Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 2087
Comment poster un commentaire ?


TIPSY WIT
SONGS & DREAMS


Le 19 Août 2017 par DOGSAFFAIR


Tu cherches le meilleur album Heavy Rock (Glam) français des années 80 ? Ne va pas plus loin, l'ami, ta quête est terminée ! "Songs & Dreams" est incontestablement au niveau des meilleurs productions US de ces années-là...





SKYCLAD
FORWARD INTO THE PAST


Le 18 Août 2017 par SHARP


Je n'irai pas jusqu'à 1 parce que "Change Is Coming" est bonne et "Words Fail Me" correcte, "Queen Of The Moors" est potable mais le reste est tellement lourdaud...

En fait ce qui est terrible, c'est que SKYCLAD a quasiment rassemblé son line-up des grands albums (retour du guitariste Dave Pugh, qui jouait sur la période glorieuse "Jonah"-"Prince"-"Silent Whales"), essaie de jouer du SKYCLAD old-school... Mais sans la rage et la conviction de Martin Walkyier dont le timbre faisait une bonne part de l'identité du groupe. SKYCLAD avec Ridley n'était vraiment bon justement qu'une fois débarrassé de l'empreinte de son ancien frontman (le superbe "A Semblance Of Normality", dont j'aimerais bien avoir l'avis du canard sur une kro-express d'ailleurs tant il est à part dans la disco du groupe).

Au final, le problème c'est que SKYCLAD veut revenir vers ses racines (retour de l'ancien logo, de l'ancien illustrateur de leurs albums, de l'ancien guitariste) mais reste trop ancré dans le présent. A un moment, il faut choisir au lieu de faire des compromis et de tomber à plat à ce point...





PLASMATICS
COUP D'ETAT


Le 18 Août 2017 par FINISHERFRANKY


Et que dire de l'album "Coup De Grace", la version démo de "Coup D’État" sortie en 2000. Je la conseille fortement. Tous les titres y sont ("Mistress Of Taboo" prend le nom de "Mistress Of Passion" et on a droit à un titre supplémentaire, "Uniformed Guards", qui est en bonus sur la réédition de "Coup D'État").

Le son est puissant, clair, sans fioritures, façon live. Et ça change beaucoup la perception : cette version fait plus le lien avec le passé Punk du groupe, comme une continuité de l'EP "Metal Priestess" qui s'ouvrait au Metal, laissant la version définitive "Coup D'État" aux boursouflures du genre. D'ailleurs, même la pochette, avec une photo de W.O.W. en kilt, représentative de l'époque Punk, est en rupture avec la mise en scène "au tank" de "Coup D'État", aux relents stéréotypés de l'imagerie Hard Rock. Une seule déception dans cette version démo : "The Damned" est selon moi meilleur sur "Coup D'État" ; l'intro n'a pas son prélude de mise en ambiance, une note de clavier plus haute change sensiblement la mélodie, le son du clavier fait penser aux claviers des musiques des films de Dario Argento (ça c'est bien). Mais le changement le plus marquant touche la mise sur orbite du solo par l'inoubliable "Nailed To A Cross" hurlé par W.O.W. qui disparaît. Un hurlement qu'on attendait tant et qu'on accompagnait à l’époque de nos voix pubères dans nos chambrées. Et ça manque terriblement.





BLIND GUARDIAN
LIVE BEYOND THE SPHERES


Le 18 Août 2017 par ELFHIR


J'aime ce Live Album, plus que celui de 2003 pour plusieurs raisons :

La voix de Hansi est tellement bien maîtrisée, sur celle-ci, je trouve que sa retenue sur les parties où d'habitude il criait une octave au dessus la rend plus appréciable.

Le son des guitares me paraît bien meilleur, et on entend mieux Marcus que sur les albums studios.

Le public, peut-être en deçà de celui de 2003 ou bien du live vidéo de 2004 au Wacken, reste quand même puissant, et puis, je n'écoute pas BLIND GUARDIAN pour le public !

Je constate comme vous la faiblesse des choeurs... Là aussi, André et Marcus se font vieux, plus aussi bons pour accompagner ? Pourtant avec Barend et Michael en plus ça devrait faire l'affaire, même si sur le Live vidéo de 2004 je pensais que Marcus était le principal chanteur live.

La batterie me semblait froide sur le live vidéo 2007 du Wacken, là non. Parfaite !

Petit défaut je trouve dans la communication du groupe, qui parlait de "chansons inédites" pour un Live album : en fait c'est que les classiques. Par inédit, j'aurais espérer donc "Curse Of Fëanor", mais aussi "The Throne", "Valkyries"...

Kanji, tu nous vends "Curse Of Fëanor", mais elle est absente de l'album !


Par Nightfall In Metal Earth

Relis-moi et pas en diagonale. Je n'ai à aucun moment affirmé que ce titre se trouvait sur ce Live. J'ai dit que le groupe avait enfin commencé à la jouer live.

Cordialement,

Jeff Kanji





PAYSAGE D'HIVER
PAYSAGE D'HIVER


Le 18 Août 2017 par H.


Une franche réussite, mais qui reste en dessous d'un "Steineiche" ou d'un "Winterkälte".





PAYSAGE D'HIVER
DIE FESTUNG


Le 18 Août 2017 par H.


L'une des meilleures démos du projet. Fascinant





IRON MAIDEN
BRAVE NEW WORLD


Le 18 Août 2017 par BAPTISTE89


Les albums de l'ère Bayley étaient loin d'être mauvais (notamment le "The X-Factor", qui n'a pas à rougir de la comparaison avec les albums des années 80 du groupe), mais ses performances Live ne convainquaient manifestement pas ses compagnons, notamment son interprétation des titres chantés initialement par Bruce. Le désir du groupe de renouer avec un plus grand succès et de jouer dans de plus grandes salles a certainement eu une influence sur le départ de Blaze également.

D'où le retour de Bruce, choix logique : Steve et sa bande savaient de quoi il était capable, ils étaient en terrain connu, et les fans réclamaient son retour. Adrian Smith fait également son retour, et MAIDEN passe ainsi sur une configuration à 3 guitares.

Avec "Brave New World", IRON MAIDEN se montre sous ses plus beaux atours ; il s'agit du meilleur album du groupe depuis le retour de Bruce. Deux des trois titres courts sont réussis ("The Fallen Angel", pas terrible), et les longues pièces sont pour la plupart excellentes : "Ghost Of The Navigator" et "The Nomad" se montrent assez sombres, tandis que "Brave New World" et "Blood Brothers" s'avèrent plus chaleureuses et fédératrices. Les deux titres les plus longs de la galette, "Dream Of Mirrors" et "The Nomad", sont les meilleurs : le premier grâce à ses changements de rythme et ses soli réussis, le second grâce à son ambiance particulière.

Un très bon album de MAIDEN.





CELTIC FROST
TO MEGATHERION


Le 18 Août 2017 par JOE THE ALIEN


Copié à sa sortie sur cassette audio à partir du vinyle d'un pote, en pleine période Enfer Magazine / Metal Attack qui en avaient fait l'éloge, je n'avais pas du tout accroché. J'avais même bazardé rapidement ladite cassette, ressentie comme une vraie merde.

32 ans plus tard, penché sur l'oeuvre bien supérieure de THERION, je me suis demandé le lien qu'il pouvait y avoir entre le nom du groupe et le titre de cet album, resté étonnamment très ancré dans ma mémoire et dont j'avais lu ici et là (ici sur NIME surtout en fait) le surprenant éloge ("album culte", etc.). Il semblerait que l'un vienne de l'autre en effet (je crois l'avoir lu aussi quelque part par ici). Je me suis donc dit qu'il fallait que je réessaie. Eh ben, vlan : pareil, même impression...!

Hormis l'intro, qui innove en effet, avec son orchestration créatrice de cette ambiance "dark" qu'on retrouve tout au long de l'album, l'intéressant instrumental bizarroïde "Tears..." et le dernier magistral morceau "Necromentical Screams", qui introduit le doublement du refrain avec voix féminine haut placée et décalée et de beaux enchaînements, je jette tout le reste. Pourquoi ? Parce que... La guitare lead est une horreur absolue. Inécoutable. Insupportable. Un vrai gâchis.

Je veux bien qu'en Metal, tout le monde n'ait pas le niveau, l'ambition et l'exigence d'un Satriani ou d'un Malmsteen, qui émergeaient à peine à l'époque, mais là... Oser des bruits de siphon de lavabo pareils, joués sur deux notes distordues à répétition, juste là pour répondre au cahier des charges métalliques de l'époque (au moins un solo par morceau)...

Si certains titres pourraient être écoutables, et même considérés comme apportant quelque chose d'un peu nouveau à l'époque, des compos sous influence à la fois sabbathienne et thrashisante chantées avec la voix de Cronos (VENOM), les grincements guitaristiques dignes de mon jeune neveu sur "Guitar hero" m'amènent encore aujourd'hui à appuyer immédiatement (tout au moins après trois ou quatre écoutes, pour leur laisser quand même à chacune leur dernière chance) sur le bouton "delete".

À la limite, le mieux aurait été de se passer de ces prétendus "solos". Après tout, c'est bien ce que faisaient déjà les punks à l'époque, puis les groupes de Neo Metal plus tard.

Là, ce qui aurait pu être pas mal devient juste à gerber. Pour moi en tous cas. Et je ne parle même pas des "urgh" et autres "hey" lancés ridiculement à foison par notre "Warrior" dans chaque morceau, au point d'accentuer l'agacement déjà bien palpable.

Décidément, non, je n'y arrive pas. Rendez-vous dans 32 ans peut-être...





NASTY SAVAGE
WAGE OF MAYHEM


Le 17 Août 2017 par FRED


Il est bon, ce groupe !
Il faut écouter, en priorité, les deux premiers albums : dans la lignée de METAL CHURCH - MERCYFUL FATE.
Aujourd'hui presque oublié, il avait fait son petit effet à l'époque.





LICH KING
THE OMNICLASM


Le 17 Août 2017 par BIFIDUSMETALLUS


Alors après plusieurs écoutes intégrales de "The Omniclasm" je peux dire que ça tue... Au début...
Au bout du 4e ou 5e titre j'ai commencé à trouver que ça tournait méchamment en rond. Les riffs sont très bons, c'est bien exécuté mais c'est beaucoup trop monolithique à mon goûts. Davantage de variété aurait été bienvenue, des variations de tempi, d'ambiance etc... parce que très franchement au bout d'un moment... bah je m'emmerde...

ça manque de passage de bravoure mémorable, tout se ressemble.

Bon, un bon 3/5 quand même parce que c'est quand même pas mal foutu !





IRON MAIDEN
SOMEWHERE IN TIME


Le 17 Août 2017 par CREEPING MESSIAH


Je suis très partagé sur cet album aussi: d'un côté, il contient l'un de mes titres préférés de la Vierge (voire mon titre préféré, mais tout le monde s'en fout), à savoir, "Alexander the Great", de l'autre, beaucoup de titres plus faibles à mon goût (en gros, le reste de l'album, "Somewhere" et "Sea of Madness" exceptés). Je lui préfère 100 fois "Powerslave", et "1000 Seventh Son". J'avais été très surpris de l'entendre décrit comme, en gros, du Maiden "en mode" prog...dans ce registre, "Seventh Son" le surpasse très largement. L'un des grands albums de MAIDEN que j'aime le moins, perso...





DEEP PURPLE
BURN


Le 17 Août 2017 par HEYDRICH


Presque rien à redire sur la chronique du Beagle, sauf pour insister aussi sur deux pièces méconnues : "What's Goin on Here" (avec du piano en lieu et place de l'orgue habituel de Lord) et "Sail Away", avec la voix de Coverdale qui fait dresser la poil sur la nuque, les bras et ailleurs, qui sait ? Et ne pas oublier l'instrumentale "a200". Évidemment on s'éloigne des 4 derniers albums du Pourpre avec un élan de groove et de soul, un tantinet moins 'hard and heavy' bien entendu. Donc un 5 étoiles bien méritées pour un splendide album, hors du temps.





TESTAMENT
BROTHERHOOD OF THE SNAKE


Le 17 Août 2017 par HEYDRICH


Lors de la parution de cet album, en septembre 2016, un cycle se terminait, pendant lequel, mine de rien, les ténors du Thrash US (ANTHRAX, DEATH ANGEL, MEGADETH, METALLICA, EXODUS, OVERKILL, FLOTSAM AND JETSAN, SLAYER et j'en oublie et des pires) avaient tous fait paraître un album. Donc un moment idéal pour poser un constat et sur cette dernière production de TESTAMENT d'une part, et sur la santé du Thrash US, en ce qui concerne les 'vieux groupes' d'autre part.

Donc TESTAMENT... En effet un groupe souvent affublé de l'adjectif de copieur, de groupe de seconde zone, et j'en passe, même si certains produits 'copiés' étaient meilleurs que les originaux. À mon humble avis, TESTAMENT a quand même tenu le flambeau Thrash assez haut (surtout comparé aux groupes nommés ci-haut) pendant les terribles années 1990, pendant lesquelles le bon vieux Thrash a reçu quantité de baffes, de coups de pied au cul, de torgnoles et j'en passe et des pires etc. Effectivement, "The Gathering" à la fin des années 1990s (sans doute un des meilleurs albums Trash de tout les temps, époques et géographie confondues) a remis TESTAMENT sur la carte et ce, aussi pour les albums suivant.

Donc, "Brotherhood of the Snake" (BotS) ? Tout d'abord le line-up, avec un changement puisque c'est maintenant Steve Di Giorgio qui triture la basse et non Greg Christian. Donc à la rythmique, avec Hoglan, Di Giorgio et Peterson nous retrouvons un trio d'enfer, fort probablement le meilleur des groupes mentionnés ci-haut. Des musiciens chevronnés, très talentueux mais souvent sous-estimés et négligés, qui assurent d'une parfaite façon l'ossature de Testament. Ensuite en ce qui concerne les solos, laissons la place à Alex Skolnick, qui amène une bouffée d'air frais au Trash de Testament (pour les septiques, écoutez les albums du Alex Skolnick Trio) et une virtuosité qui ne se dément pas. Et en terminant, Chuck Billy... à mon humble avis (bis), le meilleur chanteur de Thrash US vivant, écrasant la compétition par une stupéfiante capacité de changer d'octaves et de genres, capable de passer du Thrash au Death, sans parler d'incursions dans le bon vieux Heavy et arborant toujours une belle hargne qui coule comme de la soie aux oreilles. Bref, ce bon vieux Chuck demeure l'âme principale du groupe et ce, sur tout les tons. Et en terminant, après avoir écouté les dernières productions des groupes nommés ci-haut, TESTAMENT est un des derniers à encore être animé d'ingrédients indispensables au Thrash, soit la hargne, la colère et une certaine violence de bon ton, qui fait immanquablement taper du pied.

Donc BotS, dernière offrande de TESTAMENT. Grosso modo, un album un tantinet moins ambitieux que le précédent ("Dark Roots of the Earth"), moins lourd, moins glauque à un certain point, avec des pièce plus courtes et plus vitaminées. Effectivement la première moitié est bien jouissive, avec des pièces rapides et sans concession, sinon une chanson plus lente pour marquer le pas. Effectivement bis, la seconde partie sent davantage la commande, le remplissage même si le tout est très agréable. Il y a un son TESTAMENT, qui rend les tympans heureux d'exister et qui permet d'entendre tous les instruments, basse comprise. Un album très plaisant à écouter, qui ne laissera sans doute pas un trace indélébile dans mon esprit mais qui marquera quand même une volonté du groupe de poursuivre dans le bon vieux sillon Thrash US, le meilleur sinon le dernier à le faire. Un petit conseil de profane au groupe, diversifier l'écriture des chansons et ainsi faire participer tous les membres du groupe serait un plus; Eric Peterson est bien brillant mais se répéter dans un certain confort est un phénomène qui peut affliger tout le monde. Et pour finir, ne pas oublier une reprise d'une chanson déjà remarquable du groupe, Apocalyptic City, qui est ici amélioré au centuple.

En terminant, pourquoi ne pas aussi évaluer les dernières productions des groupes de Thrash US de la première heure, question de voir qui est aujourd'hui dominant ? À noter ici que j'ai pris le nom du groupe pour noter le dernier CD, pour faire plus simple. Donc, les meilleurs CD de Thrash US parus dans le dernier cycle sont celui de(soyez sans crainte, ils sont tous été écoutés par moi-même avant de faire la compilation):

1) TESTAMENT
2) OVERKILL
3) MEGADETH
4) EXODUS(si vous pouvez endurer la voix du chanteur)
5) SLAYER
6) DEATH ANGEL
7) FLOTSAM AND JETSAM
8) ANTHRAX
9) METALLICA

En terminant, note finale de 4/5, à cause de la reprise d'"Apocalyptic City", qui est une tuerie...

p.s. Merci au Canard d'avoir pris la relève défaillante de Bionic et d'avoir livré une excellente chronique.





IRON MAIDEN
SOMEWHERE IN TIME


Le 16 Août 2017 par DADA


Vincent, Steve compose ici tout autant que sur les 2 précédents et que sur le suivant. Murray co-signe un titre avec Steve, comme sur "Piece Of Mind" ou "7th Son...". Adrian s'implique davantage ici, sûrement parce Bruce, lui, ne s'implique pas du tout dans la composition de l'album.
Personnellement, je n'aime pas trop "The Loneliness...", enfin, surtout son refrain. Le reste est parfait, très travaillé, pas vraiment de déchets comme sur les albums précédents, et les synthés, contrairement à la majorité des albums de la même époque, n'ont pas mal vieilli. Avec "Piece Of Mind" et "7th Son...", on tient là les 3 meilleurs MAIDEN avec Bruce des 80s.





PARIS VIOLENCE
L'âGE DE GLACE


Le 16 Août 2017 par DOLORES


Si on m'avait dit qu'il y aurait un jour une chronique de PARIS VIOLENCE sur NIME, je l'aurais pas cru. Un "petit" 4/5 pour cet album parce que je garderai toujours une certaine préférence pour 3Nous Sommes Nés Trop Tard3 (2008), que je trouve plus abouti sur pas mal de points, mais il faut avouer que rien qu'avec "Raison d'État", "Psykhouchka" et "Dur d'Être Un Ange", difficile d'oublier celui-là.





IRON MAIDEN
SOMEWHERE IN TIME


Le 16 Août 2017 par VINCENT


Ok pour les goûts les couleurs... Je dirais que tout le monde a tort, tout le monde à raison sur ce SIT etc. N'empêche qu'il fait vraiment partie des albums de MAIDEN que j'aime le moins et à mon sens (je ne l'ai plus, il aurait fallu que je vérifie) c'était parce que Steve Harris avait grandement laissé les compos à ses acolytes et surtout Adrian Smith/Dave Murray, dont les chansons ne me plaisent pas...





PARIS VIOLENCE
L'âGE DE GLACE


Le 16 Août 2017 par DFOU


Quand on découvre pour la première fois PARIS VIOLENCE (merci CITIZEN), on pense bien entendu à Hubert-Félix THIEFAINE, MANSET, RENAUD... PARIS VIOLENCE, c'est la musique telle qu'on l'aime : pas super produite, parfois maladroite, brute, organique, ancrée dans le quotidien, et nettement moins morbide qu'un DERNIERE VOLONTE. Les textes, plus proches de CELINE que de SHAKESPEARE, régaleront les amateurs de poésie. On espère d'autres chroniques de PARIS VIOLENCE à venir sur NIME, car malheureusement l'album "L'âge De Glace", au format CD, ne semble plus en vente sur le site du groupe.





IRON MAIDEN
SOMEWHERE IN TIME


Le 16 Août 2017 par SCARAMANGA6669


J'ai voulu commenter cet album en lisant le titre du jour où Canard WC déclare que "Somewhere in Time" est le moins bon Maiden des 80s. Bon je respecte son avis mais je tiens à défendre cet album que j'apprécie tout particulièrement.

Ça commence très fort avec "Caught Somewhere in Time" et dès l'intro les guitares-synthé font mouche: tout en sonnant très 80s, on reste très éloigné du glam ("Turbo" de vous-savez-qui par exemple). Bruce est magistrale sur un refrain très entraînant et le son de cavalcade de Steve Harris est plus présent que jamais. Ensuite viens le plus mid-tempo "Wasted Years" le single de l'album. On sent un Maiden plus accessible mais toujours génial avec un refrain là encore excellent (ceux-ci sont d'ailleurs l'un des nombreux points forts de l'album)

"Sea of Madness" aurait lui aussi pu être un tube avec ses guitares ultra-mélodiques. En écoutant le break, on entend un Maiden qui commence à devenir également plus complexe on l'entend régulièrement à travers l'album: ce morceau me fait d'ailleurs penser aux chansons de "Seventh Son of a Seventh Son". Instrumentalement, "Heaven Can Wait" est aussi très réussi et le groupe démontre vraiment avec ses "ohohohoho" qu'ils sont prioritairement un groupe de stade comme les Queen ou les Metallica par la suite.

"The Loneliness of the Long Distance Runner" est probablement le titre le plus sous-estimé du groupe, joué une seule fois en live bien malheureusement. Les instruments se marient parfaitement avec la voix de Bruce. Un vrai régal! "Stranger in a Strange Land" est plus posé avec son intro à la basse très sympathique. La suite est encore une fois tubesque et les solos d'une grande réussite.

"Deja-Vu" lui aussi sous-estimé est un titre quasi-parfait également avec un refrain d'une grande classe. Bruce utilise un registre moins aigu qui lui va si bien. Encore une fois, c'est très mélodique tout en restant très éloignant du glam. "Alexander the Great" le fameux titre épique qui démontre que chez Maiden, les paroles importent autant que la musique (pour un fan d'histoire comme moi, c'est un grand moment). La batterie martiale s'intègre parfaitement à l'ambiance tout comme les guitares et la basse en fait.

En résumé, un super album ancré dans les années 1980 (mais qui n'est absolument pas kitsch) avec des refrains de grande classe et des solos de haute volée. Et puis, mention tout particulière à cette pochette et à sa ambiance à la "Blade Runner", peut-être la plus belle de l'histoire du metal.





STRUNG OUT
TWISTED BY DESIGN


Le 15 Août 2017 par EAD666


Magnifique album en effet. Par contre petit correctif, "White Trash .." de NOFXest sorti en 1992, pas en 1994. C'est "Punk In .." qui était sorti en 1994.
Sinon leur 1er était génial également. Un cran en-dessous de "Suburban..." car avec quelques titres moyens, mais quel son et quelle pêche !
Leur dernier est également une belle perle ("Transmission.Alpha.Delta"), leur meilleur depuis longtemps.
Vraiment l'un des tous meilleurs groupes du genre et qui continue à sortir des très albums après plus de 25 ans de carrière (à l'instar de BAD RELIGION, LAGWAGON).





SEPULTURA
MACHINE MESSIAH


Le 15 Août 2017 par BALAAM


Je ne m'attendais pas à être aussi enthousiasmé par un groupe dont je m'étais désintéressé depuis 20 ans (après "Chaos A.D." et "Roots").
"Machine Messiah" est le disque d'un groupe qui, au lieu de stagner, a évolué vers le meilleur.

On a droit entre autres a quelques attaques frontales marquantes, à des violons qui apportent une nouvelle couleur tout en renforçant l'agressivité et à un instrumental qui décoiffe. Mais, ce sont surtout des morceaux très bien écrits et exécutés.

Le chant propose quelques variations et est très convainquant. Les guitares sont autant inspirées en rythmique qu'en solo et le duo basse/batterie assure avec efficacité.







Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 2087






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod