Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 2190
Comment poster un commentaire ?


IRON MAIDEN
KILLERS


Le 14 Juillet 2018 par FRED


Mon album préféré de ce groupe.
Loin du côté "opératique" qui s'annonce, l'ère Dickinson, dont je n'ai jamais trop apprécié le style hurleur.
Ce "Killers", j'ai mis du temps à l'apprécier, et la déception fut de mise lors de mes premières écoutes, vers 1985. je rejoins donc en cela l'opinion de certains déçus.
Depuis, le temps a fait son œuvre et je n'écoute plus guère que cet album dans la longue discographie du groupe. On y trouve un Heavy Metal Rock très performant, toutefois non dénué de moment lyriques ("Genghis Khan", "Prodigal Son", "The Ides Of March"…).






Blaze BAYLEY
THE REDEMPTION OF WILLIAM BLACK


Le 14 Juillet 2018 par BIFIDUSMETALLUS


Bonsoir à tous,

Je l'ai pas mal écouté et très franchement je pense que c'est le moins bon de la trilogie. Dans ses prédécesseurs il y avait un certain nombre de bonne trouvailles, de bonnes idées etc... Mais là je trouve que c'est un album de Heavy assez quelconque.

Très peu de titres restent en tête, la dynamique des lignes de chant est très similaire d'une chanson à l'autre... Bref j'ai été déçu par cette conclusion même si l'ambiance qui ressort de l'album est toujours très sympa.

Je mets 3/5 parce que c'est loin d'être nul, mais juste "Meh." et surtout un peu déçu par rapport aux deux premiers.

Le manque d'une deuxième guitare qui ne posait pas trop de problème sur les deux autres se fait beaucoup plus ressentir ici. Les possibilités de compos sont plus limitées et on tourne vite en rond.





DEFTONES
SATURDAY NIGHT WRIST


Le 14 Juillet 2018 par EROS


Premier album de DEFTONES qui me parle tant, j'ai eu du mal avec "White Pony" et consorts, mais la maturité dont la chronique parle, bah je suis en tout point d'accord avec, je suis surpris par ce groupe, on m'avait vanté son originalité, et bien je suis d'accord en tout point.
En un mot comme en mille, j'aime !





VOIVOD
THE OUTER LIMITS


Le 14 Juillet 2018 par ESKAPEESKAPE


Je n'ai jamais été fan de VOIVOD mais j'avais cet album.
Excellent opus que ce 'The Outer Limits'
En fait j'ai d'abord été attiré par la pochette (j'ai l'album en CD avec la version 3D, il faut mettre des lunettes vertes et rouges).
La production est lumineuse et les compositions très au point avec effet d'accélération, riff Thrash et nappes Prog.
L'ambiance futuriste, presque nihiliste est très bien rendue.
On notera la très réussie reprise de PINK FLOYD "The Nile" qui à la base est déjà hurlée par David Gilmour et qui là est encore plus percutante.

Très belle découverte





OMNIUM GATHERUM
BEYOND


Le 14 Juillet 2018 par JOHN-BOB


Du Death mélo de luxe, pas grand-chose de plus à ajouter. Tout est parfaitement dosé, ce qu'il faut de technique, de mélodie, de mélancolie et de chant clair. Certainement le meilleur album du groupe, un poil au-dessus de "New World Shadows" qui était déjà excellentissime. J'ai un faible pour le pavé "White Palace" qui clôt l'album dans une ambiance lumineuse, et les hits "New Dynamic" et "Living In Me".





BLACK SABBATH
THE END


Le 14 Juillet 2018 par LUDOVICO


4 titres supplémentaires inédits censés être la fin du parcours studio du groupe. Placés à la suite du 2ème CD de l’album “13“, nous voici en possession d’un double-album parfaitement honorable pour une fin de carrière.

Ces chutes de studio n’en ont que le nom car on se demande bien pourquoi le groupe a décidé de ne pas les inclure d’office sur leur dernier disque.
La pratique commerciale est des plus douteuse. Un EP contenant des titres inédits uniquement disponible pour ceux qui se déplacent en concert. Certes, il s’agit peut-être de récompenser les fans qui font l’effort de se déplacer mais pensons aussi à ceux qui n’ont tout simplement pas les moyens de s’offrir des places.
J’ai réussi à me le procurer sur Internet pour un prix correct compte-tenu de la rareté rapide de l’objet.

En ce qui concerne les morceaux live, il n’y a que “Age Of Reason“ qui soit intéressant car il ne figure ni sur le Blu-Ray “Live…Gathered In Their Masses“ ni dans le coffret “The End“. Tous les autres sont des doublons.

Alors, “Isolated Man“ sera-t-il le dernier titre studio de BLACK SABBATH ? Ou la paire Iommi/Ozzy s’ajouteront-ils a la liste des fausses fin de carrière dont SCORPIONS est le parangon ?





IRON MAIDEN
KILLERS


Le 14 Juillet 2018 par DARKPOET


Je le trouve très moyen cet album finalement… A part "Wrathchild", bien pêchu, le reste des compos laisse à désirer. Je trouve. C'est la pochette qui trompe son monde !





ABORTED
GOREMAGEDDON: THE SAW AND THE CARNAGE DONE


Le 13 Juillet 2018 par SIRFRANGILL


CARCASS a fait des émules un peu partout dans le monde du Metal, notamment en Belgique où ABORTED est le plus notable de ses descendants. Le combo flamand à tiré des chirurgiens de Liverpool la méthode de riffing qui est la leur depuis les années 90, mêlant un certain sens de la mélodie à une rythmique ayant persisté dans L4extrême et à un accordage bas (Si standard). Mais là où la bande à Bill Steer ouvrait la voie au Melodeath, la compagnie de Sven de Caluwé se complaît dans la brutalité presque constante, en faisant la part belle aux blast beats et en affichant une volonté inébranlable de proposer un redoutable Death Grindeux à tendance gore.

Les influences Grind sont particulièrement palpables sur "Parasitic Flesh Resection", format court au couplet particulièrement agressif, dont le riff sera pratiquement récupéré à l'identique sur le titre suivant "The Saw And The Carnage Done". Inévitablement homogène, "Goremageddon" propose néanmoins quelques cassures de rythme bien efficaces, les plus marquantes étant celles de "Sanguine Verses" et de "Meticulous Invagination", ce dernier se payant même un beau petit bass-drop avant son lancement. Les solos eux aussi et assez étonnement offrent quelques instants de répit, la batterie se calmant alors pour laisser tout le loisir aux guitares de broder leurs solos mélodiques tranchant avec le propos virulent du skeud, "Sanguine Verses" et "Nemesis" font figure d'exceptions en étalant des solos plus furieux.

Si la musique d'ABORTED se montre plus purement Death que celle de son modèle CARCASS, notamment sur la menaçante et plus classique dans le genre "Sea Of Cartilage", le groupe peine parfois à digérer complètement son influence principale, en particulier sur "Charted Carnal Effigy" dont l'intro se révèle fort proche de celle de "This Mortal Coil", classique de CARCASS. La ressemblance est aussi assez flagrante sur "Nemesis". Les Flamands vont même jusqu'à employer des samples de cours de chirurgie (comme sur le culte "Necroticism") et reprendre en bonus track "Carnal Forge" issu de l'album "Heartwork". Résumer ABORTED à un simple clone de CARCASS serait cependant trop court, d'autres influences sont en jeu (on peut entendre du CANNIBAL CORPSE sur le plus mid-tempo "Medical Deviance") et le combo belge sait imposer sa personnalité notamment par les vocaux très particuliers de Sven de Caluwé, alternant cris plus aigus et growls rauques et sourds. L'Anversois Dirk Verbeuren, recruté uniquement à l'occasion de cet album, présente également une copie parfaite,en effet son jeu de batterie extrême sied à la perfection au Death d'ABORTED. Une galette efficace et assez accessible malgré son caractère agressif.





HOLLYWOOD UNDEAD
DAY OF THE DEAD


Le 12 Juillet 2018 par ATHOS


C'est triste à dire, mais je crois que groupe n'a rien à faire sur ce site. Remarque, ça peut se comprendre. Si le chroniqueur ou même l'auditeur lambda recherche un disque de Metal, même au sens large, il sera forcément déçu avec HOLLYWOOD UNDEAD.

Je comprends que certains soient hermétiques à certains styles musicaux, mais personnellement j'ai depuis longtemps fait le choix de l'ouverture d'esprit. Par conséquent, je n'ai aucun problème, bien au contraire, avec un groupe qui passe d'un titre Nu Metal à de la party song Electro, pour finir sur une ballade Pop ou du Gangsta Rap.

Les musiciens de ce groupe composent et enregistrent la musique qui leur plaît, sans se soucier des étiquettes. Ça peut sembler mensonger à ceux qui perçoivent la Pop comme une compromission commerciale, pourtant le groupe est artistiquement indépendant, et gagnerait d'ailleurs à se focaliser sur un seul style si leur but était de maximiser leur réussite commerciale.

HOLLYWOOD UNDEAD est un groupe dont le succès sera toujours limité par son éclectisme stylistique : trop Pop pour les Metaleux, trop Hard pour les fans de Pop, trop rock pour les fans de Hip Hop, etc.

Ici, le chroniqueur se force. Cela ne lui apporte rien, cela n'apporte rien à NIME, et le public potentiel sera découragé en lisant des chroniques écrites par le prisme exclusif du Metal.

Peut-être que HOLLYWOOD UNDEAD aurait davantage sa place sur Forces Parallèles.

En conclusion, merci pour l'effort à Fenryl. Mais il eut été préférable de s'arrêter à la chronique de "Swan Songs". Ici, personne ne ressort gagnant de ce lynchage aussi prévisible qu'évitable.


Par Nightfall In Metal Earth

Merci pour ton retour mesuré et tout à fait honnête.
Je me considère toutefois comme quelqu'un d'ouvert et éclectique. J'ai vu le groupe live au Hellfest et c'est de là qu'est née ma volonté de chroniquer car j'avais vraiment apprécié.
Le prisme du Metal est certes une "excuse" mais je "tente" de rester le plus objectif !

Je m'excuse donc par avance pour ma prochaine chronique du "V" qui arrive très vite !

Fenryl.





RIOT
FIRE DOWN UNDER


Le 12 Juillet 2018 par BAPTISTE89


"Fire Down Under", un des albums les plus réputés et appréciés de RIOT ! Le plus vendu, également. Le groupe durcit le propos et nous offre un album qui sonne plus Metal que les deux précédents. A noter qu'il s'agit de la dernière collaboration de l'excellent Guy Speranza avec RIOT, qui a décidé d'arrêter l'aventure pour des raisons religieuses. Il se verra offrir un peu plus tard la place de chanteur d'ANTHRAX, qu'il refusera.

"Fire Down Under" commence avec le très bon "Swords & Tequila" avant que n'arrive le title track, une véritable tornade ! Difficile de résister à l'énergie qui se dégage de ce titre. Dans cette même veine, on retrouve "Run For Your Life", qui emporte tout sur son passage. Avec ces deux chansons, on n'est pas loin de ce que fera RIOT quelques années plus tard avec "Thundersteel". "Outlaw" et "Don't Bring Me Down" se montrent également entraînants.

"Fire Down Under" varie le propos et propose des titres qui se montrent moins enjoués comme "Feel The Same" et "Altar Of The King" ; ce dernier possède une très jolie introduction. "Don't Hold Back", qui a une partie rythmique très intéressante, s'avère un poil froid.

"Fire Down Under" est donc un très bon album, qui est néanmoins plombé par deux titres plus anecdotiques : "No Lies" et "Flashbacks". Pas loin de l'excellence.





FUNERAL MIST
HEKATOMB


Le 12 Juillet 2018 par DOGSAFFAIR


Un chef d'oeuvre d'art noir... Peut-être mon album de Black préféré. L'enchaînement "Cockatrice"/"Metamorphosis" est juste sublime. Violent, mélodique, froid, hypnotique, inspiré, cet album est tout cela et bien plus encore (magnifique travail sur les ambiances par exemple).





RED HOT CHILI PEPPERS
THE GETAWAY


Le 11 Juillet 2018 par LORDI2


Un album quelque peu ennuyeux cependant je l'ai quand même apprécié ! Morceaux préférés : "Go Robot", "Feasting On The Flowers", "The Hunter" !





RED HOT CHILI PEPPERS
STADIUM ARCADIUM


Le 11 Juillet 2018 par LORDI2


"Stadium Arcadium" fera partie des mauvaises sorties. Une première face inssuportable ! Une seconde face qui tente de remonter la pente ! Insuffisant !





FUNERAL MIST
HEKATOMB


Le 11 Juillet 2018 par NARCHOST


J'ai écouté cet album une bonne dizaine de fois avant la chronique sur NIME et j'ai littéralement adoré ! Je l'appréhendais un peu en pensant que j'étais le seul à avoir un avis aussi dithyrambique mais en fait non !

Arioch est déchaîné comme jamais et bordel ces ambiances (le pont du premier morceau, les chœurs sur "Metamorphosis", le passage ambiant sur "Cockatrice" ou encore la fin de "Pallor Mortis" avec cette voix de gamine !).

Musicalement ça bastonne comme il faut et Lars B assure vraiment ! Quand j'ai écouté cet album, au début, je n'ai pas regardé les titres et à la fin de la piste 4 je ne m'en suis pas remis... Quel plaisir de voir que ce morceau a été autant apprécié sur NIME !!! Non mais sérieux, je genre de morceau qui vaut l'achat de l'album à lui seul ! Une bombe en pleine figure, la quintessence de FUNERAL MIST tout simplement. Mais les autres brûlots sont également excellents et il n'y a aucun temps faible !

Ça faisait longtemps qu'un album de Black ne m'avait pas fait un tel effet !





DORNENREICH
DURCH DEN TRAUM


Le 10 Juillet 2018 par H.


Un album compliqué à appréhender, mais au fil des écoutes et des années : un chef d'oeuvre absolu, un rêve magnifique, la meilleure réalisation de DORNENREICH, et de loin.





PRO-PAIN
THE TRUTH HURTS


Le 09 Juillet 2018 par TERRORIZER

Le meilleur du groupe. Le morceau avec Ice-T est vraiment sympa. Un des rares groupes dans ce style à nous balancer de bons solos ! Je ne suis pas un adepte ni spécialiste de la scène Hardcore et j'ai lâché PRO-PAIN mais j'ai toujours eu un faible. Un petit reproche :
le groupe a tendance à sortir des albums un peu trop rapidement. Conséquence :
on peut vite se lasser...





HAKEN
AFFINITY


Le 09 Juillet 2018 par CAPTAIN IGLOO


J'ai découvert HAKEN par cet opus et le très bon single "The Endless Knot".
"1985" m'a de suite scotché et le reste est à l'avenant : de la qualité sans que l'ennui vienne poindre le bout de son nez.
Certes, en-deçà du monument "The Mountain" car il me transporte un peu moins dans l'émotion mais un très bon album tout de même !






PRO-PAIN
THE TRUTH HURTS


Le 09 Juillet 2018 par COOLMEN


Album mésestimé. Plutôt en accord avec la chronique de Deadcom, "The Truth Hurts" est une œuvre "pain dans la figure" en accord avec les albums mastodontes de l’époque sortis par PANTERA ou MACHINE HEAD. Si la voix est certes très mal mixée l'ensemble est pourtant très bien ciselé, homogène avec un son qui claque toujours autant aujourd'hui. On ne s'ennuie pas sur cet album, ce qui représente un gage de qualité. Et même si PRO-PAIN ne possède pas l'aura des groupes susnommés, "The Truth Hurts" a largement le mérite de tourner dans les platines.





Glenn HUGHES
FROM NOW ON


Le 09 Juillet 2018 par LE MOUNGEPEDOUN


L'album de la Renaissance du monsieur à l'époque et qui fait mouche ; du Hard Rock posé, bien écrit et varié, bref tout ce que j'aime. Mon disque préféré de Glenn HUGHES. Trop Mac !





HOLLYWOOD UNDEAD
DAY OF THE DEAD


Le 09 Juillet 2018 par KNAPY

Je les ai vu au Graspop cette année et j'ai failli me chier dessus.
Désolé pour la vulgarité, mais c'est horrible de A à Z... Comme essayer de mélanger du Camembert avec du Coca... -0/5







Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 2190






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod