Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (29)
Questions / Réponses (1 / 5)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1974 Kiss
  Hotter Than Hell
1975 Dressed To Kill
  Alive!
1976 Destroyer
  Rock And Roll Over
1977 Love Gun
  Alive Ii
1978 Kiss Meets The Phantom O...
  Ace Frehley
  Gene Simmons
  Peter Criss
  Paul Stanley
1979 Dynasty
1980 Unmasked
1981 Music From The Elder
1982 Creatures Of The Nigh...
1983 Lick It Up
1984 Animalize
1985 Asylum
1987 Crazy Nights
  Exposed
1989 Hot In The Shade
1992 Revenge
1993 Alive Iii
1996 Kiss Unplugged
1998 Psycho Circus
2009 Sonic Boom
2012 Monster
2016 Kiss Rocks Vegas
 

- Style : Slade, Poison, Star Rats, Sweet
- Membre : Vinnie Vincent Invasion , Alice Cooper, Black Country Communion, Black Sabbath
- Style + Membre : Ace Frehley
 

 Site Officiel (2287)
 Myspace (901)

KISS - Music From The Elder (1981)
Par DARK BEAGLE le 31 Mai 2018          Consultée 234 fois

Après la débâcle "Unmasked", les membres de KISS décidèrent de revenir à quelque chose de plus Rock’N’Roll et de plus Heavy également, voulant profiter de la frappe lourde de leur nouveau batteur, Eric Carr. L’aventure était terminée pour Peter Criss sans que cela n’étonne personne au final tant sa participation à la vie du groupe était réduite au strict minimum (c’est-à-dire, apparaître dans les crédits). Et pour être certain qu’il y aurait du changement et un retour à la bonne vieille époque, les musiciens vont dire merci à Vini Poncia et vont rappeler à la rescousse un de leurs anciens producteurs. Là où l’on pouvait s’attendre à Eddie Kramer, nous avons droit au retour de Bob Ezrin, auréolé de gloire avec le succès commercial de "The Wall" de PINK FLOYD.

Ce dernier va écouter les démos, qui tendaient donc vers quelque chose de plus dur, plus sec et va décréter que KISS devrait plutôt s’atteler à l’écriture d’un concept album (ben voyons !) et oublier ces réminiscences Rock’N’Roll. Paul Stanley, prêt à toutes les nouveautés, donne son aval. Gene Simmons, les stats de vente de "The Wall" sous les yeux, dit banco (ou plutôt banko, si vous m’autorisez le jeu de mots). Avec Frehley, qui s’en était déjà descendu un dans le gosier en apprenant que Ezrin revenait – les deux hommes ne se sont pas quittés en très bons termes à l’issue de "Destroyer" – trouve que la bouteille a bien plus d’attrait. Eric Carr, qui vient d’arriver, n’a lui de toute façon pas son mot à dire.

"The Elder" est donc le premier concept-album de KISS. Et quitte à casser l’ambiance tout de suite, j’ai envie de rajouter qu’heureusement, c’est le dernier. La pochette tranche complètement avec toutes les précédentes et musicalement, le grand écart est franchi. Si pour certains (no animosity inside) "Destroyer" est déjà un semi-marathon dans l’épreuve, "Music From The Elder" en est un vrai de vrai malgré quelques moments de bravoure assez inattendus. Déjà, à la base, le concept est déjà un brin foireux, avec un jeune garçon (The Boy) devant vaincre les forces du mal, aidé par un certain Morpheus, un Elder.

Ce qui nous permet d’entendre avec une certaine consternation (et une petite larme pour lui) Paul Stanley chanter avec une voix de fausset sur "Just A Boy". Ce qui nous permet d’apprécier quelques riffs intéressants comme celui de "The Oath" ou de "Dark Light", qui est le seul morceau chanté par Frehley ici après ses bonnes prestations sur les opus précédents (ou comment outer l’homme en forme du groupe, qui n’avait besoin que d’une bouteille de gin pour cela). Ce qui nous permet de voir Gene Simmons verser une larme de crocodile à la fin du clip de "A World Without Heroes". Ce qui nous permet d’entendre l’un des titres les plus étranges de KISS, "Mr Blackwell", composé en compagnie de Lou Reed par un Gene Simmons qui y croit dur comme fer.

Bob Ezrin, ayant choppé de mauvaises habitudes de studio avec Roger Waters, fait en sorte que l’album reste secret tant qu’il n’est pas finalisé. Seul le groupe et lui en connaissent la teneur (ce qui ne les empêchera pas de se fourvoyer). "The Elder" apparaît, dans sa globalité, comme une pièce assez décousue, qui s’affranchit quasiment du style KISS. Faite de bric, de broc et de grandiloquence typiquement Erziniène, cet album demeure encore aujourd’hui difficile à appréhender. Il lui manque une consistance, une véritable ligne directrice musicale là où "The Wall" semble former un tout hystérique à titre de comparaison.

En grattant un peu, on peut légitiment se demander si KISS, avec son mélange d’individualités dominées par le couple Stanley/Simmons sous l’égide de l’Homme de l’Ombre Bob Ezrin, avait réellement l’étoffe pour sortir un album-concept avec un sujet aussi bidon (qui aurait pu devenir un film en cas de ventes conséquentes. Remember "KISS et les Fantômes"…) alors que le groupe est l’archétype de l’entertainment, de la fête permanente. Et forcément, le public va avoir du mal à s’y retrouver au milieu de tout cela et forcément, logiquement, ce disque va se prendre un gadin. Monumental. Les musiciens ne tourneront même pas pour le promouvoir et les morceaux présents ici seront toujours les grands ignorés sur scène. Est-ce un mal ?

Peut-être que oui, vu la tendance que connaît cet album à être réhabilité par les fans. Personnellement, je ne partage pas cette opinion et trouve que ce disque est juste terriblement moyen. Pas médiocre comme a pu l’être "Unmasked" ou comme le sera "Crazy Nights" (oui, ceci est un spoiler). "The Elder" est juste un disque qui n’aurait pas dû naître des mains de KISS, qui n’est pour moi pas taillé pour ce genre d’exercice casse-gueule. Heureusement, le groupe redressera fièrement la tête dès l’album suivant.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


ZZ TOP
Zz Top's First Album (1970)
Certified blues




HEART
Dreamboat Annie (1975)
Dames de cœur


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Paul Stanley (guitare, chant)
- Gene Simmons (basse, chant)
- Ace Frehley (guitare)
- Eric Carr (batterie)


1. The Oath
2. Fanfare
3. Just A Boy
4. Dark Light
5. Only You
6. Under The Rose
7. World Without Heroes
8. Mr. Blackwell
9. Escape From The Island
10. Odyssey
11. I



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod