Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 ...>...>>... 2583
Comment poster un commentaire ?


IRON MAIDEN
FROM FEAR TO ETERNITY


Le 13 Septembre 2022 par SWISSIDOL


Certes, cette compile ne résume pas les années les plus glorieuses du groupe mais de là à lui donner UNE étoile, comme le font beaucoup... Comme si "Sign Of The Cross", "Fear Of The Dark" ou "Be Quick Or Be Dead" étaient de sombres bouses ! Et puis, il est vachement intéressant d'entendre Bruce chanter des choses de l'ère Bailey. En revanche, j'avoue qu'il y a un certain nombre de titres de seconde zone comme ce "When The Wild Wind Blows" à la mélodie digne d'un Jean-Jacques Goldman.





IRON MAIDEN
LIVE AFTER DEATH


Le 13 Septembre 2022 par SWISSIDOL


Je lis ici ou là que Bruce est nase sur ce live, que le groupe est épuisé... Eh bien, des concerts "ratés" comme celui-ci, j'en veux bien toutes les semaines ! En vérité (la mienne, du moins), un des meilleurs albums live de la grande histoire du Metal.





MR. BIG
WHAT IF


Le 13 Septembre 2022 par AXL


Dernière énorme réussite de MR. BIG, les deux albums suivants seront malheureusement bien en dessous en terme de compositions. Mais ici, tout fonctionne à merveille, je ne zappe que "Nobody...".

Douze ans après, je me replonge avec toujours autant de plaisir (et maintenant de nostalgie) dans "What If...", chaque musicien est au sommet, il s'agit pour moi d'un de leurs meilleurs disques.

4,5/5.





SCORPIONS
FLY TO THE RAINBOW


Le 12 Septembre 2022 par CPEJ


je ne l'avais jamais écouté car je le sentais très Rock psychédélique, et bien bingo ! Les amateurs en seront ravis. Ce n'est pas ma came mais je reconnais sa qualité, j'aime bien quand même "Drifting Sun", dommage qu'il soit alourdi par la partie centrale que je qualifierais de Prog psychédélique. Finalement il n'en reste que l’excellent "Speedy's Coming", morceau Hard Rock. On se demande ce qu'il vient foutre ici !





WITHERSCAPE
THE NORTHERN SANCTUARY


Le 12 Septembre 2022 par LUDWIGRETSCH


Et dire que j'ai bêtement failli me séparer de cette petite merveille, en édition digibook avec sa somptueuse cover en plus !
Il m'aura fallu une écoute supplémentaire pour me permettre d'éviter de faire une belle Sean Connery (subtil jeu de mot pour éviter d'être vulgaire)...
Et quel album, quelle merveille, quelle tuerie nous avons là bon sang !
Mélodies entêtantes, richesse et textures sonores savamment intégrées, signature vocale affirmée insufflant une vraie personnalité à ce Melodeath Progressif estampillé Swedish Quality.
Pas de longueurs inutiles ou d'esbroufe technique assommante et vaine ici, tout n'est que voyage et immersion, classe et raffinement dans un tourbillon de brutalité et de douceur qui confinent à un véritable travail d'orfèvrerie confectionné par le Maître Joailler Dan Swanö himself...
Tout juste pourrait-on lui reprocher sa trop courte durée, j'aurais volontiers pris 15 à 20 bonnes minutes de rabe de cet excellent mets !





CIVIL WAR
INVADERS


Le 12 Septembre 2022 par IRONGE_MAIDENT

Du côté des racines de mon nom de famille mon arrière grand-père était un Innu de la Côte Nord (Québec). L'arrière grand-mère était elle une blanche non mariée etc. Donc ma grand-mère fût donnée en adoption à la naissance. Que voulez-vous ainsi étaient les mœurs dans les années 30. Le titre "Invaders" est LE titre à mon goût sur ce disque. Je suis littéralement en partie un enfant de l'Amérique. Oui les blancs etc. etc. Mais si vous ouvrez quelques livres d'Histoire d'un certain Serge Bouchard, vous vous rendrez compte que nos voisins, placés stratégiquement autour du Québec sont là pour entourer cette parcelle de terre. Si nous avions gardé nos liens étroits avec les peuples d'Amérique nous serions relégués au même endroit qu'eux soit des réserves. Faut dire merci (avec le M le plus petit possible) d'un certain McDonalds grand penseur alcoolique était totalement dépourvu d'un cerveau.

Je vais arrêter de déblatérer maintenant "Invaders" cette bombe !





CROSS CONTACT
RENAISSANCE


Le 12 Septembre 2022 par ATANOS


Quelle claque... Quelle force cathartique. L'ambiance industrielle de la musique et des visuels nous dessinent un monde dur et implacable, de souffrance et d'isolement. Les hurlements de Maëlle retentissent comme un appel au secours. Ce monde c'est le nôtre et la beauté de la chose c'est que Maëlle semble par moment nous rappeler que ce monde bien que sombre abrite des havres d'espoir, de rêve et de beauté avec ses ambiances spatiales et ses éclaircies mélodiques (le final de "De Fer Et De Glace" est assez parlant "Face Au Mur" et ses mélodies lumineuses qui semble dire que face au mur il existe une issue).

Je ne peux m'empêcher de voir "Renaissance" comme une tentative de décrire la vie comme une course infernale contre un monstrueux rouleau-compresseur. Cette course bien que cruelle qu'est l'existence est pavé de rencontres positives et peut-être est-ce là que se trouve la "Renaissance", dans le changement de paradigme. On cesse de subir et la beauté des fois cachée dans ce monstre industriel nous révèle qu'une nouvelle façon de vivre est possible. Une vie apaisée ou on accepte et comprend les règles de la course et on y fait les choses à sa propre manière. Le morceau "Renaissance" fait d'ailleurs penser à une reprise en main après l'issue lumineuse de "Face Au Mur".

Que de poésie alors que les mots ne trouvent pas sens dans ce maelstrom de hurlement... J'en suis soufflé.

J'ai découvert récemment Iode Records qui nous offre de belles charges émotionnelles. Je ne puis que trop conseiller l'écoute du dernier album de WORHS, "de celles qui ne crèveront pas" autre groupe sur le label, sortie en même temps que ce "Renaissance"... L'expérience de cet album, sa poésie et sa puissance m'ont également remué. Ce label a beaucoup à exprimer et de bien belle manière. En deux sorties Iode m'a offert un crochet et un uppercut en plein dans les feelings.

Bravo et merci pour tout Maëlle.





ANGRA
REBIRTH


Le 12 Septembre 2022 par SWISSIDOL


Après le départ de monsieur Matos, je m'attendais à pire : ce 1er album avec Falaschi au micro est loin d'être mauvais. C'est juste qu'il a un petit côté "cahier des charges" : tout est bien respecté : le titre speed ("Nova Era"), le morceau épique ("Unholy Wars"), le petit break acoustique ("Heroes Of Sand"), etc. On ne retrouve ni le génie ni l'effet de surprise des débuts mais ça reste agréable.





GHOST
IMPERA


Le 12 Septembre 2022 par BLUEMASK


Je propose d'arrêter avec ce terme d'A.O.R. Que c'est laid comme concept, que c'est inutile, que c'est anachronique, c'est franchement un repoussoir. Qui a envie d'écouter de l'A.O.R ?

C'est d'autant plus tarte appliqué à ce disque qu'il n'y a pas plus adolescent voire prépubère dans l'esprit que cet "Impera". Un bon disque aux refrains faciles, à chanter à tue-tête, qui ramène aux gros singles putassiers type "Poison" d'ALICE COOPER, BON JOVI, DEF LEPPARD période "Hysteria". C'est ultra régressif dans le bon sens du terme et en aucun cas cela ne ressemble à une manchette du Monde dans un TGV Paris-Lyon un matin de novembre...

Et à une époque où le Rock à 70 ans, est écouté par une population de 8 à 88 ans, mais quand même plus prêt de 88 en majorité, quelqu'un peut il me définir le Y.O.R ?

sinon 4/5 sur ce disque parce que "Twenties" que je trouve personnellement mauvaise.





MERCYFUL FATE
RETURN OF THE VAMPIRE


Le 12 Septembre 2022 par MR G


Ce qui est incroyable avec certains groupes, c est que même leurs démos font partie de leurs chefs d’œuvre, cela ne peut que prouver leur maestria ! MERCYFUL FATE fait donc partie de ces groupes qui ont vraiment apporté quelque chose dans ce monde métallique, sûrement une sincérité musicale car a l'écoute de ces "brouillons" on ne peut que s'extasier devant le génie musical de la formation ! On reconnaît bien entendu certains morceaux qui n'ont pas tant changé que ça tel "Curse Of The Pharaohs", "On A Night Of Full Moon" devenu plus tard le superbe "Desecration Of Souls". Certains morceaux comme "Return Of The Vampire" ont été plus remaniés mais restent grandioses dans les versions de cet album ! Et que dire de "Burning The Cross", superbe morceau qui aurait largement mérité sa place sur un album officiel ou cet endiablé "M.D.A." qui est loin d' être en reste ! "Leave My Soul Alone", autre inédit, me fait légèrement penser au MAIDEN du premier album et c'est un autre grand morceau ! Le niveau musical et l'alchimie étaient déjà bien présents à cette époque déjà lointaine et métalliquement bénie ! À écouter d'urgence pour les nostalgiques ou pour ceux qui veulent découvrir ce qu' était le bon Metal des 80s !





ANGRA
FIREWORKS


Le 12 Septembre 2022 par SWISSIDOL


Le début de la fin. Encore quelques bons titres en stock ("Metal Icarus", "Lisbon", "Fireworks") mais le groupe s'essouffle déjà. Cela reste plus intéressant que bien des groupes du même style mais en-dessous des débuts très prometteurs des Brésiliens.

P.S : le dénommé Le Moungepedoun a laissé quatre commentaires sur cet album ? Ça ne fait pas au moins trois de trop ?


Par Nightfall In Metal Earth

Si totalement, ce qui vient fausser la moyenne des notes des lecteurs d'ailleurs. On essaie d'être vigilant mais on n'est pas des machines. On compte sur la mesure et le bon sens de nos adeptes, on n'est pas toujours récompensé !

Bien à toi,

Jeff Kanji





ANGRA
HOLY LAND


Le 12 Septembre 2022 par SWISSIDOL


Un album très riche, entre Speed Metal, influences classiques et racines brésiliennes, bien plus présentes que sur le premier album. "Nothing To Say", "Carolina IV" ou "Holy Land" sont très réussies mais je ne peux m'empêcher de trouver le disque un peu ampoulé. Mais d'un très bon niveau mélodique et technique : 3,5/5.





ANGRA
ANGELS CRY


Le 12 Septembre 2022 par SWISSIDOL


Quelle claque ! Le nouvel HELLOWEEN venait de naître, avec en plus de très sérieuses connaissances en musique classique. Un chanteur incroyable (la reprise de Kate BUSH) et des soli de guitare tous superbement conçus. Des morceaux très efficaces ("Carry On", "Evil Warning"), de la variété dans les ambiances : du tout bon.





EXODUS
The Atrocity Exhibition: Exhibit A


Le 11 Septembre 2022 par ZEPEKENIO


Les années 2000 ont été une véritable résurrection pour ces vétérans du Thrash Metal.

Intègre et enthousiaste, EXODUS respecte son style et ses supporters. Aucune compromission, aucune courbette pour faire du fric, ici c'est la castagne pure et dure .

L'enchainement "Call To Arms/Riot Act" est une déflagration sonore qui vous attirera les gros yeux de vos voisins lassés par le vacarme qui sort de votre deux pièces.

Quand le rythme se ralentit (c'est très relatif évidemment) ou plutôt se complexifie , EXODUS fait mouche : "Funeral Hymn" est jouissive et inspirée, le morceau éponyme épais comme une brique tandis que "Children Of....." avec un refrain au chant plutôt aérien surprend par sa noirceur.

Production en béton, chant teigneux, soli de guitare de haut niveau et riffs meurtriers, ce "Atrocity....." est un carnage franchement jubilatoire.

4/5 car ça s'essouffle (légèrement) sur la fin.





BELPHEGOR
LUCIFER INCESTUS


Le 11 Septembre 2022 par QUELQUEDEUX


En ce qui me concerne, BELPHEGOR est le groupe d'un album : celui-ci. Je les ai découverts à peu près à l'époque de sa sortie, j'ai tout acheté jusqu'à "Pestapokalypse VI" que j'ai revendu après quelques semaines, et puis j'ai complètement décroché parce que c'est le même problème que DARK FUNERAL: toujours la même chose, toujours la même imagerie, toujours du metal "extrême" en pilote automatique dont les blasts incessants finissent par nous bercer.

Celui-ci reste au-dessus des autres avec des riffs et des breaks bien fichus, et même si au fil des écoutes il est devenu sans surprise et ne m'excite plus autant qu'à sa sortie, je prends plaisir à le ressortir de temps en temps. Si vous ne devez en écouter qu'un du groupe, ce serait celui-ci: ils se cherchent encore un peu trop sur les précédents, et ils répètent la recette de celui-ci sur tous les suivants.





BLIND GUARDIAN
THE GOD MACHINE


Le 11 Septembre 2022 par HELLSOLDIER


Il fait du bien cet album !

Enfin un son digne de ce nom cela fait franchement plaisir.
Hansi est très en voix et je suis vraiment aux anges de retrouver cette vibe "Imagination", "NIME".

L'album nous offre son lot de morceaux mémorables.

Tout d'abord en tête de liste "Secrets Of The American Gods" qui est un pur bijou épique à souhait et prouve que BG n'a pas forcément besoin d'orchestrations à outrance pour être grandiloquent. Surtout quand on écoute ce final absolument jouissif qui monte en puissance ! C'est un titre parfaitement maîtrisé que j'écoute en boucle.

"Blood Of The Elves" lui lorgne vers l'époque "NIME" avec son refrain catchy gonflé de chœurs.

L'opener "Deliver Us From Evil" monstrueux mêlant le sens de l'épique et la puissance. Du BLIND GUARDIAN pur jus avec son pré refrain plus calme avant de balancer la sauce sur le refrain.

Les deux surpuissants "Violent Shadows" et "Architects Of Doom" qui voient le batteur plus en forme que jamais avec des accélérations divines (le final de "Architects Of Doom" quelle claque).

Et enfin "Damnation" qui enchaîne les changements de rythme et où Hansi module sa voix comme jamais explorant toute sa palette comme il le faisait sur "NIME".

Petite déception toutefois au niveau de la ballade, qui n'a pas cette ambiance médiévale si caractéristique. Surtout que l'album précédent en avait été exempt également. Dommage.
Après elle reste quand même agréable à écouter !

BLIND GUARDIAN revient avec un album solide en mode "retour aux sources" qui va sûrement ravir les fans. Et prouve également qu'on peut toujours avoir un son de qualité en étant un groupe de Heavy/Power en 2022.

4,5/5.





VENIN
MALéDICTION


Le 10 Septembre 2022 par DESTROYER


J'ai toujours la démo en K7 avec son petit problème de copie sur - je ne sais plus quel morceau - et ceux qui l'ont sauront de quoi je parle.
À l'époque, j'avais adoré et j'adore toujours - nostalgie de vieux diront certains, si si je vous entends -
Bien sur le son est très loin des productions actuelles, un vieux 8-pistes n'a plus d'équivalent de nos jours.
Ce qui est bien dommage c'est que le groupe n'a pas plus percé à l'époque mais ce n'est pas spécifique - même s'il y a eu une vague d'extinction (VULCAIN, ADX, BLASPHÈME, SORTILÈGE, SATAN JOKERS... - cela est aussi valable pour des groupes assez récents qui n'ont pas réussi eux aussi à avoir leurs heures de gloire en dehors de leur région natale
Nota : Je suis aussi fan de VOODOO CHILD - groupe de 63-Courpière - Tout cela ne nous rajeunit pas !





DESTRÖYER 666
COLD STEEL... FOR AN IRON AGE


Le 10 Septembre 2022 par DJINN


Il peut échapper que bien qu'australien, DESTROYER 666 s'identifie à un groupe scandinave. D'où le "Cold Steel" ici, ou le loup blanc sur la pochette du premier album (MESSIAH groupe suisse avait choisi un ours blanc).

Le premier album "Unchain The Wolves" voulait être BATHORY à la place de BATHORY, avec du Thrash garage mélangé à des passages mélodiques à la sauce viking, et malgré l'hommage appuyé, était finalement plus personnel.
Le suivant "Phoenix Rising" est quasiment un chef d'œuvre de thrash brutal assaisonné aux mélodies vicieuses.

Ce "Cold Steel... For An Iron Age" est sans concession, un Black Thrash typé "war" ou "bestial" comme dit la chronique, qui lui ôte in fine toute identité. Donc quand on connaît les débuts, c'est plutôt une déception.





BLIND GUARDIAN
THE GOD MACHINE


Le 10 Septembre 2022 par DJINN


Faudra qu'on m'explique en quoi "Beyond the Red Mirror" pousse jusqu'aux extrêmes limites de quoi que ce soit. C'est peut-être un disque très complexe à écrire et à jouer, mais pour un auditeur il est juste riche. Le Metal a produit un paquet de trucs infiniment plus propres à la prise de tête. Enfin, moi j'ai adoré.

Du coup, comme dit la chro, "The God Machine" a des similitudes avec "A Twist In The Myth", un disque plus direct après un disque très ambitieux. En mieux je trouve. À part un "Live Beyond The Spheres" un peu déstabilisant, on a ce qu'on attend de morceaux de BLIND GUARDIAN, avec des refrains qui tuent. Pas le sommet de leur discographie, mais était-ce l'objectif poursuivi ?





BLIND GUARDIAN
THE GOD MACHINE


Le 10 Septembre 2022 par PHILIPPE


Un album fabuleux ! Enfin ! Plus concis, plus puissant, plus épique. "Beyond The Red Mirror" m'avait déçu, des bonnes compositions mais un son que je ne supportais pas. BLIND GUARDIAN revient au niveau d'excellence qui était le sien du temps de "NIME". J'adore ! À écouter en priorité : "Damnation", "Secrets Of The American Gods" et "Blood Of The Elves".







Commentaires :  1 ...<<...<... 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 ...>...>>... 2583






1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod