Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ...>...>>... 2248
Comment poster un commentaire ?


Devin TOWNSEND
ACCELERATED EVOLUTION


Le 02 Mars 2019 par NATEAG666


Millard que cet album est bon !

"Depth Charge" lance les hostilités sur un rythme soutenu (Into the unknnooowwwnnn !!!!) puis "Storm" nous met par terre, Devin sort ses tripes et crie aux larmes sur la fin du titre, grosse claque.

Des morceaux traditionnels hard-rock avec fond synthé de très bonne facture ( "Random Analysis", "Traveller", "Sunday Afternoon", "Slow Me Down") et des chefs-d'oeuvre émotionnels ("Deadhead", "Suicide").

Et "Away", long titre aérien où la guitare est reine, on se laisse porter par ce feeling venu d'ailleurs, mais c'est qui ce guitariste ??!! Génial.

On n'est pas loin de la note maximale.

Je ne sais pas ce qui me retient.





Devin TOWNSEND
TERRIA


Le 02 Mars 2019 par NATEAG666


"Terria", l'album surestimé de Devin Townsend.
On ne touche à l'excellence que sur "Earth Day", certes 10 minutes durant mais ça ne suffit pas.
Après on a des très bons titres : "Mountain", énergique et original, "Canada" et son passage magique à 2mn 35s et "Nobody's Here" très bonne ballade progressive.
Mais le reste de l'album est calme, électrico-acoustique, empreint de contemplation béate et sereine (à part le moyen "The Fluke").
C'est assez beau, plaisant, mais ça s'oublie vite, ça n'est pas très marquant. On est en présence d'une musique d'ambiance qui ne dégage pas beaucoup d'émotions, juste de la béatitude et de la sérénité quoi, un peu plat.
Et sur "Stagnant" on n'est pas loin de la variété.
Bref pourquoi tant d'amour?





METALLICA
ST ANGER


Le 02 Mars 2019 par LORDI2


Ca fait longtemps que METALLICA n'avait pas choisi une production aussi originale. Le son de l'album est bien meilleur que celui de "Load" et "Reload". Peut-être pas mieux que le Black Album il ne faut pas exagérer non plus. Mais franchement c'est original d'avoir une autre manière de sonner. C'est la production que je préfère avec celle de "Ride The Lightning" et "Master Of Puppets". Musicalement ce n'est pas énorme mais c'est bien mieux que la plupart des METALLICA.





RAGE
SEASONS OF THE BLACK


Le 02 Mars 2019 par STEPHEN PAGE


Un an après un bon "Devil Strikes..." la nouvelle bande à Peavy remet le couvert.
Alors que son prédécesseur sentait la hargne, la colère voire la rancœur (Peavy semblait régler ses comptes avec Smolski), ce "Seasons...." se veut plus travaillé, plus mélodique.
Attention, ça envoie toujours à l'image du titre d'ouverture, absolument magistral, énergique et véloce à souhait. Les autres titres ne sont pas en reste, "Serpents In Disguise", "Blackened Karma" "All We Know...", "Bloodshed....", il y en a pour tous les goûts.
Effectivement, comme le souligne Fredouille, le groupe se veut moins technique et va droit à l'essentiel.
Je trouve pour ma part que le batteur fait admirablement bien son travail et rappelle à bien des égards Chris Efthimiadis.
Quant à Marcos, ce type est une réelle bénédiction. Il joue bien, compose bien et chante admirablement bien (ceux qui les ont vus en live le confirmeront).
Un grand bravo pour cette courageuse remise en question après plus de 30 ans de carrière.
Vivement le fameux test du 3ème album.

Un bon 4,25 mérité.






MARTRIDEN
COLD AND THE SILENCE


Le 02 Mars 2019 par TOMTOMTOM


Album surprenant par rapport au reste de la discographie du groupe, le rythme est plus langoureux, presque doux, la violence n'étant là que pour souligner certaines ambiances que comme un simple moyen d'affirmation de la puissance du groupe. Singulier constat, surtout après le (grandiose) précédent album qui tabassait comme rarement dans le Prog, ou même le premier essai du groupe, jouissif dans la richesse de ses compos et sa prod déjà énorme.

MARTRIDEN à encore une fois évolué, ne reniant ni ses racines Death, ni son amour du Prog, mais frayant désormais dans un registre plus léché, de plus fignolé et moins rentre dedans.
Les amateurs de violence seront quand même servis, certains titres étant méchamment violent pour le genre ("Fear And Dread"), mais les amateurs de Prog seront aux anges sur des morceaux comme "Pendulum" (quelle intro !) ou le superbe "The Grey", mêlant chant clair incantatoires et accélérations quasi sismiques.

La production est parfaite, aérée ce qu'il faut pour tout entendre (cette basse...) mais pourtant suffisamment dense pour mettre dans le mille à chaque fois que ça envoie.

Un grand album de Metal, par un groupe bien trop peu connu. Peut être est-ce là leur force...?





MARTRIDEN
ENCOUNTER THE MONOLITH


Le 02 Mars 2019 par TOMTOMTOM


Le Monolith porte décidemment bien son nom. Il n'y a pas grand chose à rajouter à la chronique, si ce n'est qu'il faut persévérer un petit peu pour certains qui ne seraient pas trop familier du Prog, la qualité globale est à la hauteur de leur discographie : stratosphérique.
Pour les autres, laissez vous embarquer dans un voyage spatial d'une densité folle, avec en point d'orgue la pièce-titre.





REVENGE [CAN]
BEHOLD.TOTAL.REJECTION


Le 02 Mars 2019 par NORTHMATHR


C'est quand même sacrément de la merde, mais dans les bonnes conditions ça vaut un 5 assuré !





Devin TOWNSEND
OCEAN MACHINE BIOMECH


Le 01 Mars 2019 par NATEAG666


Long, varié, beau, triste, joyeux, planant, morceaux courts, morceaux longs, il y a de tout sur cet album.
Les nappes de synthé, présentes du début à la fin, lui confèrent un aspect moderne, dense et aérien du plus bel effet.
Sur 73 minutes et 13 morceaux ne faire que de la qualité relève de l'exploit.
Or : "Bastard", Argent : "The Death Of Music", Bronze : "Night".





MERCYFUL FATE
DON'T BREAK THE OATH


Le 01 Mars 2019 par TONIO


Quel album ! Musicalement c'est du très haut niveau, la paire de guitaristes notamment n'a rien à envier aux duos mythiques Tipton/Downing, Hoffmann/Frank pour ne citer que les plus connus. Le seul aspect du groupe qui peut déranger est le chant si personnel et parfois théâtral de King Diamond, les premières minutes d'écoute m'ont d'ailleurs un peu fait grincer des dents. Mais une fois passé le choc de la découverte, je me suis trouvé totalement absorbé par l'ambiance incroyable du disque, un vrai bonheur. Chaque compo développe des idées bluffantes et incroyablement bien exécutées, que ce soit au niveau instrumental ou au chant. Ce chant... Bien que King Diamond s'aventure régulièrement sur des terrains très casse-gueule, celui-ci évite avec panache de sombrer dans le ridicule. Au contraire, rarement le Heavy Metal s'est montré aussi imaginatif tout en restant aussi efficace, tout est bien dosé. "Don't Break The Oath" n'est pas seulement un album agréable à écouter, il nous invite véritablement dans un voyage fantasmagorique peuplé d'êtres malfaisants, de malheureuses victimes innocentes, un monde de peurs, de cauchemars, d'effrois, un monde dans lequel le surnaturel peut surgir à chaque instant. MERCYFUL FATE est la créature terrée sous votre lit la nuit et qui vous guette, prête à vous agripper les pieds, et qui vous empêche d'aller pisser quand vous êtes môme...

Un très grand album, assurément. Et dire que inexplicablement je n'ai encore jamais écouté "Melissa"...





METALLICA
ST ANGER


Le 01 Mars 2019 par NORTHMATHR


Rétrospectivement on comprend que cet album ne pouvait être aimé à sa sortie. Je pense qu'il en est autrement aujourd'hui, il faut comprendre l'esprit dans lequel le groupe baignait. Et plus de quinze ans après je me surprends à apprécier vraiment cet album pour ce qu'il est. C'est brutal et sale, brûlant et endiablé. Je pense aussi que la version live studio du DVD rend véritablement justice à l'album (quand bien même le son CD ne me dérange pas), c'est une musique qui suinte et qui a besoin d'un rendu vivant. Un excellent album !





ON THORNS I LAY
ORAMA


Le 01 Mars 2019 par CLANSMAN57


Je m'excuse par avance, Lordi2, mais je crois que tu t'es trompé d'album.
Il n'y a pas de violon sur "Orama" et concernant le chant, qu'il soit féminin ou masculin, c'est loin d'être référentiel.
La chanteuse est souvent limite et le growl n'est pas le meilleur du monde.
Mais bon, à chacun son ressenti, on a bien le droit de trouver que c'est top.

Ensuite pour les guitares, soit disant moches et peu inspirées, j'aimerais bien entendre des leads comme ceux-là plus souvent dans le Metal.
Concernant la comparaison avec The SINS OF THY BELOVED, je comprends qu'on puisse la dresser si on entend du violon sur "Orama".

C'est pas le groupe du siècle, tout au plus un suiveur, c'est sûr, mais de là à dire que c'est "merdique"...
La force de cet album réside surtout dans cette ambiance océanique très prenante et ses leads qui compensent largement le manque de justesse chez les deux chanteurs, ainsi que d'autres petites faiblesses évoquées dans les précédents commentaires.

Je n'ai pas pour habitude de réagir aux avis des autres internautes, chacun à le droit de donner le sien, mais là, je me demande si on a écouté le même album.

Je mets 4/5 aujourd'hui, la note maximale que je lui attribuais il y a quelques années me paraît tout de même un peu trop élevée.





LED ZEPPELIN
LED ZEPPELIN IV


Le 28 Février 2019 par LORDI2


Ouais ! Ouais ! Je comprends l'impact de LED ZEPPELIN dans les années 70 et pourquoi il est tant apprécié des fans. certain titres sont aussi bien merdiques par exemple : "Black Dog", "Rock And Roll" et "Misty Mountain Hop". Le reste est effectivement prodigieux mais ce n'est pas assez bon pour être un chef-d'œuvre. Tu exagéres légèrement mais ce n'est pas grave.





TEMNOZOR
FOLKSTORM OF THE AZURE NIGHTS


Le 28 Février 2019 par H.


Assurément un excellent album, très recommandable !





UNISONIC
LIVE IN WACKEN


Le 27 Février 2019 par BAPTISTE89


Merci pour la chronique, Jeff ! Sympa de voir que ce Live t'a autant enthousiasmé.

Un Live capté au fameux Wacken. Le DVD, qui contient une partie du show, montre des musiciens heureux de jouer ensemble. On a déjà vu Michael Kiske remonter sur scène avec son ami Kai pour quelques titres avec GAMMA RAY, mais pour un concert entier, cela n'était pas arrivé depuis longtemps avant UNISONIC. Le supergroupe permet de pallier à ce manque. Le moment de capter un Live était parfait ; "Light Of Dawn" est vraiment un excellent album, et logiquement il est bien représenté dans la setlist. A titre personnel, j'ai un faible pour l'interprétation de "Your Time Has Come", ce titre typiquement HELLOWEENien : Michi y est impressionnant, et ces soli harmonisés, un régal ! Un regret, toutefois : dommage qu'il n'y ait pas l'intégralité du concert en vidéo.

Concernant les pistes présentes uniquement sur le CD, plusieurs sont issues de l'album éponyme. Sur ceux-ci et les titres de "Light Of Dawn", Kiske est vraiment excellent ; ces deux albums sont adaptés à sa voix actuelle. En revanche, on le sent quand même un peu à la peine sur les titres issus des "Keeper...", qui sont inévitablement présents sur ce Live. C'est assez flagrant sur "March Of Time" et visible également sur "A Little Time" : il ne peut plus atteindre les notes très hautes qu'il parvenait à effectuer sans difficulté quand il avait à peine vingt ans, ce qui est bien sûr normal ; sa voix a vieilli et a gagné de l'épaisseur. Les guitaristes sont excellents (les riffs et soli sont parfaitement huilés et d'une grande fluidité), la section rythmique également ; à noter qu'il s'agissait du dernier concert de la carrière de musicien de Kosta Zafiriou, remplacé au sein de UNISONIC par le batteur de GAMMA RAY. Mention spéciale à "A Little Time", dont le premier refrain est suivi du pont de "Victim Of Changes". Et quand Michael Kiske se met à la place du Metal God, ça le fait ! Ce n'est pas très étonnant de voir ce passage d'un titre de JUDAS PRIEST : on connaît l'amour de Kai pour les Anglais, et Michael Kiske n'a jamais caché qu'il adore les premiers albums du Prêtre. De plus, le groupe avait déjà fait le coup en 2010, quand Kai n'était pas encore dans le groupe.

Bref, un très bon Live, très recommandable !





SOILWORK
VERKLIGHETEN


Le 27 Février 2019 par EDDY


"Verkligheten" est un excellent album. Après, je trouve que c'est un raccourci facile que de pointer le doigt sur The NIGHT FLIGHT ORCHESTRA pour expliquer les passages plus "Pop". Certes cela n'y est pas étranger, mais SOILWORK a amorcé ce virage il y a déjà plus de dix ans. Depuis "Figure Number Five" je dirais, quand on écoute les refrains de certaines chansons de leur cru depuis cet album : "Rejection Role" ; "Distortion Sleep" ; "Nerve"; "Weapon Of Vanity"; "Let This River Flow"; "This Momentary Bliss"; "Petrichor By Sulfur"... On voit bien dans ces chansons que SOILWORK tape dans le catchy et a toujours recherché cette efficacité qui, oui, il faut le dire, tape dans le refrain "Pop".

Mais pour moi, et comme beaucoup de gens bien avisés, cela n'est pas un gros mot dans la musique, même Metal. Avec "Verkligheten", SOILWORK prouve qu'il a parfaitement réussi à capter ce juste milieu entre les deux pans de son histoire discographique. La voix de Strid fait merveille, Bastian Thusgaard est bien le poulain de Verbeuren et les guitares sonnent toujours aussi clean et ravageuses à la fois ("The Nurturing Glance").

Mais le point d'orgue de cet album selon moi, c'est évidemment "Stålfågel" qui est venu piquer la place de "Stabbing The Drama" en fin de setlist des shows du groupe. Et le groupe ne s'est pas trompé, ils tiennent là un classique ultime avec ce qu'il faut de savoir-faire et d'efficacité. Oui il n'y a très peu de chant death dans ce single, mais difficile de ne pas l'adorer. Parce qu'il est malgré tout original dans sa conception par rapport aux autres standards du groupe. Un titre quasiment "mécanique"/"robotique" avec sa double-pédale permanente et le chant "dicté" de Strid (quelle belle voix) avec un solo qui rappelle celui de "Nerve" un autre classique du groupe. Bien joué.

Deux-trois titres de remplissage mais qui ne mettent absolument pas en défaut cet album foutrement bien construit, homogène comme l'a bien souligné Fredouille, coloré, violent parfois, souvent doux, sucré, salé. Un des meilleurs albums de SOILWORK, qui confirme sa montée en puissance en termes de qualité de composition depuis "The Living Infinite".





SOILWORK
VERKLIGHETEN


Le 26 Février 2019 par NATEAG666

Ah ah, il donne trop envie l'ami Fredouille, on a vraiment envie de se laisser tenter par cette sucrerie.
Pourtant j'avais rapidement survolé l'album sur YouTube à sa sortie et je n'avais pas été plus emballé que ça, je trouvais qu'effectivement ça manquait de vocaux growlés et que du coup ça manquait de contraste, que c'était un peu trop mièvre.
Mais c'était juste le ressenti d'une première écoute superficielle.
Je serais curieux de connaitre l'avis d'autres lecteurs...





SATYRICON
NOW, DIABOLICAL


Le 26 Février 2019 par PATATUS EMERITUS


L'album démarre en trombe, riffs qui arrachent, ambiances à la fois malsaines mais groovy et dansantes... "KING" et "The Pentagram Burns" enflammeraient les dancefloors si le Metal devenait mainstream. "A New Enemy" et "To The Mountain" enfoncent le clou d'un Black Metal thrashy et glacial. La recette est un peu répétitive dans le ventre mou de l'album, sans être désagréable. Un brin en-deçà de l'énorme "Volcano" malgré tout.





RAGE
SEASONS OF THE BLACK


Le 25 Février 2019 par FANOUILLE


J'avais laissé tomber RAGE avec "21", que j'avais trouvé long, pompeux et quasiment chiant. Mais là, le départ de Victor a été libérateur pour l'ami Peavy. Quelle authenticité dans cet album ! Accrocheur, direct, mélodique, la recherche de refrains fédérateurs, voilà le grand RAGE de retour !

Juste un petit ventre mou dans cet album malheureusement, les quatre premières pistes sont grandioses, et à partir de "Gaia", mais quelle claque ! Entre les deux, des titres efficaces sans être franchement notables. Ca reste correct.

Un 4/5 franchement mérité. Qui aurait dit que le départ de Smolski aurait été si bénéfique !





KING DIAMOND
ABIGAIL


Le 25 Février 2019 par MUSTIS 666


Cet album du King est légendaire et constitue un énorme pas en avant après le déjà très bon "Fatal Portrait" (qui avait eu les honneurs de "Et pourtant ils tournent..." dans Enfer Magazine, bien peu inspiré sur ce coup-là).

Il s'agit aussi du dernier album avec Michael Denner, un excellent guitariste dans l'ombre de Hank Shermann du temps de MERCYFUL FATE et qui a un son très personnel en solo.

On y trouve : un line-up de folie (Andy La Rocque avec Denner : peut être le meilleur duo de brettistes selon moi en Heavy Metal / Mikkey Dee et sa frappe inventive et surpuissante), une basse rutilante qui ne se contente pas de suivre les guitares, un concept album qui peut paraître kitsch mais dans la lignée des œuvres opératiques et qui baigne dans l'occulte, un joli packaging, un son clair et puissant.

Mais aussi et surtout le chant inoubliable de King Diamond (qui peut rebuter) et des soli magiques.

Cet album est orgasmique pour celui qui aime la guitare lead.

Après MERCYFUL FATE, KING DIAMOND entrait dans la légende.

"Them" (à la production à peine passable) et surtout "Conspiracy" allaient parachever l'œuvre du King. Après de bons albums qui n'atteindront pas l'excellence des quatre premiers, il a fallu attendre "Abigail II: Revenge" (tiens donc….) pour retrouver le groupe à son meilleur niveau.

Un classique du Heavy Metal occulte qui mérite un 5/5.

À écouter en priorité : "A Mansion In Darkness", "Deadly Omens" et le morceau-titre "Abigail" avec son orgue maléfique en guise de final.





STRAPPING YOUNG LAD
STRAPPING YOUNG LAD


Le 24 Février 2019 par NATEAG666


Une grosse ressemblance avec "Physicist" au niveau du son, moins mélodique tout de même.
Sinon une succession de titres tous plus efficaces les uns que les autres, sauf l'intrus "Bring On The Young" idéalement placé en fin d'album pour facilement l'ignorer.







Commentaires :  1 ...<<...<... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ...>...>>... 2248






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod