Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lizzy Borden, Traumatisme
- Membre : Quiet Riot
 

 Site Officiel Du Groupe (783)
 Myspace (395)

WASP - Unholy Terror (2001)
Par FENRYL le 23 Septembre 2015          Consultée 1383 fois

Après la sortie d'"Helldorado" (1999), on aurait pu croire que W.A.S.P. avait été victime du fameux tant redouté bug de l'an 2000… Un album faiblard, pauvre en émotion et vide de son mojo. Le groupe, bien que revigoré par le retour de Chris Holmes avait semble-t-il baissé pavillon et pouvait s'attendre à de tristes errances voire davantage… Qui n'a pas pensé que l'aventure risquait de s'arrêter là ?
Mais c'est bien là que notre Blackie sait nous surprendre !
Tel le phœnix du Heavy Metal, le gus renaît quasi éternellement de ses cendres et retourne en studio, avec toujours la volonté d'en découdre.
"Unholy Terror" ne laisse pas planer le doute bien longtemps : W.A.S.P. a semble-t-il fait le tour de la question et a bien saisi qu'il n'était pas question de rééditer la piètre prestation du siècle dernier.
Pour ouvrir ce 21ème, le groupe a décidé de retourner à ses "origines", en tout cas de contenter les fans de la première heure.

"Let It Roar" et "Hate To Love Me" ne pourront pas vous laisser de marbre : c'est du pur jus Heavy W.A.S.Pien du début à la fin. On dirait une sorte de cahier des charges rempli de A à Z ! Riffs qui balancent, section rythmique punchy, le warm up idéal pour savourer mon titre préféré de la galette : "Loco-Motive Man (And The Killer Babies)" qui semble puiser son inspiration et son énergie dans les titres les plus pêchus et mélodieux du joyau "The Crimson Idol" ! C'est vous dire !
Sans doute encore sous le coup de l'émotion, je suis peut être trop enthousiasmé mais il faut bien avouer que cela fait sacrément du bien par où ça passe ! Il faut dire que le titre éponyme, lui faisant suite, maintient la pression avec cet aspect ultra ambiancé, lourd en émotion et lugubre. Vous savez, ce Blackie qui susurre, qui gémit avant de lancer les guitares en mid tempo. Classe, en somme.

Il s'agit en fait d'une "interlude" avant un autre temps fort de ce "Unholy Terror" : "Charisma" qui gagne ses titres de noblesse en temps que morceau épique, à la construction chiadée et entêtante. Simple et prenante, on headbangue méthodiquement sur le rythme lancinant proposé. C'est inspiré et du grand W.A.S.P., en tout cas, comme je l'aime !

Après les gifles nerveuses des deux premiers titres ouvrant la galette, le combo nous remobilise de la même façon avec un "Who Slayed Baby Jane ?" qui remue et affiche son inspiration bien heavy. Blackie ne s'y ménage pas et sa voix fait mouche encore et toujours. Les chœurs proposés sur le refrain donnent du coffre à l'ensemble. C'est Rock, c'est Heavy, c'en est presque dansant !

Cet album fait preuve d’homogénéité côté zicos : Holmes se manifeste véritablement avec son premier solo sur "Who Slayed Babay Jane ?" à mon goût mais il serait stupide de le réduire de la sorte car il distille savamment une série d'empreintes bien burnées tout au long de cet opus. Il contribue à ce "renouveau" en ne ménageant pas ses efforts pour contribuer aux ambiances des grands soirs…
Et personne n'est surpris de découvrir l'interlude instrumental "Euphoria", langoureuse à souhait, qui fait immanquablement penser à un "Planet Caravan" (version PANTERA ou BLACK SABBATH pour les puristes et mordus de l'original)… avant de refaire maltraiter avec un "Raven Heart" tout aussi efficace que ces consorts !

Le final "Evermore" plus calme avant le lâché de guitare sur "Wasted White Boys" ultra Rock avec son solo final largement inspiré d'un "Free Brid". Mais sous acide, c'est à dire une nouvelle fois ultra Heavy Rock ! Vraiment très bon !

Un peu plus de 47 minutes plus tard et ses 10 titres, "Unholy Terror" se présente face à ses juges… Pas de déchets, encore moins de temps morts inquiétants, il faut bien avouer que cet album est sacrément bien pensé et équilibré.
Pas de prise de tête, juste de l'efficacité, du bon Heavy retrouvé, un Blackie qui n'en finit plus de me faire plaisir et un Chris Holmes en mode motivé mais en courant alternatif… Bref, vous l'aurez compris, cette fournée 2001 fait le travail et constitue un bon coup de redressage de barre, de reprise en mains, tout ce que vous voulez, mais en aucun cas une honte à bouder dans la discographie de W.A.S.P.
Un album à réhabiliter en somme. J'espère vous avoir modestement convaincu.

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par FENRYL :


SISTER SIN
True Sound Of The Underground (2010)
SKID CRÜE mais toujours autant MÖTLEY ROW !




SISTER SIN
Switchblade Serenades (2008)
Les MÖTLEY CRÜE venus du froid !!!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   NICO

 
   (2 chroniques)



- Blackie Lawless (chant, guitare)
- Chris Holmes (guitare)
- Stet Howland (batterie)
- Mike Duda (basse)


1. Let It Roar
2. Hate To Love Me
3. Loco-motive Man
4. Unholy Terror
5. Charisma
6. Who Slayed Baby Jane?
7. Euphoria
8. Raven Heart
9. Evermore
10. Wasted White Boys



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod