Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 2566
Comment poster un commentaire ?


MEGADETH
THE SICK, THE DYING... AND THE DEAD!


Le 28 Septembre 2022 par SEPTICAL MIND


4/5 car la rythmique est un peu simpliste sur certains des morceaux.
Sinon, un petit retour à la source ne fait pas de mal.
Un compromis entre "Rust In Peace" et "Countdown...".

Dave Mustaine, merci pour cet album de 2022.






INSOMNIUM
HEART LIKE A GRAVE


Le 28 Septembre 2022 par ALTHOR


Il m'aura fallu du temps pour me faire un avis définitif sur cet album. À l'époque j'avais été conquis mais avec le temps j'ai un peu revu mon jugement. C'est un très bon album mais un cran en-dessous de "Shadows Of The Dying Sun" que je trouve encore aujourd'hui incroyable.

La faute à quelques titres moyens, notamment "Neverlast", "Mute Is My Sorrow", "And Bells They Toll" (j'ai vraiment du mal avec ce refrain) qui entachent l'ensemble.

On y trouve heureusement de belles réussites qui rassurent : "Valediction", "Heart Like A Grave", "Twilight Trails", ou encore "Karelia" avec son ambiance incroyable (la version 2049 est encore plus dingue). Sans oublier le monument signé Markus V. "Pale Morning Star".

Si l'arrivée de Jani sur ce disque reste modeste et qu'il ne signe (ou co-signe) pas les meilleurs titres, sur scène c'est un bel atout. Contrairement à Markus V. qui baignait déjà dans le Melodeath avec OMNIUM GATHERUM, Jani vient du monde du Power Metal. Mais je sens qu'il a un rôle à jouer dans l'alchimie actuelle du groupe.

J'espère également que pour le prochain album, Ville pourra nous gratifier de davantage de titres. Quand on voit l'énorme "Valediction", on se dit qu'on aimerait en entendre plus de sa part.
Mon triptyque : "Valediction", "Pale Morning Star" and "Heart like A Grave".





MEGADETH
THE SICK, THE DYING... AND THE DEAD!


Le 28 Septembre 2022 par KA AH


Une demi déception cet album. Quelques bons titres ("We'll Be Back", "Celebutante", "Night Stalkers") mais je trouve que l’album est assez monocorde dans son ensemble. Dave est hargneux mais son chant manque de nuances. Les guitares cisaillent, tronçonnent mais à part les titres suscités, ça manque encore de nuances. Je trouve que l’apport de Kiko Loureiro est moins marqué que sur "Dystopia" même si je crois savoir que son apport à l’écriture des titres est conséquent. Le sentiment que l’idée directrice était : on thrashe, on riffe, on fait fi des possibilités ouvertes sur "Dystopia". Il manque un soupçon de folie créatrice!
2,5/5 arrondi à 3 (par pure empathie pour ce groupe).





MEGADETH
THE SICK, THE DYING... AND THE DEAD!


Le 28 Septembre 2022 par ESKAPEESKAPE


Quelle joie de retrouver MEGADETH avec un album aussi réussi après bien des déboires : cancer de Mustaine, exhibition sexuelle puis départ du bassiste fondateur Ellefson...

La belle et extrêmement riche pochette avec un beau Vic Rattlehead accompagne des titres qui déroulent l'album avec un plaisir, on le sent, non dissimulé des musiciens.

Certes la voix de Dave est très rauque et grinçante et finalement moins nasale/nasillarde qu'avant (ce qui n'est pas plus mal) et ne semble pas retouchée. Ainsi les versions live vues et entendues sur le net sont rassurantes, il a bien gardé sa voix. Les riffs sont assassins et basse et batterie sont à l'avenant. Les solos sont propres en toujours à propos.
La production 'Big Rock' est je trouve moins clinique que sur le magnifique précédent album "Dystopia" et est plus agréables.

Il n'y a pas de problème d'identité sur cet album, on reconnaît sans problème le MEGADETH de "Peace Sells..." mais aussi un MEGADETH 2.0 avec une vraie digestion de carrière.
Ainsi on se surprendra à trouver la batterie et les structures 'jazzy' des trois premiers albums, on aura des passages purement Thrash 80' (des albums "Killing Is..." à "Rust In...") sur "Life In Hell", "We'll Be Back" ou "Dogs Of Chernobyl" accompagnés de parenthèses heavy (de "Countdown To Extinction") sur "Celebutante" et expérimentales (de "Risk" ou "Super Collider") sur "Mission To Mars" (que j'adore) sans dépareiller aucunement.

L'album est long (60 minutes) mais cela est surtout dû aux deux reprises et au longs interludes ou intro de certains titres qui les font dépasser les cinq minutes sans aucune redite.

Les reprises sont très sympathiques et réussies mais n'étaient pas indispensables tant l'album est plein et qualitatif.

MEGADETH n'a aucune panne d'inspiration et à part peut-être deux refrains poussifs mais sur une heure de musique, cet album est magistral !
4,5/5.





METALLICA
KILL 'EM ALL


Le 28 Septembre 2022 par SWISSIDOL


À l'image des photos de l'époque, dévoilant des post-ados acnéiques et laids, ce premier album est crade et peu subtil mais il annonçait déjà la future trace que laisserait METALLICA dans l'Histoire. Comment résister au riff de "Seek And Destroy" ? À la violence de "Hit The Lights" ? Au Heavy de "Jump In The Fire" ? La voix de James est criarde et le style mal dégrossi mais cette première baffe fait du bien. Vraie note : 3,5/5.





MÖTLEY CRÜE
SAINTS OF LOS ANGELES


Le 28 Septembre 2022 par SWISSIDOL


Quelque chose me dérange dans cet album mais j'ai du mal à définir quoi. Les compos sont pourtant bonnes dans l'ensemble ("Welcome To The Machine", "Chicks = Trouble", "Down At The Whisky"...) même si je ne vénère pas la chanson-titre. Donc je ne sais pas, peut-être la production, peut-être le fait que les paroles soient trop centrées sur le groupe ? Mais aussi la présence de quelques morceaux de seconde zone ("Mutherfucker", "This Ain't A Love Song"...). Bref, j'aime bien mais sans plus.





MEGADETH
THE SICK, THE DYING... AND THE DEAD!


Le 28 Septembre 2022 par POUPOUEVIL


Je suis en accord avec la chronique sauf pour le titre "Life In Hell" que j'aime bien ! L'attente en a valu la peine, on a ici un excellent album.





Yngwie MALMSTEEN
MARCHING OUT


Le 27 Septembre 2022 par FRED

Bof, Sam.
J'ai l'impression d'entendre une version musclée de RAINBOW, sans le talent de composition.
Le vocaliste a tendance à me hérisser le poil, dans le mauvais sens du terme, surtout quand il part dans les aigus.
Quant aux soli... tout cela me laisse froid. Toujours les mêmes plans néo-classiques, on dirait du Blackmore accéléré passé à la moulinette. C'est limite ridicule dans la surenchère.
"Caricatural". C'est le terme qui me vient à l'esprit à l'écoute.
Le pire, c'est quand Yngwie se réfère à Paganini, Vivaldi et autres cadors du Classique. C'est juste prétentieux, grotesque et digne de SPINAL TAP. Sa musique, Rock et donc par excellence binaire, n'a en rien la complexité du Baroque et de ses techniques tel le contrepoint (confère Bach et Vivaldi), avec ses gros riffs lourdauds joués sur deux cordes.
Que chacun reste à sa place et tout ira bien mieux.
MALMSTEEN, c'est juste un (plutôt bon) clone de RAINBOW. C'est déjà pas mal, non ?






RHAPSODY
DAWN OF VICTORY


Le 27 Septembre 2022 par QUELQUEDEUX


L'album qui m'a fait décrocher de RHAPSODY..

Je les avais découverts "comme tout le monde" à l'époque grâce à "Symphony Of The Enchanted Lands", j'avais ensuite confirmé mon amour pour leur musique avec "Legendary Tales" qui avait son charme même s'il était moins abouti (toutes proportions gardées : peu de groupes peuvent se vanter d'avoir débuté leur carrière avec un album de cette trempe). Sur "Dawn Of Victory", on retrouve les mêmes excellents musiciens utilisant leurs ingrédients habituels...

... et c'est bien là le problème. Le groupe se contente d'appliquer la recette des deux albums précédents : un narrateur qui ne fait même plus sourire, dix morceaux, avec l'habituelle intro, l'habituel dernier morceau plus long, et je ne sais plus s'il y a l'habituel interlude à peu près instrumental environ à mi-parcours mais ça ne me surprendrait pas. Je trouve aussi qu'ils y ont développé un côté plus Pop qui ne leur sied pas du tout sur certains (refrains de) morceaux ("The Village Of Dwarves", "Holy Thunderforce").

Évidemment, je culpabilise un peu de leur attribuer une note faible, car je vois bien l'intérêt que peuvent lui trouver ceux qui découvrent le groupe avec cet album, et aussi parce que ne lui trouver aucune qualité musicale dénoterait d'une mauvaise foi assez crasse. L'enchaînement des deux premiers morceaux est des plus efficaces, et il y a d'autres excellents passages dans la suite de l'album. Malgré cela, tout ce qu'on entend est tellement attendu lorsqu'on connaît le groupe. Et en zappant rapidement l'album sur YouTube pour me remettre dans le bain (c'est dire si ça me passionne, j'ai même la flemme d'aller chercher le CD dans mes cartons), je m'impatiente assez vite.





MEGADETH
THE SICK, THE DYING... AND THE DEAD!


Le 27 Septembre 2022 par 2112


Un album plutôt solide. Après les problèmes de santé rencontrés par Dave et les frasques de David Ellefson, c'était presque inespéré mais MEGADETH est encore en vie.

Du Megadave classique et assez inspiré, le mélange entre les titres Thrash et les titres heavy fonctionne bien. "The Sick, The Dying... And The Dead" ouvre l'album de façon assez jubilatoire, on notera également l'excellent "We'll Be Back" ou encore les plus mélodiques "Soldier On" et "Mission To Mars". Le tout varie suffisamment les ambiances pour que l'écoute reste intéressante du début à la fin.

Pas grand-chose à reprocher côté production et comme toujours chez MEGADETH, les musiciens sont des tueurs, Loureiro est un monstre et les nouveaux à la basse et à la batterie assurent. La voix de Dave a peut-être été altérée par son cancer... Aucune importance, il n'a jamais été un bon chanteur mais son timbre unique est toujours reconnaissable et sied parfaitement à sa musique.

Le disque ne réinvente rien du tout mais ça fait plaisir de voir un Megadave en forme et inspiré après ce qu'il a traversé.





Yngwie MALMSTEEN
MARCHING OUT


Le 27 Septembre 2022 par SAM

@Fred c'est le mauvais album pour critiquer ainsi, il n'y a pas un seul titre instrumental sur "Marching Out" et aucun titre construit autour d'un solo. Ils ont tous un riff bien distinct, une construction habituelle refrain / couplet de titre Rock et un chanteur à qui on a laissé toute la place de s'exprimer.

Pour le reste, l'entièreté de la discographie de MALMSTEEN intéressera principalement des guitaristes ou amateurs de shred - de même que celle d'EXTREME ; a priori c'est grosso modo mutuellement exclusif de l'audience de NIRVANA (que j'exècre toujours autant trente ans plus tard).

Donc c'est dommage d'écouter et encore plus de commenter, je ne vais pas commenter les disques de NIRVANA ou d'AC/DC qui m'écœurent depuis mon adolescence et que je laisse soigneusement hors de ma discothèque.

Je trouve les albums qui suivent "Odyssey" répétitifs, il est tombé dans l'ornière de la caricature de lui-même (à la manière de DREAM THEATER à partir de "Systematic Chaos" par exemple).
Mais "Marching Out" est aussi frais qu'il est vieillot en termes de production.





MUSE
WILL OF THE PEOPLE


Le 27 Septembre 2022 par THE SEVENTH SON


Très amateur des trois premiers efforts studio de MUSE ainsi que du sublime "Hullabaloo", la chronique m'a vraiment donné envie de jeter une oreille curieuse sur cet album, MUSE n'ayant plus éveillé en moi aucune bienveillance à leur égard, hormis un respect ciblé pour le début de carrière.

Au final, sorti d'un "Compliance" honorable, d'un "Kill Or Be Killed" bien énergique et peut-être seul morceau à justifier leur présence sur NIME, d'un "Euphoria" pour ses lointains relents d'un passé révolu et d'un "We Are Fucking Fucked" plutôt sincère, je suis bien loin de l'enthousiasme encore une fois.

"Liberation" me donne surtout l'envie de retourner écouter QUEEN.

Je vais vite m'en retourner aux "Origin du Showbiz Absolu..." (désolé !!)
Et attendre sans réel espoir un retour de MUSE à plus de simplicité, de direct, moins de pompeux et moins d'électronique

Stephen Page : pardon mais je ne comprends pas bien ton utilisation du qualificatif "heavy"
(ATTENTION ma phrase n'est surtout pas un appel au réveil des Trolls !!!).





MEGADETH
THE SICK, THE DYING... AND THE DEAD!


Le 27 Septembre 2022 par AXL


L'album est très sympathique, des riffs de dingues tout du long, il y a simplement deux défauts récurrents pour moi qui m'empêchent de participer à l'emballement général :

- Un son très "clinique" (comme "Dystopia" d'ailleurs) et donc trop propre, auquel je préférais la chaleur d'un "Endgame" par exemple.

- Des refrains qui ne marquent pas, passant souvent inaperçus ou alors sonnant bizarrement ("Junkie" et ses paroles un peu simplettes, pour ne pas la citer).

Mais ce cru 2022 reste bourré de qualité, encore une fois le riffing est impressionnant, les soli énormes, et Dave en grande forme vocalement. Je suis sur que les adeptes seront ravis !





MEGADETH
THE SICK, THE DYING... AND THE DEAD!


Le 27 Septembre 2022 par NICK


Je trouve que le groupe a pris un nouveau souffle depuis l'arrivée de Kiko Loureiro, les morceaux sont inspirés et bien foutus.





METALLICA
METALLICA


Le 27 Septembre 2022 par SWISSIDOL


Finalement, METALLICA n'aura jamais fait deux fois le même album (à part pour "Load/ Reload" mais qu'on peut presque considérer comme un double album). "Kill 'Em All" n'a rien à voir avec les deux albums susnommés ; "St Anger" est bien différent de "...Justice...", etc. Et c'est très bien comme ça. Ici, le groupe délaissait le Speed Thrash pour des titres bien plus lents, voire très mélodiques pour certains. De l'excellent ("Enter Sandman", "The Unforgiven", "Wherever I May Roam") mais aussi du remplissage ("Of Wolf & Man", "My Friend Of Misery") pour un résultat quand même convaincant.





METALLICA
LOAD


Le 27 Septembre 2022 par SWISSIDOL


METALLICA avait entamé sa mue avec le Black album mais restait heavy. Aussi ce "Load" prendra-t-il tout le monde de court avec ses mélodies ("Hero Of The Day") et son côté presque mainstream ("Until It Sleeps"). Il ne s'agit pas d'un mauvais disque (comme le montrent "Ain't My Bitch", "Cure" ou "Wasting My Hate") mais quelques titres sont franchement lourdingues ("The Outlaw Torn", "Thorn Within"...). Et les fans n'en auront pas fini avec les surprises plus ou moins bonnes par la suite !





METALLICA
GARAGE INC


Le 27 Septembre 2022 par SWISSIDOL


Certes, abondance de biens ne nuit pas mais, ici, le programme est presque trop copieux. On retrouve avec plaisir le "5.98$ EP" mais tout n'est pas du même niveau. Il y a même des reprises particulièrement pénibles comme ce "Loverman" chiant à mourir. Heureusement, "Whiskey In The Jar" ou "So What" rehaussent superbement le niveau. À boire et à manger, donc, pour un repas agréable mais pas gastronomique.





METALLICA
THE $5.98 GARAGE DAYS RE-REVISITED


Le 27 Septembre 2022 par SWISSIDOL


Double objectif : faire patienter les fans en attendant un vrai album et présenter le remplaçant de Burton. Il est amusant de constater comme on entend bien la basse ici alors qu'elle sera si discrète sur "...Justice...". Bref, avec cette prod' volontairement minimaliste, METALLICA nous sert une belle poignée de reprises Punk/Metal, ma préférence allant vers "Last Caress". On est loin de "Load", du maquillage autour des yeux et des manteaux de fourrure !





JUDAS PRIEST
KILLING MACHINE


Le 27 Septembre 2022 par FREDIAN

@Natea666 :

Je ne partage pas ton avis sur ce que tu appelles le reste de l'album mais (je l'ai largement détaillé dans mon précédent commentaire) je ne t'interpelle pas pour cela. Deux choses.

Tu dis que "Killing Machine" est bourré ras-la-gueule. Alors, "The Green Manalishi..." n'était présente que sur la version US à l'origine. Et les chansons sont relativement courtes. Du coup, dix titres pour 35 min de musique. Si je puis me permettre, tu as vraiment du détester "le reste" de l'album pour le trouver si long (huhu).

Tu sous-entends qu'ils auraient rempli l'album avec les restes non utilisés de "Stained Class". Au-delà de la petite pique, ta remarque me surprend car je trouve que ces deux albums sonnent très différents. Je considère d'ailleurs (contrairement à beaucoup, à ce que j'ai pu lire et entendre ici et là) que le virage stylistique pris par JUDAS PRIEST il est là (même s'il existe des "ponts" entre chaque album sur l'ensemble de leur carrière et qu'ils ont continuellement évolué avec leur temps). À partir de "Killing Machine", ils abandonnent complètement le côté Prog' psyché/épique/lyrique qu'on pouvait encore entendre sur "Stained Class" ("Beyond...", "Saints In Hell", "Heroes End", "Better By You...") et simplifient leur musique, raccourcissent la longueur de leurs chansons et commencent à miser davantage sur l'efficacité. Paradoxalement, "Killing Machine" sonne globalement aussi plus Rock que "Stained Class" qui préfigure presque "Screaming..." (d'ailleurs Metal Hammer l'a désigné en 2004 "album de Metal le plus influent de tous les temps").





JUDAS PRIEST
PRIEST...LIVE !


Le 26 Septembre 2022 par FREDIAN

@DARK SCHNEIDER.

Tu as raison mais les versions sont contradictoires.

KK & Glenn parlent de quelques retouches du fait de Rob ayant la crève et une laryngite (enfin Glenn, d'après le special report de Ville Krannila sur les quarante ans de "Unleashed..." que KK a publié sur son site sans rectifications donc perso je partais du principe qu'il acquiesçait cette version) :
"Rob had a flu and a case of partial laryngitis when these recordings were created taking some of the edge off his voice. Thus when Priest returned to England, some overdubs were necessary in order to finalize the recording. According to Glenn Tipton few vocal lines were touched up resulting the album receiving somewhat unfair title “Unleashed In The Studio”".
Pour info, lien: h t t p ://kkdowning.net/steelmill/Other%20Special%20Reports/unleashed-in-the-east/

Rob explique lui (d'après le "All music guide to rock: the definitive guide to rock, pop, and soul") que ses parties de chant ayant été endommagées dans le mix d'origine, il a en effet du les réenregistrer en studio mais dans des conditions Live.
"As for the “live” dilemma, in the late 90s estranged singer Rob Halford would claim in interviews that, while the band’s playing was indeed recorded entirely live, his vocals had been ruined in the original mix, forcing him to re-record them in one take in a concert-like setting".
Pour info, lien : https://archive.org/details/allmusicguidetor0000unse_k1o0/page/n9/mode/2up?q=halford (tapez Halford dans la recherche et scrollez jusqu'au passage correspondant au Live "Unleashed...").

Bref, quand je parlais de sobriquet exagéré, je le disais dans le sens où quelque soit la version que l'on retient, le réenregistrement des vocaux serait lié soit à des problèmes de santé passagers soit à des problèmes techniques lors du mixing et donc pas à Rob incapable de reproduire en live ses parties vocales comme pourrait le laisser sous-entendre le "Live in studio".
Étant incapable de trancher, je me suis aussi basé sur les bootlegs de l'époque où Rob assure voire déchire ! Et en ce qui concerne "Unleashed...", comme je le précisais dans mon com' sur ce Live, on trouve sur YT le bootleg audio du 9 Février 79 (soit la veille du premier enregistrement (ils ont d'ailleurs joué deux fois le 10 !) - le second date du 15), tapez "Judas Priest - Live In Tokyo - 1979.02.09". Et la prestation de Rob y est très bonne (avec une set-list complète contrairement à "Unleashed...").

Après, je te rejoins sur le rajout du public (mais n'est-ce pas aussi lié à l'époque où le matériel et les techniques d'enregistrement étaient moins performants qu'aujourd'hui, du coup au moindre problème sur les bandes, les retouches studio, plus ou moins fines, s'imposaient) et c'est vrai que ça se ressent moins sur ce "Priest... Live!".

Sinon, en réponse à ton précédent com' me concernant, pourquoi pas vous rejoindre mais je n'ai pas trouvé comment vous contacter.


Par Nightfall In Metal Earth

Il suffit de formuler ta requête dans le guestbook, tout est expliqué ici.


Recrutement







Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 2566






1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod