Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 ...>...>>... 2101
Comment poster un commentaire ?


DIO
HOLY DIVER


Le 02 Septembre 2017 par HELLSOLDIER


Premier album et chef d'oeuvre du Metal.

Du moins il est considéré comme tel !

Pour ma part il l'est, mais objectivement il n'a rien d'exceptionnel.
Les tempos sont relativement mous dans l'ensemble, les compos simples et peu aventureuses, Ronnie ne pousse pas trop sa voix (pas d'envolée lyrique comme chez BLACK SABBATH ou RAINBOW).

MAIS, mais voilà, c'est Dio, LE chanteur de Metal ultime, le lutin à la voix d'or.
Alors effectivement pas d'envolées lyriques, mais sa voix est un délice, il la maîtrise à 100%.
Les compos sont simples, mais diablement efficaces.
Les refrains sont seulements le titre répété en boucle, les riffs simples à souhait, mais ça tue ! Pas besoin de plus pour faire un chef d'oeuvre.
Il n'y a qu'a écouter "Stand Up And Shout", avec son riff tranchant comme des lames de rasoirs et le refrain scandé avec rage par Ronnie. Ça suffit à s'en mettre plein les oreilles.

Sans oublier que le son est nickel, propre et met en valeur chaque musicien.
Et bien sur la pochette est devenue mythique.

Je lui préfère son successeur, plus varié, plus travaillé, plus direct, le meilleur du groupe selon moi, mais "Holy Diver" est une pierre angulaire du Metal, il forme un tout cohérent et est devenu légendaire.





ORDEN OGAN
EASTON HOPE


Le 02 Septembre 2017 par HELLSOLDIER


Attention chef d'oeuvre ABSOLU !

Avec cet album ORDEN OGAN frappe très fort et s'impose comme un futur grand !
Dès la magnifique intro instrumentale, d'une beauté rare, le ton est donné.
Leur musique est extraordinaire ! Un savant mélange de tout ce qui se fait de mieux dans le power metal. Mais c'est surtout du côté de BLIND GUARDIAN que les influences se ressentent.
Déjà au niveau de la voix, Seeb la module énormement et adopte un chant très diversifié.
Ensuite au niveau des choeurs, imposant majestueux et donnant un coté ultra épique à chaque morceau.

Rien que le single "We are Pirate", véritable hymne en puissance, est un véritable condensé de tout ce que sait faire le groupe.
Une intro qui va crescendo sur un riff à la RUNNING WILD, rappelant leurs mélodies très "pirate", un pré refrain d'une beauté absolue, un refrain d'une efficacité insolente et surtout ce passage folk sur le break qu'on aurait pu entendre chez ALESTORM.

Même l'exercice de la ballade est réussi haut la main.
"Requiem" est un petit bijou qui nous fait voyager ! La voix de Seeb est un délice (j'ai même l'impression d'entendre Klaus Meine à un moment donné, juste avant le refrain).

Chaque morceau est une pépite, chaque refrain un cadeau et les breaks nom de dieu, chaque break est une merveille qu'on attendait pas.
Écoutez moi ce passage magnifique sur "The Black Heart" ! Le plus beau break de l'histoire sans déconner, c'est beau putain ! Et ce final avec ses leads de guitare à la CHILDREN OF BODOM, ses arrangements symphonique et ses choeurs appuyant le chant parfait de Seeb, j'en ai des frissons.

Et "Goodbye" avec son refrain terrible, qui a une flûte qui vient s'incruster sur un passage doux avant de repartir plus épique que jamais.

Et j'ai oublié de dire que la production est parfaite, ni plus ni moins ! Un travail d'orfèvre ! Tous les albums devrait sonner comme ça (n'est ce pas JUDAS PRIEST ?)

Je comprends pas que cet album n'ai pas la note maximale. Il est parfait, je vois pas ce qu'il vous faut !

876/5





TRICK OR TREAT
EVIL NEEDS CANDY TOO


Le 02 Septembre 2017 par HELLSOLDIER


Je vais casser le délire à tout le monde (pour une fois que je suis du côté négatif), mais cet album n'est pas terrible..
Seuls 3 morceaux sont vraiment sympa. Le title track, avec son refrain fédérateur et enchanteur, "Like Donald Duck" assez fun et "Back as a Pet", garni aussi d'un beau refrain.

Le reste est vraiment pas terrible.
J'ai cette impression que le groupe a voulu incorporer trop de mélodie. Certains refrains partent dans tous les sens et ça sonne vraiment faux (la ballade en tête au refrain moche et incompréhensible).

Alessandro Conti est un bon chanteur mais sa voix est encore trop fragile sur ce disque. On est loin de sa performance flamboyante sur le "Ascending to Infinity" de LUCA'S TURILLI'S RHAPSODY.

Au niveau de la production en revanche c'est plutôt bon, meme si je supporte pas cette façon de (mal) doublé la voix à outrance, un peu comme sur les vieux PRIMAL FEAR. Ça fait sonner le chant très faux et casse la magie des refrains. Je prefere largement les choeurs majestueux utilisé sur les 2 "Rabbits Hill" (le pt. 2 étant une véritable merveille).

On a donc un premier album assez fragile avec plein de défauts de composition. À vouloir trop en faire le résultat est médiocre et parfois incompréhensible.






BLACK SABBATH
PARANOID


Le 02 Septembre 2017 par ARTHOFZAFT


La parution de l'album, 9 mois après le festival d'Altamont, prouve bien qu'il a été engendré le soir de la fin des sixties par quatre freaks en pleine descente.
C'est pour cette raison qu'il pue l'avenir. C'est l'album de la désillusion, de la porte ouverte sur l'enfer du futur, du réveil après les rêves d'amour, de communauté
et d'utopie qui n'ont mené qu'à le repousse de mille nouvelles têtes de l'hydre tandis qu'aucune n'avait été coupée.
"Paranoid" n'a aucun équivalent dans le paysage musical de l'année 70. Black Sabbath en 1970 c'est de la musique de freaks, pour les freaks. Aucun chichi flower power chez les
prolos de Birmingham. Les quatre chevelus n'ont aucun atome crochu avec le swingin'London, dont tous les groupes anglais de l'époque sont plus ou moins issus. Pas plus qu'ils ne sont les petits frères des STOOGES au son bien plus chimique. Les SpeedFreaks de Détroit résistent mal aux descentes de police, San Francisco étouffe, brûle sous les projecteurs et l'héroïne, Londres est en plein retour d'acide, et c'est toujours dans la cave, bière et herbe, Marshall à fond, que l'émotion véritable fraie son chemin. J'explore ce disque depuis 35 ans maintenant, et j'avoue toujours ne pas bien comprendre quelles ont pu être leurs influences. Ils écoutaient sans doute des trucs, mais à aucun moment on ne le ressent dans "Paranoïd".
Aucune trace de LED ZEPPELIN, pas un gramme de STONES, encore moins de DOORS, pas plus que du VELVET (de "Ten Years After", de "Free", des "Faces"... la liste est longue) ou des bluesmen revenus de l'enfer... Ici tout est 100% fait maison (allez, peut être un soupçon de DEVIANTS pour l'ambiance, mais je ne suis pas certain de ce que j'avance...)
"Paranoïd" est un monument du rock. Une œuvre. Pas la naissance du heavy métal, comme on peut douloureusement le lire parfois, encore moins du stoner rock et autres produits dérivés. "Paranoïd" est le marqueur du rock de l'année 70. Aucun album de BLACK SABBATH, aussi accrocheur soit-il ("Master of Reality", "Heaven and Hell"), aussi bon techniquement ("Sabotage"), aussi aventureux ("Sabbath Bloody Sabbath"), n'aura autant d'impact que "Paranoïd". Aucun ne transmet autant d'émotions (quand on l'écoute les yeux fermés, on se réveille toutes les 3 minutes sur une autre planète, et elles sont toujours inhospitalières, me disait un pote fan de PINK FLOYD !) parce que "Paranoïd" est la pierre angulaire du passage de l'âge de l'innocence à l'âge de conscience dans l'histoire de la musique, conçu par des acteurs crédibles de cette époque, sincères, doués, perméables et visionnaires.
Un bon 100/20 serait bien mérité.





ANTHRAX
FISTFUL OF METAL


Le 02 Septembre 2017 par BABAR


La prod' est dégueulasse et le tout sonne très daté.
Le fan de Thrash à l'ancienne y trouvera son compte.
Pour moi ça gueule trop aigu...
Mais la reprise d'ALICE COOPER est très sympa, c'est même mon titre préféré de l'album.
Je lui préfère largement le premier album de SLAYER, ou même celui de METALLICA.





DER WEG EINER FREIHEIT
FINISTERRE


Le 02 Septembre 2017 par PYO


Der Weg einer Freiheit, the way of a freedom, le chemin d'une liberté, le chemin vers une liberté, d'une certaine liberté, le nom du groupe reste sujet à interprétation dans à peu près toutes les langues, et c'est probablement l'intention du groupe.

Sinon, pour parler de l'album en lui-même, c'est carré, puissant, épique. Du plaisir classique, mais du plaisir, et ça fera toujours plaisir, et ça fait du bien par où ça passe.





STRATOVARIUS
POLARIS


Le 02 Septembre 2017 par PILGRIMWEN

C'est au bord du gouffre que naissent parfois les meilleurs disque d'un groupe. STRATOVARIUS a pondu pour ma part, en cette année 2009, l'un de ses meilleurs disques. J'en garde un excellent souvenir. Je l'ai ressorti aujourd'hui. Je l'apprécie toujours autant !





Yngwie MALMSTEEN
WORLD ON FIRE


Le 02 Septembre 2017 par GREG


Bonjour à vous.

Tout d'abord bravo pour la qualité de vos analyses. Concernant le dernier album d'Yngwie, en effet, même s'il manque de créativité et qu'on a l'impression qu'il se répète, je suis allé le voir en concert à Londres le mois dernier et là la claque!!!! Il est absolument exceptionnel, un jeu époustouflant, très rock où il respire sa musique à 100%. J'ai pu écouter toute l'après midi avant son concert du soir, ses répétitions. Il a répété facilement 3 h 30 sans jamais se lasser voguant sur du Rolling Stones, de l'Hendrix et bien évidemment sur tous ses titres. Un mot : il faut aller le voir en concert, c'est un tueur !!!!! J'en vois beaucoup de concerts mais là, je peux affirmer que ce Monsieur est au-dessus de beaucoup beaucoup beaucoup d'autres grands groupes !!!!





WASP
THE CRIMSON IDOL


Le 02 Septembre 2017 par VINCENT


Entièrement d'accord avec Seventh Son et Babar, "The Crimson Idol" reste un authentique chef-d'oeuvre. Quant à "Hold On..." on a quasiment une ballade de ce genre dans tous ses albums. Une seule, ça peut passer.





WASP
THE CRIMSON IDOL


Le 01 Septembre 2017 par THE SEVENTH SON


BABAR t'es un GROS VEINARD !! 
Découvrir WASP avec cette tuerie intégrale, un album quasi parfait !
Il n'y a que "Hold On To My Heart" que je trouve gnangnan et pénible et que j'ai toujours envie de zapper.
Mais une fois l'album fini, il m'arrive très très souvent de rappuyer sur PLAY...
et en plus il n'a pas pris une ride !





DER WEG EINER FREIHEIT
FINISTERRE


Le 31 Août 2017 par SCHWARZESEELE

Soir,

Je ne suis pas d'accord du tout avec la traduction réalisée du nom du groupe.

Der Weg einer Freiheit signifie bien autre chose.

Même Google Traduction propose autre chose... comme Le chemin d'une liberté.

Qui a mon sens a plus de sens.

Cordialement





GUNS N' ROSES
USE YOUR ILLUSION I


Le 31 Août 2017 par CHRIS06


Album extrêmement frustrant.
L'hétérogénéité du tout nuit assez gravement à cet album qui pourtant possède des moments assez sympa.
On y trouve en effet du très bon ("November Rain", "Don't Cry", "Coma"), du plaisant ("Dust And Bones", "Bad Obsession", "Double Talkin Jive", "Bad Apples", "Dont Damn Me") et du tout à fait dispensable (tout le reste...).
Cela vient du fait je pense qu'ils voulaient trop en faire et ne savaient plus élaguer leurs disques, doublé du fait qu'ils ne devaient plus trop composer ensemble.

Allez un 3 quand même parce que malgré tout, dans quelques fulgurances, le talent est toujours là.





IRON MAIDEN
THE FINAL FRONTIER


Le 31 Août 2017 par BAPTISTE89


Autant "Dance Of Death" s'est bonifié avec le temps, devenant un bon album tendant vers le très bon, autant ce "The Final Frontier" a fait le chemin inverse. Je le trouvais très bon, ce MAIDEN, il renouait avec des mélodies accrocheuses, était plus mélodique et plus chaleureux que son prédécesseur. Néanmoins, il a mal passé l'épreuve du temps, je le trouve seulement sympa aujourd'hui.

"AMOLAD" était déjà un long album, celui-ci l'est encore plus. Et dans le cas d'IRON MAIDEN, le "plus c'est long, plus c'est bon" ne s'applique pas. Le premier titre montre bien ça : il est inutilement long, avec son introduction pour le moins étrange et ses "The Final Frontier" répétés de trop nombreuses fois. Des titres moyens, cet album en contient plusieurs (surtout dans sa première moitié), et seules quelques chansons sortent particulièrement du lot. "Isle Of Avalon", avec son ambiance mystérieuse, est réussie, ainsi que "The Talisman", qui est entraînante malgré une introduction qui s'éternise. "Starblind" est un bon titre également, Bruce y est efficace. Quant à "Where The Wild Wind Blows", il s'agit d'un très bon long titre avec une superbe introduction. Malgré ses défauts, "The Final Frontier" est quand même un album efficace de la Vierge.

IRON MAIDEN semble vouloir faire des albums toujours plus longs. Et ce n'est pas "The Book Of Souls" qui va démentir cela.





Liv KRISTINE
DEUS EX MACHINA


Le 31 Août 2017 par CLANSMAN57


Je l'ai exprès réécouté récemment celui-là, car je le voyais depuis un moment dans les archives à venir et je me doutais que Dark Beagle allait s'y coller.
J'aurais dû parier quelque chose.
J'ai pas encore lu la chronique, je le ferai plus tard, mais pour moi, ce "Deus Ex Machina", c'est carton plein, malgré les critiques parfois incendiaires qu'il se prend, ou prenait.

Je me suis jamais lassé de ce disque, c'est toujours un immense plaisir de le repasser.
De la première à la dernière note, j'assiste à un rêve éveillé... Et j'adore ce type de musique qui réussit à mettre en transe.
Ouais, je suis un planeur-né, les atmosphères, c'est ce que je préfère dans la musique, même si j'en aime d'autres caractéristiques bien sûr, varions les plaisirs, c'est tellement bon.

Il paraît que la belle Liv n'a rien écrit pour cet album, tout au plus quelques paroles, mais c'est pas bien dramatique, tant que la qualité est au rendez-vous.
Pour ma part, c'est une des plus belles voix féminines que j'ai pu entendre de ma vie.
Elle ferait croire à l'existence des anges.
Une bouche sensuelle qui laisse échapper des vocalises célestes, hyper suaves, je suis plus que preneur.
Une voix qui est telle un trésor que l'on se sent obligé de protéger, gare à celui qui tenterait de la souiller.

On y trouve de l'excellente Pop mélangée à de l'Electro que n'aurait pas dénigré son idole, MADONNA.
D'autres chansons sont bien plus expérimentales, plus mystérieuses et tout aussi réussies, bien que moins abordables... Je pense qu'elles ne plairont pas à tout le monde, certains trouveront ces pistes dispensables, car trop bizarres, voire peut-être incongrues.
Pour ma part, je trouve que ça colle parfaitement avec le reste.

"In The Heart Of Juliet" et "Take Good Care" sont de magnifiques tubes.
"3 Am" également, avec l'invité Nick Holmes, qui nous fait profiter de son registre Gahanien, offrant un duo sensuel avec Liv...
Une merveille avec un bref solo qui sonne comme nulle part ailleurs et qui fonctionne parfaitement.
Un autre solo de ce type est présent sur une autre chanson.
C'est ce que j'appelle du feeling, pas besoin d'en faire des caisses et de se la jouer néo-classique, juste des notes aériennes parfaitement jouées et parfaitement placées.

Par ailleurs, Liv m'impressionne le temps de quelques brèves vocalises opératiques bien amenées !
J'adore ce qu'elle a fait sur "Portrait" : la mélodie et les paroles sont en fait une berceuse que sa grand-mère lui chantait lorsqu'elle était enfant.
Un petit pendant culturel en somme, c'est jamais de refus, aussi court que ça puisse être.

"Good Vibes Bad Vibes" est un autre tube qui termine l'opus sur une note assez joyeuse.
J'adore.

Bref, je pense que c'est un de mes disques préférés.
J'ai une pochette différente, avec une Liv canon et souriante, les yeux fermés avec un style à la MADONNA qui est bien plus sympa que celle exposée ici à mon sens.

0% Metal inside!






WASP
THE CRIMSON IDOL


Le 31 Août 2017 par BABAR


Je découvre WASP avec cet album, c'est du Heavy de haut niveau. Le chant de Lawless est magnifique, c'est la première chose qui m'a pété à la gueule !
De sacrés bons refrains aussi, on a vraiment envie de chanter en coeur, même si c'est pas très gai...
Je regrette une prod un peu bordélique quand tous les instruments s'emballent... mais c'est peut-être mon enregistrement qui est comme ça (MP3 venant de je ne sais pas où...).
Il faut aussi aimer les descentes de toms !





MASTERPLAN
PUMPKINGS


Le 31 Août 2017 par SAM


J'ai acquis ce CD dont je n'avais absolument pas entendu parler en le voyant chez un disquaire et en retournant la pochette pour voir les titres proposés. C'est le principal point fort de ce disque: le choix des titres. Je suis plus un amateur de Heavy que de Speed en général et aussi j’apprécie Andi Deris plus que Kiske (... Non non ne me frappez pas !).

En l'occurrence l'album m'a permis de réaliser que Grapow avait compose quelques uns des principaux joyaux d'HELLOWEEN.
- Sur le (avouons-le) médiocre "Chameleon", "Music" est le seul titre que j'écoute en général, avec "I Believe".
- Sur l'album de la renaissance et du début de l'ère Deris, "Master Of The Rings", il y a beaucoup de bon mais en particulier "Take Me Home" et surtout "Mr Ego", tout simplement mon titre préféré des Citrouilles - au point que j'ai le très confidentiel EP correspondant !
Pour la petite histoire "Take Me Home" a déjà été repris par BEAUTIFUL SIN (jolie reprise d'ailleurs) ou œuvrait Uli Kusch en plus de Jorn Viggo Lofstad et d'une Magali Luyten bluffante.
- "The Time Of The Oath", mon album préféré peut-être, se voit emprunté le très réussi titre éponyme.
- Du "Dark Ride", album sous-estimé (il est curieusement dans mon smartphone depuis un bon moment ce qui m'a permis de faire des comparaisons...) Grapow tire "Escalation 666" et "The Dark Ride", deux belles réussites

Le reste est moins à mon goût mais avoir déjà 6-7 perles de la discographie de la citrouille vaut le détour !

Pour le reste, le problème, c'est que le chanteur Rick Altzi nous rappelle douloureusement qu'Andi Deris est un des meilleurs vocalistes de Power Metal - et que Kiske pour les titres plus anciens avait un timbre inimitable. Altzi, ben c'est rauque, ça hurle plus que ça chante, ça me fait le même effet que FIREWIND sans Apollo, THRESHOLD sans Mac, KAMELOT sans Khan...

Par ailleurs les reprises bénéficient d'une production moderne mais ne s'éloignent guère des originaux en termes d'interprétation, c'est même un peu plat dans l'ensemble, avec des solos qui sonnent moins inspirés que les vrais...

Bref, la conclusion, c'est que si on peut jeter une oreille sur cet album, on DOIT réécouter ces mêmes titres par HELLOWEEN, et se dire encore que c'est un p... de groupe quand même...





SKYCLAD
FORWARD INTO THE PAST


Le 30 Août 2017 par BELINGO


Ohlala, je rejoins totalement Canard WC sur ce coup-là... J'ai acheté l'album avec mes bons souvenirs d'antan de Skyclad pour l'écouter dans la voiture quand j'ai repris le boulot... Eh ben c'est zéro. Qu'est devenu Martin Walkyier ? Skyclad n'est plus Skyclad sans lui...





VINTERSORG
TILL FJäLLS


Le 30 Août 2017 par BELINGO


Je rentre de longues vacances et que lis-je, que vois-je ? La chronique du premier VINTERSORG ! Merci à Mefisto de nous avoir rappelé combien cet album était énorme ! Un 5/5, pour moi !





IRON SAVIOR
LIVE AT THE FINAL FRONTIER


Le 30 Août 2017 par ORIGINAL


Un live qui retranscrit parfaitement l'énergie de la musique du groupe. Interprétation des musiciens sans défauts et qualité audio au rendez-vous. C'est un live idéal pour découvrir le groupe (surtout depuis "The Landing") et indispensable pour tout fan du groupe.





SCORPIONS
ACOUSTICA


Le 30 Août 2017 par CLANSMAN57

Ce que je préfère en Live, c'est les enregistrements acoustiques.
Celui-ci n'est pas mauvais, mais il ne me transcende pas comme d'autres le font.
Dans le même genre, GOTTHARD a fait beaucoup mieux à mon sens, avec davantage de magie dedans.
TESLA également à ce qui parait, mais je ne connais pas du tout.

Pas de note.







Commentaires :  1 ...<<...<... 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 ...>...>>... 2101






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod