Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (16)
Questions / Réponses (2 / 12)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Edguy, Armory, Ape, Iron Savior, Primal Fear, Heavens Gate, Manigance, Hibria, Soulhealer, Shockmachine, Lovebites, Darker Half, Chroming Rose, Scanner, Zonata, Steel Attack, The Storyteller , Montany, Metalium, Insania, Heavenly
- Membre : Rawhead Rexx, Holy Moses, The German Panzer , Michael Kiske , Roland Grapow , Andi Deris , Masterplan, Unisonic, Place Vendome, Beautiful Sin, Pink Cream 69
- Style + Membre : Serious Black, Gamma Ray, Symfonia
 

 Site Officiel D'helloween (2146)
 Myspace (949)
 Chaîne Youtube (873)

HELLOWEEN - Straight Out Of Hell (2013)
Par DARK BEAGLE le 12 Juillet 2016          Consultée 919 fois

Y a des pochettes, ça ne s’explique pas. Et celle de "Straight Out Of Hell" est particulièrement laide, avec des effets 3D assez ratés. Mais bon, comme cela a été souvent répété, il est inutile de juger un album pour sa jaquette, même si parfois, c’est franchement tentant.

"Straight Out Of Hell" suit le chemin tracé par "7 Sinners" et plus particulièrement, par "Gambling With The Devil". Mais là où "7 Sinners" montrait clairement les limites d’HELLOWEEN dans ce jusqu’au-boutisme musical, cet opus va quelque peu remettre les pendules à l’heure. Cela commence par un retour à une plus grande mélodicité, et ce dès le premier morceau, le magnifique "Nabataea". Une tendance confirmée sur le très bon "Burning Sun".

HELLOWEEN va également se montrer plus varié, alternant les bonnes idées ("Wanna Be God", hommage à peine déguisé à QUEEN) et les plus banales ("Waiting For The Thunder", c’est un peu téléphoné quand même). Et surtout, HELLOWEEN va retrouver un côté plus lumineux, qui lui ressemble plus. Parce que oui, la Citrouille de Hambourg sait se montrer séduisante quand elle se drape de noire, mais c’est quand elle est en mode paillettes qu’on la préfère.

Mais encore une fois, on peut reprocher au groupe de ne pas chercher à voir plus loin que le bout de son nez, qu’il se repose sur ses lauriers, une fois de plus. Parce que "Straight Out Of Hell" aurait pu se montrer plus accrocheur, aurait pu avoir plus de patate et, dans le style, s’approcher de la réussite de "Gambling With The Devil" (décidément, la référence cucurbitacée de ces années 2000). Il manque toujours d’une espèce de second souffle, qui permettrait au groupe d’espérer autre chose que simplement un bon album. Une paresse peut-être, qui va finir par jouer des tours à la sympathique formation allemande.

Bref, "Straight Out Of Hell" est un disque qui s’écoute avec beaucoup de plaisir, mais qui n’a rien d’un classique potentiel. Un album qui fait le travail, en somme.

A lire aussi en POWER METAL par DARK BEAGLE :


LOVEBITES
Glory, Glory, To The World (2021)
Turbo lovers




LOVEBITES
Battle Against Damnation (2018)
Damnation and a day


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   DARK BEAGLE
   GEGERS

 
   (3 chroniques)



- Markus Grosskopf (basse)
- Michael Weikath (guitare)
- Andi Deris (chant)
- Sascha Gerstner (guitare)
- Dani Löble (batterie)


1. Nabataea
2. World Of War
3. Live Now!
4. Far From The Stars
5. Burning Sun
6. Waiting For The Thunder
7. Hold Me In Your Arms
8. Wanna Be God
9. Straight Out Of Hell
10. Asshole
11. Years
12. Make Fire Catch The Fly
13. Church Breaks Down
14. Another Shot Of Life (bonus)
15. Burning Sun (hammond Version)



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod