Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 2204
Comment poster un commentaire ?


RUSH
MOVING PICTURES


Le 15 Octobre 2018 par BABAR

Ben désolé mais RUSH, j'y arrive pas... Pourtant je me suis forcé... Déjà la voix, insupportable à mes oreilles. Ensuite les musiciens, très doués y a rien à dire, ce qu'ils font ne me touche absolument pas... C'est dramatique, car la popularité de RUSH me laissait penser que j'allais vraiment aimer.
Je ne mets pas de note pour ne pas froisser les fans, ce groupe n'est pas pour moi et j'en reste là après avoir écouter tous leurs albums jusqu'à celui-ci, et qui est perçu comme leur meilleur en plus...





HEAVENS GATE
IN CONTROL


Le 15 Octobre 2018 par CPEJ


Bon album de Heavy Speed Metal, je le préfère à son successeur, le très coté "Livin' In Hysteria" ; plus brut, moins mélodique, il dégage plus de caractère et surtout, il contient une petite merveille, l’épique "Path Of Glory".





QUEENSRΫCHE [QUEENSRYCHE]
OPERATION MINDCRIME


Le 15 Octobre 2018 par GARTH ALGAR


Je ressens exactement la même chose que Bifidusmetalus concernant ce disque considéré comme un chef-d'œuvre du Heavy Metal !
J'avoue n'avoir que trois écoutes au compteur pour le moment et ne pas avoir tout assimilé mais je n'ai clairement rien trouvé de si transcendant dans ses compositions assez classiques, aux mélodies convenues et finalement très typées Hard FM ; genre que j'apprécie particulièrement avec des groupes exceptionnels comme TESLA, WINGER, HARDLINE ou encore LILLIAN AXE !
Or, ici, on est bien loin des groupes suscités en terme d'inspiration et de qualité de composition, enfin ce n'est que mon humble avis. Quant à la production (mon Dieu ce son de batterie)... Je ne m’éterniserais pas dessus. Je vais encore persister car je pense sincèrement passer à côté d'un très bon disque à défaut d'un classique ! Avec le temps peut-être...





HEAVENS GATE
LIVIN' IN HYSTERIA


Le 15 Octobre 2018 par CPEJ


Du Heavy Speed mélodique bien produit, un peu dans le style des "Keepers" ou de certains RUNNING WILD.
Album certainement handicapé par sa date de sortie ; en 91 ce Heavy Metal était sur le reculoir, le Death, le Grunge voire le Thrash était plus médiatisé.
À la première écoute on pense découvrir un "big" album passé entre les mailles du filet, mais on se lasse vite, aucun titre ne ressort vraiment, il manque du génie voir de l'agressivité pour magnifier le tout.





THIN LIZZY
THUNDER AND LIGHTING


Le 15 Octobre 2018 par FINISHERFRANKY


Ah, une revue toute chaude d'un album de THIN LIZZY ! Pour la lire, je lance l'album sur le PC, l'ambiance s'installe, les claviers magnifiques de "The Sun Goes Down" me donnent le même frisson que depuis toujours et quand l'intro de "The Holy War" me fait chavirer je lis les premières phrases... L'émotion est à son comble.





SOPOR AETERNUS
DEAD LOVER'S SARABANDE 2


Le 15 Octobre 2018 par DARKPOET


Yes ! Le meilleur album de SOPOR selon moi. Très homogène, ce double-album s'écoute d'une traite. À fortement déconseiller aux dépressifs et "abîmés" de la vie.
On touche le fond de la mélancolie et de la tristesse. À ranger aux côtés de DARK SANCTUARY.





SEAR BLISS
LETTERS FROM THE EDGE


Le 15 Octobre 2018 par NABOMOUETTE


C'est marrant comme parfois, une longue absence peut être synonyme ensuite de gros retour en force, avec chars d'assauts, couverture aérienne, torrents de napalm. Et parfois, pas du tout. Typiquement, SEAR BLISS, après six ans d'absence (et en même onze depuis le dernier album vraiment caractéristique de leur style), on ne les attendait plus. Littéralement, on ne les attendait plus : on n'en attendait plus rien, on s'était résolu à les ranger parmi les bons souvenirs des années 2000, et c'était très bien comme ça.

Du coup, que penser de ce retour ? Pas grand-chose, malheureusement. C'est plutôt bien foutu, bien produit, le son est cool, les morceaux s'écoutent bien, les breaks de cuivres font toujours plaisir. Vous sentez venir le "mais" ? En énorme, surligné et stabiloté en plusieurs couleurs ?

MAIS on se fait quand même un peu chier. On sent le pilote automatique, les compos s'enchaînent dans un style Black Atmo finalement assez classique, et les trombones qui faisaient l'originalité du groupe semblent s'être amollis avec le temps. Heureusement, la deuxième moitié de l'album retrouve un peu de souffle, avec "The Main Divide", rapide et inspiré comme jadis, et surtout "Leaving Forever Land", LE morceau de cet album, avec ses arpèges de guitare à la ENSLAVED et son ambiance psyché très réussie.

Je suis triste de le dire parce que j'aime vraiment ce groupe (en particulier la doublette "Glory..."/"Arcane..."), mais ils ne me provoquent plus autant d'émotion qu'avant. Cette fois-ci, on a pas vu rejaillir le feu de l'ancien volcan qu'on avait raison de croire trop vieux.

2/5 pour la déception (même si objectivement l'album vaut certainement un peu plus)





AORLHAC
L'ESPRIT DES VENTS


Le 15 Octobre 2018 par LOUVOIR


AORLHAC est l'un des nombreux groupes que j'ai découverts grâce à NIME. Et pour ça je vous dois encore un grand merci!

J'avais été impressioné par leur premier opus "À La Croisée Des Vents", avec leur Black Metal qui n'oubliait pas le moins du monde ses racines profondément ancrées dans le Heavy, mais aussi et surtout dans l'Auvergne médiévale.
J'avais été un peu moins marqué par "La Cité Des Vents" même si cet album était loin d'être un bide.
Mais avec cet "Esprit Des Vents", AORLHAC clôt avec maestria sa trilogie et enchaîne les perles Black Metal les unes après les autres.
"Alderica" puis "La Révolte Des Tuchins" et "Infâme Saurimonde". Avec un trio d'ouverture comme celui-ci, impossible de proposer quoi que ce soit de moyen par la suite. Et le pari est réussi. Avec cet album, AORLHAC se hisse au niveau des plus grands noms du Black Metal, au niveau même de ses aînés et modèles nordiques.

Je suis impatient de voir ce que le groupe va proposer après la fin de ce premier chapitre de son histoire !





SAXON
ROCK'N'ROLL GYPSIES


Le 15 Octobre 2018 par SCHOUFA


En 89 ,saxon est au creux de la vague. Ces tentatives d'incursion sur le marché américain ont plombé sa fan base européenne, mais par je ne sais quel miracle ce Live est le début de la reconquête de son public. En effet on sent tout au long de ce disque une énergie débordante et chaque titre est transcendé.
En fait ce Live annonce leur deuxième âge d'or et l'arrivée du superbe "Solid Ball Of Rock".
un bon 5 sur 5.





MARILLION
REAL TO REEL


Le 14 Octobre 2018 par MAGNU


Toutes ces versions live sont supérieures aux enregistrements studio. Si je me souviens bien de certains interviews de l'époque, le groupe ne semblait pourtant pas apprécier cet album.

J'y vais allégrement de mon 4, ne serait-ce que pour les bons souvenirs de l'époque et en comparaison à ce "Thieving Magpie" un peu raté à venir.






JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 14 Octobre 2018 par TONTON CLEM


JUDAS PRIEST doit faire partie de mes trois groupes favoris, tous styles confondus.

Quand j’ai appris la sortie de ce "Firepower" tout feu tout flamme, j’ai senti que le combo de Birmingham tenait rapidement à tourner la page "Redeemer Of Souls". Notamment en terme de son. Le changement sera radical. Avec ce dix-huitième album, le PRIEST va enfin redonner l’envie de headbanguer au Metalhead en période de dépression post-"Redeemer". Car "Firepower" est une salve successive de quatorze charges incendiaires qui déferlent en moins d’une heure.

"Evil Never Dies", "Rising From Ruins", "Traitors Gate" et "No Surrender" sont des bombes absolues qui s’imposent déjà comme de potentiels tubes. On a droit à de la speederie effrénée comme un Mbappé contre l’Argentine ("Firepower", "Lightning Strike"), des hymnes fédérateurs qui viennent s’ajouter à la longue liste du combo ("Never The Heroes", "Spectre"), ainsi des morceaux "à ambiance" tels que le doomesque "Lone Wolf" ou la ballade "Sea Of Red" que les Teutons d’HELLOWEEN n’auraient pas reniée ! Au final, on a à boire et à manger sur ce disque, peu de fillers si ce n’est "Necromancer" ou "Flame Thrower".

En tout cas, il s’agit d’un disque qui frappe par son homogénéité et sa production monstrueuse. Les Metal Gods portent bien leur blase, en particulier un Rob Halford qui vocifère à pleine bourre, tour-à-tour hargneux et déchaîné. Niveau guitares, ça riffe à tout va entre Faulkner et ce pauvre Tipton qui s’éloignera malheureusement du groupe en raison de la maladie de Parkinson (car reprendre "Johnny B. Goode" à la gratte peut nuire à votre santé, regardez Michael J. Fox... Second degré les mecs, hein).

Cet album d’une telle qualité en 2018 est quand même assez inespéré de la part d’une formation qui va bientôt afficher ses cinquante ans d’existence. Bien que le temps ne fasse rien à l’affaire, je me félicite de savoir qu'un groupe mythique comme JUDAS PRIEST est encore capable de surprendre son monde avec des albums de cette trempe, accrocheurs et dévastateurs. C'est ça, la force des Grands du Metal.

HAIL TO THE PRIEST !





TAAKE
HORDALANDS DOEDSKVAD


Le 14 Octobre 2018 par XENESYS


Après DEUX premiers albums bons, voilà "Hordalands Doedskvad" et là j'avoue que globalement il est pas loin d'être irréprochable (rien n'est parfait). Ambiance, sonorité, production font que le son fait brut mais pas inaudible. Cela fait treize ans qu'il est sorti et pas de rides en vue. Je m'éclate toujours à écouter ces riffs et cette distorsion qui sortent du cadre classique du BM. Gros taff du batterie qui en met plein la tête aussi. Tout le chant est en norvégien donc à part faire une traduction ou parler la langue, faut s'équiper pour comprendre les textes.

Au final, un album qui est vraiment à part dans l'univers BM.





Gary MOORE
WILD FRONTIER


Le 14 Octobre 2018 par FRED


Le genre d'album qui fait se dire : "ouah ! Le Hard, c'est vraiment classe !"
Un disque intelligent, pêchu, sensible, raffiné… Le top du top dans le genre !
Et en matière de guitar-hero, il se pose là, Gary Moore : écoutez ces soli : ciselés, travaillés, parfaitement calibréS, s'insérant sans peine au sein de compositions diversifiées, parfaites… La grande classe !





DEF LEPPARD
HYSTERIA


Le 13 Octobre 2018 par DEFLEP666


Avant de lire la chronique de Jeff, je vais tout d'abord vous donner mon avis partial (ben oui je les suis depuis qui je les ai vus en concert en 1983 à l'Espace Balard) étant un fan des premiers jours.

Déjà "Pyromania" avait marqué un tournant dans leur manière de composer mais sur "Hysteria" ce tournant est encore plus prononcé.

C'est certain cela n'a plus rien à voir avec les deux premiers albums mais quel plaisir à écouter. Certains diront que c'est trop voire sur-produit mais ils franchissent sur ce disque une très grande marche. Les morceaux se retiennent très bien, que des hits en puissance.

Le son de batterie est terrible et bravo à Rick Allen pour son courage et surtout au groupe de l'avoir attendu pour qu'il puisse jouer parmi eux. Une belle preuve de fraternité.

Cet album est il formaté pour le marché US ? Finalement pas vraiment car l'on verra que par la suite ils continueront dans cette direction et n'ont jamais oublié les fans européens et français dans leurs tournées.

Un très bon album à écouter longuement pour en apprécier les subtilités.

Je viens de le racheter en vinyle et pour peu que vous ayez une bonne chaine HIFI c'est un pur plaisir. Jetez vos tristes CD.

La guitare est omniprésente mais se marie parfaitement avec les morceaux. Point de soli inutiles ou de démonstration mais tout est parfaitement en place. Joe Elliot chante parfaitement (ce qui va se gâter dans les années 2010).

À écouter à fond. Faites-en profiter les voisins ! Ils viendront taper à votre porte (non pour vous faire baisser le son) pour connaître le nom du groupe !

Un 5/5 bien mérité pour mon groupe favori et sans doute l'un voire leur meilleur album.





MARILLION
REAL TO REEL


Le 13 Octobre 2018 par LONG JOHN SILVER


Merci pour le clin d'oeil.
Et surtout bravo pour les recherches dignes d'un enquêteur de haut vol !
Personnellement c'est le Live de MARILLION que je préfère, le plus percutant, plus que le pourtant plus complet "The Thieving Magpie". Idéalement il faudrait assembler "Real To Reel" et le double-Live publié quatre ans plus tard, mais à n'en garder qu'un je choisis celui-là. Le son y est plus massif, plus direct, moins policé. "Real To Reel" n'est pas un best of live, contrairement à son successeur, on sent clairement la ferveur du public, ça chauffe ! Pour avoir vu le groupe un paquet de fois avec Fish : on s'y retrouve ! On y est ! Et puis je reviens sur le "bonus K7" qu'est "Emerald Lies", un sommet que j'écoutais sur mon walkman avec ce bris de glace synthétisé qui fichait une grosse claque sonore qui ne manquait pas de m'impressionner à chaque écoute. Ce titre que j'aime bien sur album prend ici une dimension cataclysmique, c'est magique. Et puis bien évidemment il y a "Cinderella Search", elle aussi meilleure qu'en studio. Tout comme "Assassing". Sans oublier le final héroïque, "Market Square Heroes", un véritable jubilé. Un triomphe même.
Un bon 4,5 mais on aurait tellement aimé que cela dure encore et encore, comme pour un véritable concert.





Gary MOORE
CORRIDORS OF POWER


Le 13 Octobre 2018 par DEFLEP666


Encore un bon disque de Gary MOORE qui alterne les morceaux Hard et les ballades mais bien mieux qu'avec G-FORCE.
Certains morceaux resteront d'ailleurs des classiques de son répertoire qu'il reprendra sur scène comme "Don't Take Me For A Loser", "Wishing Well", "End Of The World", "Rockin' Every Night", "Cold Hearted".

Cet album contient plein de bons titres et la voix de Gary s'adapte parfaitement à ceux-ci.

Je ne peux mettre que 4 à cet album qui certes aurait pu se passer de certaines ballades un peu molles mais pas inintéressantes.

Un bien bel album tout de même en pleine vague NWOBHM. Il fallait oser, il l'a fait.

Merci Gary.





KISS
Kiss


Le 13 Octobre 2018 par BABAR


J'ai pas encore écouté toute la discographie du groupe, mais pour l'instant, et jusqu'à "Destroyer" inclus, c'est pour moi leur meilleur album, et de très loin. Le plus Rock, le plus tranchant, le plus fun et le plus péchu.
Il commence par un tube immédiat, "Strutter", que je pourrais écouter en boucle toute la journée, et se termine par une bombe, "Black Diamond", qui a tout d'un classique du Rock. Et entre ces deux titres, il y aussi du très lourd.
Je découvre à peine KISS, et je m'attendais pas à trouver autant de fun, il fout la banane ce disque !





Gary MOORE
AFTER THE WAR


Le 13 Octobre 2018 par IDEFLEP666


Rien à redire sur cette kro de Kanji.

Mon Irlandais favori (avec Phil Lynott) nous balance tout le long de cette galette des titres bien écrits et super bien exécutés. Il faut dire qu'il est très bien entouré et que son compère Neil Carter aux claviers est excellent. Il l'est même davantage sur scène car il n'hésite pas à prendre la guitare pour notre plus grand plaisir.

Quant à Cozy Powell et Bob Daisley que dire ? Ce sont des pros de chez pro.

Bonne production et un album bien hard comme savait le faire Gary avant de virer "Blues".
Mais je ne lui en voudrai pas. Je préfère nettement sa période Hard Rock, je n'aime pas sa période G-FORCE mais il faut bien avouer que c'est un musicien exceptionnel et que ses soli sont toujours plein de feeling et d'une maîtrise absolue.

Ses albums de Blues lui feront atteindre la consécration et l'on ne peut pas reprocher à un musicien de faire ce qu'il aime.

Ma seule déception, après son passage au Blues, est qu'il reniait un peu son passé en disant dans les magazines qu'il n'aimait pas vraiment sa carrière précédente plus Heavy.

Et bien moi j'adore ces deux périodes et surtout ce disque qui me réjouit à chaque fois qu'il passe sur ma platine. C'est un must, à se procurer d'urgence en vinyle car le son est bien plus chaud.

Putain de guitariste ! Et quel album !

Félcitations Gary. RIP with Phil your all time friend.

Merci de m'avoir fait rêver pendant tant d'années.





HELLOWEEN
CHAMELEON


Le 12 Octobre 2018 par PILGRIMWEN

J'ai bouffé une grande partie de la discographie des Allemands. Quitte à surprendre : de tous les disques écoutés, "Chameleon" est mon préféré et le seul que j'ai conservé ! Cet album est génial ! Tout ce que j'aime : de l'émotion, du rythme, de l'audace, du décomplexé.

Quand quelqu'un m'évoque HELLOWEEN, je pense immédiatement à "Chameleon".

Je ne lui attribue aucune note, c'est inutile (pour ne pas dire absurde - le milieu scolaire est loin derrière moi). Cet opus est au sommet dans mon p'tit cœur de rocker ! (ça fait des rimes en plus !)





MOURNFUL CONGREGATION
THE INCUBUS OF KARMA


Le 12 Octobre 2018 par SENEZ62


Je trouve ce cd extraordinaire dans un style radical. Il est plus aéré que leurs œuvres précédentes. Bravo !







Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 2204






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod