Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  LIVE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1988 2 Vanishing Vision
1989 1 Blue Blood
1991 1 Jealousy
1993 1 Art Of Life
1996 1 Dahlia

B.O FILMS/SERIES

2017 We Are X

SINGLES

1985 I'Ll Kill You
1986 オルガӟ...
1988 紅/ Kurenai (Original Ja...
1991 Standing Sex
1996 Forever Love
1998 The Last Song
2008 I.V..
2011 Jade
2015 Born To Be Free

ALBUMS LIVE

1995 1 On The Verge Of Destruction
1998 Art Of Life Live

COMPILATIONS

1993 X Singles
2001 Star Box

VHS/DVD/BLURAYS

1989 Blue Blood Tour Bakahatsu Sunz...
1993 On The Verge Of Destruction
 

- Style : Lovebites, Galneryus
- Membre : Loudness
 

 Site Officiel (777)
 Myspace (828)
 Chaîne Youtube (1278)

X JAPAN - Art Of Life Live (1998)
Par JEFF KANJI le 26 Octobre 2020          Consultée 846 fois

Nous voilà repartis dans l'anarchique discographie de la formation japonaise que j'admire le plus : X JAPAN.
Je l'ai déjà dit, mais se repérer dans la multitude de sorties demande une sacrée patience afin de recréer un semblant de chronologie. Après avoir bien déblayé le chemin avec les singles, voici venu le tour des Lives. Et alors là attention. Non seulement les Japonais étaient connus pour leurs shows homériques de plus de trois heures, mais ils avaient pris l'habitude de squatter le Tokyo Dome les soirs de Nouvel An et de les blinder… sans oublier pour autant de les enregistrer. Rien qu'avec cette manne, la discographie live d'X-JAPAN est extrêmement riche.

Toujours est-il qu'en termes de timing, il y a de quoi se gratter la tête, sans compter que nombre de concerts présents dans les "Visual Shock" (compilées sur la gargantuesque Visual Box) viennent compléter le tableau, en particulier en ce qui concerne la période 87-89. Le premier enregistrement live officiel des Japonais sera "On The Verge Of Destruction", capté le 7 janvier 1992, soit en pleine tournée de promotion de "Jealousy"… mais qui ne sortira que début 1995, alors que le groupe est en train de défendre son futur "Dahlia". Un bootleg officialisé de 1995 qui sortira en 1998, la même année que "Art Of Life Live", capté le 31 décembre 1993.

Il faut savoir, que le groupe avait l'année précédente sorti un "Live Live Live Tokyo Dome 1993-1996" agrémenté de son petit bonus "Live Live Extra" dont plusieurs titres avaient été captés le même jour que le "Art Of Life" duquel nous parlons aujourd'hui. À noter que l'ensemble des prestations du nouvel an 1994 sont désormais disponibles dans le coffret "X JAPAN Returns" qui vaut largement son pesant de cacahuètes.

BREF ! "Art Of Life" fut l'évènement de 1993. Prenant dès lors un retard maladif dans la date de sortie du nouvel album (ce qui deviendrait "Dahlia"), Yoshiki avait décidé de mettre tous ses efforts dans la création de son magnum opus. Une belle perf' pour le premier disque sorti chez Sony et avec le nouveau nom X JAPAN. Au su des shows hors-norme que donnait le groupe jusqu'à lors, "Art Of Life" semblait s'imposer comme une évidence. Cette version live vient-elle transfigurer l'originale ?

Tout dépend si vous le regardez ou l'écoutez seulement. D'ailleurs la version filmée sortira elle aussi en DVD (aujourd'hui tout à fait obsolète depuis la sortie du coffret "X JAPAN Returns", une vraie machine à fric. Ne comptez jamais sur moi pour chroniquer la totalité des supports sortis par le groupe car il y a vraiment de l'arnaque dans le tas). Toujours est-il que lorsque Yoshiki passe derrière son piano c'est souvent pour une prestation élégante mais tout aussi intense que celles qu'il donne derrière sa batterie. Et la passion qui transpire de son jeu est assez saisissante là où la version audio nous attire davantage sur la prestation d'un Toshi habité, au final moins parfait que sur le pendant studio mais plus percutant, sans pour autant abuser de son chant agressif des premières années. Cela s'entend, mais c'est encore plus flagrant sur la vidéo, que les musiciens sont là pour servir l'accomplissement de l'œuvre de Yoshiki, hide en particulier, encore sapé et coiffé à la façon "Blue Blood" quasi immobile pendant toute son interprétation.

Il faut dire que "Art Of Life" est pour le moins exigeant et que le nombre de soli de guitare et de gammes est assez imposant. Mais on peut tout autant être effaré par le travail d'arrangement que cela a demandé à Pata, qui doit tenir un maximum la rythmique mais passer à la tierce de son acolyte assez régulièrement, une importance radicale dans le rendu. Et puis Yoshiki toujours, qui par sa prestation des plus explosives, éclipse quasi totalement Heath… Si les caractères n'étaient pas si difficiles à concilier… Je resterai nostalgique du jeu de basse et de scène survolté de Taiji qui aurait sans doute pu apporter un réel contrepoids face à l'hégémonie de plus en plus évidente de Yoshiki sur le groupe.

Mais qui dit "Art Of Life" dit aussi solo de piano et improvisation. Et là attention… Parce qu'autant la version album, réfléchie dans ses moindres détails, peut parfois heurter si l'on n'est pas dans l'état d'esprit et une immersion totale, autant l'art du Live révèle une autre vibe… Et pour cela, X JAPAN n'a pas lésiné sur les moyens, et fait carrément appel à un deuxième pianiste pour tenir la trame en La mineur, cette mélopée qui se déplace de l'aigu au grave en variant l'intensité, tout un panel de nuances et d'émotions transcrites en direct. Et là-dessus, Yoshiki entre, après avoir délaissé sa batterie et rentre dans le combat intérieur, allant jusqu'à sauvagement frapper son piano, vivant le moment autant qu'il le rend spectaculaire, poussé par un Tokyo Dome plein comme un œuf. Cet "Art Of Life Live" ne surpasse peut-être pas son pendant studio, mais il en propose une expérience tout aussi intense et plaisante, et la performance est largement à la hauteur de l'œuvre et de ce qu'elle véhicule. À ne pas négliger, même si je vous conseillerai tant qu'à faire de visionner "X JAPAN Returns" pour profiter du visuel et de l'intégralité de ce concert (le deuxième, "Art Of Life Live" transcrivant la prestation du 31 décembre 1993).

A lire aussi en METAL PROG par JEFF KANJI :


ANTHROPIA
Non-euclidean Spaces (2015)
Leçon de Prog pour les ténors du style




DGM
Hidden Place (2003)
La porte d'entrée du jardin secret


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Yoshiki (batterie, piano)
- Pata (guitare)
- Toshi (chant)
- Hide (guitare)
- Heath (basse)


1. Art Of Life



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod