Toto IV" est incontestable, il n'en demeure pas moins que cette première période de l'histoire du groupe si elle est peut-être la plus prolifique en hits fondateurs et que le sextette a clairement une âme et une personnalité définitivement acquise avec ce quatrième opus, il n'y a pas pour moi assez d'excitation pour lui attribuer un 4.

Le premier chef d'œuvre devra encore attendre encore un peu, mais déjà TOTO peut être rassuré pour la suite de sa carrière, ses membres venant en outre de conquérir la planète grâce au "Thriller" de Michael JACKSON auquel participent la quasi totalité des membres du groupe, notamment ce légendaire "Beat It" quasi intégralement composé et interprété par Steve Porcaro, David Paich et Steve Lukather.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


REVOLUTION SAINTS
Revolution Saints (2015)
Un power trio extra !




TOTO
Turn Back (1981)
Luke s'affirme


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Bobby Kimball (chant, chœurs)
- Steve Lukather (guitare, chant, chœurs)
- David Paich (claviers, chant, chœurs)
- Steve Porcaro (claviers)
- David Hungate (basse)
- Jeff Porcaro (batterie, percussion)


1. Rosanna
2. Make Believe
3. I Won't Hold You Back
4. Good For You
5. It's A Feeling
6. Afraid Of Love
7. Lovers In The Night
8. We Made It
9. Waiting For Your Love
10. Africa



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod