Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD MÉLODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Fiore, Nelson, Triumph, Mr. Big, Extreme
- Membre : Blind Vengeance
 

 Site Officiel (257)
 Myspace (181)

HAREM SCAREM - Karma Cleansing (1997)
Par JEFF KANJI le 31 Juillet 2017          Consultée 358 fois

Le problème d'HAREM SCAREM a été très vite de se trouver une direction commerciale. Si musicalement les cinq Canadiens sont à peu près capables de jouer n'importe quoi, ils se sont toujours avérés des quiches côté business… Et il se trouve que leur manager ne valait pas mieux ; un petit jeune dont c'était le premier boulot. HAREM SCAREM, qui avait connu un beau début de carrière, va progressivement s'enliser dans des choix douteux (le pire sera atteint de ce point de vue juste après "Big Bang Theory") sans donner l'impression de savoir ce qu'il fait.

Harry Hess aura beau dire ce qu'il veut, "Voice Of Reason" est peut-être sorti un poil tard par rapport à la vague Grunge, mais cela ne change rien à sa qualité plus que discutable. Les mecs ont beau être tombés sous le charme d'ALICE IN CHAINS, cela ne suffisait pas à écrire un successeur digne des standards de qualité atteints par "Mood Swings". Et autant s'habituer tout de suite, car la performance de l'opus de 1993 ne sera jamais réitérée dans les mêmes proportions par la formation canadienne.

Symptôme des problèmes de business qu'HAREM SCAREM traverse, son quatrième album sort sous deux noms différents et avec des tracklists très différentes, pas mieux pour perdre les fans ! Le Japon aura droit à "Believe" et le Canada à "Karma Cleansing". Les deux disposeront d'un artwork différent et "Cages" et "The Mirror" du second seront troqués pour "Staying Away" et "Baby With A Nail Gun" sur la version japonaise. Après un Live au pays du soleil levant qui constituait un très bon résumé de ses trois premiers opus, avec fort heureusement une part de titres de "Voice Of Reason" bien moins représentée, il était temps de redresser la barre.

Comme cette tracklist l'avait laissé supposer, le groupe a compris dans la douleur qu'il s'était fermement planté et a décidé de rectifier le tir sur "Karma Cleansing". Passons sur les aspects commerciaux sur lesquels le groupe ne se montre pas des plus pertinents pour jeter une oreille aux dix (douze en fait, et voilà c'est déjà le bordel…) titres de ce millésime 97.
HAREM SCAREM ne veut pas en donner l'impression, en ayant recours à une production massive mais rugueuse et des choix étranges (un tiers des titres présenté en faux-live et il n'y a bien que sur "Cages" que cela semble présenter un intérêt), mais il regarde dans le rétroviseur, et on sent qu'il cherche à remettre les éléments Pop de son premier album au goût du jour.

Alors autant sur les ballades ça marche pas mal, Harry Hess étant particulièrement bon sur "Rain", à n'en pas douter l'un des meilleurs morceaux de "Karma Cleansing", mais les titres plus Rock semblent manquer d'énergie, comme si les cinq musiciens étaient déjà trop adultes pour pratiquer une musique aussi positive à la "Hard To Love". C'est assez flagrant et en cela on doit bien reconnaître que les Canadiens n'ont pas totalement tourné la page "Voice Of Reason", comme "I Won't Be There" le montre clairement, un des titres les plus indigents de l'opus ou encore "Victim Of Fate" qui aurait pu connaître meilleur traitement.

Si "Karma Cleansing" affiche un manque de cohérence quasi affiché, on ne peut que se féliciter de voir le groupe retrouver un peu de hauteur sur "Hail Hail" et son refrain aux vocaux splendides, "Morning Grey" et son côté BEATLES exacerbé et "Die Off Hard" qui semble avoir été composé à la suite de "Saviors Never Cry". De même "Believe" constituait sans aucun doute une meilleure ouverture que "Karma Cleansing" malgré ses aspects plus soft. On a une bonne moitié de l'album pour nous rappeler que HAREM SCAREM est une formation Hard Mélodique comme il en existe peu, de quoi fonder quelques espoirs pour la suite, "Karma Cleansing" affichant tous les symptômes de l'album de transition.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


X JAPAN
Forever Love (1996)
Dry your tears with love




DEF LEPPARD
Viva! Hysteria (2013)
Quand y en a plus, et ben y en a encore


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Harry Hess (chant, guitare)
- Pete Lesperance (guitare, chœurs)
- Barry Donaghy (basse, chœurs)
- Darren Smith (batterie, chœurs)


- Karma Cleansing
1. Karma Cleansing
2. Cages
3. Hail, Hail
4. Morning Grey
5. Die Off Hard
6. Rain
7. I Won't Be There
8. Victim Of Fate
9. Believe
10. The Mirror

- Believe
1. Believe
2. Die Off Hard
3. Hail, Hail
4. Staying Away
5. Baby With A Nail Gun
6. Morning Grey
7. Victim Of Fate
8. Rain
9. I Won't Be There
10. Karma Cleansing



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod