Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 ...>...>>... 2174
Comment poster un commentaire ?


JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 03 Avril 2018 par JONATHAN HUDON


Alors là, je n'aurais même pas parié 2 centimes sur ce disque. Je vais finir par me dire que ce sont des vrais dieux et pas seulement au sens figuré.





LUNAR AURORA
MOND


Le 03 Avril 2018 par GRANDDUC


J'ai toujours eu beaucoup d'affection pour LUNAR AURORA et, par conséquent, je n'ai jamais vraiment compris pourquoi cet album est si souvent mal noté, pour ne pas dire descendu en flammes. Plus brutal, certes, mais on y retrouve tout ce qui fait le génie de ce groupe, une ambiance cosmique, parfois cauchemardesque, des riffs inspirés (la doublette Schwarze Winde/Heimkehr mes aïeux). Bref, laissez-vous tenter (et j'en remets aussi une couche pour BALD ANDERS), du Black un poil moins atmosphérique mais toujours très classe !





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 03 Avril 2018 par 2112


Malgré tout le bien que tout le monde dit sur ce nouvel album depuis quelques jours, force est de constater que le tout manque franchement d'ambition, qui plus est pour un groupe qui existe depuis maintenant plus de 45 ans. Quatorze titres construits plus ou moins de la même manière, pas mauvais mais rien de transcendant non-plus.

Alors oui le son est énorme mais il sonne bien trop "générique", écoutez le dernier SAXON, on croirait entendre exactement le même groupe avec un chanteur différent. Personnellement je trouve cela gênant pour des groupes aussi vieux de ne pas avoir une vraie signature sonore. Ceci dit, JUDAS PRIEST n'en a jamais réellement eu de style propre, le groupe s'étant toujours inspiré des différentes modes musicales selon les époques (Le Hard FM marche, hop on sort "Turbo", le Thrash est à la mode, hop on sort "Painkiller" etc...). Heureusement la voix de Rob est intacte et il assure comme un dieu. Pour les autres musiciens, pas grand chose à dire, Glenn se fait discret (on peux le comprendre compte tenu des circonstances), Faulkner a toujours un jeu sans personnalité, Scott Travis est toujours aussi robotique (RIP Dave Holland) et Ian Hill reste fidèle à lui-même.

Allez, je retiendrais "Rising From Ruins", un peu plus ambitieux que le reste avec une belle intro au piano de Glenn (ça sonne d'ailleurs comme un adieu, vu son état de santé) et "No Surrender", véritable hymne accrocheur en diable avec un Rob possédé. Le reste s'écoute sans à peu près mis à part "Necromancer", "Children Of The Sun" et "Flame Thrower", trois titres extrêmement faibles, notamment le dernier cité.

Un album de plus, bien foutu mais manquant cruellement d'ambition, doté d'une production certes très pro mais froide et générique en contrepartie. 2,5/5.





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 03 Avril 2018 par BIFIDUSMETALLUS

Content de voir que je ne suis pas le seul à exprimer quelques réserves vis à vis de ce "Firepower".

Comme tu l'as très bien dit THORWALD, malgré la qualité indéniable de cet album, il ne faut pas se laisser berner par la production qui transforme n'importe quel riff de gratte lambda en claque musicale relativement factice.





VISIGOTH
THE CONQUEROR'S OATH


Le 03 Avril 2018 par THORWALD


Au premier extrait dévoilé, "Warrior Queen", j'avais été un petit peu déstabilisé par le côté tubesque du morceau, qui s'avère au final formidable après plusieurs écoutes. Ce petit bout de flûte qui apporte douceur et mystère à l'image du violon de "From The Arcane Mists of Prophecy" sur l'album précédent constitue une franche réussite. A mon sens, le Heavy Metal Épique gagnerait davantage à faire intervenir ce genre d'instruments, notamment durant les accalmies.

Et puis les tueries "Steel And Silver" (des paroles sur "The Witcher" !), "Outlive Them All" et enfin l'album intégral ont été dévoilés. Il a fallu se rendre à l'évidence : VISIGOTH transforme l'essai. La recette est la même qu'en 2015, mais le groupe a décidé d'insister davantage sur les mélodies et les refrains que sur les riffs. On tient alors des morceaux plus rapides et plus directs. Une part de magie s'est peut-être envolée et c'est pour ça que "The Revenant King" a toujours ma préférence mais bordel qu'est-ce que c'est bon ! Jake Rogers est à son meilleur et s'affirme beaucoup plus que sur le premier album qui a été enregistré alors qu'il était malade. Aucun titre n'est mauvais, et quand on sent que ça peut tourner en rond comme sur "Blades In The Night", le groupe a la bonne idée de relancer la machine avec un break tout simple mais jouissif. Et puis il y a l'énorme "Traitor's Gate", certes une énième histoire de vengeance et d'honneur mais qui dénote par son intro mélancolique et son refrain redoutable. Rogers y est impérial :

"Betrayer, deceiver
My words are a sword of cleandsing flame
Betrayer, deceiver
I vomit a course upon your name"

Pour l'instant mon album favori de 2018.





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 03 Avril 2018 par HELLSOLDIER


Mais quelle claque je me suis pris dans la gueule !
"Redeemer Of Souls" m'avait laissé de marbre, la faute à une production catastrophique et un Metal God à la ramasse.

Mais putain ils ont bouffé du lion pour ce "Firepower" !
Quel son ! ENFIN j'ai envie de dire.

"Firepower" c'est la fusion parfaite entre l'aspect carré et efficace de "British Steel" et la puissance de "Painkiller" (et avec un visuel rappelant "Screaming For Vengeance").

On aurait pas pu rêver meilleur album de la part du PRIEST en 2018.
Quelle pêche, et putain Rob tu fais plaisir sur cet album !
Sérieux c'est sa meilleur performance depuis le "Crucible" de son groupe solo HALFORD.

Adieu le chant monocorde de l'album précédent et rebonjour aux vocaux puissants et acérés comme l'acier, avec juste ce qu'il faut de scream.

Aucun titre faible, que des bombes (aller à la limite je suis moins fan de "Lone Wolf" car je suis moins friand de morceaux lourds).
Les morceaux sont courts, puissants et direct. Chaque refrain est fédérateur avec un côté catchy "in your face" qu'on avait rarement vu chez le groupe, chaque solo fait mouche et chaque riff arrache tout.

Mention spéciale à "Guardians", instrumentale de toute beauté qui m'a collé des frissons comme jamais. Leurs plus beaux morceaux du style sans aucun doute, bien mieux que "Battle Hymn" ou "The Hellion" c'est dire !

Tout est parfaitement maîtrisé, à commencer par les morceaux les plus agressifs, qui sont un régal !
"Evil Never Dies" par exemple est une petite bombe, avec ces changements de rythme, son break, et sa double pédale surpuissante sur un refrain exquis (et ce scream final !!!). "Firepower" et "Ligthning Strike" aussi bien entendu, morceaux que l'ont a pu écouter avant la sortie. Le premier ouvre à merveille l'album et met d'entrée tout le monde d'accord, et le second est bien rentre dedans (un "Redeemer Of Souls" plus musclé et avec un excellent solo en twin guitares).

Mais ce qui frappe c'est l'efficacité des mids tempos, qui possède un réel côté catchy qui fait plaisir. Je pense à ce "No Surrender" hymnique et fédérateur, grosse bombe et l'un des meilleurs morceaux, "Never The Heroes" avec sa jolie intro ou encore à "Children Of the Sun" et son refrain qui reste ancré en tête, son riff alambiqué et son solo de toute beauté. Et comment oublier la petite montée en puissance de Rob sur le break. Alala Rob tu fais plaisir !

J'ai oublié de parler de "Spectre", morceau transpirant la classe, moderne et innovant pour du PRIEST, où Rob transpire de charisme. Le refrain reste en tête et la petite accélération sur le break décoiffe. Une grosse bombe à mettre dans les tops des morceaux du PRIEST.

Mais la grosse surprise, c'est ce "Rising From Ruins", introduit par le majestueux "Guardians" dont j'ai déjà parlé.
Tout y est, la performance de Rob tout bonnement magnifique, le solo qui reprend l'intro de façon épique, le refrain, le riff. Que du bonheur, ça faisait longtemps que le groupe ne nous avait pas offert pareil morceau.

Et comment ne pas parler de "Sea Of Red", qui est sûrement l'une des plus belles ballades que le groupe ai écrite et qui conclut à merveille ce grand album.

"Firepower" est d'ores et déjà un classique.

Si cet album est le dernier du groupe, on pourra dire qu'ils partent avec les honneurs, parce que faire un album comme ça à ce stade de leur carrière et à leur âge, ça impose le respect !

NO SURRENDER !

Morceaux préférés : "Evil Never Dies", "Guardians/Rising From Ruins", "No Surrender", "Firepower"

5/5 sans hésiter une seconde. The PRIEST is back.





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 03 Avril 2018 par THORWALD


Je remets un avis ici en reprenant en partie ce que j'ai écrit sur Forces Parallèles.

Je ne voudrais pas être condescendant, mais j'ai quand même l'impression qu'un paquet de monde s'est laissé berner par la production de ce "Firepower", qui est en effet aux petits oignons. Le contraste est énorme avec "Redeemer..." dont le son est vraiment dégueulasse, si bien que c'en est presque cruel. L'effet premier est donc de se prendre une grosse mandale tellement c'est percutant. Pourtant, une bonne prod' peut être un cache-misère et je pense que c'est un peu le cas ici.

C'est bien fait, il y a du savoir-faire, c'est très homogène mais malheureusement aucun titre ne ressort réellement pour espérer devenir un classique. Et c'est bien sur ce point que je rejoins totalement la chronique. Un album comme "Redeemer..." avait au moins le mérite de contenir un chef d'oeuvre, le gigantesque "Halls Of Valhalla". Rien n'est d'une telle trempe ici.

J'explique cela par un manque d'inspiration, mais surtout d'ambition et d'enjeu. En 2005, il fallait convaincre que le PRIEST était de retour et cela a donné l'excellent "Angel Of Retribution", dont les compositions enterrent allègrement celles de "Firepower" (rien qu'avec des titres comme "Hellrider" ou "Lochness" la messe est dite). Et je ne parle même pas de "Nostradamus", magnifique album qui a permis d'apprécier (une nouvelle fois) le groupe sous un autre angle. Un opus certes un peu long, mais qui comporte les derniers grands solos du PRIEST et des mélodies très fortes sublimées par un Rob Halford au sommet.

Ici, les riffs ne sont globalement pas assez inspirés et exploitent pauvrement la gamme mineure, les solos sont peu marquants et trop concis et pas mal de refrains sont aux fraises : l'insupportable "Children Of The Sun", "Never The Heroes" qui essaie de nous refaire le coup d'un "Worth Fighting For" en beaucoup moins bien, "Lone Wolf" qui s'apparente à du sous-PANTERA, etc. L'intro de "Traitors Gate" me fait quant à elle beaucoup trop penser à celle de "Battle Hymn" de MANOWAR pour que je puisse l'écouter sans être agacé.

Évidemment, tout n'est pas mauvais. Le morceau éponyme est classieux, même si je trouve son refrain bas-du-front un peu trop décalé par rapport au caractère épique qui se dégage du couplet. Le riff de "Lightning Strike" est convenu mais le refrain fait mouche, et ça bastonne sévère du côté de "Evil Never Dies". Très convaincu aussi par le solennel "Rising From Ruins" et le vicieux "Spectre". Mais le moment le plus marquant de ce skeud reste peut-être "No Surrender" qui est un tube hyper efficace. Rob y est brillant, comme sur tout le reste de l'album d'ailleurs. C'est là aussi un gros point positif : ses interventions dans les aigus sont beaucoup plus réussies que sur "Redeemer...". Le côté hargneux et nerveux de ce "Firepower" lui doit beaucoup. D'ailleurs il est également en grande forme sur scène : jamais à cet âge je ne l'aurais cru capable d'assurer sur "Saints In Hell" qu'ils jouent pour la première fois en live à l'occasion de la nouvelle tournée.

JUDAS PRIEST est mon groupe préféré. Ça fait plaisir de les voir encore capables après tant d'années de pondre quelque chose de qualité, même si pour moi ils n'ont plus rien à prouver depuis "Nostradamus". Cependant, je continue à penser que le départ de KK a été très dommageable au groupe, dont la colonne vertébrale repose sur le trio de composition Downing/Tipton/Halford. "Jugulator", "Demolition", "Redeemer..." et "Firepower" ont en commun d'être sans Rob ou KK et ce sont selon moi les pires albums du PRIEST. Le fait que Glenn soit atteint par Parkinson depuis une dizaine d'années n'a pas arrangé les choses, et on comprend mieux pourquoi les solos ne décollent plus depuis l'opus de 2014. L'annonce de sa maladie m'a pas mal affecté, tant j'admire le jeu de ce mec.

Je persiste sur le 3/5. À mon sens "Firepower" ne vaut ni plus ni moins.





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 03 Avril 2018 par UNAGI


Plus habitué à poster des commentaires sous des albums de Black, Crust, Sludge ou Death (mes genres de prédilections, je suis plutôt bercé dans la frange extrême de la musique), je dois bien reconnaître que, sans être mon style favori, un bon album de Heavy de temps en temps c'est purement jouissif. Et en l'occurrence, quelle prouesse : ils rappellent bien qui sont les boss du game en la matière.

Tout y est : puissance, émotion, technique, production. Je suis foutrement estomaqué par ce que ces papas viennent de nous envoyer dans la tronche, je me le tourne en boucle depuis la sortie. Ils ont une place chaudement réservée dans mon Top 10 2018, peu importe ce que nous offre cette année en terme de sorties : quand tu t'appelles JUDAS PRIEST et que tu balances encore ce genre de bombe nucléaire, tu as la reconnaissance que tu mérites et c'est tout.

Chapeau et couvre-chefs en tous genres pour ce chef-d'oeuvre !





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 03 Avril 2018 par LE MOUNGEPEDOUN


Ça c'est du Heavy Metal ! Rob assure, qui ferait mieux que lui à 70 ans ? Réponse : personne... Cet album aurait pu sortir après "Painkiller", on y aurait vu que du feu. Les Metal Gods sont bien partis pour l'osc...hard 2018. Ah que oui ! Comme c'est bon ce Metal ici !





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 03 Avril 2018 par BIFIDUSMETALLUS


Bonjour à tous,

Qu'il fait du bien ce nouveau JUDAS PRIEST ! Après un "Redeemer Of Souls" assez anecdotique malgré une ou deux pièces valant le coup, le PRIEST revient, et comme très bien dit dans la chronique, ayant appris de ses erreurs.

Le résultat consiste en un album extrêmement agréable à écouter. Comme si "Redeemer..." avait été le brouillon de ce "Firepower".

Celui-ci se révèle être une sorte de petit manuel pour le parfait album de Heavy classique.

Même s'il est évident que Halford fatigue, ses lignes de chant sont très inspirées (encore une fois en comparaison de son prédécesseur) et ce sont ces lignes de chant qui, à mon sens, portent l'album à bout de bras !

Car en effet, malgré cela, je ne le gratifie que de 3 petites étoiles sur 5, tout simplement parce que je trouve les riffs assez quelconques. Entre "Firepower" qui est une version améliorée et boostée de "Dragonaut", "Lightning Strikes" qui (à l'instar de la chanson-titre "Redeemer of Souls") est une n-ième déclinaison de "Hell Patrol", ainsi que tous ces riffs sympatoches mais que n'importe quel groupe de Heavy un peu inspiré serait capable de sortir (d'où le fait qu'ils ne soient - pour la plupart - mémorables, que parce qu'ils ressemblent à d'autres déjà faits), les parties de guitares rendent bien car elles sont extrêmement bien servies par la production, qui elle aussi, marque un net progrès.

Bizarrement pour moi ce sont les mid-tempos qui m'ont davantage marqué, en particulier "Never The Heroes" et surtout l'épique "Rising From Ruins".

Bref, en conclusion, on ne va pas bouder son plaisir, car même si objectivement et en analysant un peu, ce n'est pas un chef d'oeuvre, subjectivement c'est du très bon son à se mettre entre les oreilles.





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 03 Avril 2018 par ETHANOS


Tout d'abord, merci à Dark Schneider pour cette excellente chronique, mélange d'objectivité, et de sentiments (car la musique est d'abord affaire de sentiments). Le dernier paragraphe sans tomber dans un pathos larmoyant dit ce qu'il y a à dire, notre peine, et notre admiration devant la volonté de Glenn.
Pour l'album en lui-même, j'avoue être sur le cul, je ne m'attendais pas à un album de cet acabit !
Le son, les compos, le travail des grattes, les morceaux épiques théâtralisés par le maître de cérémonie derrière son micro... Bref, tout ce qui fait le PRIEST, tout est là !
J'vais pas vous refaire le coup du 'meilleur album depuis Painkiller', mais j'suis quand même pas loin de le penser.
La surprise est d'autant plus grande, que les premiers morceaux sortis en promo, étaient... Du PRIEST classique, faisant son petit footing habituel. Mais après, quand arrivent "Never The Heroes", et surtout "Spectre" (le top de l'album pour moi), on se dit, oulà, qu'est-ce qu'ils nous font là ? "Traitors Gate" / "Sea Of Red" sont aussi d'excellents morceaux pour des raisons différentes.
On redescend un peu sur terre avec "Flame Thrower" et "Necromancer"... Bien gentillets, mais l'ensemble demeure d'une qualité inespérée.
Alors, oui, KK n'est plus là, et il manque (même si ses déclarations récentes étaient pour le moins dispensables...), ça fait très bizarre de les voir sur scène sans Tipton bien sûr (très beau moment quand il est venu faire le rappel : beau et triste, mais l'accueil du reste du groupe, et, surtout, du public foutaient les poils comme on dit), donc, malgré tout ça, sortir un album de ce calibre-là , non franchement chapeau.
Je pense que l'album vaut 4 étoiles, mais, au vu des circonstances, je mets la note max.





ALICE COOPER
PARANORMAL


Le 03 Avril 2018 par NEOW


Un album tout à fait correct du Coop' et très agréable à écouter. C'est concis et simple, Rock et sans fioritures. L'album en général me rappelle un peu "Muscle of Love". Je trouve tous les titres bons, voire très bons, avec une mention particulière pour le très énergique "Rats" et l’envoûtant "The Sound Of A".

Concernant les bonus, le Live est sympa : Alice a encore une sacrée patate. Par contre les deux titres du ALICE COOPER BAND sont simplement nuls et carrément hors-sujet !

Un bon 3,5 arrondi à 4 pour le capital sympathie.





SAXON
THUNDERBOLT


Le 03 Avril 2018 par NEOW


Une grosse déception ce nouveau SAXON. Déjà que "Battering Ram" était pas gégé... Pourtant ça commençait pas trop mal avec le sympathique "Thunderbolt" et le très réussi "Secret Of Flight". Mais la suite, que c'est lourdingue et bateau ! "Nosferatu" n'est pas très inspirée et ils osent nous proposer la chanson en deux versions différentes. Sur "Predator", généralement appréciée à ce qu'il semble, je trouve que les voix de Biff et Johan Hegg ne s'accordent pas du tout, ça ne marche pas. Seule "They Played Rock and Roll" tire son épingle du jeu, c'est du MOTÖRHEAD classique mais ça fonctionne.
Bref, très déçu, surtout quand on voit ce que leurs collègues de JUDAS PRIEST ont réussi à sortir cette année...





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 03 Avril 2018 par NEOW


Entièrement d'accord avec les chroniques !

Je suis un gros fan de JUDAS PRIEST et malgré tout je n'attendais rien suite à un "Redeemer Of Souls" bien trop fatigué. Puis les titres diffusés m'ont successivement intrigué, enchanté, conquis. Depuis presque un mois, j'écoute "Firepower" en boucle, et j'y trouve plus que ce que j'avais espéré. Toutes les chansons sont bonnes (à la limite, j'aime moins "Lone Wolf"), la prod est énorme, le groupe a retrouvé la hargne et l'envie d'en découdre. Ce n'est peut-être pas toujours très original, mais c'est carré, bien exécuté et ça fout la patate. Et puis Rob quoi. Le Metal God, le seul et l'unique. Même à 66 ans, il s'adapte, il sublime les compos.

Comparativement, l'album est plus constant que "Angel Of Retribution", évite les longueurs de "Nostradamus" et est supérieur en tous points (absolument tous) à "Redeemer Of Souls". Les deux albums avec Ripper, je n'en parle même pas (et pourtant je l'aime bien le brave Tim). Pour moi, "Firepower" est le meilleur album de JUDAS PRIEST depuis "Painkiller". Et s'il ne pourra jamais vraiment rivaliser avec les plus grands moments de la carrière du PRIEST (rien qu'au niveau affectif, c'est trop tard), il n'en est pas moins un album que je trouve réellement enthousiasmant et qui au final n'a pas à rougir face à ses illustres grands frères.





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 03 Avril 2018 par LORDI2

N'exagérons pas ! Ce n'est pas un chef d'oeuvre. Quatre étoiles c'est beaucoup trop ! Comparez aux anciens albums vous verrez ! Rob est vieux, sa voix ne porte plus aussi loin. Évitez de mettre trop de bonnes notes ! Ce que j'ai écouté me semble correct !


Par Nightfall In Metal Earth

Cher Lordi,

Les chroniques reflètent l'avis argumenté et étayé du ou des chroniqueurs qui ont pris le temps d'analyser et d'apprécier le contenu. La note est secondaire, il faut que ce soit clair une fois pour toutes, et si tu as bien lu les deux critiques parues aujourd'hui, tu verras que pour Dark Schneider et moi nous parlons d'un album qui nous semble être le meilleur depuis "Painkiller" ou pas loin. Les performances de Rob Halford sont particulièrement rafraîchissantes sur "Firepower" et personnellement quand il passe trop de temps à crier il me fatigue.

Donc ne juge pas les avis des gens aussi facilement et rapidement s'il te plaît, et essaie de ne pas oublier que les commentaires comme les questions/réponses sont un espace de partage.

Cordialement,

Jeff Kanji





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 03 Avril 2018 par KNAPY


Exactement mon avis sur l'album que j'écoute depuis le premier jour !

J'espère que ce ne sera pas le dernier mais si ça l'est, ils sortent par la grande porte !

"Rising From Ruins" est ma préférée avec "Fiyaaa Powaaaa" !!





BLIND GUARDIAN
A TWIST IN THE MYTH


Le 03 Avril 2018 par MORVEûS


Hormis la belle pochette, je ne vois pas l'intérêt d'un tel album. J'avais laissé tomber le groupe après "NIME" car trop pompeux à mon goût, mais là c'est affligeant de platitude et d'autosuffisance. On ne retient rien. Aucun titre n'est bon, même pas les soi disant quatre premiers supers titres. À mon sens il faut être fan pour trouver des excuses au groupe. Car là il touche le fond. Pour BLILND et de nombreux groupes Metal, c'était bien mieux avant. Et ça me fait chier.





METALLICA
LIVE SHIT BINGE & PURGE


Le 03 Avril 2018 par EROS


Y aurait trop choses à dire sur ce Live, les commentaires précédents l’attestent. Comme je comprends ce que ressent chaque fan quand il veut parler de ce disque. Trop de choses, ses quelques défauts sont noyés par tous ces moments magiques tout au long de l’écoute. Je ne veux rien gâcher à celui qui le découvre et je vais me contenter de dire que le qualificatif « indispensable » ne sera jamais aussi bien employé que pour ce "Live Shit".
Indispensable donc. 5/5 évidemment Et merde j’ai fait trop long.





TIAMAT
WILDHONEY


Le 02 Avril 2018 par EZ3KIEL


Je viens de trouver cet immense album à 4e neuf sur la Fnaque.com et j'ai sauté sur l'occaz pour me racheter cet opus que j'ai en K7. En plus c'est une édition récente. C'est pour moi l'occasion d'alerter les aficionados d'un des meilleurs albums de gothique de tous les temps que son géniteur connait les affres de la misère depuis 2 ans environ...Quelle tristesse quand on voit ce talent...





LOUDBLAST
SUBLIME DEMENTIA


Le 02 Avril 2018 par SAPERLIPOPETTE!!!


Le death bourrin à la CANNIBAL CORPSE m'emmerde profondément.Par contre celui de LOUDBLAST sur cet album me réjouis.
Des morceaux bien construits,un zeste de "feeling" et de mélodies (c'est relatif bien sur, ça reste brutal quand mème, notamment le chant guttural de Stephane) et surtout pas une course à la vitesse et à l'hyper brutalité style MASSACRA( un amour profond unissait les deux groupes,c'est bien connu...).
Bref une galette largement meilleure que beaucoup de productions death toutes époques confondues et que j' écoute encore de temps en temps.







Commentaires :  1 ...<<...<... 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 ...>...>>... 2174






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod