Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 ...>...>>... 2205
Comment poster un commentaire ?


JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 25 Septembre 2018 par RICO


Fan de JUDAS PRIEST depuis longtemps, cet album est une déception.
Je ne sentais pas trop cet album avant sa sortie : la pochette de l'album (bien que pétante) ne me plaisait pas plus que ça, de même que son titre : à fond dans les clichés. Idem avec les titres dévoilés avant la sortie de l'album, "Lightning Strike" et "Firepower" que j'avais trouvés d'une grande platitude malgré le son "in your face". Cela suscitait quelques craintes qui se sont confirmées après écoutes de l'album : "Firepower" est pour moi d'une grande banalité.
Alors certes le son est clair et énorme, mais la qualité de ce son et de la production cache finalement des titres peu convaincants. Et le problème pour moi ce sont bien les compositions qui sont quand même assez faibles et qui manquent d'inspiration.
JUDAS PRIEST, qui a longtemps été au-dessus de la mêlée, qui faisait preuve d'audace et de folie, confirme après un "Redeemer Of Souls" bien terne, qu'il rentre désormais dans le rang. De ce point de vue, je pense que JUDAS PRIEST a perdu beaucoup avec le départ de KK Downing.
À la différence de bon nombre de chroniques et commentaires, cet album fait partie pour moi des plus faibles du groupe.

Note réelle : 1,5/5.





Gary MOORE
RUN FOR COVER


Le 25 Septembre 2018 par LE MOUNGEPEDOUN


Un des classiques de Gary MOORE époque Hard Rock en plein eighties ; certes, ça a mal vieilli et ça peut paraître kitsch désormais mais ça reste un grand album ayant marqué pas mal de graisseux à l'époque. Pour moi encore meilleur qu'un couscous cinq étoiles.





LIZZY BORDEN
MY MIDNIGHT THINGS


Le 25 Septembre 2018 par EVIL DEVIL


Enfin le retour de monsieur BORDEN ! Finalement un retour qui n'aura pas dü avoir lieu ! Un ratage complet si ce n'est de la voix si particulière de de Lizzy qui est toujours agréable à entendre malgré le fait qu'ici il en met trop épais ! Aucun bon riff de guitare, aucun bon solo de guitare, presqu'aucune mélodie vocale intéressante ! C'est vide, c'est plat, c'est désertique ! Nous sommes loin de la qualité d'un "Visual Lies"! Dix d'attente pour ça ? C'est totalement ridicule !





INSOMNIUM
ONE FOR SORROW


Le 25 Septembre 2018 par ALTHOR


J'adore tellement l'atmosphère qui se dégage de cet album. Peut-être aussi parce que je l'ai écouté à un moment-clef de ma vie. Les mélodies paraissent "faciles" mais je ne le ressens pas tel quel. Elles sont livrées dans une sorte d'écrin éthéré qui enveloppe littéralement l'auditeur. Je me sens dans une mélancolie réconfortante à chaque fois que je plonge dans cet effort. La seule ombre au tableau est la production, loin d'être claire, elle est trop fouillie. Hormis cela je ne m'en lasse pas et remercie à chaque fois INSOMNIUM pour ce joyau.

Titres fétiches : "Lay The Ghost To Rest", "Unsung", "Song Of The Blackest Bird".





Gary MOORE
RUN FOR COVER


Le 25 Septembre 2018 par LYNCH


Deux étoiles, c'est juste une grosse blague !!! Rien que la face A et si on rajoute le cultissime "Out In The Fields" de la face B, cet album vaut largement un 4 étoiles et un achat quasi obligatoire. Il faut aller se déboucher les cages à miel mon cher !


Par Nightfall In Metal Earth

Encore heureux que j'ai le droit d'avoir un avis et une appréciation différente de la tienne. Désolé je trouve cet album poussif et racoleur ce qui m'empêche de lui mettre plus. La seule présence du monumental "Out In The Fields" ne justifie pas tout. J'ai détaillé mon avis dans la chronique et je pense avoir l'oreille suffisamment alerte je te remercie.

Bonnes lectures,

Jeff Kanji





THIN LIZZY
RENEGADE


Le 25 Septembre 2018 par MUSTIS 666


Tout d'abord un grand merci à Dark Beagle de se charger des Kros express de THIN LIZZY (il en reste deux) qui reste un groupe magique dont la discographie regorge d'opus de très grande qualité.

THIN LIZZY garde une aura mystique pour ceux qui ont la chance de les voir et pour ceux qui comme moi, nourrissent le regret de n'avoir pas Phil Lynott en live. Les deux Lives qui figurent parmi mon top 20 et les quelques concerts filmés, démontrent qu'il s'agissait d'un groupe de scène hors norme (voler la vedette à QUEEN, ce que j'ignorais, n'a pas du arriver souvent !).

Pourquoi donner un commentaire à "Renegade" alors qu'il y a eu de multiples chefs d'œuvre auparavant ("Black Rose" et "Johnny The Fox" plus intimiste) ? Parce qu'il s'agit du premier album de THIN LIZZY que j'ai écouté. Je ne l'ai découvert que deux ans plus tard après sa sortie, intrigué par cette pochette fédératrice et poussé par les anciens qui ne tarissaient pas d'éloges sur le groupe.

À l'époque, je n'avais pas accroché plus que ça car la concurrence des MAIDEN, SAXON, ACCEPT et bientôt METALLICA était bien plus lourde et reflétait davantage les goûts de l'époque. THIN LIZZY durcira d'ailleurs le ton avec "Thunder and Lightning".

"Renagade" n'était donc pas un album "majeur" quand il est sorti, après un "Chinatown" très bon mais bien en-deçà des albums qui l'ont précédé depuis "Fighting".

Aujourd'hui, mon regard a bien changé : cet album est majestueux car il mêle groove ("Angel Of Death" - "Leave This Town"), mélodies mémorables grâce au chant suave de Phil et aux twin guitares (même si Snowy White n'est pas Gary Moore et Brian Robertson en terme de mordant) : on peut citer "Renegade" dont la fin est poignante (encore plus sur "Live/Life") - "Hollywood"...

Comme tous les albums de THIN LIZZY hormis "Jailbreak" et "Thunder…", "Renegade" contient des titres anachroniques à l'instar de "Sarah" sur "Black Rose", "Johnny The Fox" et "Dancing In The Moonlight". Je pense à "Fats" (quelle basse et quel solo !) et à "Mexican Blood" que je pensais être le seul à adorer !

En résumé, "Renegade" est très varié et pour ceux qui aiment twin-guitars, chant mélodieux et un batteur qui groove monstrueusement, c'est un régal.

Il préfigure aussi la fin de THIN LIZZY et de Phil Lynott : son discours en ouverture de "Got to Give It Up" sur "Live/Life" est très émouvant quand on connaît sa fin. Il a laissé un magnifique héritage que je réécoute très régulièrement avec le même plaisir.

J'espère que ces kros-express auront donné l'envie de s'y pencher aux lecteurs du site.





TOTO
HYDRA


Le 24 Septembre 2018 par LORDI2


"Hydra" est un album très agréable. néanmoins on sent les limites du groupe car pour la première fois on nous propose des titres plus faibles que d'autres ! Les compositions restent solides dans l'ensemble et sont très agréables !





SAXON
SAXON


Le 24 Septembre 2018 par CPEJ


Album anecdotique de Hard Rock bien seventies où l'on ne décèle pas vraiment de potentiel ; rien ne laisse présager les skuds métalliques qui s'ensuivirent une seule année plus tard.
Biff et ses comparses ont dû tomber dans la potion métallique au début de la nouvelle décennie ou alors une personne bien intentionnée les a poussé.







GORGUTS
COLORED SANDS


Le 24 Septembre 2018 par DINICED


Le Tibet, le Toit du Monde, difficile d'imaginer un sujet plus aéré que ça. Et pourtant "Colored Sands" est étouffant voire asphyxiant. Le chant est un peu monocorde, la musique très oppressante. Oubliez l'air frais et les paysages de montagnes, ici on chante les massacres des moines, la mort du Lion des Neiges et l'immolation par le feu.
Les soli de guitares, souvent en fin de morceaux, sont terriblement agréables et renforcent la sensation d'étouffement.
Sublime et original mais très difficile à écouter pour moi. Tout seul, avec le livret sous les yeux, bien concentré sinon je comprends rien à ce qu'il se passe.





RUNNING WILD
BRANDED AND EXILED


Le 23 Septembre 2018 par LORDI2


Un album relativement moyen. Je reste un peu déçu. Je préfère l'opus précédent ! Le point positif est que le disque est bien mélodique !





INFECTIOUS GROOVES
THE PLAGUE THAT MAKES YOUR BOOTY MOVE


Le 23 Septembre 2018 par PILGRIMWEN

Album de référence pour les amateurs de Fusion/Crossover. On dirait un SUICIDAL TENDENCIES décomplexé et (parfois) barré. Fin 80s-début 90s, c'est comme si certains musiciens issus de la scène Hard Rock et Metal avaient décidé de faire sauter le verrou du "conventionnalisme" et de s'engouffrer dans la brèche. Ce disque est un bel exemple de promenade en dehors des sentiers battus !





RUNNING WILD
GATES TO PURGATORY


Le 21 Septembre 2018 par LORDI2


Je partage le même entoushiasme que Karl Von Karl. Cet album est bourré de tubes et de classiques incontournables ! La référence Heavy Metal de 1984! une belle année pour la scène Heavy Metal ! La réédition de cet album vaut le coup pour la remasterisation.





MASTODON
EMPEROR OF SAND


Le 21 Septembre 2018 par LUDOVICO


Sans aucune contestation possible, MASTODON est le meilleur groupe de Metal du XXIème siècle.

Septième album et septième essai transformé. Une musique transpirant le talent, suintant la maturité par tous les pores. On peut avoir des préférences et aimer plus ou moins certains albums que d’autres, mais objectivement ils sont tous bons.

De plus ce groupe possède une véritable identité visuelle aussi bien en ce qui concerne les pochettes d’albums que les clips vidéo qui sont des références du genre.

Après l’époustouflant “Crack The Skye“ (2009), MASTODON enchaîne des albums qui deviennent de plus en plus faciles d’accès mais ce n’est pas pour me déplaire. Et nous sommes très loin des comportements de certains groupes des années 80 qui simplifiaient bien plus leur propos. MASTODON ne cherche à séduire personne, cette soi-disant simplification procède d’une démarche artistique et d’une réflexion, je pense, non mercantile.
Les deux “tubes“ que sont “Show Yourself“ et “Steambreather“ et qui bénéficient chacun de leur clip respectifs sont des modèles d’efficacité, et MASTODON prouve que leur talent peut se traduire de multiples façons. Il faut un don incontestable pour composer des morceaux aussi accrocheurs qui ont un impact maximal dès les premières mesures. En clair, ce sont des classiques. Et cela n'empêche pas “Emperor Of Sand“ de posséder son lot de morceaux à défricher sur plusieurs écoutes. Les albums des années 2010, biens que moins exigeant, sont mieux équilibrés que ceux de la décennie précédente.

C’est assez triste de constater que les statistiques sur NIME ne reflètent pas l’immense talent de cette formation hors norme.






ALMANAC
TSAR


Le 20 Septembre 2018 par PILGRIMWEN

Le filon Metal Opera ayant été sur-exploité durant les 00s, les projets nés la décennie d'après m'ont paru guère reluisants... À l'exception d'un "Swing Of Death" et "Tsar" signés respectivement par Trond Holter's DRACULA (le second opus est prévu pour cette fin d'année 2018 - exit Jørn Lande) et Victor Smolski's ALMANAC.

Ici, c'est orchestral sans céder à l'ostentatoire et pompeux. Une sorte de back to basics. C'est aussi véloce sans céder à la furieuse chevauchée sauvage. L'alliance maîtrisée de l'orchestral et véloce, c'est pour ma part la parfaite synthèse du Metal Opera 2000 - 2010. Une synthèse superbement réalisée par Victor Smolski !

Bravo pour ce premier effort studio !





TOTO
TOTO


Le 20 Septembre 2018 par LORDI2


Un premier album plutôt convaincant qui fait preuve d'efficacité. Tout est bon !





Timo TOLKKI
CLASSICAL VARIATIONS & THEMES


Le 20 Septembre 2018 par BAPTISTE89


On peut formuler de nombreux griefs à l'égard de Timo Tolkki, mais il y a une chose qu'on ne peut pas lui enlever : le gars est un bourreau de travail. Producteur et compositeur de la quasi totalité du répertoire de STRATOVARIUS lors de sa présence dans le groupe, autant dire que la quantité de travail qu'il a fourni a été énorme, d'autant plus que, durant l'âge d'or de la formation (de "Dreamspace" jusqu'à "Infinite"), pas moins de six albums ont été créés en six années. Sans parler des deux albums sortis en 2003 et de ses deux œuvres solo, dont "Classical Variations And Themes", réédité quelques années après sa sortie grâce au succès grandissant de son groupe et sur lequel jouent ses deux compères du STRATOVARIUS de l'époque (plus pour très longtemps, d'ailleurs !)

"Classical Variations And Themes", sorti quelques mois après "Dreamspace" est un album essentiellement instrumental, avec deux titres où Timo Tolkki chante. Ceux qui ont écouté les trois premiers STRATOVARIUS ne seront pas étonnés par le chant du guitariste ; il n'est pas un grand chanteur, mais il fait bien le boulot. Néanmoins, ces deux chansons sont tout juste sympathiques ; elles auraient pu avoir leur place sur "Fright Night", qui n'est clairement pas un des sommets de la discographie des Finlandais.

"Classical Variations And Themes" se montre plus convaincant avec ses titres instrumentaux. Il y a quelques clins d’œil à des grands noms de la musique classique, notamment à TCHAÏKOVSKY et PAGANINI ; ce n'est pas une surprise de voir cette référence à l'Italien, qui a fortement influencé les grands guitaristes du Metal néo-classique. On retiendra surtout "Lord Of The Rings", "Capriccio In A Minor" et "Flying Samir", dont les mélodies flattent immédiatement l'oreille. Le reste s'écoute agréablement, sans plus. En somme, un album sympathique, mais qui ne brille jamais ; il est surtout destiné à ceux qui aiment le virtuose guitariste finlandais.





PRETTY MAIDS
BACK TO BACK


Le 20 Septembre 2018 par EAD666


J'adore ce groupe et j'ai cette compilation... Mais je trouve dommage qu'elle fasse totalement l'impasse sur leur génial premier EP. C'est là que tout avait commencé pour le groupe et surtout cet EP (sorti en 1983) contient parmi les meilleurs titres du groupe : "City Light", "Fantasy", "Shelly The Maid" .. mais je pourrais tous les mentionner).





GRAVE
SOULLESS


Le 20 Septembre 2018 par TONIO


Que ce disque a mal vieilli, comme pas mal d'autres à l'époque d'ailleurs. Énormément de groupes Death ont viré de bord à l'époque, pour le meilleur (ENTOMBED) ou pour le pire (CONVULSE). GRAVE a le cul entre deux chaises, mais ce qui est certain, c'est que le fan de la première heure a bien du mal à se retrouver dans ce Death trop mélodique pour du GRAVE, trop lent pour du GRAVE, trop... Gentillet. Pas dégueu, non, bien composé, très bien produit étouétout, mais ce n'est pas le GRAVE rampant et poisseux des premières heures. Et tout ça pour plaire à qui ? Ben à pas grand-monde, vu que les vrais de vrais se repassent en boucle les deux premiers albums et que pour les metalleux suiveurs de mode, tout ceci est bien trop underground et trop... Death Metal.

Reste quelques morceaux qui foutent bien la patate, genre "Soulless", "Bullets Are Mine" ou "And Here I Die", mais qui sont noyés dans une mixture bâtarde trop mélodique et trop mid-tempo dans laquelle les fans, moi y compris, ne se retrouvent pas. Les zicos tentent de survivre et de vivre de leur passion, on ne peut que avoir de la compassion. Mais quand même...





AORLHAC
L'ESPRIT DES VENTS


Le 20 Septembre 2018 par RIKKIT


Leur meilleur, vraiment, même si j’avais beaucoup apprécié le précédent. On s’éloigne du Black Mélo à la TAAKE, pour véritablement plonger dans un Black Épique, médiéval et toujours puissamment mélodique. En fait Ardraos amène cette dynamique fluide qui manquait aux Auvergnats, déjà incroyablement talentueux, on quitte tout à fait le groove norvégien si cher à Hoest pour gagner en clarté et fluidité. Putain mais le songwriting est tout bonnement irréel sur ce skeud. Spellbound ce chantre de génie fait tout péter et se la joue conteur en tapant dans plein de registres différents, et c’est juste beau.

Mon album de 2018 pour le moment, j’hésite absolument pas à la lui foutre la note maximale.

En compagnie de SÜHNOFER et DARKENHÖLD, la France est fer de lance du Black actuel, ni plus ni moins.

Morceau favori : "L’ora Es Venguda".





RIOT
ARMOR OF LIGHT


Le 20 Septembre 2018 par HELLSOLDIER


En ce qui me concerne je suis mitigé.
J'ai ADORÉ "Unleash The Fire" !
Le son, la voix, les riffs, les soli, les refrains et surtout la diversité des morceaux en faisaient un album excellent et solide.
Mais celui-ci me laisse un arrière-goût bâclé.

Il manque cette variété au sein des morceaux. J'aurais aimé des titres du style de "Take Me Back", "Until We Meet Again" ou encore "Land Of The Rising Sun".

Ici trop de morceaux speed mais surtout beaucoup moins bons que par le passé.

Et au risque de choquer, j'ai un gros problème avec la voix de Todd.
Déjà sur le BURNING STARR j'avais trouvé qu'il était en-dessous et malheureusement mes craintes se confirment sur ce "Armor Of Light".
Non pas qu'il chante mal, mais je ressens certaines fausses notes et passages poussifs par-ci par-là ("Victory" par exemple). En fait les aigus sonnent "pas terribles".
Après c'est peut être dû au mix qui met la voix vachement en avant (beaucoup trop même).

Donc là ou Hall m'avait ébloui sur "Unleash The Fire", il me déçoit un tant sois peu ici.

Après il y a de très bon moments !
Les bien speed "Armor Of Light", au final flamboyant, et "Messiah" déboîtent (malgré un chant parfois limite sur le refrain), "Heart Of A Lion" a l'un des meilleurs refrains du groupe (épique celui-là), "Raining Fire" a un petit côté plus agressif qui me plaît bien et "Burn The Daylight" a un côté Rock'N'Roll qui me plaît (une petite touche de RAINBOW).

Le reste je trouve ça quand même très moyen.. Surtout le peu de mid-tempos qui parsèment la galette qui manquent clairement d'inspiration.
"Victory" est quand même bof bof pour un morceau d'intro et un mauvais single (quel refrain poussif).
Le gâchis est surtout sur "San Antonio" qui a un riff mortel et une superbe ligne mélodique sur les couplets, mais un refrain immonde qui tombe à plat.

Je sais Fredouille que tu es un fan hardcore de ce groupe, mais quand même, soyons sérieux, "Armor Of Light" un des meilleurs albums de l'année ? Hum ça me paraît un peu exagéré, surtout quand on voit le chef d'oeuvre que nous a sorti le PRIEST, la collaboration LIONE-CONTI ou les très bonnes surprises qu'on été les derniers albums de POWERWOLF, et Dee SNIDER.

Enfin bref les goûts ça se discute pas !

Pour moi ça sera un 3/5.

PS : Narchost, Serial Riffer a quitté le site il y a un moment je pense pas qu'il verra ton message !







Commentaires :  1 ...<<...<... 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 ...>...>>... 2205






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod