Recherche avancée       Liste groupes



      
FOREVER X JAPAN  |  SINGLE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Membre : Loudness
 

 Site Officiel (354)
 Myspace (314)
 Chaîne Youtube (351)

X JAPAN - Forever Love (1996)
Par JEFF KANJI le 16 Avril 2014          Consultée 1473 fois

Comme je l’ai déjà un peu rabâché, effectuer un passage en revue complet de la discographie d’un groupe japonais, c’est galère, à la fois pour rétablir la chronologie et comprendre la dynamique du groupe, et pour proposer un compte-rendu complet qui ne s’embarrasse ni de doublons ni de superflu. Quand il m’a fallu chroniquer le mythique "Kurenai", je vous avais dirigé vers une version certes un peu rare mais qui avait le mérite de ne pas faire doublon avec celles déjà présentes sur les opus du groupe. Il en sera de même cette fois-ci pour "Forever Love", single ô combien symbolique pour X JAPAN qui signait dans une certaine mesure un divorce inéluctable entre les têtes pensantes Toshi et Yoshiki.

Hélas ce titre poignant ne restera pas uniquement célèbre pour la conjoncture dans laquelle il est sorti, ni pour les milliers d’exemplaires écoulés auprès d’une fan-base qui trépigne d’impatience en attendant la sortie d'un "Dahlia" sans cesse repoussée. (Le groupe jouera l’originalité jusqu’au bout, accomplissant une tournée géante des mois avant la sortie de l’album). Non, "Forever Love" restera tristement célèbre pour être la dernière interprétation live de l’existence de X JAPAN (avant la reformation de 2007)… lors des funérailles de Hideto Matsumoto, mieux connu sous le nom de scène de hide, retrouvé inconscient, pendu à sa porte de salle de bains, avant de décéder quelques heures plus tard à l’hôpital. La scène japonaise est en deuil et les fans de l’Ekkusu traumatisés par l’évènement qui coupe court au projet qu’avait le guitariste et Yoshiki de reformer le groupe de concert à l’an 2000. On reverra alors Toshi et Yoshiki interprétant "Forever Love" une dernière fois lors de la cérémonie funéraire, les autres membres n'ayant pas la force de jouer.

Vous comprenez bien que malheureusement, le business étant ce qu’il est, il fallait s’attendre à ce que ce single ressorte un jour... Et c’est chose faite en 2001, Yoshiki ayant souhaité proposer un nouveau mixage plus abouti du morceau aux fans. En profitant pour inclure l’original et la version acoustique parue sur "Dahlia", nous avons là, malgré son aspect mercantile, le support le plus complet pour ce titre. De plus on pourra se réjouir d’un artwork plutôt superbe.

Articulé autour d’une mélodie mélancolique qui évolue lentement mais sûrement vers un pont, qui n’en est pas vraiment un, avant de déboucher sur un refrain déchirant où Toshi démontre toute l’étendue de son talent d’interprète, "Forever Love" est une sorte d’aboutissement du songwriting de Yoshiki, qui après un déjà bien concluant "Say Anything" atteint l’équilibre ultime dans la gestion de l’orchestre, de la section Metal et de la Pop au sein d’une même ballade (même si j’ai toujours eu un faible pour "Tears" personnellement). Et une nouvelle fois, X JAPAN réussit l’exploit de nous embarquer avec lui tout au long des 8 min 30 du morceau sans nous ennuyer.

Les possesseurs de "Dahlia" qui auraient zappé ce single ou la compilation "Singles – Atlantic Years" se priveraient d’un très beau solo de la paire Pata/hide en deux temps toujours dans un style QUEEN-esque qui rendrait Brian May fier, avec tout ce qu’il faut d’expressivité. Ceux-là se priveraient également d’une section rythmique dynamique où la caisse claire de Yoshiki sonne comme jamais. Je ne dénigre pas pour autant la version dite acoustique de "Dahlia" qui a le mérite de proposer une version orchestrale où la voix de Toshi démarre a cappella sans qu’on ressente une sensation de vide hormis celui impliqué par le texte ; une approche intimiste que Yoshiki a réussi à restituer encore mieux dans son « Last Mix » qui propose une version où le piano, une fois n’est pas coutume, est remplacé par un accompagnement de guitare acoustique du plus bel effet.

"Forever Love", est, vous l’aurez compris, une pierre angulaire de la carrière de X JAPAN, qui à aucun moment, pour toutes les raisons évoquées plus haut, ne doit faire oublier que le morceau est déjà très bon à la base et qu’il a juste contribué par un malheureux concours de circonstances à rendre la formation de Chiba légendaire… un peu comme un certain "The Show Must Go On"…

4,5/5 pour la musique elle-même, 5/5 pour la force du symbole.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


DEF LEPPARD
Hysteria (1987)
Faire l'album deux fois pour qu'il soit parfait

(+ 1 kro-express)



MAGNUM
On The Thirteenth Day (2012)
♫ l'horloge tourne ♪


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Yoshiki (batterie, piano)
- Pata (guitare)
- Toshi (chant)
- Hide (guitare)
- Heath (basse)


1. Forever Love
2. Forever Love (from 'the Last Live')
3. Forever Love (acoustic Version)
4. Forever Love (last Mix)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod