Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (14)
Questions / Réponses (1 / 5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1974 Kiss
  Hotter Than Hell
1975 Dressed To Kill
  Alive!
1976 Destroyer
  Rock And Roll Over
1977 Love Gun
  Alive Ii
1978 Kiss Meets The Phantom O...
  Ace Frehley
  Gene Simmons
  Peter Criss
  Paul Stanley
1979 Dynasty
1980 Unmasked
1981 Music From The Elder
1982 Creatures Of The Nigh...
1983 Lick It Up
1984 Animalize
1985 Asylum
1987 Crazy Nights
  Exposed
1989 Hot In The Shade
1992 Revenge
1993 Alive Iii
1996 Kiss Unplugged
1998 Psycho Circus
2009 Sonic Boom
2012 Monster
2016 Kiss Rocks Vegas
 

- Style : Slade, Poison, Star Rats, Sweet
- Membre : Vinnie Vincent Invasion , Alice Cooper, Black Country Communion, Black Sabbath
- Style + Membre : Ace Frehley
 

 Site Officiel (2299)
 Myspace (911)

KISS - Alive Ii (1977)
Par ALANKAZAME le 6 Juin 2018          Consultée 288 fois

"Alive II", c'est un peu le concept hollywoodien des suites de film avant l'heure. Et comme souvent, la suite est moins bonne que l'opus original (sauf pour ce qui concerne Star Wars et Terminator, je le concède).

Reconnaissons à KISS un sens inouï du business. Après une triplette d'albums studios extrêmement populaires ("Destroyer"/"Rock'N'Roll Over"/"Love Gun") et des tournées mondiales lucratives, quoi de mieux qu'une bonne suite à "Alive!", histoire d'enfoncer le clou ? L'idée de "Alive II" a germé avant même l'enregistrement de "Love Gun", et il était question à l'origine de proposer un enregistrement du concert donné au Budokan Hall à Tokyo le 2 avril 1977. Mais le groupe a retoqué cette idée, et ce sont finalement des enregistrements des concerts donnés au Forum de Los Angeles du 26 au 28 août 1977 qui serviront de base. De l'enregistrement japonais ne subsistent que "Beth" et "I Want You".

Histoire de bien faire les choses, "Alive II" ne contient que des versions live de titres issus de "Destroyer", "Rock'N'Roll Over" et "Love Gun". On évite ainsi les doublons avec ce que contient déjà "Alive!". Là où le bât blesse, c'est que comme sur le premier opus, KISS ne peut s'empêcher de gruger. On apprendra bien après la sortie du disque que certaines parties des enregistrements de Los Angeles proviennent en fait... De séances de répétition, et que les cris du public ont été ajoutés artificiellement ensuite. Résultat : tout cela sonne parfois un peu trop parfait. Les chœurs sont impressionnants de justesse, le chant de Paul Stanley est irréprochable, et les soli d'Ace Frehley sont impeccables. Sauf que tout fan de KISS digne de ce nom sait parfaitement qu'un concert de KISS, ça bouge, que Stanley gigote dans tous les sens derrière son micro, qu'Ace, pas toujours sobre, s'adonne à des expérimentations parfois hasardeuses, et que tout le monde n'a pas forcément le temps de se précipiter derrière son micro pour assurer les chœurs. Bref, ça n'est jamais totalement nickel. Et c'est ça qui est bon ! Je ne comprends vraiment pas pourquoi le groupe n'a jamais voulu assumer cette authenticité pourtant parfaitement honorable sur ses multiples albums live.

Histoire d'enfoncer le clou, on apprend que "Hard Luck Woman" et "Tomorrow And Tonight" ont été enregistrés au Capitol Theatre à Passaic dans le New Jersey et dans les studios Electric Lady de New York... Exactement comme les cinq titres inédits proposés en fin d'album. On ne va donc pas y aller par quatre chemins : la majorité du contenu de "Alive II" est sans doute du faux-live. Et ça, c'est intolérable.

On aurait pu excuser ce déplorable écart du point de vue de l'éthique si tout cela sonnait aussi bien que sur "Alive!". Mais ce n'est pas le cas. La production est perfectible, les guitares trop en retrait, le chant trop en avant, et tout cela paraît en définitive assez plat (massacrant totalement un hit aussi puissant que "King Of the Night Time World"). L'intensité des concerts de 1977, palpable sur les DVD "Kissology", ne transparaît pas sur "Alive II".

Autre curiosité : plusieurs des toutes premières copies comportaient une erreur d'impression sur la jaquette, qui mentionnait "Take Me", "Hooligan" and "Do You Love Me?" dans la setlist. Pourquoi ces titres - au demeurant excellents - ont finalement été retirés, mystère...

Un mot enfin sur les cinq titres inédits, enregistrés en studio. Quatre d'entre eux n'ont aucun intérêt, et donnaient déjà un avant-goût du virage Pop dans lequel sombrera le groupe sur "Dynasty" et "Unmasked", avec des refrains gentillets et des structures linéaires sans intensité. Mais il y a au milieu de tout ça "Rocket Ride", une chanson composée, écrite et chantée par Ace Frehley, un excellent brulot intensément Rock'N'Roll avec un super riff d'ouverture et un très bon refrain. Ce morceau, taillé pour le live, trouvera une place de choix dans les concerts de la carrière solo du guitariste. La cohérence du groupe n'était déjà pas au beau fixe lors de l'enregistrement de ces titres : sur "All American Man", "Larger Than Life" et "Rockin' In The U.S.A”, Ace ne joue pas et a été remplacé par Bob Kulick, le frère aîné de Bruce, lequel deviendra membre de KISS bien des années plus tard.

Petite anecdote : "Rocket Ride" sera judicieusement utilisé en 2000, lors du "Farewell Tour", par un Ace facétieux, en réponse à un Gene ulcéré de voir son comparse prendre l'initiative de proposer des titres pendant une séquence d'improvisations. "What does the Ace Frehley band wanna do next?" hurle le démon au micro. Sans un mot, Ace répond immédiatement et avec maestria par un "Rocket Ride" pétaradant et un regard de défiance particulièrement appuyé, laissant Gene penaud, incapable d'interpréter un titre qu'il n'avait probablement jamais écouté. Cet incident, très populaire auprès des fans du Space Man, a été enregistré et peut être retrouvé sur YouTube sous le titre "KISS jammin' and Gene spits the dummy!".

A lire aussi en HARD ROCK par ALANKAZAME :


EUROPE
Last Look At Eden (2009)
C'est dans les vieux pots...




KISS
The Box-set (2001)
Menu maxi best-of


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   ALANKAZAME
   DARK BEAGLE

 
   (3 chroniques)



- Paul Stanley (guitare, chant)
- Gene Simmons (basse, chant)
- Ace Frehley (guitare)
- Peter Criss (batterie)


- cd1
1. Detroit Rock City
2. King Of The Night Time World
3. Ladie's Room
4. Makin' Love
5. Love Gun
6. Calling Dr. Love
7. Christine Sixteen
8. Shock Me
9. Hard Luck Woman
10. Tomorrow And Tonight

- cd2
1. I Stole Your Love
2. Beth
3. God Of Thunder
4. I Want You
5. Shout It Out Loud
6. All-american Man
7. Rockin' In The U.s.a.
8. Larger Than Life
9. Rocket Ride
10. Any Way You Want It



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod