Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Fiore, Nelson, Triumph, Mr. Big, Extreme
- Membre : Blind Vengeance
 

 Site Officiel (244)
 Myspace (177)

HAREM SCAREM - Acoustic Sessions (1991)
Par JEFF KANJI le 16 Juin 2015          Consultée 769 fois

La carrière de HAREM SCAREM commence tambour battant, avec un premier opus qui fait connaître le groupe dans son pays. Le premier single "Slowly Slipping Away" grimpe tout de même à la 25ème place des charts et quatre autres singles sortiront entre 1991 et 1992. Dans l'intervalle, et fort du succès qu'il rencontre, le groupe se prête au jeu de l'EP acoustique pour faire patienter ses fans et alimenter le marché. Il est difficile pour le Hard Rock de se faire encore un nom (tout le monde ne s'appelle pas AC/DC) à cette époque, et le groupe a bien raison de garder la cadence.

HAREM SCAREM est un groupe doué et il va le prouver sur cet EP, qui, après la version single de "Something To Say" qui nous met dans le bain, va révéler que les Canadiens auraient fait des candidats tout désigné pour le MTV unplugged. La suprématie de HAREM SCAREM sur ce genre d'interprétation épurée tient à plusieurs facteurs ; déjà les chœurs légendaires de la bande, toujours aussi amples et se permettant même des arrangements ("Hard To Love" voit son refrain harmonisé légèrement différemment), mais aussi cette faculté qu'a Pete Lesperance de faire sonner au mieux une guitare acoustique. L'album éponyme l'avait montré, ici c'est assez flagrant. Loin des guitaristes de Hard habitués aux faibles tirants, Pete Lesperance est un vrai cowboy quand il se saisit d'une Folk, et tout le charme organique de HAREM SCAREM est décuplé ici par ces arpèges claquants et épais. "How Long" et surtout "Honestly" dévoilent ainsi d'autres charmes.

Mais Harry Hess reste l'homme à la voix d'or et son talent est lui aussi mis à nu sur cet EP. On distingue bien quelques synthés pour enrober le tout, mais l'approche reste organique, simple sans être minimaliste en quelque sorte. Harry Hess, en plus de disposer d'un organe bluffant, s'avère un interprète extrêmement inspiré qui révèle aussi le naturel de sa voix... Si son interprétation, axée FM était plutôt lissée sur le premier album, elle est ici plus directe, et son grain vient enrichir la palette de couleurs qu'il donne à ces versions acoustiques. Lui et Pete parviennent même à rendre cette version de "Honestly" définitive, plus authentique, surpassant l'originale, achevant d'installer la ballade au rang des classiques du groupe.

Cet EP n'est cependant trouvable que via les bonnes grâces du net, vu qu'il a été uniquement distribué sur le marché canadien et pressé au nombre ridicule de 500 exemplaires, épuisés depuis une éternité maintenant. Autre regret, le fait d'avoir inclus la version album de "Something To Say", qui fait véritablement doublon et interrompt cette intimité que le groupe est parvenu à créer le temps de cet excellent EP qui mérite votre attention de mélomane.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


DEF LEPPARD
Viva! Hysteria (2013)
Quand y en a plus, et ben y en a encore




X JAPAN
Forever Love (1996)
Dry your tears with love


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Harry Hess (chant, guitare)
- Pete Lesperance (guitare, chœurs)
- Mike Gionet (basse, chœurs)
- Darren Smith (batterie, chœurs)


1. Something To Say (edit)
2. Slowly Slipping Away
3. How Long
4. Hard To Love
5. Something To Say (album Version)
6. Honestly



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod