Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 ...>...>>... 2235
Comment poster un commentaire ?


ROYAL HUNT
XIII - DEVIL'S DOZEN


Le 05 Décembre 2018 par SAM


Cet album n'est pas mauvais loin de là, pas loin des deux précédents "Show Me How To Live" et "A Life To Die For", qui pour moi sont très bons et plaisants, qui passent bien quand on a besoin de Metal Mélodique raffiné... Le principal problème de ce "Devil's Dozen", c'est le sentiment de 'more of the same', un album tous les dix-huit mois au bas mot, avec toujours les mêmes ingrédients, même si la soupe est bonne ça finit par être indigeste. Et sur celui-ci pas vraiment de titre qui ressort du lot.
Donc on se le passera de temps en temps. Et on oubliera. LE 2/5 est sévère car ce n'est pas raté, allez, je lui mets 3/5. Mais voilà... Il est bon aussi d'être surpris en musique !

Par contre allez voir ROYAL HUNT live si vous le pouvez, DC chante toujours excellemment bien, et le groupe est plus que rodé à la scène avec des lumières et projections qui nous accompagnent le long de la longue carrière du groupe... On passe un super moment !





Mike Lepond's SILENT ASSASSINS
MIKE LEPOND'S SILENT ASSASSINS


Le 05 Décembre 2018 par SAM


Bon, je suis un gros fan de SYMPHONY X et j'adore le travail qu'y fait LePond, en plus de sa discrétion et de sa gentillesse... Mais là c'est pas possible, ce Metal vintage sans originalité, avec un chanteur insupportable dès les premiers braillements... J'ai acheté, j'ai essayé et réessayé, et j'ai regretté...
Dommage, y a de bons riffs, y a Michael Romeo que je vénère, mais la voix, je peux pas.





SETH
LES BLESSURES DE L'AME


Le 05 Décembre 2018 par JONATHAN HUDON


J'ai vu le groupe jouer au Festival 'La Messe Des Morts' à Montréal en fin novembre dernier et franchement, c'était la claque !

Je me suis procuré cet album depuis et, il ne quitte plus mon système depuis un moment. Du grand Black français !






SEVENTH WONDER
MERCY FALLS


Le 05 Décembre 2018 par SAM


Album le plus plébiscité de SEVENTH WONDER, j'ai pour ma part plus de mal a rentrer dedans, tant il repose sur l'histoire (concept-album oblige) et du coup il n'y a pas de titre qu'on a envie de se repasser isolément. Curieusement je préfère aussi la production de "Waiting in the Wings", les backing vocals, les claviers qui donnent du relief quand "Mercy Falls" est plus sec.
Cela reste un excellent album avec une voix toujours hors du commun (Tommy est meilleur au naturel dans SEVENTH WONDER qu'a essayer de se rapprocher de Khan dans KAMELOT !)
Et vivement "The Great Escape" avec son titre épique de 30 minutes...





SEVENTH WONDER
WAITING IN THE WINGS


Le 05 Décembre 2018 par SAM


Tout simplement mon album préféré à ce jour de SEVENTH WONDER ! Alors que le suivant, "Mercy Falls", est un concept album qui impose de s'y plonger de bout en bout en suivant l'histoire, à la manière d'un "Metropolis Part II" chez DREAM THEATER ou "V" chez SYMPHONY X, "Waiting in the Wings" se laisse déguster titre par titre, laisse l'auditeur respirer, avec des mélodies vraiment magnifiques, c'est prog mais pas trop, les refrains sont assez catchy pour rester en tête, c'est bien composé mais pas alambiqué, les parties instrumentales s’intègrent bien dans chaque titre...

Le mix et la production ont fait un gros bond en avant depuis "Become". Forcément, la basse est bien mise en avant (Blomqvist est le leader et fondateur du groupe, et il est excellent) au sein d'une rythmique super carrée mais subtile quand il le faut. Le guitariste ne balance pas des tas de notes pour rien...
Oh et bien sur la voix est rafraichissante, pleine d'émotion, d'énergie, sans trop en faire. Tommy Karevik est avec Michael Eriksen (CIRCUS MAXIMUS) un des meilleurs vocalistes Metal (en voix claire) du moment pour moi !
Je suis en train d'écouter a l'instant, et je ne vois pas de titre faible. C'est varié et juste un peu court, quand on arrive au dernier titre "Pieces", on a juste envie de réécouter le tout !

Bref, c'était ma découverte de l'année en 2008, et il tourne encore souvent dans ma voiture ou sur mon smartphone, autant que "The Great Escape" (album suivant qui sera bientôt chroniqué ?). A déguster sans hésitation !





OVERKILL
FEEL THE FIRE


Le 05 Décembre 2018 par FINISHERFRANKY


Une chro de Canard qui me touche particulièrement. En 1986 je suis à la fac, peut-être pas à la même époque que Canard, et dans la voiture de mon pote d'alors (qui lui ne pompait pas, il était meilleur que moi) on écoutait cet OVERKILL et on gueulait aussi «HAAAAAMMMMMERHEAAAAD ». Il arrivait aussi à ce pote de gueuler "HELLL AAAWAAAAIIITTTS". Quelle époque ! On était en plein dedans et vous savez quoi, on ne le savait pas.
Et puis peu de temps après j'ai commencé à fréquenter les foires aux disques en tant que vendeur : je me recentrais sur l'essentiel pour dégraisser une discothèque pléthorique et éliminer ce genre de disques que je trouvais aussi resucés. Cet OVERKILL a fait partie du lot pour les raisons évoquées par Canard. Le problème de cette séparation d’une grosse partie de ma discothèque c'est qu'il m'est resté sur les bras jusqu'à aujourd'hui les vraies daubes d'alors que personne ne voulait racheter même en solde (Genre le groupe VICTIM que je n'ose même pas montrer à mon fils). Et aujourd'hui cette chro me donne envie de réécouter cet album jouissif.





DORO
DORO


Le 04 Décembre 2018 par BLACKSHEEP


J’ai bien apprécié la chronique de Gegers, elle est parfaitement documentée, mais vu qu’elle ne suscite pas de nombreuses réactions, je me lance, je donne mon avis :

Pour aborder ce disque il faut passer outre le visuel de la jaquette, avec une Doro qui prends la pose en levant les bras, comme si elle voulait nous vendre du déodorant.

Mais peu importe l’image, contre tout attente, l’association de la blonde et du démon accouche d’un album tout à fait honorable, j’apprécie tout particulièrement "Unholy Love". Placé en ouverture pour marquer les esprits, c’est un tube Pop Metal parfaitement produit et calibré, mélodique et direct, avec juste ce qu’il faut de virtuosité guitaristique, pour maintenir l’intérêt du Metalhead, avec un enrobage Pop pour cajoler un public plus mainstream.

Si tout les titres avaient été du même tonneau, l’album aurait été grandiose, mais le reste est un cran en-dessous, tout en restant de bonne qualité.
On peut cependant reprocher un trop grand nombre de reprises, ainsi qu’une trop grande part laissée aux ballades, bien qu’elles soient presque toutes intéressantes.

En fait cet album est difficile à prendre en défaut, tant il a été conçu pour plaire et divertir.
Et pourtant il y a un grain de sable qui vient gripper la mécanique bien huilée.
Sans parler du fait qu’en 1990, ce style est déjà passé de mode, en mettant le curseur à fond dans la zone Glam et Sleaze, Doro se met, vocalement, en danger.
Et même un coaching vocal intensif prodigué par Gene Simmons ne peut corriger son phrasé un peu rigide et germanique, la chanteuse montre ses limites dans ce genre d’ambiance très West Coast.

Pour ma part j’ai un peu du mal à apprécier quand elle s’attaque à des compos typiques du « Sunset Strip de L.A » comme "Rock On" ou "Mirage". Il faut dire que contrairement à sa copine Lita Ford, Doro n’a pas passé son adolescence en Californie, mais à Düsseldorf.

Personnellement je ne peux qu’être partagé, entre la satisfaction de voir la blonde bénéficier d’une grosse production, et la déception d’avoir en main un album fabriqué comme un sous-produit de la multinationale KISS.
(L’album que Gene Simmons avait réalisé pour Wendy O.Williams en 1984, avait quand même plus de caractère !).

Mais c’est un disque incontournable de la carrière solo de Doro, je l’écoute de temps en temps, et toujours avec un certain plaisir.





QUEEN
INNUENDO


Le 04 Décembre 2018 par BAPTISTE89


Une fois "The Miracle" achevé, QUEEN se remet rapidement au travail pour enregistrer autant de matériel que possible tant que Freddie est toujours de ce monde. Le groupe est plus soudé que jamais, il n'y a plus de tensions concernant la direction musicale à prendre ou encore sur le partage des royalties ; il y a encore quelques disputes (Freddie, notamment, veut que la guitare soit mixée plus bas sur "Headlong", ce qui ne plaît bien sûr par à Brian, mais ils finissent par trouver un compromis), mais les musiciens se préoccupent beaucoup de l'état de santé du chanteur, qui est très diminué, et sont présents pour soutenir et protéger leur ami.

"Innuendo" est un album très patchwork. L'ombre de la maladie de Freddie plane sur plusieurs titres, les moins enjoués de l'album ("Innuendo", "I'm Going Slightly Mad", où le sentiment d'aliénation de Freddie qui sait qu'il n'en a plus pour longtemps est quasiment palpable, "Don't Try So Hard" et "The Show Must Go On"). Ces titres assez sombres et émouvants sont contrebalancés par des chansons plus légères, à commencer par le très contemplatif "These Are The Days Of Our Lives", "I Can't Live With You" ou encore "Delilah" (qui aurait pu s'appeler "I'm In Love With My Cat", n'est-ce pas Roger ?). "Delilah" est un titre très léger musicalement, mais je ressens toujours une certaine tristesse à son écoute : j'imagine Freddie malade entouré de ses chats (notamment la fameuse Delilah), et le fait que Roger ait accepté d'inclure cette chanson malgré le fait qu'il la déteste pour faire plaisir à son ami est très touchant. De même, "These Are The Days Of Our Lives" peut être vu comme une ultime preuve de l'amitié forte de Taylor envers Freddie. "Innuendo" est donc un album riche en émotions grâce à ses compositions, mais également pour des raisons extramusicales.

Le groupe renoue avec le Heavy Metal avec le très bon "The Hitman". Des titres plus aériens sont également de la partie : "Ride The Wild Wind", où Taylor déclare son amour pour les courses automobiles, et le très joli "Bijou", où la guitare de Brian se taille la part du lion. "All God's People" me semble moins réussi, mais il s'agit quand même d'un bon titre.

QUEEN est un groupe dont l'histoire est passionnante, ils ont pris beaucoup de risques au cours de leur carrière (le fameux "Hot Space") et Freddie Mercury est un chanteur incroyable avec beaucoup de charisme (c'est toujours un plaisir de regarder des Lives du groupe). À titre personnel, je ne suis pas un grand fan de la musique de QUEEN, leurs albums me convainquent rarement de bout en bout, même s'ils contiennent tous des titres qui me plaisent beaucoup. Ce "Innuendo" fait exception (avec "ANATO"), j'aime tout dans cet album et c'est un vrai voyage émotionnel, il s'en dégage quelque chose de particulier et le courage de Freddie, dont la performance vocale est impressionnante, force le respect. L'expression "chant du cygne" trouve une de ses plus belles illustrations.





MONSTER MAGNET
SUPERJUDGE


Le 04 Décembre 2018 par MAGNU


Le seul groupe capable de faire des reprises correctes d'HAWKWIND !





VENGEANCE
TAKE IT OR LEAVE IT


Le 03 Décembre 2018 par LE MOUNGEPEDOUN


Comme il est bon ce Hard Rock ici. Ça tape du pied du début à la fin, et la guitare est ici omniprésente. Disque à écouter à fond les watts, à fond la couscoussière. Pour moi le meilleur du Hard Rock européen des années 80, parole de Hard Rockeur ! À redécouvrir d'urgence.





JUDAS PRIEST
SIN AFTER SIN


Le 02 Décembre 2018 par CPEJ


Les morceaux sont largement handicapés par le son seventies, à part "Dissident Aggressor" qui en 77 est véritablement futuriste, mais il faut reconnaître que "Sin After Sin" contient nombre de classiques du PRIEST, notamment "Sinner", "Diamonds And Rust", "Starbreaker" et "Dissident Aggressor".
Ces titres prendront tout leur éclat plus tard avec un son plus moderne.
Le break central de "Sinner" est une merveille de Heavy Metal ou Rob Halford, KK Downing et Glenn Tipton affichent toute leur maestria.
Plus lente "Here Comes The Tears" qui colle bien aux 70s est superbe.





MONSTER MAGNET
SUPERJUDGE


Le 02 Décembre 2018 par SAPERLIPOPETTE!!!


Un album qui sent la fumée psychédélique, le trip hallucinogène, les substances prohibées qui font voyager dans le cosmos mais qui rendent aussi un peu con-con.
Un album vicieux, dérangé, déjanté, cramé du ciboulot mais qui fait du bien par où ça passe et qui rend heureux malgré tout... Même si à consommer avec modération - comme dit la pub - car gare à l'overdose. C'est dangereux pour la santé ces machins là... Mais que c'est jouissif.






CATHEDRAL
THE ETHEREAL MIRROR


Le 02 Décembre 2018 par SAPERLIPOPETTE!!!


Une usine à riffs cet album, lourd de chez lourd, plombé et glauque.
Une véritable machine à vous écraser, vous broyer, laissant sur votre corps martyrisé (et surtout votre cerveau) des traces indélébiles.

Du Dooooom pesant (oui je sais, c'est un pléonasme), gueulard, brutal, hallucinant mais où le groove et la mélodie (pas forcement joyeuse) y ont aussi leur place pour alléger cette mixture trééés calorique. Gare à l’excès de poids.

Pas fait pour les pistes de danse ce truc.

Du grand CATHEDRAL.





VISIGOTH
THE REVENANT KING


Le 02 Décembre 2018 par MISS DS


VISIGOTH signe par cet album des morceaux qualitatifs à souhait et très entêtants. Je ne vois rien à jeter d'où la note maximale pour moi : tout l'album fait mouche.

Les guitares sont parfaites et le chant aussi : ce type de voix fait craquer n'importe quelle metalleuse, alors selon moi le chanteur est top car justement il a la voix bien virile comme il le faut sur ce style de Metal. J'ai d'ailleurs vu quelques vidéos du groupe et sur scène Jake Rogers est excellent.
J'aimerais juste que le groupe puisse tourner en France, mais c'est visiblement illusoire.

Mes titres préférés sont "Necropolis", qui n'est pas qu'une simple reprise tellement le groupe affirme son originalité et sa singularité par rapport à MANILLA ROAD et "Creature Of Desire".






METALLICA
LULU


Le 01 Décembre 2018 par ESKAPEESKAPE


"Lulu" est loin d'être nul.
Cet album coécrit, coproduit et coenregistré avec Lou Reed sonne même rafraîchissant au sein de la pauvre (qualitativement à discographie de METALLICA post Black album.
Difficile certes de l'écouter d'une traite, mais écoutable.
On est loin du ridicule qu'on lui attribue généralement et de la paresse des albums de "Load" et "Reload".

On peut lui mettre la moyenne sans problème.





TOKYO BLADE
UNBROKEN


Le 01 Décembre 2018 par DEFLEP666

Je n'ai jamais personnellement considéré TOKYO BLADE comme un clone de MAIDEN et c'est justement pour cela que je les trouvais originaux avec de superbes compositions et des musiciens talentueux. Dans leurs premiers albums ils faisaient leur propre musique et ont eu dans les années 80 leur heure de gloire bien méritée.

Par conséquent svp ne me faites pa dire ce que je n'ai pas dit. J'adore TB pour son originalité et leur son bien reconnaissable avec des hymnes qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire.
Quant aux inspirations flagrantes ou moins flagrantes, c'est juste mon avis et je me permets de l'étayer avec des exemples pour ne pas parler dans le vide et critiquer inutilement et sans fondements.
C'est juste mon avis. Vous avez tout à fait le droit d'avoir le vôtre et de ne pas être tout à fait d'accord.
Quand je laisse une critique, j'écoute plusieurs fois l'album en y faisant bien attention et ensuite je laisse mes sentiments.

Rassurez-vous je comprends que vous me répondiez si vous avez été en désaccord avec mon message et c'est le principe de la démocratie.

Bien à vous et bonne journée à toute l'équipe de NIME qui fait un super boulot !





ENTOMBED
WOLVERINE BLUES


Le 01 Décembre 2018 par HEYDRICH


L'album qui m'a fait décrocher... L'album qui ralentit, qui devient pesant, qui est linéaire, l'album qui devient du Heavy malgré le son... Finalement, "Wolverine Blues" est l'album qui endort. Tellement dommage, après la claque des deux premiers, comme si le naturel revenait au galop et que ce groupe ne fut jamais vraiment rapide ni hargneux.





VULCAIN
VINYLE


Le 01 Décembre 2018 par LE MOUNGEPEDOUN


"Vinyle, ça a du style !", tout est dit ou presque... Et un album de plus pour le trio le plus MOTÖRHEADien du monde, made in France ; certes, ce n'est pas le meilleur album loin s'en faut, mais en live, mêlés aux classiques d'antan, pas de doute, ça le fera.





TOKYO BLADE
UNBROKEN


Le 30 Novembre 2018 par DEFLEP666


Je suis ce groupe depuis 1982 et j'ai adoré leurs albums jusqu'à "Ain't Misbehavin" qui était excellent ! Ensuite j'ai lâché l'affaire car ce groupe ne me proposait rien de bon à mon opinion.

Les revoir sur de bons rails (selon la kro ) m'a fait très plaisir. Enfin j'allais retrouver mon TB d'antan !

J'étais super heureux et trépignais d'impatience d'écouter leur nouvel album !

Après maintes écoutes je suis fortement déçu en tant que fan de la première heure de TOKYO BLADE. Certes les musiciens font le taf correctement mais où est passé leur originalité ?

Ils pompent allégrement METALLICA sur "Burn Down The Light", SIXX AM sur "Dead Again" dont certaines parties font vraiment penser à "This Is Gonna Hurt" et THIN LIZZY sur "Black Water". Et ils s'auto-plagient sur le dernier titre mais que c'est bon de les retrouver.

Bref un bon album pour les novices mais une énorme déception pour les fans dont je fais partie depuis 1982, c"est à dire depuis plus de 36 ans.

Pas plus de la moyenne pour cet album qui ne me plaît pas davantage que cela.

2,5 arrondi à 3 parce que je suis un fan absolu mais quand même assez déçu.


Par Nightfall In Metal Earth

Merci pour ton commentaire.
Cependant, critiquer cet album de TOKYO BLADE en raison d'un manque d'originalité me parait un peu fort étant donné que TOKYO BLADE n'a jamais fait preuve de beaucoup d'originalité justement, combien de fois ont-ils été critiqué pour n'être que des clones de MAIDEN ? (avis que je ne partage pas). Il y'a effectivement une ligne de chant de 6 secondes sur le morceau de SIXX:AM qui ressemble un peu à la seconde partie du refrain de "Dead Again", rien d'étonnant, le groupe s'inspire du Hard mélodique américain depuis très longtemps (c'était d'ailleurs autrement plus flagrant dans les 80's). Pour "Black Water" je ne vois absolument pas le rapport avec THIN LIZZY, et quant à METALLICA c'est un peu une tarte à la crème tant ils sont influents (mais ils ont eu même été très influencés de toute façon), et là encore je ne vois pas trop le rapport avec le morceau cité. J'essaye de ne pas trop répondre aux commentaires, mais parfois j'ai du mal à m'en empêcher quand certaines remarques me semblent un peu injustes...





INFANT ISLAND
INFANT ISLAND


Le 30 Novembre 2018 par SUNN0))


2018 aura été l'année où je commence à enfin apprécier le Screamo. Je me suis mis à ENVY par hasard et ça a été le coup de cœur, et cette sacrée découverte vient confirmer mon (nouvel) amour du genre.
Bien que je connaissais - et appréciais - ORCHID, j'étais rebuté par l'image du Screamo (son côté pleurnicheries puériles, qui n'est peut-être qu'un cliché). Mais c'était idiot comme je m'en contrefiche des paroles, que je ne les lis jamais et que je n'essaye jamais de comprendre les chanteurs.
Pour en revenir au présent album... Il est bourré de mélodies lancinantes et le chanteur s'arrache les tripes et la glotte rendant chaque titre doux-amer.
Il n'aura cependant que 4/5 car il a le syndrome de l'album trop bon, je l'écoute énormément et il finira hélas par me lasser...







Commentaires :  1 ...<<...<... 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 ...>...>>... 2235






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod