Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 2174
Comment poster un commentaire ?


NE OBLIVISCARIS
PORTAL OF I


Le 18 Mai 2018 par THE SEVENTH SON


Première immense baffe musicale d'une très belle série !!

D'une richesse musicale rare, d'une complexité troublante, un parfait accord entre violence et subtilité.

Magnifique album d'un très grand groupe qu'il faut absolument faire connaître !





METALLICA
...AND JUSTICE FOR ALL


Le 18 Mai 2018 par THE SEVENTH SON


Chef d’œuvre, perfection, album ultime, OVNI musical, quel qualificatif convient le mieux pour cet album ?

30 ans que je l'écoute, et c'est toujours avec un plaisir aussi intense...
Je peux l'écouter 10 fois de suite sans me lasser.
Avant celui là les four horse men n'étaient pas encore mûrs, après ils le seront beaucoup trop...
Mais heureusement pour nous, ils l'ont fait !

note : 50/5





HAMKA
MULTIVERSAL


Le 18 Mai 2018 par SPLITT


Je vais être sévère avec ces 2 étoiles mais, globalement, la voix d'Elisa Martín a quand même perdu de sa superbe. Elle est clairement à la peine sur certains passages. C'est dommage car l'overdub est utilisé à bon escient la plupart du temps. Malheureusement le growl est anecdotique et ne donne plus la réplique au chant féminin, ce qui n'enlève cependant rien à la richesse des compositions qui exploitent plusieurs idées intéressantes.
Bilan loin d'être mauvais, le disque mérite qu'on s'y attarde, mais j'attendais beaucoup plus d'HAMKA !





KILLERS
FILS DE LA HAINE


Le 18 Mai 2018 par FRED


Hardos, ça rime avec Bardos ! Et je me souviens encore de mes quatorze ans, ayant recopié la maxime sur la pochette : "Que la main de Dieu..."... Avant de la brûler au briquet façon parchemin et de la coller contre la porte de ma chambre... J'ai bientôt cinquante ans !
"Fils de La Haine" ? C'est sans aucun doute LA définition du Metal : sale, râpeux, arrogant, brut, sans affinage : un must !
"Un sabre d'abordage maculé de sang", comme disait un journaliste à l'époque, pour décrire l'impact de l'album, qui, en 2018, n'a rien perdu de son tranchant.
Le Calvez n'est certes ni Bruce, ni Rob, mais il fait le job, et surtout bien plus que cela, car en effet, le Heavy Metal n'est pas qu'une affaire d'esthétique, de justesse ou de capacité technique : il doit aussi savoir transmettre la peur, le dégoût, le sentiment de solitude ou l'odeur de la crasse, et je pense que "Pense À Ton Suicide" et les autres titres y parviennent parfaitement, créant une impression de malaise à laquelle Le Calvez contribue fortement... Bien au-delà de certains "cadors" du style !
Après, si pour vous le Metal, c'est Walt Disney ou Donjons et Dragons, avec une jolie prod' sur-gonflée et des musiciens bien propres sur eux, passez votre chemin, c'est certain !
Mais jamais, vous m'entendez JAMAIS, vous ne serez de véritables FILS DE LA HAINE... plutôt des Disco freaks !
P.S : un salut fraternel de Breizh à Euskadi !





KISS
ROCK'N ROLL OVER


Le 18 Mai 2018 par MUSTIS 666


Toujours pas d'accord avec DARK BEAGLE mais c'est normal : il a beaucoup apprécié "Destroyer" et la production de Bob Ezrin alors que pour ma part, j'ai toujours pensé qu'elle était inadaptée au style direct de KISS et que certains morceaux souffrent de ses arrangements. De surcroît, "Great Expectations", je ne m'en suis jamais remis et c'est en live que "God Of Thunder" deviendra un hymne.

Par contre, j'aime beaucoup "The Elder" (sauf "Odyssey" : beurk). La production de Bob Ezrin est plus adaptée à ces morceaux ambitieux et quel son !!!

Après "Destroyer" que j'aime le moins parmi les six premiers albums de KISS en studio (malgré son statut de classique), "Rock'N'Roll Over" renoue avec un style plus direct, moins ampoulé et toujours aussi ravageur ("I Want You" suivi de "Calling Dr Love" et "Ladies Room" sont des tueries).

Il y a un petit coup de mou en face B (rappel pour les anciens) mais on finit avec la superbe "Hard Luck Woman" et "Making Love" qui sera transcendée sur "Alive II" (le riff est très heavy pour KISS).

Enfin, la production d'Eddie Kramer est très bonne (jusqu'à devenir parfaite avec "Love Gun") et j'aime bien cette pochette qui retient l'attention (demandez à ANTHRAX avec leur dernier Live).

"Rock'N'Roll Over" préfigure l'un des chefs d'œuvre de KISS après "Dressed To Kill" : "Love Gun". Pour un fan de KISS, il est à jamais relié à l'âge d'or du groupe.

PS: à quand la chronique de "Destroyer Resurrected" qui m'a réconcilié en partie avec cet album ?






DIMMU BORGIR
EONIAN


Le 18 Mai 2018 par MUSTIS 666


Difficile de donner un avis sur le dernier DIMMU BORGIR : comme beaucoup d'autres, je ne peux nier la richesse de composition et il est certain que plusieurs écoutes sont nécessaires pour en apprécier toutes les subtilités.

D'un autre côté, on ne peut plus s'enthousiasmer alors que DIMMU devenu l'un de mes groupes favoris, avait enchaîné les chefs d'œuvre depuis "Enthrone Darkness Triumphant" (mince Granduc, "Master Of Disharmony" et la trippante "The Night Masquerade" seraient du Walt Disney ! Tu as trop écouté EMPEROR ! Salutation tout de même !!) jusqu'à "Death Cult Armageddon". Ce temps est révolu.

Silenoz a récemment dit qu'il fallait évoluer : c'est louable mais on a aussi le droit de penser que le groupe tel que je l'idolâtrais, a disparu avec les départs successifs d'Astennu, Nagash, ICS Vortex, Nick Barker (démentiel sur "Puritanical...") et surtout Mustis.

Ce dernier illuminait les albums cultes de DIMMU. Ce groupe a beaucoup perdu en le virant.... Que devient-il d'ailleurs ?

Même la batterie, intrinsèquement très bonne, se fond dans la masse et on attend en vain le roulement et le coup de cymbale qui réveilleraient le tout.
C'est très (trop) générique à mon sens et manque d'imagination. Un bon exécutant pour le ménage à trois constitué de Shagrath, Silenoz et Galder.

Quant aux chœurs, s'ils deviennent agaçants par leur omniprésence, ils sont bien menés.

Où est le frisson ? La note ne peut que s'en ressentir....

CRADLE a su rebondir - pourquoi pas DIMMU ?










KISS
ROCK'N ROLL OVER


Le 18 Mai 2018 par FEELGOOD


KISS aurait pu continuer dans la voie certes pas très Rock'N'Roll mais fort lucrative de "Destroyer". Au lieu de cela, il décida d'enregistrer "Rock'n'Roll Over", son cinquième album studio, au Nanuet Star Theater, une salle de concert connue, ce qui lui permit d'obtenir un son plus agressif que sur "Destroyer". Le producteur Eddie Kramer, déjà présent sur "Alive!", aida considérablement KISS à obtenir le son idoine. "Rock'N'Roll Over" marque le retour à ce Hard Rock basique et efficace, dépourvu de prétention, festif et hédoniste, dans lequel officient à merveille Paul Stanley et Gene Simmons. Les titres forts demeurent "I Want You", "Makin' Love" et surtout l'emblématique "Calling Dr. Love" de Gene Simmons. S'il est absent au niveau des compositions, le guitariste Ace Frehley nous livre ici quelques-uns de ses meilleurs solos, en particulier celui, éruptif, du cinglant "Love'Em And Leave'Em".
Quant au batteur Peter Criss, il interprète deux chansons, la douce et acidulée "Hard Luck Woman", composée par Stanley, tentative de réitération du succès de la ballade "Beth" et l'excellent et méconnu "Baby Driver".
Même s'il n'égale pas totalement les trois premiers albums, "Rock'N'Roll Over" s'écoute avec un réel plaisir et demeure l'un des meilleurs disques de KISS.

3,5 arrondi à 4.





NAZARETH
ROCK'N'ROLL TELEPHONE


Le 18 Mai 2018 par CHRISNAKE


Dan McCafferty quitte le groupe par la petite porte avec un album pas inoubliable. Le groupe aurait dû faire un condensé des meilleurs titres du précédent "Big Dogz" et de celui-ci qui sont "Boom Bang Bang" groovant comme du RED HOT CHILI PEPPERS, "One Set Of Bones",le Pop sautillant "Back To Be4" et les 2 titres dans la même veine speed "Punch A Hole..." et "God Of Mountain" dans la tradition du titre " Razamanaz", "Boys In The Band" de 82 ou encore "Right Between The Eyes" sur "No Jive" en 1992. Le hic c'est le titre portant le titre de l'album "Rock'N'Roll Telephone" vraiment nul et les pseudos ballades ratées ce qui est un comble !! NAZARETH a quasiment inventé les power-ballades pour en faire des tubes ("Love Hurts", "Dream On"). Le groupe n'a vraiment plus l'inspiration pour en composer et c'était déjà le mème problème sur l'album d'avant. Les titres bonus sont inintéressants en particulier les titres live qui sont joués mollement et avec une lenteur que j'ai constaté (vu le groupe une quinzaine de fois en Allemagne) c'était flagrant en 2011 (année ou ils sont venus au Splendid de Lille).





DIMMU BORGIR
ENTHRONE DARKNESS TRIUMPHANT


Le 17 Mai 2018 par GRANDDUC


C'est curieux, je lis les avis concernant cet album et je me rends compte du pouvoir subjectif que peut avoir la musique sur chacun d'entre nous. Je lis les adjectifs "sombre", "glacial" pour décrire cet album et, le moins que je puisse dire, c'est que je ne m'y retrouve pas. C'est à cette époque que j'ai commencé à m'intéresser au Black Metal et ma porte d'entrée fut le "Anthems To The Welkin At Dusk" de qui-vous-savez. Et là, j'ai trouvé cette froideur majestueuse, ce côté épique que je ne retrouve absolument pas ici. Et, dans le domaine symphonique (et sorti la même année), je recommanderais bien plus un "Witchcraft" d'OBTAINED ENSLAVEMENT. Question ambiance maléfique, c'est le summum. Pour conclure sur cet album, c'est bien foutu mais terriblement convenu, trop bien produit (pour du Black) et ça me fait parfois plus penser à du Walt Disney (allez Taram pour rester dans le domaine des ténèbres) qu'à une messe noire.





KISS
ROCK'N ROLL OVER


Le 17 Mai 2018 par LEO


Encore une fois, je ne suis pas du tout d'accord avec Dark Beagle !
En tant qu'amateur des trois premiers albums de KISS, ce "Rock And Roll Over" a tout pour me plaire.
Il possède une prod carrée, efficace, sans esbroufe ni effets superflus (bref, sans ce mégalo de Bob Ezrin pour tout foutre en l'air).
Ce cinquième album studio (sixième si l'on compte "Alive!") contient avant tout des morceaux à l'esprit 'Rock', simples (pas simplistes !) allant droit à l'essentiel et sans ballades à la con du style "Great Expectations" ou "Beth".
L'alerte "Hard Luck Woman" est ce qui se rapprocherait le plus d'une ballade, mais celle-ci n'a rien de pompeux ou de mielleux comme les deux titres que j'ai cité précédemment. elle serait plus dans le style de "Maggie May" de Rod STEWART. D'ailleurs Paul Stanley (qui est l'auteur de "Hard Luck Woman") destinait cette compo au départ pour ROD THE MOS mais Peter Criss insistera tellement pour la chanter que Stanley lui refilera le bébé (qui aura son p'tit succès dans les charts aux USA).
Je trouve globalement tous les morceaux très satisfaisants (même le moyen "Ladies Room" qui est le titre qui me plaît le moins du lot).
Il est juste dommage qu'Ace Frehley n'ait pas eu droit au chapitre sur ce disque mais comme celui-ci est excellent, il n'y a pas vraiment de déception quand à sa non participation aux compos (il se rattrapera bien par la suite de toute façon).
Pour moi "Rock And Roll Over" est le dernier album entièrement réussi de KISS, "Love Gun" m'ayant pas mal déçu pour plusieurs raisons.
Il fait donc partie des albums que je préfère chez les quatre New Yorkais, avec l'album éponyme, "Hotter Than Hell" et "Dressed To Kill" (plus les albums à venir de Ace Frehley et Paul Stanley sous la bannière KISS).





KILLERS
FILS DE LA HAINE


Le 17 Mai 2018 par ESKAPEESKAPE


Ha là là, je me souviens de ce chanteur (?) Patrice Le Calvez, le barde du village d'Astérix du Metal.
Mes oreilles en saignent encore...






DIMMU BORGIR
EONIAN


Le 16 Mai 2018 par HEYDRICH


Après quelques écoutes, j'ai eu le même réflexe qu'avec le dernier 'produit' de METALLICA ; bof, tout ça pour ça ? Du grandiloquent, du clinquant, une noyade dans les synthés et les violons et les chorales en tous genres, une musique bien douce et mid-tempo sans hargne ni violence qui au final ne se distingue pas vraiment et qui est bien soporifique. Comme nous sommes loin des frissons du DIMMU de la belle époque (1997-2003) et des idées originales et des guitares tranchantes et des synthés discrets... Donc impossible de mettre plus que deux étoiles, connaissant le nom du groupe et le temps depuis le précédent album.





GENESIS
TRESPASS


Le 16 Mai 2018 par DARKPOET


Je suis un brin mitigé sur cet album… Cela reste assez "Proto Prog" et souvent mièvre à mon sens. L'album de la confirmation et du style, pour la suite de la disco, sera sur le cultissime "Nursery Cryme". Mais ceci dit "Trespass" est très agréable à écouter et est rempli d'onirisme et de rêverie.





SCREAMING TREES
BUZZ FACTORY


Le 16 Mai 2018 par LORDI 2.


Un album dans la lignée d'un "Uncle Anesthesia" ! Un "Uncle..." qui n'est pas encore arrivé a maturité ! Un généreux 3/5 pour l'ensemble !





DIMMU BORGIR
INTERDIMENSIONAL SUMMIT


Le 16 Mai 2018 par TONTON JO


Je suis du même avis que les commentaires précédents, "In Sorte Diaboli" est chiant à part deux trois morceaux, "Abrahadabra" est très bien fait et possèdent certaines qualités qui font que je peux le ressortir de temps en temps avec plaisir ("Gateways" en premier lieu).

Depuis, "Eonian" est sorti, album assez sympathique, mais "Interdimensional Summit" est probablement le morceau faiblard de l'album... Ça semble efficace à première vue, ça bouge bien, mais... C'est pas très intéressant, la mélodie ne colle pas à DIMMU... On se croirait sur France 2 à l'émission les plus belles chansons chantées par cent choristes... Mouais...

Le reste de l'album est bien meilleur, dommage d'en faire un single, et surtout dommage de l'avoir gardée... Le pire c'est qu'elle reste en tête...





DIMMU BORGIR
EONIAN


Le 16 Mai 2018 par TONTON JO


Assez d'accord avec la chronique, premièrement contre la citation à la con de l'amateur moyennement éclairé en intro. CRADLE a effectivement très très bien bossé ces dernières années et y a tous les autres groupes cités.

Le disque m'a pas mal plu sur deux trois écoutes, car il me rappelle dans pas mal de sonorités et mélodies le DIMMU de "Enthroned Darkness Triumphant", album très accessible quand on l'écoute aujourd'hui (la voix de Shagrath était plus vicieuse à l'époque par contre).
Le synthé et le son utilisé y est pour beaucoup, le tout boosté par les choeurs et l'orchestre des grands jours. On est dans la suite logique de "Abrahadabra", sans renier les débuts plus mélodiques du groupe ("In Sorte Diaboli" était à moitié caca).

Là, où je ne suis pas d'accord, c'est sur la comparaison avec "Abrahadabra". Celui-ci était plus varié, et se bonifie très bien avec le temps, je l'écoute personnellement assez régulièrement. "Eonian" est un peu plus mou du genou... Il manque de mordant, c'est dommage parce que pas mal d'éléments étaient réunis pour faire un grand album. Ce ne sera qu'un album sympathique, après huit ans, c'est un peu con, mais il y a suffisamment de bonnes choses pour passer un bon moment.





DIMMU BORGIR
EONIAN


Le 15 Mai 2018 par GROWL


Pour moi ce sera une étoile de moins. Je n'ai pas retenu un seul refrain en dix écoutes, et je trouve ça simplement trop mou. "Abrahadabra" était un peu plus catchy et y avait une énergie dans la performance, sur "Eonian", tout ça est simplement perdu. Non, mais vous avez entendu ces growls de fonctionnaire ?





LOFOFORA
SIMPLE APPAREIL


Le 15 Mai 2018 par DEATH-IS-LIFE


Je ne connais rien de LOFOFORA, excepté une poignée d'hymnes, mais j'ai tout de même voulu jeter une oreille à ce nouveau skeud suite, bien entendu, au souvenir de la lecture de cette chronique.

Aux premiers abords comme aux plus nombreux, "Simple Appareil" est... Simple, linéaire, bien fichu et finalement pas lassant pour un sou.

Ce qui semble paradoxal étant donné le peu de polyvalence ici, c'est un projet simpliste, bien composé et foutrement intéressant, bien que la démonstration ne soit pas la question ici.

Je ne pense pas écouter cet album des années durant mais il est un très bon moment à passer, les paroles, qui sont par ailleurs très bien écrites, se retiennent naturellement au fil des écoutes. À écouter en fond musical c'est surtout parfaitement adapté (bien que cela soit sacrilège, c'est exact).

Mon premier essai avec LOFOFORA m'a plu, j'irai plus loin désormais !





DIMMU BORGIR
EONIAN


Le 15 Mai 2018 par VALANDRYL


Je suis assez d'accord avec la note et la conclusion, ainsi que sur les principaux points : trop de symphonique, mais sans la classe de composition d'un Christofer Johnsson, par exemple, donc répétition de l'erreur du précédent album. Ceci dit, "Eonian" est au-dessus de la cuvée de 2010. Et puis surtout, surtout, ce clavier sur "Archaic Correspondance", qui me dérange beaucoup par sa sonorité trop proche du clavier d'un certain "Dunkelheit".

Par contre les morceaux que je retiens le plus sont les deux derniers, "Alpha Eon Omega" et "Rite Of Passage", lequel renvoie élégamment à "Fear And Wonder", un de mes titres préférés de DIMMU.

Pas un disque à vomir, mais comparé ne serait-ce qu'à COF... aïe. Ça fait Black de midinette.





SETH
LES BLESSURES DE L'AME


Le 14 Mai 2018 par GROWL


Si norvégien et pourtant tellement français ! Ce disque porte très bien son titre. Beau travail sur les atmosphères, pas que des blasts à donf et un vocaliste limité mais efficace. La passion pour les arts noirs emporte tout !







Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 2174






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod