Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 ...>...>>... 2196
Comment poster un commentaire ?


Blaze BAYLEY
PROMISE AND TERROR


Le 22 Juin 2018 par BIFIDUSMETALLUS


Bonsoir à tous,

Je suis étonné de ne pas avoir déjà commenté cet album tant je le trouve quasi parfait en matière de Heavy.

Pour moi il s'agit du summum de la carrière de Blaze. La trilogie "Infinite Entanglement" est très honorable mais n'est au final pas grand chose comparé à cet album.

Il est sombre, varié et surtout très inspiré. Blaze y empreigne une vraie identité singulière et surpasse bon nombre de groupes du même style.

Une perle dans la discographie du bonhomme déjà parsemée de quelques pépites...





Blaze BAYLEY
PROMISE AND TERROR


Le 22 Juin 2018 par ICARUS


Un chef d'oeuvre, tout simplement. Certaines des plus belles mélodies qu'il m'ait été donné d'entendre, le tout entouré d'une véritable profondeur.





ONEYED JACK
CYNIQUE


Le 21 Juin 2018 par BERNIE


En regardant et écoutant la vidéo de "Le Pouvoir", on se rend compte qu'ils aiment la drogue, pas la police, pas les hommes politiques, surtout Jean Marie ! On comprend pas vraiment les paroles (des bribes, légères, seulement). On se souvient vaguement d'avoir entendu ça chez Fun il y a plus de 20 ans. On se dit que c'est un peu mal foutu, quand même pas super bien produit, qu'ils auraient pu faire du rap…

On se dit que finalement, les années 90 c'était pas si terrible que ça, m'enfin que c'était musicalement moins pire qu'aujourd'hui, c'est sûr… quoique, les paroles énervées… bof… Antisocial tu perds ton sang froid… Couleur passion… cinéma ! Ils font quoi, les mecs, maintenant ? Ils bossent chez IBM ? J'espère pas, tiens…


Au fait, "Le Pouvoir", c'est leur meilleur titre…







ONEYED JACK
CYNIQUE


Le 21 Juin 2018 par KAMILL711


Cet album a marqué mon adolescence, et depuis plus de vingt ans, je l'écoute régulièrement !
Les morceaux sont très efficaces, et chose assez rare, la basse est très présente et imprime son style à chaque morceau. J'adore !





KISS
HOT IN THE SHADE


Le 20 Juin 2018 par DADA


Une version plus brut de "Crazy Nights", j'adore cet album plein de belles mélodies, avec un son moins typé 80's et plus Metal que les albums précédents.
"Rise To It", "Betrayed", "Hide Your Heart", "Cadillac Dreams", "Silver Spoon", "Little Ceasar" sont des titres que j'adore toujours écouter et "Forever" est pour moi la plus belle ballade de KISS. C'est pas culte, c'est pas "Revenge", mais ça vaut un bon 4/5.





DUB WAR
PAIN


Le 20 Juin 2018 par LORDI2

Le seul titre qui fait défaut c'est "Why". Autrement le reste est recommandable ! Mes préférences : "Strike It", "Respected", "Gorrit", "Fools Gold". 4,5/5 !





AMORPHIS
QUEEN OF TIME


Le 19 Juin 2018 par GOLGOTH 68


Certes cet album est dans la continuité de son (ses) prédécesseur(s), certes on reconnaît immédiatement le groupe mais c'est quand même une bien belle chose à écouter et cela serait dommage de passer à côté...







KISS
CRAZY NIGHTS


Le 19 Juin 2018 par DADA


Après le bon "Asylum", KISS améliore encore sa recette FM. Bruce Kulick est vraiment brillant sur ce disque, qui, remis dans son époque est finalement un très bon album ! Je réserve le 4/5 à l'album suivant, qui va durcir le ton et restera moins ancré dans son époque, donc "Crazy Nights", c'est pour moi un bon 3,5/5.





GRIP INC.
POWER OF INNER STRENGHT


Le 19 Juin 2018 par KON'HAR LE MIRIFIQUE


Tout le monde a oublié ce groupe génial mais pour moi il s'agit du meilleur groupe de Thrash dit "aggressif", loin devant ANNIHILATOR et consorts. Un premier album ébouriffant et bien sûr, sans temps mort !





RED HOT CHILI PEPPERS
BLOOD SUGAR SEX MAGIK


Le 19 Juin 2018 par LORDI2


Ici les musiciens pratiquent un funk de très mauvais goût. Les hits se font rares, il suffit d'écouter l'album pour s'en convaincre ! Cet album mélange ennui et passages convenables ! Les JANE'S ADDICTION sont effectivement meilleurs et plus inspirés que les RED HOT ! Conclusion j'ai passé un agréable moment mêlé de confusion.





BELL WITCH
MIRROR REAPER


Le 19 Juin 2018 par NABOMOUETTE


LE disque de 2017.
Alors oui, il faut aimer le Doom. Il faut aimer passer quasiment une heure et demie sur un seul morceau. Mais bordel, l'expérience vaut vraiment le coup. On ne s'ennuie pas une seconde sur "Mirror Reaper", et pourtant j'ai pas compté mais il doit pas y avoir énormément de riffs différents.
On connaissait le BELL WITCH sombre et catatonique, on découvre aujourd'hui le BELL WITCH onirique et harmonieux. Le groupe a clairement gagné un point en gentillesse depuis ses précédents efforts : "Mirror Reaper" est toujours un peu terne (c'est un compliment hein), mais se fait moins rugueux, plus enchanteur, plus mystérieux aussi (dans son usage des voix, notamment).
Le disque est étrangement clair, comme plongé dans une vive lumière, presque éblouissante, mais qui serait en même temps saturée de poussière. On ne voit pas bien loin. Les entités rôdent dans le brouillard, nous frôlent parfois le bras ou la nuque, sans être jamais visibles frontalement. Mais leur présence est presque rassurante.
En fait je suis con, je viens de me faire chier à écrire un commentaire alors que la pochette, superbe au demeurant, suffit amplement à décrire les émotions provoquées par le disque. BELL WITCH nous propose une musique habitée, hantée par la mort (pas étonnant quand on connait la genèse de cet opus), mais étonnamment sereine, prenant le temps d'accepter la fatalité sans chercher à lui résister.
"Mirror Reaper" est un monument (aux morts, entendons-nous bien). Ne passez pas à côté.





BLIND GUARDIAN
FOLLOW THE BLIND


Le 18 Juin 2018 par BIFIDUSMETALLUS


Bonsoir à tous,

À part les quelques morceaux cités dans la chro, c'est l'album du gardien que j'écoute le moins... Voire je ne l'écoute pas du tout (on retrouve les bons titres remasterisés sur l'excellente compil' "Memories Of A Time To Come").

En écrivant ces lignes, j'écoute "Battalions...". Et au moins il y a des riffs cool et des mélodies sympas.

Bref, pas top...

Sinon je voulais juste dire que j'apprécie beaucoup les chroniques qui contextualisent l'album comme tu l'as fait Jeff, parsemées de petites anecdotes etc.





BEAST IN BLACK
BERSERKER


Le 18 Juin 2018 par REN


Bonsoir,
La première chose que je me suis dite à l'écoute de cet album l'hiver dernier c'est pourquoi diable Anton Kabanen avait-il quitté BATTLE BEAST ?
En effet ce "Berserker" n'aurait pas dépareillé dans la discographie du groupe finlandais, il est notamment dans la même veine que le dernier "Bringer Of Pain".
La deuxième idée ? Que cette séparation me convenait si c'était pour obtenir deux albums de cette qualité. Parce que oui j'ai aimé cet album, ces claviers kitsch, cette tendance Popisante voir parfois Electro, les variations vocales incessantes de Papadopoulos (me demande comme cela peut rendre live tiens), l'ambiance Power (très) mélodique mais assez variée des compos.
La troisième réflexion ? Que cet album ne laisserait pas grand-monde indifférent ; pas qu'il puisse plaire à tous, mais qu'il amène des avis tranchés comme l'illustrent parfaitement cette chronique et les avis divergents qu'elle engendre.
Mon ultime ressenti ? C'est que je comprends tout à fait ces critiques : que le chant puisse être exaspérant, les claviers insupportables et les tentatives Electro plus que crispantes. D'ailleurs, suivant mes humeurs, il m'est impossible ou au contraire jubilatoire de l'écouter. Mais il faudra faire attention à BEAST IN BLACK, au même titre que BATTLE BEAST, de ne pas aller "un pont trop loin" sur le chemin de la facilité conduisant à la mièvrerie en abusant des "sucreries" faciles inspirées des plus sordides top 50. Je comparerais à un groupe qui, dans un autre registre, s'est finalement vautré dans cette fange sur son dernier album, "InVader", leurs compatriotes de RECKLESS LOVE et ont versé du mauvais côté de la rivière Kwaï.





KISS
CRAZY NIGHTS


Le 18 Juin 2018 par FEELGOOD


Quoi que l'on pense de "Crazy Nights", il importe de rappeler que c'est, à ma connaissance, le seul album du KISS démaquillé à avoir obtenu une majorité de critiques positives, voire dithyrambiques en France. En effet, pour une fois, l'intégralité de la presse Rock accueillit favorablement ce disque. C'est dire s'il était dans l'air du temps ! 1987, c'est aussi l'année de l'album éponyme de WHITESNAKE et du "Hysteria" de DEF LEPPARD. Ce genre de musique propre sur elle, qu'on la nomme Hair Metal, Pop Metal ou Hard FM triomphait alors. Il s'agit de l'album le plus ouvertement commercial du groupe depuis "Unmasked". Si l'on apprécie ce style musical, on ne peut qu'aimer. J'ai beaucoup écouté "Crazy Nights" durant l'année 87/88. J'appréciais ce côté chantant, entraînant, les ondes positives qui émanaient de ces refrains que d'aucuns qualifieraient de soupards ou de superficiels, ainsi que des solos fluides et entêtants de Bruce Kulick. Encore une fois, c'est l 'époque qui voulait ça : l'ambiance générale était joyeuse, festive.
Depuis, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts et il s'agit d'un enregistrement que je n'ai pas réécouté depuis des années. Je possédais la version cassette et n'ai jamais éprouvé le besoin de racheter ce cru 1987 de KISS, que ce soit en CD ou en digital. Lorsque j'écoute le groupe, je préfère me passer les premiers albums, définitivement intemporels ou "Creatures Of The Night" plutôt que celui-ci, vestige daté d'une époque définitivement révolue.
3,5/5.





PANOPTICON
THE SCARS OF MAN ON THE ONCE NAMELESS WILDERNESS


Le 18 Juin 2018 par NABOMOUETTE


J'ai jamais été un grand fan de PANOPTICON, notamment à cause de l'équilibre entre les instruments folkisants et les rythmiques Black que je trouve un peu bordélique (notamment sur "Kentucky" et "Roads to the North"). Ce dernier album change complètement la donne ! Plus aéré, plus réfléchi, plus mûr en somme.
Et puis je trouve les deux CD très complémentaires. Le second est d'une finesse et d'une sensibilité sans pareilles dans le petit monde des metalleux hipsters qui se mettent à l'acoustique.





BELL WITCH
MIRROR REAPER


Le 18 Juin 2018 par NORTHMATHR


Encore une très bonne chronique de notre ami WËN sur ce disque !
Une œuvre qui fera incontestablement date et qui sera sûrement l'album de la décennie pour le Funeral Doom. Personnellement mon dernier réel choc musical dans ce genre remonte à 2008 avec "The Maniacal Vale" de ESOTERIC.
BELL WITCH descend d'un cran dans les abysses avec "Mirror Reaper" et confirme - glorifie même - son statut de leader. Le pari était risqué avec sa piste unique de 80 minutes, mais le groupe a accompli sa mission d'une main de maître.
Nous sommes ici en présence d'une musique qui se vit plus qu'elle ne s'écoute et s'analyse, tout est dans l'expérience supra-objective, dans le ressenti numineux et cela se confirme d'autant plus en live où on est complètement transporté dans notre intériorité (incroyable prestation en Roadburn cette année d'ailleurs où l'intégralité de "Mirror Reaper" a été jouée). Indispensable !





SCREAMING TREES
UNCLE ANESTHESIA


Le 18 Juin 2018 par LORDI2


Le son de l'album est peaufiné, les similitudes avec DUST sont proches. Ici SCREAMING TREES propose un album de bonne qualité ! "Uncle Anesthesia" représente ce qui se fait de mieux dans le grunge alors certes il sera moins abouti que "Dust" ! Je prends beaucoup de plaisir a écouter celui ci contrairement a "Buzz Factory" que je trouve brouillon ! Les seuls défauts sont : "Beyond This Horizon", "Story Of Her Fate" et "Caught Between". Autrement le reste est bon voire excellent ! Mes morceaux préféré sont : "Bed Of Roses", "Uncle Anesthesia", "Lay Your Head Down", "Something About Today", "Alice Said", "Time For Light", "Disappering" et "Closer" ! 4/5 pour le capital sympathie car SCREAMING TREES c'est quand même quelque chose d'original !
Pour moi ce groupe surpasse les géants Leader de cette scène Grunge ! Une force de persuasion légendaire et un savoir hors du commun ! Une archive que je classerais en référence ! Un classique méconnu de la scène Grunge !





PORTAL
ION


Le 18 Juin 2018 par MEFISTON


Je ne serai pas aussi dur que papa, le disque n'est certes pas très mémorable au niveau de ses compositions ou de ses riffs, mais la production très claire par rapport aux précédents albums des chapeaux pointus augmente la terrifiance de l'ensemble. 4 pour l'ambiance (qu'on ne supportera pas tous les jours), 2 pour les chansons, je note à 3 !





SCREAMING TREES
UNCLE ANESTHESIA


Le 18 Juin 2018 par JEF DE LA LUNE


Peut-être ma première incursion en territoire Grunge... J'ai découvert les SCREAMING TREES avec "Bed Of Roses" diffusé en boucle par M6 tard le soir (j'ai oublié le nom de l'émission, c'était peut-être Metal Express) entre deux clips de Hair Metal ou de Thrash. Un coup de foudre immédiat pour la voix de Mark Lanegan et les arpèges "byrdiens" saturés de Gary Lee Corner que l'on peut entendre sur ce titre. Le disque comporte d'autres pépites comme "Beyond This Horizon" ou "Uncle Anesthesia" mais le groupe selon moi atteindra son apogée sur l'album suivant "Sweet Oblivion" et surtout le superbe "Dust".





GHOST
MELIORA


Le 17 Juin 2018 par GAHELL


Certains poussent des cris d'orfraie, d'orageuses imprécations. Il n'empêche, si l'on rejette ici la bête, si là on l'encense... C'est un très bon signe. Ça vous range un groupe.
À l'heure ou je tape ces mots, tourne inlassablement "Prequelle", qui enfonce le pieu dans un cercueil assurément serti d'or et sans poussière (car le groupe aurait tendance justement à dépoussiérer, ouvrir en grand les fenêtres)
Auparavant, le groupe a pondu ce "Meliora" aux refrains faisant mouche ("From The Pinnacle To The Pit", exacte trajectoire inversée pour le fantôme BC ; "Mummy Dust" ode délicieuse, macabrement mignonne). Morceaux méphitiques qui m'avaient nuitamment cloué au mur.
Et le mélodique (limite sirop mais on évite l'écueil du putassier) "He Is" paracheva ma conversion, de même que les clausules à en perdre son latin ("Deus In Absentia"... Ridiculement farcesque chez POWERWOLF - très Molière en fait- c'est ici très beau).
L'image, c'est encore autre chose. Je m'en tamponne, je laisse ça aux spécialistes, les groupamask dont le genre est porteur (c'est son folklore) se comptent par milliards. Je ne vois pas quel est le problème si musique est -argh ! - bonne.
Et... Elle l'est.







Commentaires :  1 ...<<...<... 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 ...>...>>... 2196






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod