Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ...>...>>... 2048
Comment poster un commentaire ?


MANOWAR
THE TRIUMPH OF STEEL


Le 22 Février 2017 par IRONGE_MAIDENT


Un bel album, seulement "Achilles..." fait tâche, trop long inutilement.
"Ride The Dragon" et "Spirit Horse Of The Cherokee", totalement badass.
"The Power Of Thy Sword" est géniale aussi, j'aime les bruits d'épées.
L'accélération finale de "The Demon's Whip", et les coups d'fouet (ou de bombe) aux tops.

Pour final un "Master Of The Wind", inutile, avec un "Achilles..." amputé de 15 mins, j'aurais mis 5.





JUDAS PRIEST
SCREAMING FOR VENGEANCE


Le 22 Février 2017 par MENCLAY


Un album survitaminé qu'il est de bon aloi d'écouter de bon matin quand le réveil s'annonce compliqué : il aura le même effet adrenergique que l'irruption d'un cambrioleur à 4h du matin dans votre chambre.
Halford est impérial, on a parfois même un sentiment de jouissance en écoutant certains morceaux tellement ils donnent la pêche ("Riding On The Wind", "You've Got Another Thing Comin', "Devil's Child").
Il nous donnerait presque l'envie de tout exploser, avec joie et légèreté (il semble que cette phrase pourrait émaner d'un psychopathe, pourtant c'est bien moi qui me surprend à l'écrire).
3 titres bof justifient l'absence de note maximale.





THIN LIZZY
RENEGADE


Le 22 Février 2017 par BABAR


Le Hard Rock s'éloigne (un peu), le son prend des couleurs des années 80, ça sent moins la sueur, il y a comme un sentiment de tristesse, de nostalgie...
Mais il y a toujours, et peut-être plus que jamais, une charge sentimentale nucléaire de la part de Phil Lynott.
Qu'est-ce qu'il était touchant ce mec, bordel !





JANE'S ADDICTION
RITUAL DE LO HABITUAL


Le 22 Février 2017 par BABAR


Cet album est culte et je me demande pourquoi si peu d'avis le concernant sur ce site.
J'ai aucun problème avec la musique proposée sur ce disque, c'est varié, inspiré, entraînant, même si parfois un peu trop hystérique pour moi.
Mon problème, et il est de taille, c'est que je trouve Perry Farrell insupportable... Il me rend l'écoute du disque très douloureuse, et j'oserais même dire que je le trouve parfois à la limite du ridicule. Avis qui n'engage que moi, et je comprends qu'on trouve ce disque grand, car il y a matière.
Mais moi Farrell, moins je l'entends, mieux je me porte...





AVENGED SEVENFOLD
THE STAGE


Le 22 Février 2017 par SCARAMANGA6669


Honnêtement avant cet album, je n'aimais pas AVENGED SEVENFOLD. Je le voyais comme un groupe avec des très bons musiciens mais qui n'arrivait pas à composer. Puis le titre "The Stage" est arrivé et bizarrement après 2/3 écoutes de la chanson sur YouTube, je l'aimais.
Une fois l'album écouté plusieurs fois, cette chanson éponyme est devenu un chef d'oeuvre qui me fait d'ailleurs penser à "Innuendo" de QUEEN. Cette batterie, ces solos, ces parties plus calmes, un régal !
Sinon pour les autres chansons, les Thrash "Paradigm" et "God Damn" arrivent à amener de la modernité dans ce style. On est néanmoins bien plus dans le Prog avec "Sunny Disposition", "Simulation", "Higher" ou "Fermi Paradox" pas loin d'un DREAM THEATER dans ces grands jours. "Creating God" reste assez catchy pour ne pas déboussoler les fans du groupe.
"Angels" et "Roman Sky" sont assez planants et ne ressemblent plus du tout au début Metalcore du groupe. L'album est très reposant par ailleurs.
Néanmoins, même si tous ces morceaux sont très bons, le meilleur et le plus PINK FLOYDien arrive pour la fin, "Exist" est un chef d'oeuvre de 15 min où tour à tour AVENGED SEVENFOLD joue MUSE, QUEEN, PINK FLOYD, DREAM THEATER. Un régal pour les oreilles et le final est grandiose.
Bilan: Le meilleur album de 2016 certainement (et pourtant y a eu quelques réussites cette année) et un album qui m'a fait changer d'avis sur le groupe.





DREAM THEATER
OCTAVARIUM


Le 22 Février 2017 par SCARAMANGA6669


Cet album de DREAM THEATER n'est peut-être pas le plus homogène qualitativement mais il reste qu'on y trouve quelques perles ce qui en fait un album solide.
"The Root Of All Evil" : Une chanson bien Heavy qui représente bien les meilleurs côtés de DREAM THEATER à cette époque. Sans être extraordinaire elle garde un côté mélodique qui en fait une réussite.
Les trois suivantes sont des ballades assez sympathiques qui s'écoutent facilement même s'ils n'apportent pas grand chose à la discographie de DREAM THEATER. Et encore "I Walk Beside You" a un côté U2 qui pourrait amener des auditeurs de RTL2 à écouter cet album.
"Panic Attack" est un des meilleurs titres de DREAM THEATER. Cette basse est incroyable et le mélange entre SOAD et MUSE marche parfaitement. John Petrucci et Mike Portnoy montrent leur génie à travers cette chanson.
En parlant de MUSE, "Never Enough" montre encore l'influence du trio britannique sur l'album et de nouveau, cela fonctionne. "Sacrificed Sons" même si elle la moins bonne chanson de cette partie reste réussie et arrive à ne pas être chiante. La 2e partie de l'album est quand même génial.
Enfin "Octavarium", 24 min de pure bonheur, de PINK FLOYD, de génie. La montée en puissance à partir du 3ème mouvement est jouissive. Le 4ème mouvement, plus Metal, montre le talent de James Labrie. Cette chanson arrive à atteindre son objectif d'hommage au Prog des 70s.
Bilan: 4/5 car le début est sympathique (seulement) alors que la fin de l'album comporte des pépites. Bravo au groupe pour les 2 chefs d'oeuvre !





KORN
THE SERENITY OF SUFFERING


Le 22 Février 2017 par FLORENCE


Moi ce que je trouve bizarre avec cet album, c'est que pour une fois les singles sont moins bons que le reste.
La première chanson ne me plait pas des masses, sinon pas en première position. Et la deuxième chanson m'avait fait augurer du pire. Comme par hasard ce sont les chansons qu'ils ont écrites en dernier, à la demande de leur producteur, qui voulait leur faire faire un dernier effort, alors qu'ils avaient déjà des tonnes de matériel.
Finalement je m'écoute l'album en random et c'est vrai que chaque chanson est un pur plaisir. Super bien travaillées.
Les bonus tracks ne sont pas originales, c'est pour ça qu'elles figurent pas dans la tracklist de base, mais ce sont des chansons sympas !





FATES WARNING
THE SPECTRE WITHIN


Le 21 Février 2017 par YM


Je ne sais pas si il chante "faux", le vocaliste.
Je ne dirais pas ça.
Il chante "haut", certes, mais faux...
On aime ou pas, c'est sûr.





VOLBEAT
GUITAR GANGSTERS & CADILLAC BLOOD


Le 21 Février 2017 par SABATON


C'est le genre de groupe pétard mouillé : Je lis les webzines et la tripotée de critiques élogieuses, dithyrambiques et j'écoute histoire de ne pas mourir sans connaître, de nourrir ma culture et au bout de 3/4 titres je me dis "Ok ça riffe sympa mais ça ne réinvente pas la roue" et comme pas mal de groupes y a toujours un petit grain de sable dans le rouage, un caillou dans la chaussure qui fait que je ne vais pas au bout du CD.
Et là je dois dire qu'on est pas devant un simple caillou mais plus dans la pierre, le silex :
Mais qu'est ce que c'est que cette voix dégueulasse?
Pourtant on peut pas dire que j'écoute des cadors avec Brodén ou Hetfield mais là c'est insupportable ! J'ai l'impression d'entendre un crissement de pneu, un voix à qui on aurait ajouté un plugin VST de chorus bas de gamme.

Bref encore un de ses groupes qui doit plaire pour je ne sais quelles raisons il y a sûrement des amateurs mais d'autres qui aiment parce que ça a 5 étoiles ou que ça a été plébiscité par un grand nombre mais pour moi c'est non !





Michael KISKE
READINESS TO SACRIFICE


Le 21 Février 2017 par BAPTISTE89


Le premier album de Michael Kiske est très bon. Des guests prestigieux, un chanteur au top vocalement et des compositions à la hauteur (notamment la pièce maîtresse "Do I Remember A Life", à écouter d'urgence). Autant dire qu'avec "Readiness To Sacrifice", la chute est très rude.

Quelle déception. Le Metal a fichu le camp pour laisser la place à de la Pop. Si, encore, ça avait été de la bonne Pop... Mais non, c'est insipide au possible. Et Michael Kiske ne sauve pas l'album avec sa voix. Son chant est souvent mièvre, même s'il sait parfois se monter plus convaincant. On voit qu'il n'y a pas de gros moyens, la production est faible. C'est avec cet album que l'ex-chanteur de HELLOWEEN prend ses distances avec le Metal et son imagerie.

Il n'y a qu'une chanson à sauver : la très belle "Where Wishes Fly". La paire "Watch Your Blue" / "Out Of Homes" est assez sympathique, sans plus. En bref, un bien mauvais album de Michael Kiske, et ses autres essais solo qui suivront ne seront pas réussis également. Heureusement qu'il se lancera dans des projets nettement plus intéressants par la suite, AVANTASIA et UNISONIC en tête.





DREAM THEATER
OCTAVARIUM


Le 21 Février 2017 par MR TINKERTRAIN


Après avoir écouté "Awake" (toujours incroyable, quelle classe), je me suis passé ce CD qui s'avère être un très très bon album de Metal Prog, varié et efficace, plaisant. Et puis je rêve où on entend enfin John Myung sur le titre éponyme ?!? Ô joie...





FATES WARNING
THE SPECTRE WITHIN


Le 20 Février 2017 par GROGRO


Quelle purge. J'ai rarement entendu un chant aussi faux et atroce.

Circulez, y'a rien à voir.





SONATA ARCTICA
SILENCE


Le 20 Février 2017 par JOHN-BOB


La chronique express de T-Ray correspond parfaitement à mon ressenti sur cet album. J'ai une certaine nostalgie en l'écoutant car il me renvoie aussi à cette époque où je débutait dans le Metal et que je trouvais inhumain le jeu de guitare de Jani Liimatainen (il est bon certes, mais on trouve des pelletées de guitaristes plus virtuoses que lui). Ayant plus de 15 ans de recul sur cet album, mon enthousiasme a décru au fil des années, et ce que je trouvais excellent me paraît maintenant sympathique, tandis que ce que je trouvais bon me semble maintenant passable voire médiocre.

Les meilleurs morceaux me semblent être "Black Sheep", "Last Drop Falls", certainement la meilleure ballade de SONATA ARCTICA, et "Wolf & Raven" pour son rythme endiablé. Je les écoute encore avec beaucoup de plaisir. Le reste va du "pas mal" ("False News Travel Fast", "The Power of One") au médiocre ("Land Of The Free"). Mention spéciale à la ballade particulièrement niaise "Tallulah" qui restait le pire morceau de SONATA ARCTICA jusqu'à "Love" sur l'album "Pariah's Child".

Un album qui n'a pas aussi bien vieilli que son prédécesseur et ses deux successeurs. SONATA ARCTICA a fait mieux ensuite, mais aussi fait pire.





NORMA JEAN
POLAR SIMILAR


Le 20 Février 2017 par NATEAG666


Je ne connaissais pas du tout NORMA JEAN mais je me suis laissé tenter par les propos de notre cher Pinpin qui parle de tristesse pour décrire cet album. En effet, mes albums préférés expriment une tristesse à travers la violence musicale, ça peut être dans le Black, le Death mélo et aussi surtout dans le Hardcore. Alors je l'ai acheté et j'ai été déçu, je ne trouve pas ça triste. Attention, je trouve ça très très bon, mais pas triste. Et paradoxalement, il y a un album qui me revient en tête à chaque fois que j'écoute ce "Polar similar", c'est "Around The Fur" de DEFTONES, qui lui est vraiment empreint de tristesse. On trouve le même contraste entre sauvagerie et voix claire qui pleure, mais ici ça pleure moins. C'est vrai que la voix fait clairement penser à Chino Moreno...En gros j'ai l'impression d'écouter une version moderne avec gros son d'"Around The Fur", en un peu moins immédiat et presque aussi jouissif. Vu la référence absolue qu'est "Around The Fur", je ne regrette en rien mon achat. Par contre on n'est plus du tout dans le Mathcore des débuts et même l'appellation 'Chaotic Hardcore' est un peu exagérée à mon sens, c'est du Hardcore indé qui fracasse je dirais.

4,5/5, merci encore Pinpin.





ANGRA
SECRET GARDEN


Le 20 Février 2017 par BAPTISTE89


C'est également un plaisir de lire tes commentaires, Pumpkinstef, d'autant plus que t'es un ancien du site (j'ai déjà lu plusieurs de tes commentaires datant du début des années 2000).

Pour en revenir à ce "Secret Garden", force est de constater qu'il a mal passé l'épreuve du temps. 2 ans après sa sortie, je ne l'écoute quasiment plus, alors que je l'avais plutôt apprécié dans un premier temps. Je supporte de moins en moins les défauts de cet album : un manque d'unité flagrant, les compositions n'ont définitivement rien à voir les unes avec les autres, un assemblage incohérent en somme. Bien sûr, le fait qu'il y ait 15 chanteurs n'arrange rien. Quant à Fabio Lione, autant sa voix était parfaitement adaptée au Metal Symphonique ultra pompeux de RHAPSODY, autant il n'est pas du tout pertinent chez ANGRA ; je préférais largement Edu. Rafael n'est pas terrible comme chanteur (le concert parisien fin 2016 m'a confirmé cette impression). Plusieurs compositions s'avèrent franchement moyennes (la chanson-titre, notamment, composée par la femme de Kiko). Enfin, la quasi-disparition de la patte brésilienne du groupe est regrettable.

Bien sûr, tout n'est pas à jeter dans cet album, la paire Bittencourt / Loureiro nous offre encore de belles choses. "Black Hearted Soul" est un très bon titre, le meilleur de l'album. Deux autres titres sortent du lot : le technique "Upper Levels" (même si l'intro est assez ratée) et le Speed "Perfect Symmetry", qui rappelle le ANGRA des débuts. Le reste oscille entre le tout juste sympa et le moyen qui penche vers le mauvais.

L'album du groupe que j'apprécie le moins, j'ai préféré "Aqua", qui marquait déjà un déclin. La santé de ce groupe est assez inquiétante, les albums, qui sortent au compte-gouttes, se révèlent de moins en moins réussis et le line-up est vraiment instable ; l'avenir d'ANGRA est pour le moins compromis. Vraiment dommage, parce qu'il s'agit d'un super groupe qui nous a offert de bien belles choses au fil des années.





METALLICA
LOAD


Le 20 Février 2017 par MR TINKERTRAIN


"Poor Twisted Me" est pas mal, surtout la fin... Et j'aime bien "Mama Said" je trouve sa construction parfaite et c'est une très bonne chanson. Le reste ne suscite rien à part une forte envie de foutre n'importe quel autre groupe à fond. Note en conséquence.





RHAPSODY
INTO THE LEGEND


Le 20 Février 2017 par HELLSOLDIER


Il n'avait pas le droit.
Fabio n'avait pas le droit de quitter le groupe après un tel album !
Ça me fais le même effet que le départ de Rob après "Painkiller".

Sans déconner c'est le meilleur RHAPSODY depuis "Power Of The Dragon Flame" ! Oui rien que ça !
"SOEL II" étant pour moi l'un des moins bons (après "Dark Wings Of Steel" bien sûr).
La prod' est impeccable et l'orchestre est utilisé à merveille.

Tous les morceaux sont des tueries, même la ballade, qui d'habitude ne m'atteint pas plus que ça chez les Italiens, est magnifique.
"Winter's Rain" ou comment RHAPSODY redéfinit l'épique. C'est beau et puissant !
Un départ d'album comme ça ça faisait longtemps.
Et ça fait plaisir de "ravoir" un bon morceau folkorique à l'ancienne.
Et bien sûr l'enchaînement "Distant Sky"-"Into The Legend" est terrible, garni chacun d'un refrain impérial.

C'est vraiment dommage que Fabio soit parti pour en plus former un groupe aussi merdique (et en se grimant en espèce d'emo rebelle en plus).
Je n'aime pas le nouveau chanteur en tout cas.
Sa tête me revient pas, il vient de The Voice et il n'a aucune personnalité dans son chant qui singe mal le grand Fabio.

Au moins on l'aura eu notre bon album de RHAPSODY.





VIRGIN STEELE
THE HOUSE OF ATREUS PART II


Le 20 Février 2017 par VALANDRYL


Avec "Invictus", les "House Of Atreus" représentent la Bible du Metal Épique. Refrains guerriers, cavalcades, grandiloquence, ballades hyper touchantes, interludes pour reposer l'auditeur entre les hymnes, tout est parfait de A à Z.
Le groupe est ici au sommet de son art et cet album est sans conteste (avec la partie 1) le meilleur Opéra Metal, en plus basé sur une trilogie de la tragédie grecque, quelle meilleure base d'inspiration ?
Bref parfait. Un vrai 5/5 car un des meilleurs disques de l'histoire du Metal, ni plus ni moins.





KORN
THE SERENITY OF SUFFERING


Le 19 Février 2017 par COOKIE MONSTER


Excellent album avec une production impeccable, qui invite à l'écoute avec du matériel de qualité, des compos ayant pour leitmotiv sur cet album de mêler le brutal avec de magnifiques mélodies dont seul KoRn et la superbe voix de Jonathan ont le secret. Cet album me fait penser à un croisement entre "Take A Look In The Mirror" et "See You On The Other Side", avec un côté malveillant qu'ils n'avaient pas exprimé depuis "Follow..."/"Issues" (ici version "maison abandonnée, ou parc abandonné comme le montre la pochette). Comme si Head et la bande reprenaient le travail où ils l'avaient laissé.

Je suis pas d'accord ensuite avec ceux qui trouvent la pochette loupée. Je trouve au contraire la poupée d'Issues drôlement hideuse avec sa peau enlevée, comme à vif. Les jouets sont à l'honneur (regardez le dos du cd). Le porc est dégoûtant et suintant. L'ourson est dangereusement mignon.

Pour moi c'est un bon cru. À l'époque où MOTÖRHEAD sévissait personne n'en voulait à MOTÖRHEAD de faire du MOTÖRHEAD. Pourquoi gâcher le plaisir à ceux qui n'avaient pas vu KoRn en si bonne forme depuis 2003 ? Car pour moi KoRn ici fait un sans-faute.





KORN
THE SERENITY OF SUFFERING


Le 19 Février 2017 par DOWNER


Album insipide et sans inspiration. KORN s'auto-plagie depuis maintenant 14 ans (sauf peut être sur "The Path Of Totality" qui a au moins le mérite d'essayer quelque chose de nouveau), et c'est encore plus embarrassant à chaque tentative. Pas assez puissant pour être du bon Metal, pas assez accrocheur pour être de la bonne Pop, "The Serenity Of Suffering" est la démonstration même de l'effort minimal qui ronge les groupes de metal les plus populaires d'aujourd'hui.







Commentaires :  1 ...<<...<... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ...>...>>... 2048






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod