Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 ...>...>>... 2529
Comment poster un commentaire ?


MERCYFUL FATE
DON'T BREAK THE OATH


Le 09 Février 2022 par MR G


Après avoir sorti un premier album chef d'œuvre, revoici MERCYFUL FATE qui enfonce le clou avec un opus au moins aussi bon que leur première offrande ! Toujours très heavy et théâtral, bien que légèrement plus mélodique à mon avis que "Melissa", cette oeuvre fait la part belle au génie noir et créatif de ses géniteurs ! La voix de King Diamond reste impressionnante de bout en bout et ses textes occultes ont totalement contribué a rendre tout ceci grandiose ! Il faut bien entendu rendre compte de la maestria du groupe dans son entièreté, chose qui ne laisse aucun doute à l'écoute de morceaux comme "Desecration Of Souls", "The Oath", "Gypsy" ou le classique "Come To The Sabbath" ! On peut aisément citer tous les morceaux d' ailleurs, tous s'enchaîne d'une manière grandiloquente ! Un classique... Un chef d'oeuvre... Encore !





MAGNUM
THE MONSTER ROARS


Le 09 Février 2022 par GUIGUI


Pour ma part un bon cru de MAGNUM, même s'il n'y a pas de quoi sauter au plafond et qu'il est très certainement un cran au dessous de son prédécesseur "The Serpent Rings" qui était pour le coup un opus rafraichissant.
La pochette fout un coup quand on est habitué aux magnifiques œuvres de Rodney Matthews, j'espère que si prochain il y a, on le verra de retour aux manettes !
Le titre d'ouverture me paraît quand même meilleur et plus varié que les faiblesses qu'on pouvait avoir comme "Peaches And Cream" ou "Live Til You Die" sur certains précédents albums, le refrain mastoc basé sur un riff de guitare entêtant... Non, moi j'aime bien !
Le reste est du classique pour MAGNUM, pas trop de surprises, une voix toujours au top de Bob Catley et toujours de très bonnes mélodies concoctées par le père Clarkin !





KK'S PRIEST
SERMONS OF THE SINNER


Le 08 Février 2022 par VARNAAN


De la grosse merde qui fait comprendre le nom CACA's PRIEST.
Jamais entendu pareille diarrhée. Le CACA en question fait du service minimum, Ripper braille comme un Chimpanzé, production à vomir, paroles niveau MANOWAR de caniveau.
La pire insulte du lot pour moi c'est la suite supposée à "The Sentinel", morceau de bravoure du Priest au sommet de sa puissance, ici on a un jeu de guitare discordantes et insensées, Tim qui hurle sans technique ni passion, des solos niveau Happy Meal de McDonald's, vraiment une merde à oublier rapide en espèrent que le second, que CACA à déjà pondu, sente un peu moins les toilettes de bord d'autoroute.
0/5 si possible.





VOYAGER
THE MEANING OF I


Le 08 Février 2022 par MR TINKERTRAIN


Entièrement d'accord avec Clansman pour le rapport Dave Gahan / Fernando Ribeiro, je réagis juste avec sept ans de retard. Mais pour ma défense je me suis procuré cette galette il y a peu de temps ! Et quelle plaisir mes amis, ça vaut pas les deux derniers en date mais c'est de la folie ce groupe. Du bon Metal un peu Djent, un peu djeunes, avec un chanteur qui ressemble presque au chanteur de TEARS FOR FEARS, c'est juste énorme. Et puis cet hommage à Peter Steele est juste le meilleur qui a été fait en musique. Avec la reprise de "Wolf Moon" sur le dernier OCEANS OF SLUMBER, mais c'est une reprise...





OCEANS OF SLUMBER
THE BANISHED HEART


Le 08 Février 2022 par MR TINKERTRAIN


Bon sang ce chant growlé infâme (n'est pas M Åkerfeldt qui veut) et cette batterie frénétique et hors sujet parfois... quelle horreur ! Et c'est d'autant plus con que sans ça c'était un 5 ou 4 assuré... Un album frustrant, virez-moi ce batteur et ce vomisseur vite fait, merci.





KK'S PRIEST
SERMONS OF THE SINNER


Le 08 Février 2022 par THORPEDO


"Sermons Of The Sinner" est un album poussif mais correct.
Je le trouve plutôt agréable et plaisant sans n'être jamais extraordinaire.
J'avoue avoir beaucoup de mal avec Rob Halford depuis de nombreuses années, et pour les avoir vu plusieurs fois en concert, je lui préfère très largement "Ripper" Owens.
Et de beaucoup.
Du coup, je prends plus de plaisir à écouter KK'S PRIEST que JUDAS PRIEST.
En fin de compte, on a là un album qui fait le job auquel je mets un 3/5.





KK'S PRIEST
SERMONS OF THE SINNER


Le 07 Février 2022 par CANNARAS


La décence m'interdit de dire tout ce que je pense de cette chronique. Mais toute une chronique et un seul paragraphe pour décrire l'album, est-ce vraiment sérieux ?
Bon Jeff Kanji a le droit de ne pas avoir apprécié cet album comme il a le droit de préférer "Firepower" de JUDAS PRIEST.
Pour ma part, c'est le contraire ; je préfère ce "Sermons Of The Sinner", même s'il n'est pas évidemment pas sans défauts.
Parmi les défauts majeurs, signalons un début d'album poussif. Une intro parce qu'il en faut une mais sans intérêt. On poursuit avec un "Hellfire Thunderbolt" qui ressemble à des millions de morceaux Metal, seulement réhaussé par des soli plutôt sympathiques quoique terriblement convenus.
Cela part pas bien du tout. Mais alors pas du tout. Cela donne même envie d'écouter autre chose.
On peut aussi signaler de nombreux passages qui rappelleront d'autres morceaux dans le style. C'est peut-être un des défauts majeurs : il n'y a rien d'original sur ce skeud. Rien du tout. C'est inspiré. Mais inspiré par d'autres. Mais, en même temps, il y a-t-il une quelconque originalité de "Firepower" auquel ce skeud est comparé ?
Pour autant, j'ai apprécié l'ensemble qui décolle à mon sens petit à petit et ne prend véritablement son rythme de croisière qu'avec un "Brothers Of The Road" fort sympathique pour ne plus faiblir jusqu'au"Return Of The Sentinel" final.
J'avoue que je n'attendais pas grand chose de cet album. Même rien du tout. A l'arrivée, je me retrouve avec un manifeste du Heavy Metal proposé par un vieux roublard du style qui n'a rien à prouver. Et j'ai apprécié l'ensemble.
J'ai, pour ma part, bien aimé "Metal Through and Trough" et "Return Of The Sentinel", deux pièces de plus de 8 minutes qui lorgnent vers l'épique et tentent de sortir de sempiternel "couplet/refrain/couplet/refrain/solo/refrain".
Bien entendu, on est loin du chef d'oeuvre. On est d'accord. Mais, comme les vieux routiers du Heavy Metal sont plutôt tous en pré-retraite, apprécions comme il se doit lorsqu'ils nous sortent un album tout à fait potable. Il me semble que c'est précisément le cas ici. Et je me fous pas mal des relations que KK Downing entretient avec des anciens collègues. A la limite, c'est même mieux pour les fans : on a deux albums sortis récemment. A chacun de choisir son camp.

3,5/5 arrondi à 4 pour contrebalancer les notes que j'estime particulièrement injustes données à cet album.





Martin Beck's INDUCTION
INDUCTION


Le 07 Février 2022 par PILGRIMWEN

Je découvre ce disque en 2022, suite à son intégration dans le catalogue de Atomic Fire Records (constitué d'anciens de chez Nuclear Blast Records). L'album oscille entre Metal Symphonique, Spimélo et Heavy Metal. Un zeste de Progressif, très léger. Hé bé les p'tits loups ont pondu un efficace et mémorable opus ! Et ce qui est agréable, c'est de ne pas avoir survendu le projet comme "celui dans lequel officie le fils de Kai Hansen". J'adore l'illustration, clin d'oeil à celles de GAMMA RAY.





EPICA
OMEGA ALIVE


Le 07 Février 2022 par GOLGOTH 68


J'ai beaucoup aimé l'album "Ωmega" sorti début 2021 mais j'ai été franchement déçu par ce "concert" qui me fait plus penser à une succession de clips qu'à autre chose... On dirait du playback sur la grande majorité des morceaux tant les voix sont celles des albums studio. Idem pour la musique -déjà les choeurs, mais ça c'est habituel- à part peut-être, le solo de batterie ou celui -kitch- au piano en feu...

Sinon, pour moi, les "gagnants du concert de confinement" ont été les Russes d'IMPERIAL AGE.





EPICA
OMEGA ALIVE


Le 07 Février 2022 par 2112


EPICA est un groupe qui a clairement le vent en poupe en ce moment, et semble petit à petit s'imposer comme la référence du Metal Symphonique.

Ils ont réalisé un travail de titan sur la production visuelle de ce show, et ont compris qu'en l'absence de public il fallait proposer une expérience différente, le son est également exempt de tout reproche. Tous les musiciens étant des tueurs, les performances du groupe sont sans surprise impeccables, la setlist est remarquablement bien pensée et beaucoup de versions des titres présents ici pulvérisent les versions studio.

Et l'une des raisons de cela est que Simone a atteint un niveau vocal stratosphérique depuis quelques temps (alors vrai live ou faux live, le débat est ouvert mais les concerts récents filmés avec des smartphones trouvables sur YouTube nous montrent des performances de la chanteuse largement du même niveau que sur "Omega Alive"), elle est impériale de bout en bout comme elle l'avait été sur l'album "Omega" sorti en début d'année 2021.

Puis il faut également saluer le travail de Isaac Delahaye, depuis maintenant un peu plus de dix ans, posséder un vrai bon guitariste soliste a beaucoup apporté au groupe. Il suffit d'écouter son superbe solo sur l'intro de "Once Upon A Nightmare".

Bref, un groupe qui semble arrivé à l'apogée de sa carrière, une chanteuse en état de grâce, une production visuelle comme sonore dantesque. Un Blu-Ray indispensable à tout fan de musique théâtrale et grandiloquente.






LIVLØS [LIVLOS]
AND THEN THERE WERE NONE


Le 07 Février 2022 par BERTRAND

La pochette est une combinaison directement inspirée (très, très proche) de deux peintures de Beksinski. L'une, qui compose la partie haute, a servi récemment à BELL WITCH pour illustrer leur album "Mirror Reaper", la partie basse a servi notamment à l'album "Dystopia" d'ANTHEMON.

Que ferait le monde du Metal sans Beksinski ? On le pille, on le recycle... Je me demande si personne lui a jamais payé quoi que ce soit...


Par Nightfall In Metal Earth

Petite précision néanmoins, la peinture du "Mirror Reaper" de BELL WITCH est bien de Lewandowski.

Cordialement !





KK'S PRIEST
SERMONS OF THE SINNER


Le 07 Février 2022 par IRONGE_MAIDENT


Cet album est un bonheur total, si je veux écouter des hymnes radiophoniques, j'allume la radio hein ? Des chanteurs et chanteuses qui murmure à l’oreille des dépressifs et des semi suicidaires, je passe mon tour clairement. Même si le "fameux" David d'un certain groupe Mega Mort aurait rejoint les rangs de ce groupe pourquoi pas ? Désormais il faut rester plus pur que le plus pur chérubin n'ayant jamais exister en cette infâme terre de rectitudes véreuse.

Alors KK Downing qu'as tu de bon pour te confesser ? Un Heavy Metal sévère. Owens chante, lui, ne se contente pas de retenir la voix et c'est tant mieux. Le Heavy Metal ne devrait jamais oh combien se contenter de rester le plus docile qui soit oh que non. Moult fois j'ai vu en ce site des groupes de Black crasse et de Grind aussi mauvais soient-ils. Ils ne prennent que rarement de commentaires aussi allons bon toi dis donc !

J'aime cet album pas le meilleur mais entre les albums de Black crasse et de Grindcore affreux alors cet album est tout bonnement génial de bout en bout.

Ouais j'écoute les albums de Black crasse et de Grind mais je ne poste aucun commentaire, me garde ma propre vilénie pour moi car il y aurait un festival de 1 et de zéro pointée clairement.





LUNATICA
FABLES & DREAMS


Le 07 Février 2022 par LOUVOIR


S'il y a bien un album que je n'ai pas encore commenté et qui mérite amplement d'être porté aux nues, c'est bien celui-ci ! Il s'agit juste, selon moi, de l'un des meilleurs de sa catégorie. On est sur un Metal Symphonique un peu pop d'excellente facture.

Il faut en premier lieu noter les superbes mélodies qui parsèment cet album. Qu'on écoute "Avalon", "Elements", "The Spell", "Hymn", on est vraiment servi. Mais ces belles lignes musicales sont magnifiées par deux choses.
D'une part, la voix angélique d'Andrea Dätwyler qui nous accompagne tout au long de ces neuf titres est magnifique. Elle apporte de la fraicheur, de l'entrain et de la grâce à l'ensemble.
D'autre part, les éléments symphoniques habilement dosés, à l'image de la somptueuse introduction "The Search Goes On". Cette intro, je pourrais me la repasser sans cesse et sans lassitude. Il n'y en a pas beaucoup qui peuvent prétendre à cela dans le genre...

Tous les morceaux ont leur passage hymnique, leur refrain à chanter en chœur, leur fibre épique. On pourra peut-être regretter une production qui pourra parfois paraître un brin synthétique, mais pas de quoi ébranler ce chef d’œuvre. Ouais, j'ai encore balancé ce mot. Mais après dix-huit ans d'écoutes, on peut se permettre de le reconnaître, non ?





EPICA
OMEGA ALIVE


Le 07 Février 2022 par JéRôME


Et moi j'ai découvert "In All Conscience" dont j'ignorais l'existence jusqu'ici... Une vraie bombe ce morceau...





KK'S PRIEST
SERMONS OF THE SINNER


Le 06 Février 2022 par 2112


C'est clair que cet album n'est pas extraordinaire. Puis Tim Owens est insupportable. Mais je ne trouve pas "Firepower" franchement plus inspiré en terme de compo... Mais mieux produit et mieux chanté ça c'est certain. Comme quoi une grosse prod' et un grand chanteur peuvent en berner plus d'un.





DIABOLICAL MASQUERADE
THE PHANTOM LODGE


Le 06 Février 2022 par CLANSMAN57


Pour moi, c'est clairement le moins bon disque du groupe.
J'aime assez les breaks en guitare claire qui sont sans doute inspirés par The CURE ou SLOWDIVE, deux influences majeures de Blakkheim.
Inspirations déjà présentes sur le premier opus, mais plus insistantes ici.
Le long morceau nommé "Ravenclaw" ne me plait pas, au contraire de l'original hommage à CELTIC FROST en guise de conclusion.
Son refrain dansant et très Rock'n Roll est assez fun.

Quelques jolis passages néanmoins, malheureusement mêlés à d'autres qui me semblent plus immatures et peu aguicheurs.
Le précédent me parait moins "gamin", malgré l'aspect patchwork sur certaines compositions.

Décevant.






UGLY KID JOE
AS UGLY AS THEY WANNA BE


Le 06 Février 2022 par FRED

Oui, le bassiste est bon, de même que les autres musiciens.
Par "faiblard", j'entendais non pas le niveau technique global. J'évoquais l'absence de "plus" apporté par la musique de ce disque dans le style pratiqué et pour l'époque concernée, ainsi que l'imagerie puérile et un peu forcée que tente d'imposer le combo pour essayer de se démarquer du lot des autres groupes US de même acabit et de camoufler par la même occasion son absence de véritable identité musicale.





UGLY KID JOE
MOTEL CALIFORNIA


Le 06 Février 2022 par FRED


J'ai écouté et passé un bon moment.
Les musiciens sont bons et ont sent l'expérience acquise.
Les compos' sont variées et reflètent des influences multiples et intéressantes.
La variété de l'ensemble fait que l'on ne ressent pas de lassitude, même si c'est vrai que ce n'est pas l'album du siècle et que tout n'est pas parfait.
Dommage surtout que le groupe soit prisonnier de son image de "rigolos", car les meilleurs compos' sont au final les plus sombres et les plus intimistes (dont le superbe "12 Cents").
UGLY KID JOE, ou l'histoire d'un malentendu ?
3,5, arrondi à 4 pour le bon moment passé. C'est rare : pas de "bourrinage" et de double grosse caisse ... Une vraie respiration, ces Californiens !





MAGNUM
THE MONSTER ROARS


Le 06 Février 2022 par EAD666


Absolument par d'accord avec la chronique. Cet album est du pur MAGNUM, dans la grande continuité de ce que les Anglais font depuis leur retour gagnant avec "Princess Alice And The Broken Arrow" (les deux opus précédant celui-ci n'étant pas franchement à la hauteur) en 2007.
Alors oui, il est peut être un tout petit cran en dessous de "The Serpent Rings"... et encore.
La seule différence que je note en grattant un peu, est un retour à des morceaux globalement plus directs et moins épiques que sur les deux précédents albums.
Et comment dans votre chronique de ne pas parler de deux des meilleurs titres de l'album, l'épique "Your Blood Is Violence" absolument superbe, et le brûlot heavy "Come Holy Men" qui est pour moi LE morceau de l'album. Dommage aussi de minimiser un titre si réussi et beau que "Remember" ? Un titre qui tient la dragée haute aux meilleurs titres du groupe.
Cet album possède un côté un peu plus sombre mais tous les éléments qui font la qualité et la classe de la musique de MAGNUM sont présents sur cet album, renforcés par une sacrée section rythmique imparable. Un album largement au niveau de ses prédécesseurs et qui ne mérite surtout pas un pauvre 2/5 mais un 4/5 !





KK'S PRIEST
SERMONS OF THE SINNER


Le 06 Février 2022 par FRANCOIS


Le nom du groupe, les noms des chansons, Owens au chant, tout ceci sentait le projet foireux d'un guitariste à la recherche de son glorieux passé. Le résultat final correspond à peu près à cette description à une petite nuance près, ce n'est pas si raté que ça.

KK ne cherche pas à sortir de sa zone de confort mais propose un album suffisamment varié pour que nous ne sombrions pas dans l'ennui. Ainsi nous trouvons d'authentiques tueries (les trois vrais premiers titres ou "Hail For The Priest"), des compos fédératrices (les deux suivants ainsi que "Wild And Free") et un zest de Heavy "MANOWARien" ("Metal Through And Through").

Bref, malgré quelques petites longueurs et une outro un peu pénible, KK fait parler son expérience et ça colle, sans que "Sermons Of The Sinner" ne soit l'album de l'année il est vrai.







Commentaires :  1 ...<<...<... 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 ...>...>>... 2529






1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod