Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ...>...>>... 2069
Comment poster un commentaire ?


IRON MAIDEN
THE NUMBER OF THE BEAST


Le 01 Juin 2017 par BAPTISTE89


Le chanteur emblématique d'IRON MAIDEN fait son apparition dans le groupe avec "The Number Of The Beast". Un excellent vocaliste lyrique, aux capacités bien supérieures à celles de Di'Anno, qui va apporter aux Britanniques ses talents de compositeur et de frontman charismatique et qui va permettre à la Vierge de franchir un nouveau cap, aussi bien en termes de compositions que de réussite commerciale.

"The Number Of The Beast" est considéré comme un classique du Heavy Metal, à juste titre. "Children Of The Damned" ? Un classique. "The Prisoner" ? Un classique. "22 Acacia Avenue" ? Un classique. "The Number Of The Beast", "Run To The Hills" et "Hallowed Be Thy Name" ? Des classiques également.

Dans "The Number Of The Beast", on retrouve des compositions courtes et directes qui n'auraient pas dépareillé sur les albums de l'ère Di'Anno, "Invaders" étant l'exemple le plus parlant. Néanmoins, les compositions longues se révèlent plus nombreuses : on compte 3 titres de plus de six minutes sur cet album. Les albums suivants avec Bruce Dickinson vont confirmer cette tendance du groupe à proposer des chansons plus longues, aux structures plus recherchées.

La paire Murray / Smith est redoutable, et signe des riffs et soli de guitare mémorables. Clive Burr, dont il s'agit du dernier album avec la Vierge, propose un jeu très efficace (notamment la fameuse introduction de "Run To The Hills").

"The Number Of The Beast" n'est néanmoins pas exempt de défauts, défauts que l'on retrouvera dans ses deux successeurs. Le fameux "Gangland" n'est définitivement pas un bon titre, et la chanson d'ouverture est bonne, sans plus. Note maximale tout de même, parce qu'il s'agit d'un des MAIDEN que j'ai le plus écoutés, et c'est un gros classique.





ULTRA VOMIT
PANZER SURPRISE


Le 01 Juin 2017 par PONEY


Quand on passe à coté d'un album, on peut s'épargner la chronique.

Parce que la malheureusement, Volthord, ça vient de toi.





ULTRA VOMIT
PANZER SURPRISE


Le 01 Juin 2017 par JOHNDUFF


J'ai exactement eu le même ressenti. Un pétard mouillé. Là où "Objectif : Thunes" impressionnait par ses riffs et son humour, ici on a le droit à beaucoup de remplissage.
Je retiens "Kammthaar" qui est vraiment une copie conforme de RAMMSTEIN, "Calojira" que l'on connaissait déjà et ce "Pink Pantera" bien groovy où on pourrait vraiment croire que c'est Anselmo qui chante.
Les entractes "La Bouillie" sont pas si mal non plus mais on sent un réel manque d'inspiration.
Là où le précédent album bluffait, "Panzer Surprise" ennuie.
Heureusement, c'est plus un groupe de live.





ULTRA VOMIT
PANZER SURPRISE


Le 01 Juin 2017 par ANJE


Ta chronique résume bien l'avis que j'en ai et le retour des gens autour de moi. C'est toujours bon, mais l'effet de surprise est passé, et il est délicat de se renouveler dans un style vraiment de niche.
J'avais lu une itw d'eux il y a longtemps (2010 je crois) ou ils étaient très conscients de ce risque, c'est peut être aussi pour ça qu'ils ont préféré attendre 9 ans pour faire une suite, histoire de bien digérer le premier et d'attendre un renouvellement de fanbase.
Perso j'ai passé un bon moment.





ANNIHILATOR
ALICE IN HELL


Le 31 Mai 2017 par GROGRO


Étonnant disque.

Si les compos sont assez impressionnantes, la maîtrise technique y est, mon Dieu ce chant... Atroce, faux du début à la fin, aucun coffre, un timbre absolument insupportable.

5/5 pour les compos.
0/5 pour le chant.

Et un très fort sentiment de gâchis. Je préfère réécouter le suivant.





LABΫRINTH
RETURN TO HEAVEN DENIED


Le 31 Mai 2017 par BAPTISTE89


"Return To Heaven Denied" est un très bon CD de Power Metal. Les Italiens de LABΫRINTH ont créé un superbe album, qui se démarque des nombreux clones du genre.

On retrouve dans "Return To Heaven Denied" des mélodies accrocheuses et des compositions très mélodiques. Cet album est plutôt doux, n'agresse pas l'oreille : le son des guitares est chaleureux, la voix de Rob Tyrant est douce, et le clavier et les orchestrations contribuent également à la quiétude des chansons. Cela confère à cet album une atmosphère particulière : des titres comme "The Night Of Dreams" et "Lady Lost In Time" sont particulièrement éloquents. On peut aussi noter la présence de soli de guitare très réussis et de breaks bien fichus. Les six premières chansons sont les meilleures de l'album ; il s'essouffle un peu dans sa seconde moitié, qui est tout de même bonne.

Un album très recommandable.





IRON MAIDEN
KILLERS


Le 31 Mai 2017 par BAPTISTE89


"Killers" est le deuxième et dernier album avec Paul Di'Anno, et il voit également l'arrivée d'Adrian Smith, guitariste de talent qui va se révéler être un très bon compositeur et contribuer significativement à l'âge d'or du groupe.

"Killers" s'avère moins réussi que l'album éponyme. Il lui manque les quelques titres très forts qui constituaient le premier effort du groupe, "Remember Tomorrow" et "Phantom Of The Opera" en tête. Les compositions sont dans l'ensemble plutôt efficaces, assez directes et courtes, mais aucune ne se révèle excellente, et elles sont sans surprise ; la triplette "Killers" -
"Purgatory" - "Drifter" sort quand même du lot. Point positif : le jeu de Steve Harris est très audible et délectable, et nous rappelle que chez la Vierge, les titres sont pour la plupart construits autour de lignes de basse, contrairement à la majorité des groupes de Metal qui travaillent autour de riffs de guitare. Dave Murray et Adrian Smith, qui se connaissaient bien avant la création d'IRON MAIDEN, forment un excellent duo de guitaristes ; c'est particulièrement visible sur "Purgatory", le meilleur titre de "Killers".

"Killers" est un bon album d'IRON MAIDEN, sans plus. L'arrivée de Bruce Dickinson va faire beaucoup de bien au groupe.





ZEAL AND ARDOR
DEVIL IS FINE


Le 31 Mai 2017 par NOORS


Découvert sur Metal BLA BLA. Écouté suite à la chronique. Cet EP est une réussite. Effectivement, la référence à "Mississippi Burning", ou encore pourrait-on malheureusement rajouter, aux drames bien contemporains de l’esclavage de personnes, de gosses, donnent un relief particulier à cet "essai" dont la souffrance transpire sur chaque morceau. Difficile de rester insensible. La violence de l'oppression et de l'esclavage est jetée au visage par cet opus.





FORTERESSE
MéTAL NOIR QUéBéCOIS


Le 31 Mai 2017 par RIKKIT


Je serais plus nuancé que les deux coms du bas, mais je les suis dans l'ensemble. Trop fan de la boîte à rythme. Ultra épique sans pouet-pouet, gros côté nostalgique renforcé par le discours patriote des mecs. C'est du Black sans doute simple, mais racé et personnel.

Le dernier, "Thèmes Pour La Rébellion", est un putain de chef d'oeuvre.

3,5/5.





Ozzy OSBOURNE
BARK AT THE MOON


Le 31 Mai 2017 par HEYDRICH


Album bien ordinaire en effet, exception faite de la pièce titre, "Rock And Roll Rebel" et "Center Of Eternity"... Le reste est plus que dispensable, sans attrait ni hargne ni folie ni rien de bien grandiose. Avec les musiciens présents, le résultat aurait dû être pas mal meilleur ; sans doute que l'inspiration était absente, partie voir ailleurs si elle y était. Heureusement, l'album suivant sera meilleur.





AT THE GATES
THE RED IN THE SKY IS OURS


Le 31 Mai 2017 par EROS


J'écris à Positron pour lui dire que je soutiens son propos. J'ai découvert le groupe et le genre avec "Slaughter Of The Soul" que j'aime et vénère encore aujourd'hui. Mais j'ai jamais écouté les disques précédents rebuté par ce que j'en lisais dessus. Ceux ci présentés comme des brouillons de SOTS. Bon et bien après écoute de "Windows...", je me lance dans l'écoute de ce "The Red in The Sky Is Ours" et là surprise, c'est presque un autre groupe que je découvre, j'adore les mélodies à la guitare, j'adore le côté rapeux typique de ENTOMBED, et puis bah, ca ressemble plus à du Death que les autres productions, toutes aussi bonnes soit elles.
Bref tout ça pour dire que je suis d'accord avec toi, "Slaughter Of The Soul" est et restera un excellent album, personne ne le contredira, mais résumer AT THE GATES à ce dernier est une grave erreur pour celui qui découvre le groupe. Je sais de quoi je parle !





FORTERESSE
MéTAL NOIR QUéBéCOIS


Le 30 Mai 2017 par MANUWAR


Diantre, 2 étoiles !!!
J'abonde totalement dans le sens de l'ami H.
Riffs inspirés et imparables, ambiances épiques ainsi que chants guerriers sont au menu de cet opus venu de chez nos cousins du Québec.
A l'évocation de cet album, sincère et touchant sont les 2 adjectifs qui me viennent les premiers à l'esprit.
Seul bémol : La prod
A part cela, un vrai plaisir à chaque écoute !
5/5 sans hésiter, même après plusieurs années !!





AYREON
THE SOURCE


Le 30 Mai 2017 par LOUVOIR


Cet album qu'est-ce que je l'ai attendu ! Dès que le premier extrait a été publié par LUCASSEN lui-même, j'ai mis de grandes espérances dans cette galette. Il s'agissait du titre d'ouverture "The Day That The World Breaks Down". Et comment dire ? C'est tout simplement l'un des meilleurs titres de Metal que j'ai écouté. Il y a de tout là-dedans, et tout s’enchaîne sans accroc. On peut en un seul titre faire le tour de tous les vocalistes qui vont se succéder tout au long de l'album, et tous sont excellents dans leur style.
J'ai ensuite suivi avec attention les autres extraits partagés et vu la qualité, cela n'a fait que faire monter la pression : cet album allait vraiment tout démonter sur son passage !
C'est donc avec une certaine fébrilité que j'ai écouté l'album dans son ensemble. Fébrilité bientôt remplacée par un sentiment rassurant : mais bon sang tout l'album est bon !!!

Très sincèrement, je pourrais citer aux côtés du titre d'ouverture quasiment tous les suivants, tellement la qualité est homogène. Je garde quand même dans mon esprit le formidable patchwork qu'est "Deathcry Of A Race".

Un point chanteurs ? Indispensable pour un album d'AYREON !
J'avoue avoir eu du mal au début avec les interventions de Michael Mills. Les vocaux suraigus, ça n'a jamais été mon truc. Mais au fil des écoutes, au delà de la performance vocale indéniable, il faut bien avouer que cela rend plutôt bien au final.
Sinon, on notera les performances exceptionnelles de James Labrie et Tommy Karevik, deux chanteurs que je n'apprécie pas particulièrement dans leurs groupes respectifs, mais qui ici m'ont réellement bluffés.
Hansi Kürsch est comme à son habitude impressionnant. Chacune de ses interventions donne la chair de poule. Idem pour Floor Jansen et Russell Allen.
Allez, un bémol pour terminer : Zaher Zorgati est tellement sous-exploité !

Le seul problème avec cet album, comme le souligne Jeff, c'est qu'après les dernières notes glaciales de "March Of The Machines", je n'ai qu'une envie, m'écouter "01011001" dans son intégralité. Et j'ai pas toujours le temps moi ! À quoi pensent-ils ces artistes !!!?





ZEAL AND ARDOR
DEVIL IS FINE


Le 30 Mai 2017 par THE SEVENTH SON


Wow ! Très intéressante découverte !
Merci mon Canard !!
Mais pourquoi certaines parties syncopées et dissonantes de "Come On Down", certains riffs me font tant penser à Serj TANKIAN et SOAD ?
Peut-être aussi ce côté innovant, cette modernité... Avec 15 ans d'écart ?
Curieuse sensation et difficile de noter tellement je ne sais pas pendant combien de temps je vais y revenir...





SETENTIA
DARKNESS TRANSCEND


Le 30 Mai 2017 par THE SEVENTH SON


La parenté avec ULCERATE est évidente et ce n'est pas pour me déplaire !
La différence, Wën la décrit avec une redoutable précision :
la brutalité chirurgicale pour ULCERATE, la sauvagerie animale pour SETENTIA... Qui n'est pas sans me rappeller les 2 meilleurs albums façon War Metal de GOD DETHRONED ("Passiondale" et "Under The Sign Of The Cross")...
SETENTIA semble finalement un peu plus facile d'accès qu'ULCERATE et constitue probablement une excellente porte d'entrée vers ces derniers...
Mefisto une KroX pour nous mettre tous d'accord ?
Merci Wën !
Un bon gros 4,5/5.





HANSEN & FRIENDS
XXX - THREE DECADES IN METAL


Le 29 Mai 2017 par MAIDENSCORP


Ah enfin la chronique merci Jeff.
Un peu déçu de ton ressenti mais bon chacun ces goûts !
Je rejoindrais plus l'avis de mes compères lecteurs si dessus.

Si à la première écoute j'ai pris une claque monumentale, aidé par ce son dévastateur, mon avis a quelque peu évolué au fil du temps.
Je le trouve tout de même très bon mais pas excellent.
La faute à "Born Free", une faute de goût maladroitement placée en première position. Une voix désagréable, un refrain plat, idem pour le riff c'est franchement passable pour une intro.

Mais bon, des morceaux comme "Contract Song", "Stranger In Time", "Follow The Sun" et surtout "Fire And Ice" (morceau à tiroirs merveilleusement bien composé) sont des tueries.
J'apprécie tous ces changements de rythme dispersé ici et là.

Mention spéciale à "Left Behind" très sombre pour un morceau estampillé Kai HANSEN.

À part pour Hansi Kürsch sur le fantastique morceau final, la présence des guests est superflue.
Soit il ne s'exprime pas assez (Dee Snider) soit ils sont sous-exploités (Kiske et Beck).

Je note aussi la confrontation entre Ralf, Piet et Kai sur l'excellent "Enemies Of Fun", même si je regrette que le golgoth de chez PRIMAL FEAR ne se lâche pas assez au niveau des screams.

En bref un beau cadeau de la part de Kai. Maintenant il faudrait qu'il nous ponde un bon gros classique avec GAMMA RAY avec l'excellent Franck Beck au micro, car il faut le dire, Kai accuse clairement le poids des années sur le chant haut perché.





SETENTIA
DARKNESS TRANSCEND


Le 29 Mai 2017 par NABOMOUETTE


Très content de les voir chroniqués ici ! Certes, les fans d'ULCERATE ne seront pas déconcertés par SETENTIA, qui ne réinvente clairement pas la poudre en matière de gros Death Atmosphérique. Et pourtant, si on veut bien se donner la peine d'écouter attentivement ce qu'ils nous proposent, quelques détails viennent titiller l'oreille : un petit solo lumineux par ci, une outro rêveuse par là, c'est sur le raffinement de ces petits détails que repose la musique de SETENTIA.
Quant à l'ambiance étouffante si caractéristique du genre, elle fonctionne remarquablement. Un son riche et puissant, jamais un instrument au dessus de l'autre, le chaos et le désespoir à tous les étages. Le kif, quoi.





FORTERESSE
MéTAL NOIR QUéBéCOIS


Le 29 Mai 2017 par H.


L'un des meilleurs albums post-2000 de Black Metal. Les riffs font mouches sur TOUS les morceaux, les vocaux sont efficaces, les samples habillement utilisés. Indispensable.





HELLWELL
Beyond The Boundaries Of Sin


Le 29 Mai 2017 par JOELR


"Beyond The Boundaries Of Sin" est un album de MANILLA ROAD auquel Shelton à ajouté des claviers (assumés). Un album moyen pour du ROAD, pas mal en général.
Pour aller dans le sens de ERWIN, je concède que l'ambiance est plus sombre que les albums de MANILLA ROAD mais le ROAD use régulièrement de ce genre d'ambiance sur certains morceaux.
Niveau compos, c'est pas mal voire bien, mais pas de quoi s'en relever la nuit. Après la critique dithyrambique de ERWIN, je m'attendais à beaucoup mieux (un "Atlantis Rising" ou "Open The Gates").
Et évidemment (malheureusement "évidemment"), la production est aux fraises. Pour un groupe aussi ancien, avec une fan base indéfectible, la production DOIT être meilleure. Sur "Beyond The Boundaries Of Sin" le son est étouffé, les morceaux manquent de relief, la batterie résonne comme enregistrée dans les toilettes. Ce qui était pardonnable dans les 80s (MANILLA ROAD, la vague Hard française à la HIGH POWER/DEMON EYES/VULCAIN, etc) ne l'est plus en 2017 ou n'importe quel zouzou peut produire correctement un album dans sa cave.
Agréable surprise pour un nouveau projet, déception pour un album annoncé par NIME comme une tuerie. Un album qui restera certainement sous la pile des albums du ROAD. 3/5, ça ne mérite pas plus.


Par Nightfall In Metal Earth

Réponse à Joelr :
Je suis un peu étonné qu'un super fan -d'après tes dires - ne soit pas plus emballé que ça par les compos. "The Heart Of Ahriman" est par exemple pour moi au niveau des plus grandes compos du ROAD, encore faut-il s'entendre desquelles on parle - "The Fire Of Mars" "The Veil Of Negative Existence" ou "Dragon Star" pour moi ! Tout est relatif !

Quand tu dis "au niveau de "Open The Gates", là encore, ce dernier étant pour moi le plus grand album de la musique du 20eme siècle, évidemment que c'est impossible, on est coincé par l'échelle de notation, les 5 ne se valent pas tous.

Comme dab, la "prod"... Pour en avoir longuement parlé avec Mark il y a à peine quelques jours de visu, je répète que la prod est exactement comme il la souhaite. En tant que fan du ROAD, je m'aimerais pas une prod différente. On peut se battre sur la teneur et la valeur des compos, mais pour la prod, rien à faire, un inconditionnel du groupe devrait accepter cela. Je comprend pas non plus ce que tu reproches à la prod de HIGH POWER, elle est parfaite pour l'époque... Il n'y a rien de à "pardonner" là-dedans.

Les goûts ne se discutent pas en revanche !
Bien à toi.

Erwin






MERCYFUL FATE
MERCYFUL FATE


Le 29 Mai 2017 par JOELR


Un EP qui, pour un premier jet, est vraiment bon.
"Doomed By The Living Dead" est un régal dans ce que sera le style classique MERCYFUL FATE ;
"Nuns Have No Fun" est sympa et augure de ce qui sera le futur Black'N'Roll ;
"A Corpse Without Soul" aurait pu être excellent mais se trouve gâché par le chant aigu de King Diamond, qui est au-delà de la limite de la justesse (on est loin de la perfection d'interprétation d'une chanson comme "A Dangerous Meeting") ;
Seul "Devil Eyes" fait tache car elle manque clairement d’intérêt.
La prod quant à elle n'est pas au niveau, et même si c'est mieux produit que les albums de Heavy français de la même époque, ça manque de saveur et de relief (n'en déplaise aux amateurs d'albums "true" enregistrés dans les chiottes avec un 8 pistes).
Bref, du très bon matos musical, mais parfois gâché par le manque de maturité de KING DIAMOND et cette production trop juste.
3.5/5 arrondi à 4.







Commentaires :  1 ...<<...<... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ...>...>>... 2069






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod