Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 ...>...>>... 2507
Comment poster un commentaire ?


Jonathan HULTÉN
CHANTS FROM ANOTHER PLACE


Le 31 Août 2020 par CAPTAIN IGLOO


Je rejoins les multiples éloges lues ici et sur d'autres sites/magazines.
Un superbe album, tout simplement. Et cette simplicité est touchante. L'écoute au casque file des frissons ! Des mélodies captivantes assorties d'une voix exceptionnelle qui m'invite à me plonger dans la discographie de TRIBULATION, même si je n'y retrouverai évidemment pas le même style.
Magnifique. Et là, encore, une superbe chronique.






POPPY
I DISAGREE


Le 31 Août 2020 par CAPTAIN IGLOO


La chronique et le style m'ont motivé à y jeter une oreille bien que je craignais un truc bien putassier et sans intérêt.
La première écoute est assez déroutante, certains morceaux retiennent immédiatement l'attention.
Et après y être revenu à plusieurs reprises, il faut bien avouer que c'est, pour ma part, très addictif ! Je retiens finalement huit morceaux sur dix, mettant de côté "Bloodmoney" et "Anything Like Me", trop bordéliques pour moi et cassant la dynamique d'écoute de l'album qui défile sinon efficacement.
Merci d'avoir proposé cette chronique !





Ozzy OSBOURNE
BARK AT THE MOON


Le 30 Août 2020 par FIGHTITBACK


Que de gens méchants envers cet album qui reste un de mes favoris du Madman (avec "The Ultimate Sin", je suis fou de Jake E. Lee aussi...) perso, j'adore six titres sur huit, seuls "Now You See It" et "Spiders" ne trouvent guère grâce à mes oreilles ! À noter que le bonus sur le remaster de '95 "Slowdown" qui était une face B de maxi est aussi excellent ! Réel : 4,5/5.





ROTTING CHRIST
SANCTUS DIAVOLOS


Le 30 Août 2020 par PATATUS EMERITUS


D'un point de vue personnel, je préfère son successeur. Mais il est impossible de passer à côté des indispensables "Athanati Este", le "Only For The Weak" des grecs, et "You My Cross". Ni des cérémoniaux "Sanctimonius" et "Sanctus Diavolos" (le côté malsain en plus, sur ce dernier titre). ROTTING CHRIST est plus qu'un groupe qui compte.





ME AND THAT MAN
NEW MAN NEW SONGS SAME SHIT VOL. 1


Le 30 Août 2020 par MEGIDDO


Alors que ma recherche en nouvelles sensations dans le cadre "métallique" s'avère être très compliquée depuis un bon moment et après avoir suivi quelques recommandations de mon frangin, je lance cet album qu'il m'avait promis d'être très bon.
Il est vrai que passé la cinquantaine, la came actuelle estampillée Metal n'est plus vraiment la mienne. Passé le début des années 2000, c'est un peu le grand vide, mis à part quelques trouvailles ici ou là.
Donc, on ouvre les chakras pour capter de la nouvelle énergie sensée redynamiser la machine.
ça fait longtemps que certains potes et mon frère sont partis voguer sur d'autres mers, sans pour autant changer de port d'attache. On ne se refait pas. Le frérot me parle donc de ce projet de Nergal. Sans être un grand fan de BEHEMOTH tout en reconnaissant la qualité du combo polonais, je lance le truc sur You Tube. Bonne pioche ! Ce son, cette voix, ce concept visuel, ces clips d' Enfer (c'est le cas de dire ) très inspirés à la Tarantino font mouche. Vous voulez sortir des codes usuels et découvrir quelque chose de nouveau bien fait mais sans prétention ? Alors montez à bord de la Dodge Charger avec le prêtre satanique, baissez les vitres car ça va sentir bon l'alcool frelaté, les bottes portées toute une semaine sans les enlever la nuit et les carcasses d'animaux sauvages pourrissant sous un soleil de plomb. Transpiration assurée pendant tout le voyage. Désolé, la clim' marche plus...





VANDEN PLAS
BEYOND DAYLIGHT


Le 30 Août 2020 par SAM


Chouette, un commentaire sur un album de VANDEN PLAS des débuts !

Cet album est pour moi de très haute tenue, peut-être à égalité avec "Far Off Grace" et un cran en-dessous de leur chef-d'oeuvre "The God Thing"...

Dès le premier morceau "Nightstalker" on sait qu'on a affaire à du VANDEN PLAS, des riffs bien heavy, plutôt simples pour du Prog Metal (le groupe est plus proche du Heavy Mélodique que du Metal Progressif de DREAM THEATER ou même d'ANGRA - on est dans la veine THRESHOLD je dirais) mais une voix aisément reconnaissable et une musique qui respire pour laisser la place à ce chanteur.

Je dirais que c'est le dernier album de l'age d'or de VANDEN PLAS, qui se lancera par la suite dans des purs concept albums qui misent tout sur leur thématique aux dépens de l'efficacité des titres.

Il me semble que le groupe n'a jamais vraiment percé en dehors de l'Europe en ce XXIème siècle alors que ses débuts en tant que relais européen du Prog Metal étaient prometteurs (ils ouvraient justement pour ANGRA et DREAM THEATER au Printemps de Bourges en 1998)...





KINGDOM COME
TWILIGHT CRUISER


Le 29 Août 2020 par MR G


Un chef d oeuvre au title track flamboyant et planant ! Cet album m'a certainement sauvé la vie à sa sortie, et m'a soutenu a une époque sombre et fort heureusement lointaine ! L'album est fort, sensible, lancinant, intemporel !
KINGDOM COME était un grand groupe (je ne parle pas de la reformation sans Lenny Wolf, ça n'a aucun sens) ! 5/5 et un grand Merci à Lenny d avoir été là à ce moment-là, même s'il ne le saura sans doute jamais !





TOMORROW'S EVE
MIRROR OF CREATION


Le 29 Août 2020 par DP-WT


Pour répondre à la question du chroniqueur: entendu la ressemblance de chant entre leur premier album et celui-ci, j'ai tendance à penser que c'est l'équipe A qui l'emporte. Mais aucune certitude, j'ai eu l'album via iTunes. Cependant, si on prend Encyclopaedia Metallum comme référence, ça confirmerait ce que je pense.

Ceci dit, très bon album de Prog mélodique pour moi ! Des compos de très haut niveau pour un groupe qui n'en est qu'à son deuxième album finalement. Le seul point négatif qui me fait retirer le point est certaines longueurs ici et là. L'album suivant marquera le départ de Peter Webel pour Martin Lemar, un tout autre timbre de voix, et corrigera ces problèmes de longueurs.





UNTO OTHERS / IDLE HANDS
MANA


Le 28 Août 2020 par VERRUE


Mouais, pas terrible.
Je vois pas trop ce qu'il y a de génial là-dedans, c'est musicalement basique et le chanteur est assez mauvais, monotone et sans émotion. Et ses "Hou !" sont ridicules.
Certaines mélodies par ci par là ne sont pas trop mal mais bof, ça suffit pas pour en faire un bon disque.
Sans moi.





OCEANS OF SLUMBER
THE BANISHED HEART


Le 27 Août 2020 par LOUVOIR


J'avais été littéralement époustouflé par "Winter". J'ai tendance à mettre des 5/5 un peu facilement parfois, mais pour l'album de 2016, c'était entièrement justifié et avec le recul, je maintiens qu'il s'agit tout simplement d'un chef d’œuvre.

Je me suis repenché sur le cas de cet album à l'annonce du prochain album qui devrait sortir incessamment sous peu et dont les premiers extraits m'ont rappelé "Winter", ni plus ni moins. J'ai donc de grandes attentes !

De grandes attentes, j'en avais aussi pour ce "Banished Heart". Forcément, après avoir frappé aussi fort, comment ne pas décevoir ? Et bien apparemment c'est impossible. Et j'ai été déçu. Tellement déçu...

Déjà, j'ai l'impression que la voix de Cammie Gilbert est ici sous-exploitée. Bien sûr elle nous régale de sa voix grave parfaitement maîtrisée, mais il manque cette sensibilité qu'on pouvait presque toucher sur "Winter". Alors certes, l'album est plus sombre, plus torturé. Plus complexe aussi. Et c'est peut-être là que le bât blesse finalement.

Sur "Winter", ils avaient trouvé un équilibre parfait entre le déballage technique propre au Prog et l'efficacité des riffs. On a perdu cela ici. Beaucoup de moments s'étirent inutilement et il y a bien quelques moments qui parviennent à me toucher, notamment certains finaux qui sont juste magnifique. Le groupe est en passe de s'en faire une spécialité : le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils savent terminer une chanson. À ce stade, pour être toujours aussi juste, jamais dans la démesure, c'est presque une science. Non mais écoutez-moi la fin du titre "The Banished Heart"... ou celle de "No Color, No Light". Il y a parfois une intensité chez OCEANS OF SLUMBER que je ne retrouve nulle part ailleurs.
Malheureusement, beaucoup de morceaux gagneraient à être plus courts, afin de nous amener plus vite à cet orgasme auditif qui se fait toujours attendre. Un peu trop pour ma part.





UPRISING
I I


Le 27 Août 2020 par NEURO6


Merci à Volthord de mettre en lumière ce groupe, pourfendeur bienvenu des idéologies nauséabondes qui gangrènent le genre. Les amateurs des belles mélodies BM ("Uprise Part II") et de passages bien sombres ("A Lesson In Basic Human Empathy") ne seront pas en reste !
L'occasion de découvrir un peu plus le personnage de Waldgeflüster ainsi que les publications du label U.S. Tridroid Records.





VANDEN PLAS
BEYOND DAYLIGHT


Le 27 Août 2020 par JOHN-BOB


Ma porte d'entrée pour VANDEN PLAS.

Découvert à l'époque de sa sortie (bordel, presque vingt ans déjà !) avec le morceau "Cold Wind" sur un sampler de feu "Hard and Heavy" je crois, j'avais été vraiment enthousiasmé, et le reste de l'album était du même acabit, voire meilleur comme sur le morceau titre par exemple. Aucun morceau faible pour moi, j'apprécie même les ballades. VANDEN PLAS réalise également un parfait compromis entre technique et mélodie (pas de shred vain pendant des minutes, on a compris que les musiciens sont bons, merci).

La reprise de KANSAS est anecdotique ici, vu que de toute façon c'est un bonus-track et que l'album se termine magnifiquement sur le morceau-titre.

Pas mon préféré du groupe car il est surpassé d'un chouïa par "The God Thing", même si le chant d'Andy Kuntz est clairement meilleur ici, mais il trône sur le podium car je le préfère légèrement à son prédécesseur qui pour moi contient deux morceaux faibles.





MARDUK
PANZER DIVISION MARDUK


Le 26 Août 2020 par BORIS LE BORGNE


Très fun et blastant du début à la fin. Mais bien loin du "Reign in Blood" annoncé, quand même. Il manque le fameux grain de sel qui relève tout, qui sublime.

Un bon moment de détente musculaire, en tout cas.





SCORPIONS
SAVAGE AMUSEMENT


Le 26 Août 2020 par CPEJ


Tout d'abord, c'est la production qui retient l'attention, puissante, travaillé avec beaucoup d’arrangements, elle me fait penser à celle d' "Eliminator" de ZZ TOP. Du coup, le Hard/Heavy de SCORPIONS prend un bon coup de Hard FM. Le tout s'écoute facilement, sans grandes émotions non plus, comme du FM quoi ! Le Dance Metal n'est d'ailleurs pas très loin "Media Overkill" et "Every Minute Every Day". À noter un Klaus Meine impérial au chant.





Gary MOORE
VICTIMS OF THE FUTURE


Le 26 Août 2020 par LE MOUNGEPEDOUN


Moi je trouve que c'est la folie du couscous à Lainlain ce disque, du Hard Rock cinq étoiles avec des titres de légendes et un frontman au sommet de son art accompagné de musiciens de premier plan. En 1984, ce style de Hard Rock carré et efficace était à son apogée, les albums cultes sortis cette année là sont légion, celui-ci en faisant partie.





SOULFLY
SOULFLY


Le 26 Août 2020 par NY JETS


J'adore SOULFLY, mais pas cet album.
Il est tout ce que je n'aimais pas déjà dans "Roots" : bordélique, décousu, indigeste, pas inspiré.
Pas grave, la suite a largement compensé. Tout n'est pas parfait dans SOULFLY (normal, au vu de la fréquence des sorties), mais il y aura tout de même bien mieux que ces soixante-dix minutes période Footix.





VILE CREATURE
GLORY, GLORY! APATHY TOOK HELM!


Le 26 Août 2020 par MEDUSA


Merci pour cette chronique.
J'ai bien apprécié aussi cet album. Plus surprenant que le précédent méfait du duo, plus classique dans ses riffs et constructions.
Les morceaux, tout en gardant une patte crasseuse Sludge et Doom, savent varier les ambiances et les nuances. La suite "You Who Has...", "Glory!" et "Apathy" est à ce titre saisissante.
Le duo assume ses engagements et de manière, je trouve, plutôt intelligente en cherchant à bousculer les publics, quels qu'ils soient, sans rien lâcher sur ce qui fonde leur parti-pris sonore.
Donc, Gloire ! Gloire ! à la Creature !
Et quelle pochette !





URBAN DANCE SQUAD
MENTAL FLOSS FOR THE GLOBE


Le 26 Août 2020 par MULKONTHEBEACH

Merci pour vos commentaires, Valek et Jasper Lee Pop ! Effectivement un groupe visionnaire aux origines très variées. Je savais que le guitariste de NIAGARA n'avait pas fait toutes les parties de guitares sur cet album, mais j'ignorais qu'il s'agissait de Tres Manos ! Au final, un album dantesque qui n'a pas pris une ride ou presque... Et cette production le confirme !





Gary MOORE
VICTIMS OF THE FUTURE


Le 25 Août 2020 par SWISSIDOL


Globalement bien réussi ("Victims...", "Murder...", "Empty Rooms"...). Le guitariste n'est pas trop mauvais (humour), bref une bonne galette.
Un ou deux petits bémols néanmoins : tous les titres ne sont pas du meilleur goût, tel "Hold On To Love" qui a mal vieilli ou encore "All I Want" (qui m'évoque vaguement le KISS des années 84-85).





SOULFLY
SOULFLY


Le 25 Août 2020 par MICHEL


Salut Fenryl !

Merci pour ta chronique !
T'as raison, cet album de SOULFLY est très bon. Le projet SOULFLY, en lui-même, est très bon, et nous livrera de très bonnes compos encore par la suite.

Je reviens juste sur un point, quant à qualifier le "Roots" de SEPULTURA de "brouillon".
Je ne suis (en toute amitié) pas d'accord avec toi, Fenryl. Je suis plutôt de l'avis que "Roots", en sa volonté de creuser plus profond, voire jusqu'à y toucher le fond-même du Metal dit tribal, (et y ayant parfaitement réussi) a pris le parti (malheureusement à mon avis) de mettre des passages atmosphériques, qui, à mon avis, ont boursouflé le tout, à un tel point que moi-même, quand je l'écoute, j'en écoute une version épurée, pour garder "la substantifique moelle".

Et le premier SOULFLY est dans cette optique, et fait la même chose mais en plus direct.
D'ailleurs, ce côté direct aura des effets négatifs par la suite, les albums se faisant répétitifs et linéaires. (Qui a dit formaté ?).

Donc, oui "Soulfly" (l'album) est un très bon album, et je pense que "Roots" aurait mérité même traitement : aller directement au fait (Déjà que cet album était novateur, ajouter des parties lourdes atmosphériques a gavé certains). Mais on ne peut pas enlever au "Roots" que c'est un album monumental, qui écrase, à mon avis, complètement même ce "Soulfly", et voire toute la discographie de SOULFLY à lui tout seul.

Amicalement







Commentaires :  1 ...<<...<... 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 ...>...>>... 2507






1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod