Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 2214
Comment poster un commentaire ?


AEROSMITH
DRAW THE LINE


Le 17 Novembre 2018 par METALPROG84


Après les mythiques "Toys In The Attic" et "Rocks", "Draw The Line" sonne beaucoup plus cru ou brut que ses prédécesseurs. S'il est un poil en-dessous des deux albums précités en qualité pure, il reste quand même très bon.
Le morceau-titre est exceptionnel (quelle énergie !) ainsi que le magnifique "Kings And Queens" (le seul titre "posé" de l'album). Mais il faut aussi reconnaître que d'autres titres valent le coup : "I Wanna Know Why", "Get It Up" ou "The Hand That Feeds" sont également des morceaux très excitants. Seul "Bright Light Fright" est à mon avis un ton en-dessous.
C'est le dernier très bon album studio du groupe avant une traversée du désert qui durera pas mal d'années (jusqu'à "Done With Mirrors" voire "Permanent Vacation").





AEROSMITH
ROCKS


Le 17 Novembre 2018 par METALPROG84


Certainement le sommet de la discographie d'AEROSMITH et un des indispensables du Hard Rock des seventies et du Hard Rock tout court.
Les neuf titres sont tous géniaux : si tout le monde connaît "Back In The Saddle" et "Sick As A Dog", tous les autres morceaux sont à la même hauteur, plein de feeling et de Blues mais aussi très pêchus pour l'époque (notamment "Rats In The Cellar" et "Lick And A Promise"). La voix de Steven Tyler est toujours aussi magique et reconnaissable entre mille. Le reste du groupe est au diapason, que ce soit Joe Perry, impérial à la guitare, ou la section rythmique qui assure vraiment un maximum (quelle puissance !).
Un album mythique tout simplement.





GHOST
INFESTISSUMAM


Le 17 Novembre 2018 par PATATUS EMERITUS


Quel groupe peut se targuer d'avoir composé un hymne commençant comme le "Notorious" de DURAN DURAN, mélangeant allègrement Disco et Hard Rock dans la joie et la bonne humeur ? GHOST et "Year Zero". L'album se conclue sur la messe "Monstrance Clock", émouvant et mélodique. Entre temps, "Zombie Queen" et sa montée en puissance Hard Prog, son passage à la Chris ISSAK, "Body And Blood" et ses couplets à la ALICE COOPER... Tobias Forge est certainement le meilleur compositeur Hard Pop des temps modernes. Addictif et irrésistible, parole de fan.





CORONER
NO MORE COLOR


Le 16 Novembre 2018 par NATEAG666


Mazette, quel album.
Il est noir, de par sa pochette et de par son contenu, mais ce qui me marque c'est surtout la luminance des guitares. Elles tourbillonnent, elles hypnotisent, elles partent en solos ultra-mélodiques, elles nous parlent, elles caressent les neurones dans le sens du poil.
Le contraste noir/lumière donne son caractère et sa force à CORONER. À ce point-là ça en devient de la musique thérapeutique. C'est une musique qui transporte et qui réjouit. C'est pour moi le point culminant de la carrière de CORONER, suivi par "Punishment For Decadence", l'autre chef d'oeuvre du trio.
D'ailleurs je ne comprends pas la sévérité des trois chroniqueurs qui ne lâchent pas leur cinquième étoile, bien que leurs commentaires aillent dans ce sens, bizarre...
Il vient d'être réédité à prix désormais raisonnable, il faut l'acheter.
34 minutes de maestria, de virtuosité, de noirceur lumineuse.





Nozomu Wakai's DESTINIA
METAL SOULS


Le 16 Novembre 2018 par PILGRIMWEN

"le génial Tak Matsumoto et son B'Z"

Je confirme. B'Z est une véritable référence nippone, en terme de Hard Rock Fusion.





Ozzy OSBOURNE
BARK AT THE MOON


Le 16 Novembre 2018 par MUSTIS 666


Un album édité il y a pile 35 ans !

À l'époque, je n'avais pas succombé (il y avait bien mieux avec ACCEPT, JUDAS, MAIDEN et déjà METALLICA) mais je viens de le réécouter et cet album a incontestablement du charme.

Transcendé par les excellents riffs de Jake E Lee, il contient du très bon ("Bark At The Moon" - quelle rythmique ! / "Journey To The Centre…" / "Spiders" avec une atmosphère particulière), du bon ("You're No Different" / "So Tired" / "Waiting For Darkness") et du plus dispensable sans être mauvais (une rythmique, un solo ou une ligne de chant réhausse toujours l'ensemble).

Un album enterré juste après par mon album préféré d'Ozzy : "The Ultimate Sin".

Note réelle : 3,5/5.





PRETTY MAIDS
FUTURE WORLD


Le 16 Novembre 2018 par GABU


Je rejoins Clansman57, c'est simplement un des meilleurs disques de Heavy Metal de l'Histoire. De l'inspiration, du muscle, des mélodies, un équilibre parfait entre les instruments, les claviers qui amènent vraiment un plus. Tous les titres sont (ou auraient dû être) des tubes...
Et puis ce chant, Ronnie Atkins était au sommet.
Bref je n'ai pas trouvé un seul point faible.





ALGHAZANTH
WREATH OF THEVETAT


Le 15 Novembre 2018 par BARTLEBY


Trivia dont tout le monde se foutra sûrement, le monologue d'ouverture vient de Battlestar Galactica (Saison 1 Episode 8 - 13'50"). J'ai fait la connexion quasi-immédiatement pendant le visionnage.
À part ça, excellent album découvert en son temps sur NIME, je lui attribue un beau 4,5/5.





PRETTY MAIDS
FUTURE WORLD


Le 15 Novembre 2018 par CPEJ


Ronnie Atkins a beau faire le méchant, "Future World" est plus FM, moins Heavy Métal que son prédécesseur "Red Hot And Heavy".
À part "Future World" que j'ai trouvé bon d'entrée, j'ai mis longtemps pour assimiler cet album, après une quinzaine d'écoutes j'y vois plus clair.
Beaucoup de titres sont excellents mais pas hétérogènes dans leurs qualités, souvent handicapés par des refrains en-deçà ou par des claviers typés 80s mal inspirés.
Ça reste globalement de très grande qualité, mes titres préférés sont : "Future World", "Rodeo", "Yellow Rain" et "Needles In The Dark".





MORBID ANGEL
COVENANT


Le 15 Novembre 2018 par PATATUS EMERITUS


Un très bon disque, lourd, pesant, menaçant. Le jeu de guitare de Trey Azagtoth est impeccable, alternant rapidité d'exécution, riffs de mammouth et soli virtuoses. "Rapture" et "Angel Of Disease" tuent littéralement et le groupe se permet même le luxe de conclure sur un hit single, le fameux et malsain "God Of Emptiness". Ma préférence va cependant aux deux premiers albums, mais "Covenant" demeure un album de qualité.





PRIMAL FEAR
SEVEN SEALS


Le 15 Novembre 2018 par ADXBBR


Que voilà du bel ouvrage ! Un bon album de Speed Mélodique. À l'instar du deuxième titre, nous avons le droit à une grande montagne russe. Des titres exceptionnels à côté de titres moins brillants. Mais du coup les meilleurs ressortent plus forts. Et comment ne pas citer le rapide "Rollercoaster" avec une belle balance vocaux/riffs, le lourd "Seven Seals" tellement flippant par ses paroles de fin du Monde (ok il faut y croire sinon cela fait kitsch), le sombre "Diabolus" avec son rythme lancinant qui englue les pattes et enfin le fabuleux "In Memory" tellement prégnant avec une reprise vocale après le pont qui me donne toujours des frissons. Normalement, avec quatre titres mémorables, l'album entre à mon panthéon, des réussites, ce qu'est cet album. En revanche, il y a aussi quelques morceaux moins marquants. Mais si c'est le prix à payer pour basculer 4 titres dans ma playlist "Forever", je règle la note sans barguigner !

Allez zou, quatre super morceaux donc 4 sur 5 !





IRON MAIDEN
THE NUMBER OF THE BEAST


Le 14 Novembre 2018 par NATEAG666


Comment mettre moins que 5 à cet album ? Mais "Hallowed Be Thy Name" quoi ! C'est pas la meilleure chanson jamais écrite ça ? Tous les titres sont terribles, même "Gangland", MAIDEN était touché par la grâce en l'an 1982, rien ne pouvait les arrêter, Bruce Dickinson faisait une entrée fracassante. Et l'irrésistible "Run To The Hills" qui a squatté les charts ? Je me pâme à son écoute.
Je me rends compte en regardant le tracklisting que je ne connais pas "Total Eclipse", c'est quoi cet intrus, l'était pas sur mon vinyle... Un inédit de cette période, je suis comblé.
Ce commentaire ne fait pas avancer le schmilblick, tout le monde est au courant que c'est un chef d'oeuvre, mais ça fait du bien de le redire.
Un album qui ne fait pas la pub des MAIDEN post-1988.





METALLICA
RELOAD


Le 14 Novembre 2018 par LE MOUNGEPEDOUN


Jamais compris pourquoi ce groupe remplit encore des stades alors que seuls les quatre premiers albums valent le coup, et toute la discographie post 1988 est pour moi moyenne voire ici insipide. En effet "Re-Load" est un disque totalement inoffensif voir insipide, le groupe avait déjà perdu l'inspiration en 1997 depuis belle lurette... Il n'y a qu'à voir la liste des une étoile dans les commentaires précédents de cet album. Idem pour moi, on est ici à dix mille kilomètres de la force qui a fait la gloire du combo sur ses œuvres sorties durant les 80s. Quel gâchis qui me rappelle aussi QUEENSRŸCHE voire MAIDEN.





MACHINE HEAD
BURN MY EYES


Le 13 Novembre 2018 par JULIENB


Une tuerie, un disque culte du Metal, un sommet. Ne feront jamais plus aussi bien malheureusement.





IRON MAIDEN
THE NUMBER OF THE BEAST


Le 13 Novembre 2018 par SAPERLIPOPETTE!!!


Mon premier MAIDEN et un de mes premiers albums de Hard (ouais...de Heavy Metal, ne chipotons pas) et quand t'es gosse, ça laisse forcément des traces.
Mon premier ressenti est que j'ai été surpris par la voix mélodique de Bruce, moi qui, au visuel de la pochette, m'attendais à un déluge de décibels et à des hurlements sataniques. Première bonne impression donc.
Deuxième bonne impression avec l'enchaînement des morceaux qui déroulent sans fausses notes (quoique aujourd'hui "Gangland"... Ça ressemble à du "vite fait, mal fait"), puissants, carrés, mélodiques (oui je sais, je me répète mais je m'en fous), riffs qui déglinguent et des prémices de ce que sera la Vierge de Fer plus tard ("Hallowed Be Thy Name"de plus de sept minutes, c'était pour moi le summum de longueur pour un morceau).

Même si je préfère la période Di Anno, cet album est incontestablement une pièce maîtresse du Heavy Metal.

Mention spéciale évidemment pour "Number Of The Beast" et "22 Acacia Avenue".





IRON MAIDEN
THE NUMBER OF THE BEAST


Le 13 Novembre 2018 par PATATUS EMERITUS


L'Opus Heavy Metallus. "Invaders" a un feeling très Rock'N'Roll, excellente transition avec la période Paul Di Anno. "Children Of The Damned" démarre telle une ballade, ce qui paraît étonnant pour une piste 2, mais les cavalcades métalliques qui feront la légende du groupe font bien vite leur apparition. C'est bien simple, cet album tue. Les riffs de "The Prisoner" et "22 Acacia Avenue" écrasent la concurrence de l'époque, sans parler des deux titres de légende suivants, au punch dévastateur. "Hallowed Be Thy Name" lancera toute une série de morceaux de bravoure, épiques, aux sonorités celtiques et orientales, aux breaks qui feront école. Indispensable.





LED ZEPPELIN
REMASTERS


Le 13 Novembre 2018 par THIERRY RAOULT


J'ai découvert LED ZEP avec cet album. J'en avais tellement entendu parler, j'avais tellement lu d'articles élogieux sur ce groupe, "plus grand groupe des années 70", "inventeur du Hard Rock", "grande créativité", etc.
Avant de découvrir LED ZEP, pour moi, LE groupe des années 70 était QUEEN, capable de marier le Rock, le Hard Rock, la ballade, l'opéra, la musique années 30.
À la première écoute, je fus déçu. Ce n'était pas mieux que QUEEN. Mais j'ai apprécié. J'ai découvert "Kashmir", "Whole Lotta Love", "Achilles Last Stand", "The Rain Song".
J'ai beaucoup écouté les 2 CD de ce best of. Je n'adhère pas totalement, mais j'aime bien.





LED ZEPPELIN
REMASTERS


Le 13 Novembre 2018 par NATEAG666


J'ai de la chance d'avoir échappé à ce "Remasters" à l'époque, ma nostalgie je l'ai avec les six premiers albums que j'écoutais à la même époque.
De la chance parce qu'un Best Of c'est pas la solution. Surtout si on s'appelle LED ZEPPELIN. Je veux bien avec des groupes comme GHOST, ABBA et consorts mais pas LED ZEP. Ce sont des dieux et picorer dans leur discographie ça ne se fait pas. Ou alors il faut vraiment bien picorer. Un picorage idéal et exhaustif. Mais là, je vois qu'il n'y a pas "Living Loving Maid" ou "When The Levee Breaks" par exemple, non ce n'est pas possible.
À la limite peut-être que "Mothership" a un intérêt pour le son complètement revu, ce qui permet d'écouter d'une autre oreille toutes ces compositions magiques, faut que j'aille voir ce que ça donne. Mais ici, non désolé, ça ne sert qu'à gâcher l'écoute des albums originels, notre malheureux commentateur précédent en a fait l'expérience (il n'est pas rancunier).





ARCH ENEMY
BURNING BRIDGES


Le 13 Novembre 2018 par METALPROG84


Excellent album de Death Mélo. Tous les titres valent vraiment le coup : on retrouve la puissance du Death, avec des passages plus Heavy Metal mais avec des refrains et des solos mélodiques (et quels solos !). Les breaks et changements de rythmes sont également nombreux. En plus, le chant de Johan Liiva est vraiment bon, comme "habité" par la musique (bien meilleur que celui d'Angela Gossow, mais ceci n'est que mon avis).
1999, c'est d'ailleurs l'année du Death Melo (IN FLAMES avec "Colony", DARK TRANQUILLITY avec "Projector", SOILWORK avec "The Chainheart Machine").





JUDAS PRIEST
SCREAMING FOR VENGEANCE


Le 13 Novembre 2018 par NO BSF


Bien sûr, il y a les deux premiers titres (quelle intro !) et "You've Got Another Thing Comin'", magistraux, mais je trouve que le reste est soit juste bon soit moyen... La production est innovante (mais certains effets stéréo sont too much), la pochette aussi (mais pas une de mes préférées...). Un album légèrement surestimé selon moi. Bref, un bon 3/5.







Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 2214






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod