Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (36)
Questions / Réponses (4 / 20)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Gotthard, Sideburn, Drivin N' Cryin, Mc Queen Street, Kix, JohnИy Crash, Buckcherry, Cinderella, Soul Doctor
- Membre : Dio, Uriah Heep, The Firm
- Style + Membre : Damage Control
 

 Highway To Acdc (3553)
 Site Officiel Du Groupe (1872)

AC/DC - Black Ice (2008)
Par ZIONLEEMASTERSEB le 3 Novembre 2008          Consultée 21479 fois

Quand la grosse presse s’intéresse à notre genre musical favori, elle a souvent tendance à l’exagération voir au grand nawak. Pour le coup, lorsque celle-ci nous présentait pour la fin d’année le grand retour des dinosaures comme ZZ Top, Motörhead et Metallica, elle ne se trompait pas. Même s’il s’agit plus d’une coïncidence que d’une volonté calculée.
Voici donc les vieilles gloires d’ACDC qui nous reviennent après une absence de 8 ans. On s’attend inexorablement à la même recette, le boogie blues hard rock accompagné de la voix stridente de Brian Johnson. Mais s’ils sont toujours en place et que nombreux sont ceux qui attendent l’offrande, c’est qu’il doit bien y avoir quelques chose. Et n’allez pas me faire un amalgame du genre c’est populaire comme Johnny Hallyday, c’est normal !!! Quoique, il doit bien y avoir des fans qui appartiennent aux deux camps. Et en plus, ça doit être des Die Hard, tatoués, veste jean patchées et tiags. Un truc pas trop loin du biker. Alors vu le respect que je porte aux anciens, je vais essayer de n’écorner personne.
Il y a 8 ans donc, ASS DEATH, nous offrait (moyennant finance quand même !!) « Stiff Upper Lip », album de blues électrique qui n’a déchaîné aucune passion de la part de la jeune garde. Un disque de papys pour les papys, c’est déjà pas mal de la part des ancêtres australiens, on commençait à observer du changement avec le ralentissement.
Chose incroyable, si vous voulez du changement et être perturbés à l’écoute d’un ASS DEATH, ce « Black Ice » est fait pour vous. Pour commencer et c’est une grande première l’album comporte 15 titres. Agrippez vous la visite va être mouvementée.

« Rock’n Roll Train » ouvre le bal. C’est également le premier single qui nous a été offert comme mise en bouche un mois avant la sortie du disque. Ce titre est typé ASS DEATH et sent la période 80’s du groupe. Sans être un mauvais titre, il manque un côté percutant. Le solo de guitare d’Angus est mièvre. La peur d’être face à un album moyen nous envahit. « Skies On Fire » est du même tonneau, on ne peut cependant pas nier que sans casser des briques, la recette fonctionne.

Dés les premières mesures de « Big Jack », on reconnaît le vrai single, celui flamboyant et fédérateur que l’on n’osait plus espérer. C’est donc le sourire aux lèvres que l’on fait connaissance avec « Anything Goes ». Rien qu’au riff d’entrée, ça ne sonne pas comme d’habitude alors quand Brian commence à pousser la chansonnette, c’est une véritable hallucination. Il faut vraiment l’entendre pour le croire, comme si Steven Tyler d’AEROSMITH était rentré en possession du son corps. Musicalement, on baigne toujours dans du Hard Ricain 80’s pas très éloigné de Bon Jovi. Prise de risque payante. Les Papys reviennent en force pour en découdre.

On sait désormais qu’il va falloir tendre l’oreille de plus prêt aux performances vocales pleine de feeling de Brian Johnson. Les trois titres suivants ; « War Machine », « Smash’n Grab » et « Spoilin’For A Fight » ont pour point commun leurs refrains de chœurs masculins comme nous en trouvions déjà jadis sur « Shake Your foundations ». « Spoiling for a Fight » débute par une courte phrase de Brian déclamée façon crooner avant d’enchaîner sur le fondamental Hard-rock-blues. Nouvelle surprise sur le titre rock’n’roll en diable « Wheels » ou sans atteindre le niveau de surprise d’« Anything goes », ASS DEATH fait encore des merveilles.

La triplette de chansons qui suit est phénoménale ; rythmique et phrasés à la ZZ TOP sont de mise sur le boogie « Decibel », morceaux délicieux qui voit le jeu d’Angus prendre un poil plus d’importance. Mais ce n’est rien par rapport à « Stormy Mayday ». Angus nous gâte cette fois, ambiance bayou de Louisiane avec une attaque au bottleneck, encore une première pour le groupe. Cette fois Brian clôt le morceau avec une voix magnifique toute en nuance. Grosse basse un tantinet funky sur « She likes Rock’n’roll », il fallait bien qu’on cause gonzesse à un moment de l’album, il a des sujets immuables dont on ne peut faire l’impasse.
Tout comme le brouzouf, sujet également récurrent honoré par « Money Made » !! L’album se clôt avec le bluesy mid tempo « Rock’n Roll Dream » où le jeu de guitare d’Angus moins direct nous flatte l’oreille par sa justesse et son efficacité. « Rock All The Way » sera quant à lui la bande son parfaite de vos trajets quand il faudra bouffer de l’asphalte. Alors que le title track « Black Ice » semble le plus faible de l’album.

Sonnés à l’écoute de ce disque et des pépites qu’il recèle, nous aurions enterré trop tôt nos plus vieilles légendes du Rock. Dire qu’il aura fallu attendre tant d’années ce retour en grâce. Changer un tant soit peu la recette à ce stade de leur carrière est une aubaine, un enchantement. Comme quoi tout peut arriver !!

L’ensemble du disque profite d’une production léchée, assurée par Brendan O’Brian (Pearl Jam, Soundgarden, Bruce Springsteen). La voix de Brian Johnson est mise en avant alors que les guitares d'Angus semblent mises en retrait. Les changements opérés par rapport à la recette originelle sont les bienvenus et donne un goût de frais à ce nouvel album. Qui vraisemblablement pourrait être le dernier. Ce que bien entendu, personne n’espère. Imaginez un peu ACDC devenu septuagénaire venir nous botter le cul dans 8 ans. Ca serait bandant et hallucinatoire.

A lire aussi en HARD ROCK par ZIONLEEMASTERSEB :


GIRLSCHOOL
Legacy (2008)
Mes respects mesdames.

(+ 1 kro-express)



LEMMY
Damage Case (2006)
Manifeste 2


Marquez et partagez




 
   ZIONLEEMASTERSEB

 
   DARK BOUFFON

 
   (2 chroniques)



- Angus Young (guitare)
- Malcolm Young (guitare)
- Brian Johnson (chant)
- Cliff Williams (basse)
- Phil Rudd (batterie)


1. Rock 'n Roll Train
2. Skies On Fire
3. Big Jack
4. Anything Goes
5. War Machine
6. Smash N Grab
7. Spoiling For A Fight
8. Wheels
9. Decibel
10. Stormy May Day
11. She Likes Rock N Roll
12. Money Made
13. Rock N Roll Dream
14. Rocking All The Way
15. Black Ice



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod