Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK FM  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Toto
1979 Hydra
1981 Turn Back
1982 Iv
1984 Isolation
  Dune
1986 Fahrenheit
1988 The Seventh One
1990 Past To Present 1977-199...
1992 Kingdom Of Desire
1995 Tambu
1998 Xx (1977 - 1997)
1999 Mindfields
2006 Falling In Between
2014 35th Anniversary : Live ...
2015 Toto Xiv
2016 Live At Montreux 1991
2018 40 Trips Around The Sun
  Old Is New
 

- Style : The Night Flight Orchestra , Asia, Touch
- Membre : Steve Lukather , Judas Priest, Msg, Kimball Jamison
- Style + Membre : Yoso
 

 Site Officiel (543)
 Fan-club France (615)
 Chaîne Youtube (902)

TOTO - Toto Xx (1977-1997) (1998)
Par JEFF KANJI le 24 Octobre 2021          Consultée 320 fois

Il n'est pas faire injure au groupe que de remarquer la baisse de popularité qui est la sienne au cours des années 90, qui vont clairement s'avérer moins productives, à part au niveau des concerts et des albums Live, trop peu nombreux jusqu'à lors, et dont les sorties très qualitatives vont permettre d'écouter un TOTO qui changera alors de configuration à quasi chaque tournée (et ce sera pire dans les années 2000). Le décès de Jeff Porcaro est impossible à digérer, et malgré les quelques bons moments de "Tambu", réalisé avec un méritant Simon Phillips qui apporte sa personnalité, TOTO a un peu du mal à rester une formation stable telle qu'on l'entend habituellement. TOTO après "Kingdom Of Desire" va assumer ses délires de musicien, et arrêter de chercher à plaire au plus grand nombre, et ainsi laisser parler la musicalité, les amitiés et les délires de studio.

Il faut dire que le tumulte atteint une forme de paroxysme avec le renvoi de Joseph Williams peu ou prou pour les mêmes soucis que Bobby Kimball. TOTO doit ENCORE chercher un nouveau chanteur, et tant qu'à faire, pourquoi pas essayer de recoller les morceaux avec un Bobby Kimball plus sobre. C'est de cette tentative que naîtra "Goin' Home", enterrée par la décision du label d'imposer Jean-Michel Byron. Après ce fiasco et le décès de Jeff Porcaro, TOTO retrouvera finalement son vocaliste emblématique pour "Mindfields", enregistré quelques mois après la sortie de "Toto XX".

Alors c'est quoi "Toto XX" ? Une compilation oui, mais, comme vous l'avez de toute façon déjà constaté dans l'onglet discographique à votre gauche, il se retrouve classé dans la discographie studio du groupe qui le considère comme tel. C'est surtout une collection d'inédits, complétée par deux versions live de titres déjà connus. Des titres réalisés entre les débuts du groupe (1977) et "Kingdom Of Desire" (1991) et qui n'ont jamais trouvé place sur un des albums du groupe. Ce qui peut signifier plusieurs choses : que TOTO dispose d'une inspiration inépuisable (et on sait qu'elle a ses limites, si on prend en compte les disparités sur la plupart des albums) ou que ses titres sont a priori moins bons que ceux déjà sortis. Trois exceptions néanmoins ; "On The Run" n'a selon Steve Lukather jamais vu son essence saisie en studio, c'est pourquoi TOTO a pris le parti de continuer à le jouer en live, et vu comme son riff est cool et comment le morceau possède un groove contagieux, on peut se réjouir de cette version captée au festival de Montreux en 1991, quelques mois avant le décès de Jeff Porcaro. Autre exception dont j'ai déjà parlé plus haut, "Goin' Home" bien sûr, et "Baba Mnumzane", chantée par Jenny Douglas et John James, choristes attitrés du groupe depuis le "Absolutely Live" dans une Standard Bank Arena blindée, à Johannesburg, à peine plus de cinq ans après la fin de l'Apartheid.

Ainsi on a quasi un line-up par morceau, même si on peut à peu près les regrouper : les morceaux des premières sessions de 1977, qui n'ont pas trouvé place sur le premier album. En leur sein, la première chanson signée TOTO "Miss Sun", un mid-tempo groovy bien sympathique, porté par un David Paich en pleine forme vocale. C'est gentillet, soutenu par des guitares en cocottes Funk de Steve Lukather, et où les claviers de Steve Porcaro dialoguent avec le piano de Paich. Pas un inoubliable, mais ça fait bien plaisir. "Mrs Johnson" présente encore ces accords répétés de piano que David Paich affectionnait à l'époque, mais qui ont trouvé meilleure réalisation sur "Hold The Line" ou "Georgy Porgy", avec un passage central qui ressemblerait presque à un embryon de l'intro de "Girl Goodbye". Mais le titre le plus surprenant est tout de même "Love Is A Man's Word" avec sa basse jouée au Moog, et juste soutenue par un petit peu de Slap de David Hungate. D'ailleurs ce passage disco me fait fortement parler à la bande-son du premier Sonic (si, vous savez sur Sega Master System !!!).

En suivant la chronologie on tombe aussi sur "Right Part Of Me" qui laisse place à une performance habitée de Bobby Kimball, peu de temps avant son renvoi. Ce titre aurait pu figurer sans problème sur "Isolation". Ainsi, cet élément de contexte vient expliquer pourquoi Fergie Frederiksen est le seul musicien de TOTO à ne pas participer à cette petite sauterie de "Toto XX". Puis dans cette époque FM on trouve deux inédits de "Fahrenheit", un album que je ne porte pas spécialement dans mon cœur, mais qui permet d'écouter Joseph Williams, plein de verve. Bon, "Last Night" et "In A Word" sont sans intérêt et "Modern Eyes" a un peu mal vieilli à cause de ces flûtes synthétiques qui trahissent leur époque. J'avoue cependant que ce titre dépasse très largement les deux précédents, ne serait-ce que pour cette mélodie toute en nuances que Joseph s'approprie avec élégance. Une petite rareté signée David Paich qui fait du bien même si on préfèrera "Mushanga" ou "I Will Remember" dans le même genre.

Les morceaux qui se détachent le plus sont clairement les deux premiers, ce "Goin' Home" qui permet d'écouter un TOTO super saiyan, avec Bobby Kimball au chant, le groupe au complet, Joseph Williams aux chœurs et à l'écriture. Vu le tempérament des deux vocalistes, je fantasme un concert où les deux partagent et alternent le lead vocal, à l'image d'HELLOWEEN. "Tale Of A Man" est typique de l'écriture de "Hydra", et même si l'album manque toujours singulièrement d'accroche, cette pièce est à ranger aux côtés de "Hydra" et "St George And The Dragon". Le groupe aura d'ailleurs la bonne idée de le dégainer dès le deuxième morceau sur la tournée "Livefields". Bobby Kimball y est triomphant, mais je peux dire ça des cinq autres membres. La verve et les aptitudes de TOTO sur son deuxième album sont absolument sidérantes. "Miss Sun" idéalement placée à mi-course, avec sa naïve simplicité, conquiert également, et pour les amateurs de Hard Rock, "On The Run" est clairement un titre du même tonneau que les perles de "Kingdom Of Desire". Les versions live sont bien sûr très bonnes ("Dave's Gone Skiing" notamment, très inspiré du "Spain" de Chick COREA, bien renforcé par les salves de double grosse caisse de Simon Philips), achevant de faire de "Toto XX" un cadeau de grande valeur pour les fans, qui a été déterminant dans le retour de TOTO vers un regain de popularité car il a entériné le retour de Bobby Kimball.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


REVOLUTION SAINTS
Revolution Saints (2015)
Un power trio extra !




The NIGHT FLIGHT ORCHESTRA
Sometimes The World Ain't Enough (2018)
Clairement le monde Metal c'est pas assez

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Steve Lukather (guitare, chœurs, chant sur 10)
- David Paich (claviers, chant sur 5,8-9,13, chœurs)
- Mike Porcaro (basse sur 1, 3-6, 10-13)
- Jeff Porcaro (batterie, percussions)
- Steve Porcaro (claviers)
- Bobby Kimball (chant, chœurs)
- Joseph Williams (chant sur 3-4, chœurs sur 1)
- David Hungate (basse sur 2, 7-9)
- -
- + Musiciens De Session


1. Goin' Home
2. Tale Of A Man
3. Last Night
4. In A Word
5. Modern Eyes
6. Right Part Of Me
7. Mrs. Johnson
8. Miss Sun
9. Love Is A Man's Word
10. One The Run
11. Dave's Gone Skiing (live)
12. Baba Mnumzane (live)
13. Africa (live)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod