Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Night Ranger, Doug Aldrich , Whitesnake, Dio, Bad Moon Rising, House Of Lords, Lion, Fear Factory, Steve Vai , Ozzy Osbourne , G//z/r, Damn Yankees, Cacophony
- Style + Membre : Hardline, Bad English, Journey, Tak Matsumoto Group, Jack Blades , Soul Sirkus, Gioeli - Castronovo
 

 Facebook (236)

REVOLUTION SAINTS - Light In The Dark (2017)
Par JEFF KANJI le 12 Janvier 2018          Consultée 1404 fois

Deen Castronovo a failli avoir ma peau. J'étais tellement enchanté de l'écouter chanter sur un disque lui laissant la part belle que les problèmes qui sont survenus courant 2015 me faisaient déjà voir ce nouveau supergroupe formé autour de lui, Jack Blades et Doug Aldrich, mort après un unique album qui fut mon rayon de soleil lors de mes longs trajets entre deux dates de l'été 2015.

Heureusement pour nous, l'homme est aujourd'hui revigoré, libéré de ses addictions, et après son renvoi de JOURNEY et la pause de 2016 prise pour remettre de l'ordre dans sa vie (à l'exception d'une collaboration avec Jonathan Cain et sa femme pasteur), il a même le mois dernier intégré les DEAD DAISIES en remplacement de Brian Tichy ; l'occasion aussi de recroiser son collègue de REVOLUTION SAINTS Doug Aldrich qui s'éclate, après des années passées à jouer le faire-valoir pour un leader. Il confiait d'ailleurs à Ultimate Classic Rock fin mai 2016 qu'il sentait bien que le projet REVOLUTION SAINTS n'aurait hélas pas de suite. Mais il pouvait déjà compter sur un Doug Aldrich enthousiaste. Jack Blades quant à lui était bien débordé à ce moment-là (il travaillait déjà au nouveau NIGHT RANGER).

Ce n'était juste pas le bon moment, quand Doug était l'un des rares à le soutenir (avec Jonathan Cain et Neal Schon), les amis du business ayant largement déserté le batteur et chanteur dans un cynique relent hypocrite. Octobre est donc le moment où "Light In The Dark", le deuxième opus du trio de vedettes, bien secondé en arrière-plan par Alessandro Del Vecchio (l'album a été enregistré en Italie), s'offre à nos cages à miel. On nous a prévenu qu'on y trouverait ce qui nous a plu sur le premier (j'ai été personnellement séduit à 100% malgré tous ces guests et versions alternatives en fin d'album) et quelques surprises.

Les membres du groupe ont pu cette fois-ci véritablement s'inscrire dans le processus de composition, même si Alessandro Del Vecchio a tout centralisé et finalisé, et qu'on retrouve quelques plumes externes, Richard Page pour la ballade "I Wouldn't Change A Thing" qui a eu droit à son clip, ou encore Simone Mularoni pour "Don't Surrender". Et on peut dire que ça s'entend, vu le travail abattu par Doug Aldrich et Deen.

Tout en restant dans le Hard Mélodique qu'on était en droit d'attendre au vu du pedigree des musiciens, "Light In The Dark" est parfois surprenant dans le bon sens du terme, notamment sur ce "Ride On" gorgé de double grosse caisse et particulièrement Heavy, ce "Another Chance" aux relents d'AVANTASIA, ou encore "Falling Apart" avec ses ambiances travaillées et ce duo vocal Blades/Castronovo qui fonctionne du tonnerre. Jack confie que le fait d'être le Jack Bruce de ce groupe lui convient très bien, et clairement le chanteur principal, c'est Deen, qui par ailleurs délivre une partition de batterie fabuleuse, jamais envahissante mais faisant le boulot à merveille, à la manière d'un Eric Singer.

REVOLUTION SAINTS est en très grande forme sur ce deuxième opus sans doute plus consistant que le premier, notamment au niveau des guitares, Doug Aldrich ayant écrit sans relâche pour "Light In The Dark", y compris pendant qu'il tournait intensément avec les DEAD DAISIES. Un disque qui sait à la fois couler doucement au creux de l'oreille et susciter l'attention régulièrement. C'est une nouvelle fois une réussite pour les Américains.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


X JAPAN
Forever Love (1996)
Dry your tears with love




KIMBALL JAMISON
Kimball Jamison (2011)
Le partage des talents


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Deen Castronovo (chant, batterie)
- Jack Blades (basse, chant)
- Doug Aldrich (guitare)
- Alessandro Del Vecchio (claviers, chœurs)


1. Light In The Dark
2. Freedom
3. Ride On
4. I Wouldn't Change A Thing
5. Don't Surrender
6. Take You Down
7. The Storm Inside
8. Can't Runaway From Love
9. Running On The Edge
10. Another Chance
11. Falling Apart



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod