Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 ...>...>>... 2274
Comment poster un commentaire ?


EXTREME
III SIDES TO EVERY STORY


Le 16 Mai 2019 par MR TINKERTRAIN


Merci à Clansman pour cette tranche de vie particulièrement barrée et vivante. Alors pour moi ce disque est intéressant à partir de la quatrième piste. Avant c'est du Sous "Pornograffitti". Et là on a juste un disque majeur des 90s, inspiré et très fort émotionnellement. À écouter au moins une fois dans sa vie de metalleux.





ARK
BURN THE SUN


Le 16 Mai 2019 par THORPEDO


Un chef d'oeuvre, tout simplement.
J'y reviens souvent et je suis vraiment triste qu'on n'ai jamais eu de suite à ce coup de maître.
5/5 tout simplement.





ELDRITCH
El Niño


Le 16 Mai 2019 par THORPEDO


ELDRITCH enchaîne !

Après un excellent "Headquake", le groupe nous pond un autre super disque avec ce "El Niño" (dont j'aime bien la pochette malgré l'imperfection signalée par Globox).

Encore une fois, soulignons l'incroyable travail d'Eugene Simone (je ne me lasserai jamais de le défendre celui-là !) et encore une fois, on ne passe pas loin des cinq étoiles.
ELDRITCH, vraiment un super groupe à qui il a toujours manqué un petit quelque chose pour atteindre la note maximale.
Ce n'est pas grave, ils continueront à délivrer de bons albums toute leur carrière jusqu'au petit dernier "Cracksleep" de 2018.

Je rejoins l'ami Globox, "Scar" est un morceau de bravoure. Un point c'est tout !





RHAPSODY
INTO THE LEGEND


Le 16 Mai 2019 par THORPEDO


Très bon album pour dire au revoir à Fabio (et Alex mais on s'en fout un peu de lui, non ?).
quatre étoiles bien méritées.
J'aime presque tout sur ce disque à part la très mauvaise ballade, je les préfère en italien pour dire !
"The Kiss Of Life" et "Winter's Rain" sont les deux morceaux de bravoure mais le reste est très bon aussi.
Encore un excellent RHAPSODY après le décevant "Dark Wings Of Steel" (même si je ne le trouve pas aussi mauvais que cela, juste moyen. Mais moyen, c'est décevant pour RHAPSODY).
Mention spéciale à De Micheli, un excellent guitariste, moins fantasque que Turilli (c'est bien normal !) mais plus riffeur et ce n'est pas pour me déplaire.





HAKEN
VECTOR


Le 16 Mai 2019 par ADXBBR


Je suis d'accord avec la chronique mais pas du tout la note. Je la trouve surgonflée. Ce n'est pas mal fait, bien joué mais ce n'est pas très excitant. Étant plus sévère que Mefisto, je noterai 2,5 ramené à la note inférieure car il n'y a rien d'original et à vrai dire après une dixième écoute je n'ai rien retenu. Heureusement il est court même si les morceaux en eux même sont longs, ce qui n'est pas forcément un gage de qualité quand on a rien à dire.

C'est le deuxième album de ce groupe que j'écoute et c'est ma deuxième déception.





CELLAR DARLING
THE SPELL


Le 16 Mai 2019 par KABOUL


Effectivement cet album est plutôt réussi mais je ne peux suivre toutes ces chroniques à mon sens dithyrambiques faisant état de l'expression d'une plus grande personnalité du groupe alors qu'il me semble reprendre largement l'ambiance de The GATHERING période 1995-2006. Les lignes de chant en sont parfois du copier-coller, Anna kiffe Anneke !





EMERSON, LAKE & PALMER
PICTURES AT AN EXHIBITION


Le 16 Mai 2019 par LEO


Autant je trouve "Tarkus" génial, autant ce Live est pour moi passablement bordélique et pas très intéressant. je préfère de très loin le triple Live de 1974.





OM
ADVAITIC SONGS


Le 16 Mai 2019 par NORTHMATHR


Cisneros et sa bande atteignent ici leur pic créatif dans ce style si personnel. Mélange de traditions enfumées (chants et instruments moyen-orientaux et byzantins) et de chaleur stonérisante. Le tout agit sur l'auditeur comme un envoûtement issu d'un antique rite liturgique abrahamique, on se sent transporté et élevé. En revanche si avenir il y a, il va falloir faire évoluer encore la musique car je ne pense pas qu'on puisse faire mieux dans le genre (mais ne sait-on jamais ?).





OM
GOD IS GOOD


Le 16 Mai 2019 par NORTHMATHR


Et voilà, ça y est OM a opéré sa mue définitive (à voir s'il y a un avenir pour le groupe). Il est entré dans le hiératique ritualiste pur, cette basse ronronnante comme un V6 a été remplacée par une au son clair, chaud et doux. Le chant aussi se fait plus doux et berce l'âme. La religion prend une place plus prédominante et le sens ascensionnel de la tracklist est plus qu'évidente. C'est maintenant un voyage dans le temps, plus qu'une traversée du désert. Des instruments traditionnels font leur apparition, le groupe recherche dans la tradition ce qu'il dévoilait par le passé dans la sueur d'un rock stoner. Le tout reste cependant stonérisant dans son approche, juste qu'il est de moins en moins rock. Un beau voyage qui sera transcendé par "Advaïtic Songs".





MINISTRY
AMERIKKKANT


Le 15 Mai 2019 par BORIS LE BORGNE


L'étrange impression d'avoir déjà entendu cet album il y a plus de vingt ans... Sauf qu'à l'époque, c'était bien.

Je n'irai pas jusqu'à dire que ce disque est merdique ("Victims Of A Clown" et le titre éponyme déchirent plus ou moins correctement malgré ces scratches insupportables) mais il n'est clairement pas le "miracle" annoncé par certains. Et puis l'anti-Trumpisme, ça peut faire rire deux minutes à la rigueur, mais grossièrement étalé sur tout un album, ce n'est pas vraiment un signe de belle maturité...

En perdant Paul Barker, Jourgensen a perdu beaucoup.





HUGHES/THRALL
HUGHES/THRALL


Le 15 Mai 2019 par CHRISNAKE


Je confirme mon post précédent après recherche : le groupe jouait bien en première partie en 82-83 et c'était pour SANTANA, le batteur était Tommy Aldridge, Glenn Hughes ne tenait pas la basse.





NIRVANA
NEVERMIND


Le 15 Mai 2019 par THORPEDO


Ah NIRVANA... groupe aimé et détesté dans le milieu du Metal, n'est-ce pas ?
Et c'est exactement ce que j'ai ressenti à l'époque en découvrant ce groupe et ce disque puis en le dénigrant pendant de longues années ensuite.

Tout d'abord, j'ai adoré NIRVANA, une vraie claque.
J'écoutais les GUNS, METALLICA et MAIDEN. Exclusivement ou presque, un peu de DEEP PURPLE et de LED ZEPPELIN aussi, hérités de mon père.
Puis sont arrivés NIRVANA, RAGE AGAINST THE MACHINE et les RED HOT.
Et j'ai commencé par adorer ces groupes-là aussi, sans bien sûr rejeter les précédents.
"Nevermind", "Rage Against The Machine" et "Blood Sugar Sex Magic", wouaw !

Puis, ensuite, il est mort. Il est devenu culte et ça m'a bien emmerdé je dois dire.
J'ai vécu comme un rejet total de NIRVANA, Kurt Cobain et du Grunge en général.
Je suis Metal (ou Hardos comme on disait à l'époque), moi, pas Grunge !
Moins vrai pour RAGE et les RED HOT que je n'ai plus trop suivi parce que le premier n'était qu'une récréation (et ça le reste encore, je me le remets de temps en temps et j'aime toujours sans pouvoir écouter cela souvent pour autant) et que les seconds ont entrepris un virage Pop qui ne me convenait guère.
En réaction à NIRVANA, je suis devenu encore plus Metal alors que jusque-là, le Hard Rock avait assez largement le dessus.

Que reste-t'il donc de NIRVANA suite à ce rejet d'adolescent ?
En vérité, il reste "Nevermind" justement !
Je me suis refait leur discographie et tout ce qu'ils ont pu faire avant ou après "Nevermind" m'emmerde au plus profond (l'Unplugged à part, une vraie réussite), je déteste "Bleach", "Insecticide" et "In Utero" (je mets 1 maximum 2/5 à tous ces albums !).

"Nevermind" par contre... après avoir dépassé la phase de rejet depuis plus de 20 ans, je considère aujourd'hui (bon, c'est un aujourd’hui qui ne date pas d'hier mais vous avez compris l'idée!) est indubitablement un des plus grands disques de l'histoire du Rock.
Alors non, je ne serai jamais Grunge mais force est de constater qu'ils ont écrit le disque parfait du genre.

C'est simple ? Oui mais ça fait mouche.
D'une redoutable simplicité même.
Kurt Cobain a touché la corde sensible de toute une génération avec ce disque, qu'on le veuille ou non.

Une oeuvre essentielle du Rock.





HELLOWEEN
MASTER OF THE RINGS


Le 15 Mai 2019 par THORPEDO


Alors oui, "Master of the Rings" marque un renouveau après les deux horreurs "Pink Bubbles Go Ape" et "Chameleon" mais selon moi, on est encore loin d'un grand album.
Le son n'est vraiment pas terrible et les compos à peine meilleure.
Pour moi, c'est un 2, pas plus.
Pas franchement mauvais mais rien de spécial.

Je lui préfère très largement les trois suivants, à savoir "The Time Of the Oath", "Better Than Raw" et "The Dark Ride". Vous avez remarqué que j'ai volontairement sauté "Metal Jukebox"? Je ne le considère tout simplement pas comme un album d'HELLOWEEN mais comme une simple récréation (pas très réussie en plus, à part la pochette que je trouve franchement sympa).
Après "The Dark Ride", j'avoue n'avoir suivi que de loin tant tout cela ne me disait plus rien du tout.





HUGHES/THRALL
HUGHES/THRALL


Le 15 Mai 2019 par CHRISNAKE


Certes le son a mal vieilli en particulier le synthé ("Beg", "Borrow Or Steal") le single mais mon oreille souffre davantage lorsque j'entends les groupes Metal actuels avec ce son hyper compressé, infrabasse et guitares au son "d'abeille" sur-saturé !!! Cet album marque un virage à 180° par rapport à "Play Me Out". Fini le Soul Funk. Ici c'est du FM/AOR parfois Hard ("Muscle And Blood") qui rappelle les riffs à la JUDAS PRIEST idem sur le dernier titre "First Step Of Love" qui alterne les passages calmes et durs. "I Got Your Number" est vraiment efficace en ouverture. Contrairement à la chronique j'adore "Hold Out Your Life " avec ses arpèges cristallins et la basse mise en avant et il a bien été joué live en 1982-83 pour la tournée HUGUES/THRALL. Le set durait 50 min et comprenait six titres de l'album, ce devait être une première partie ; les titres non joués sont les deux ballades : "Coast To Coast", "Where Did The Time Go" et "Who Will You Run To". Il y avait un solo de batterie et curieusement "Highway Star" de DEEP PURPLE qu'il n'a pas écrit. Cela est visible sur YT mais avec un son et image médiocres.





KING CRIMSON
IN THE COURT OF THE CRIMSON KING


Le 15 Mai 2019 par THORPEDO


Moi, je m'en fous de savoir si ce disque a sa place sur NIME ou pas.
Je pense qu'il l'a mais je peux comprendre que ça fasse grincer des dents.

En tout cas, maintenant, il y est et ça me fait bien plaisir tant il s'agit d'un monument de la musique Rock et que donc oui, il a sûrement son influence sur le milieu du Metal.
Ne serait-ce que par l'intermédiaire de Steven WILSON...
Comment ça il n'est pas Metal Steven WILSON ?
Bon, pas directement, mais il y a quand même une touche plus ou moins marquée de Metal dans ses disques, notamment époque PORCUPINE TREE, puis, "Blackwater Park", ça nous parle, non ?

Je pense que les expérimentations de Robert Fripp ont forcément marqué pas mal de guitaristes de notre genre favori. Donc encore une fois, OUI, en tant que pierre angulaire du Rock dit Progressif, il a sa place ici.

Il est vrai aussi que le mot "PROG" désigne un peu tout et n'importe quoi comme le souligne justement Clansman, en même temps, on le sait, les étiquettes ne veulent parfois pas dire grand chose. Ce n'est pas nouveau.
Souvenez-vous des rayons de la Fnac ! Au rayon Hard/Metal, tu trouvais du BON JOVI, NIRVANA, DARKTHRONE OU SEPULTURA.
Comme le disait le célèbre auteur Metal TOLKIEN (ah bon, il n'était pas Metal TOLKIEN ? N'importe quoi, c'est lui qui a écrit les textes de "Nightfall In Middle-Earth" donc bon !!) :
Un rayon pour les gouverner tous
Un rayon pour les trouver
Un rayon pour les amener tous,
Et dans les ténèbres les lier
Au pays de Mordor où s'étendent les ombres.

Alors, hein ? Limpide, n'est-ce pas !

Après cette remarquable démonstration, vous vous attendiez à ce que je parle un peu de l'album ?
Ben non, comme le dit Positron, y a pas grand chose à dire.
Mythique !
Un grand moment de musique tout simplement...

Je trouve que notre "querelle" sur la place de cet album ou non sur le site est bien inutile et vaine par rapport à la grandeur intemporelle de la musique qu'il contient.





ICED EARTH
BURNT OFFERINGS


Le 15 Mai 2019 par MR TINKERTRAIN


Chef d'oeuvre ultime du groupe, chef d'oeuvre de noirceur et de composition, chef d'oeuvre de "METAL PUISSANT", riffs totalement démentiels et ultra jouissifs, disque ultime du métalleux en recherche d'orgasme auditif.





OM
PILGRIMAGE


Le 15 Mai 2019 par NORTHMATHR


Rien que pour le cœur de l'album, à savoir le diptyque "Unitive Knowledge..." et "Bhima's Theme" et son quart d'heure brûlant, ce "Pilgrimage" vaut la note maximale. C'est juste dommage que ce soit trop court, mais ça en gagne en intensité. Je rêve en revanche d'un "Dopesmoker" mais façon OM !





OM
CONFERENCE OF THE BIRDS


Le 15 Mai 2019 par NORTHMATHR


Quand "At Giza" a commencé la première fois, je me suis demandé si je ne m'étais pas trompé de CD et n'avais pas mis un disque des DOORS à la place. Cette chanson est un prémisse de ce que OM deviendra. Quand à "The Flight Of The Eagle" c'est au niveau d'un "On The Mountain At Dawn" du premier opus, un brûlot furieux de Stoner rituel.
Ascensionnel, c'est le bon terme pour désigner la musique de OM et la synergie qui existe entre cette basse ardente et la batterie archéenne, le tout évoquant aussi bien le désert terrestre que le désert intérieur initiatique. Un chouïa moins enfiévré que le précédent pour ma part, mais hautement recommandable !





PORCUPINE TREE
DEADWING


Le 15 Mai 2019 par THORPEDO


Vivement les autres PORCUPINE TREE (je vois que le magnifique "In Absentia" arrive bientôt) !

"Deadwing" est un excellent album de POECUPINE TREE.
Pas le meilleur, certes, mais à posséder absolument tout de même.
Rien que pour la magnifique "Lazarus" et les grandioses "Arriving Somewhere But Not Here" (y a d'ailleurs une erreur dans la Track List) et "Start Of Something Beautiful", l’album vaut le coup. Le reste est bon aussi, pas de soucis.

Je dois bien dire que même si j'aime beaucoup sa carrière solo aussi et notamment le lumineux "Hand. Cannot. Erase." et le plus sombre "The Raven That Refused To Sing (And Other Stories)", je préférais Steven Wilson dans PORCUPINE TREE.
Faut dire que je suis particulièrement attaché à ce groupe.

4/5 et c'est mérité.





ELDRITCH
HEADQUAKE


Le 15 Mai 2019 par THORPEDO


Mon premier contact avec ELDRITCH!
Je ne les ai jamais lâchés depuis.

Quel dommage avec ce "Headquake", que je me suis refait pas plus tard que ce matin, on ne passe pas loin du chef-d'oeuvre, du "capolavoro" comme disent les Italiens.

Les 7 premiers morceaux, jusqu'à "Erase" donc (en effet, dans ma version de l'époque, l'intro "Blood From The Cradle" n'est pas séparée de l'énormisssime "Ghoulish Gift"), sont fantastiques.
Riches, puissants, mélodiques, variés, ingénieux (je le répéterai 100 fois s'il le faut, Eugene Simone est un des meilleurs guitaristes méconnus du Metal).
C'est Prog, c'est Metal, c'est Rock.
On ne s'ennuie jamais !

Dommage donc parce qu'arrivent deux titres fortement dispensables, l'atroce "The Quest(ion)" (rien à sauver) et la moyenne (y a quelques passages sympas malgré une mauvaise ligne de chant) "Clockwork Bed".

Heureusement "Dawn Of The Dying" permet de finir l'album en beauté.
Ça aurait été malheureux qu'un tel album finisse sur une mauvaise note.

8 superbes morceaux/10 donc 4/5.
J'aurais pu mettre 5/5 malgré "Clockwork Bed" s'ils avaient au moins zappé "The Quest(ion)" que je n'arrive jamais à écouter en entier.







Commentaires :  1 ...<<...<... 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 ...>...>>... 2274






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod