Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ...>...>>... 2537
Comment poster un commentaire ?


AEROSMITH
PUMP


Le 18 Mai 2022 par SWISSIDOL


Je ne partage pas l'enthousiasme quasi-général à propos de ce disque. Il contient évidemment de bonnes choses ("... Elevator", "Janie's Got A Gun"...) mais je le trouve loin du statut de chef d'œuvre qu'on lui accorde souvent. Pour moi, "Get A Grip" le surpasse de la tête et des épaules. 2,5/5.





UGLY KID JOE
MOTEL CALIFORNIA


Le 18 Mai 2022 par SWISSIDOL


Décidément, UKJ aura été un courant d'air dans la grande histoire du Rock. Un courant d'air frais et agréable mais finalement bref ; le temps d'un seul album vraiment réussi ("America's Least Wanted"). Car, après un "Menace To Sobriety" à moitié raté, ce "Motel" ne fait guère mieux. Il contient certes les excellentes "Sandwich" et "Would You Like To Be There" mais le reste est en-deçà. Signalons quand-même la réussie "Rage Against The Answering Machine", au titre hilarant, mais rien qui fasse monter au ciel.





LOUDNESS
HURRICANE EYES


Le 18 Mai 2022 par SWISSIDOL


Produit par le grand Eddie Kramer, cet album renferme des titres bien heavy ("S.D.I"), d'autres bien plus mélodiques ("R'n'R Gypsy"), de belles ballades ("So Lonely"). À part deux ou trois ratés ("Hungry Hunter"), rien de mal à dire, c'est bien fait, propre, carré ; à la japonaise.





KATATONIA
TONIGHT'S MUSIC


Le 18 Mai 2022 par CLANSMAN57


Allez, je note également cet EP encore, même si je ne connais pas la reprise.
"Tonight's Music" est très belle, autant que "Teargas" ("Last Fair Deal Gone Down" est de toute manière le chef d'oeuvre de KATATONIA) et "Help Me Disappear", à l'instar de "Sulfur"(merveille) sur l'EP précédent, est une inédite très réussie elle aussi.

C'était vraiment un chouette groupe.





KATATONIA
MY TWIN


Le 18 Mai 2022 par CLANSMAN57


C'est bien vrai que "My Twin" n'est pas le single le plus mémorable du groupe.
Je ne l'ai jamais réellement apprécié, à l'instar de l'album qui est très emmerdant.
Ce dernier annonce mon désamour pour le groupe qui selon les dires du leader, privilégie davantage les arrangements.
"On est arty, tu vois, il faut écouter nos albums un bon paquet de fois avant de les comprendre." (Propos plus ou moins tenus par Nyström à l'époque du très mauvais "Dead End Kings" sorti en 2012).
La bonne blague. J'ai suivi son conseil en plus. Le problème, c'est qu'à chaque retour vers cet album (celui de 2012), après l'avoir laissé reposé un certain temps, j'avais l'impression que tout ou presque était à recommencer depuis le début. Limite tu te demandes si t'as pas des soucis de mémoire.

Aucune envie d'écouter le dernier en date (2020), j'en ai marre d'être déçu.
"Night Is The New Day", bien qu'il soit dans la continuité du précédent (et pas du niveau 1992-2003), reste honorable, car plus accrocheur.
C'est l'album de Renkse, Nyström n'avait pas trop le temps à l'époque pour la composition. Ceci expliquant ce regain mélodique certain, notamment au niveau des refrains qui sont dignes du groupe sur la plupart des chansons.
Pour en revenir à ce single, l'inédite "Dissolved Bonds" est tout de même assez bonne, elle aurait redonné un peu d'intérêt à cet album bien fade.
C'est dommage qu'elle soit isolée ici.

Pour finir, j'aimerais juste encore ajouter que j'adore le jeu de l'excellent Daniel Liljekvist (même sur "TGCD" et "DEK") remplacé par le très mécanique Daniel Moilanen depuis 2016... ("The Fall Of Hearts" contient une petite poignée de bonnes chansons tout de même. Mais trop inégal et trop long).
Probablement un de mes batteurs préférés.
Tout le monde s'en fout de lui, il reste cependant LE batteur de KATATONIA selon moi.





EXTREME
II PORNOGRAFFITTI


Le 18 Mai 2022 par ESKAPEESKAPE


Disque revendu sitôt acheté.
Mon Dieu quel mal de tête ! Mon Dieu que cet album est loonnnnng
On a au choix :
du mauvais LED ZEPPELIN
du mauvais VAN HALEN
du mauvais RED HOT CHILI PEPPERS
du mauvais pseudo Big Rock
de la très mauvaise Funk

Un bon guitariste et un pas trop mauvais chanteur ne donnent pas forcément un bon album.

Si vous voulez du bon EXTREME, rabattez-vous sur du PRINCE ou LIVING COLOUR, ici rien à voir ou à retenir...

1/5 pour le Nuno Bettencourt





GAMMA RAY
SIGH NO MORE


Le 18 Mai 2022 par CANNARAS


Pour moi, ce "Sigh No More" est le meilleur effort de GAMMA RAY. Ni plus, ni moins. Et de très loin encore.

Alors, oui, le skeud détonne dans la discographie du groupe. Le père Hansen est loin de l'image Happy Metal qu'il a lui-même largement contribué à mettre en place dans HELLOWEEN. Il ne rigole ici, le sympathique et jovial Hansen. Même un morceau assez dynamique et enjoué sur le plan musical comme "Rich And Famous" est doté de paroles offrant une vision du monde pas des plus optimistes.

Mais il n'y a pas que les paroles qui laissent entrevoir un côté plus sombre enfoui chez Hansen. Musicalement, on est quelquefois loin des cavalcades Heavy Speed dont le bonhomme est pourtant si friand d'ordinaire. Il y a d'ailleurs que très peu de chansons sur lesquelles la double grosse caisse peut s'en donner à cœur joie ("Rich And Famous" et "Start Running"). C'est souvent mid-tempo et quelquefois assez lourd ("We Won't) Stop The War", "Countdown" ou le magnifique "One With The World" avec ses tambours et son refrain en forme de pancarte). L'ensemble et riche et varié pour mon plus grand bonheur.

C'est une œuvre personnelle que nous livre Kai Hansen et ses acolytes. Une œuvre magnifiée par les qualités de composition et d'interprétation du groupe. Et même si elle n'est pas gavée de speederies jusqu'à la trogne, elle mérite incontestablement le détour. Elle mérite d'autant plus le détour que, justement, elle n'est pas farcie de speederies excessives.





PARADISE LOST
AS WE DIE FOR... PARADISE LOST


Le 17 Mai 2022 par CLANSMAN57


Pas grand chose m'a plu sur ce Tribute, à part (en étant sympa) "Say Just Words" par GLOOMY GRIM, "Mercy" par ORPHANED LAND, "Gothic" par GODSEND et "Eternal" par YEARNING.
SEPTIC FLESH propose une horrible relecture du classique "The Last Time", MISANTHROPE se plante avec "Forever Failure", magnifique à la base.
STILLE VOLK, quelle horreur...
Bref, à part celles mentionnées, j'ai trouvé ce tribute loupé.

Inutile, comme souvent avec ce type d'exercice.





STRAY GODS
STORM THE WALLS


Le 17 Mai 2022 par CHIZEBEURGUEUR


Pas mal, se laisse écouter. Du MAIDEN pur jus en moins bien, tout simplement.
Dommage que ça soit pas un peu mieux, parce que ça remplacerait littéralement MAIDEN. Ce disque est mieux écrit, mieux produit, mieux performé que "Senjutsu", aucun doute là-dessus.

À écouter par curiosité pour les fans de MAIDEN mais malheureusement je ne trouve pas ça assez bon pour vraiment reprendre le flambeau. Autant écouter d'autres groupes.
Note réelle : 2,5 arrondi à 2 pour l'absence d'originalité.





UGLY KID JOE
MENACE TO SOBRIETY


Le 17 Mai 2022 par SWISSIDOL


Presque tout le fun du premier album a disparu. Ça, c'est encore pas trop le problème car, après tout, c'est de la musique, pas du stand up. L'ennui, c'est que les compos sont également moins bonnes. Même le single "Milkman's Son" ne casse pas des briques. Même si tout n'est pas pourri ici, sacrée dégringolade d'un disque à l'autre !





AC/DC
FLICK OF THE SWITCH


Le 16 Mai 2022 par LUDO


Bonsoir tout le monde.

Avant de vous donner mon avis, je vais vous raconter mon histoire de "Flick Of The Switch".

J'avais eu l'occasion de jeter furtivement une oreille à l'album. j'avais écouter les quelques premières dizaines de secondes de chaque morceau et guère plus. C'était peut-être chez un disquaire d'occasion très réputé par chez moi à l'époque et dans lequel on pouvait demander à écouter les CD et le vendeur vous passait un casque qui se branchait directement sur une platine CD et on on pouvait écouter librement les musiques (ça me rend tout nostalgique de repenser à cette époque... Mais je m'égare). C'était peut-être à la bibliothèque municipale plutôt bien fournie quand les fans sans le sous n'avaient pas chourré ou juste oublié de rapporter les disques. C'était peut-être grâce à la discothèque d'un ami de plus ou moins bon goût, c'est affaire d'appréciation personnelle. L'anecdote est assez ancienne : je dirais la deuxième moitié des années 90. J'ai attendu ma majorité et mon débarquement dans une grande ville à l'aube de mes études pour commencer ma culture rock, Hard Rock et Heavy Metal et j'ai évidemment à l'époque comme beaucoup découvert AC-DC par le Live de 92 et "Thunderstruck". Mon souvenir de ma rencontre avec "Flick Of The Switch" est assez pauvre en détails mais ce dont je me souviens c'est que cela ne m'avait clairement pas marqué et qu'aucune chanson ne m'avait laissé un souvenir impérissable. De ce moment-là j'avais mis cet album de côté.

Petit saut dans le temps. Un jour, quelques années plus tard, au détour d'un rayon à la Fnac, qui à l'époque proposait des bornes d'écoute, je tends l'oreille (ou plutôt j'enfile le casque que tout le monde mettait sur les oreilles, pratique qui n'a pas survécu aujourd'hui. Est-ce un bien ou un mal ? Hygiène ou liberté d'écoute ? débat sans fin...) à une compilation de Hard Rock. Ici encore, ma mémoire me fait défaut sur les détails, mais je pense qu'il s'agissait d'une compilation tribute d'AC-DC. Ou peut-être était-ce juste une compilation de reprise pas uniquement dédiée à AC-DC. Et là, je suis percuté par un titre en particulier. J'attrape le boitier plastique sous cellophane, je lis tant bien que mal la liste des titres à moitié cachée par l'étiquette de pris et le code barre : "Badlands". Évidemment, en l'était de ma culture musicale à l'époque, complètement inconnu au bataillon (c'est dire à quel point j'avais mis de côté "Flick Of The Switch"). Et je suis tout à fait surpris qu'il s'agisse d'une reprise d'AC-DC dont je ne reconnais pas le style auquel je suis habitué. Peut-être est-ce la reprise qui dans son partie pris s'éloigne de ce à quoi je m'attends de la part d'AC-DC. Pour autant, je garde ce titre dans un coin de ma tête.

Nouveau saut dans le temps : fin des années 2000. Je suis devenu grand fan d'AC-DC et je me suis procuré presque tous les albums. J'ai tout transféré dans la mémoire de mon téléphone et je mets à profit les longs trajets en transports en commun pour finir de me réveiller le matin au son de la guitare de M. A. Young. "Flick Of The Switch" fait partie du lot et un jour je prends le temps de bien l'écouter. La claque ! J'adore définitivement "Badlands", j'adore "This House Is On Fire", j'adore "Rising Power", j'aime bien "Flick Of The Switch". L'album trouve une place de choix dans mes écoutes.

Dernier saut dans le temps : j'ai récemment décidé de me faire une compilation de mes chansons préférées d'AC-DC pour écouter dans la voiture. Je me mets en devoir de réécouter tous les albums pour faire mon choix et je me mets la contrainte d'intégrer au moins une chanson de chaque album. Nouvelle claque ! J'adore "Nervous Shakedown", j'aime bien "Guns For Hire". "Flick Of The Switch" fait partie des albums dont j'ai pris le plus de morceaux pour ma compilation.

Chose promise, chose due : je donne mon avis. Même si vous devez vous en douter depuis un moment, j'apprécie vraiment beaucoup cet album. On a bien les influences Blues et Rock du groupe et on a bien aussi le Hard Rock qu'on est en droit d'attendre d'AC-DC. Et pour être tout à fait honnête je pense qu'il soutient la comparaison avec les très bons albums du groupe. Il faut juste le prendre pour ce qu'il est : un bon album ou le groupe opère un retour aux sources avec une production qui sert parfaitement le propos qu'ils s'étaient donnés.

Pour finir, si je peux permettre de donner donner un conseil à ceux qui se pose la question de la réhabilitation de l'album (vous en faites ce que vous voulez ça vaut ce que ça vaut et ça se veut sans prétention) : mettez de côté vos attentes, ouvrez votre esprit (ça fait un peu gourou... "Mais quelle est donc cette secte étrange ?" Si vous avez la réf', je vous kiffe !), et écoutez-le.

En vous remerciant !





STRAY GODS
STORM THE WALLS


Le 16 Mai 2022 par STéPHANE


Perso, je me suis régalé avec cet album, bien plus qu'avec "Senjutsu", qui se veut poussif au possible (l'album de trop ?). Ok, IRON MAIDEN a voulu tenter un truc : peut-être qu'ils auraient pas dû... En attendant, je doute que MAIDEN ressorte un album de ce style là (une sorte de mélange entre "Powerslave" et "Somewhere In Time"). Aussi, je me contente largement de cette relève que propose STRAY GODS, et s'ils remettent le couvert, je pense que je suis prêt pour une deuxième assiette !





PARADISE LOST
OBSIDIAN


Le 16 Mai 2022 par FAKE ELECTIONS


Et paf, après l'excellent premier titre, le soufflé retombe. Il y a du savoir faire, ils savent nous faire déprimer les salauds. mais je regrette tellement la décennie 1997 - 2007, où le groupe était à la fois plus accessible et plus varié, avec des titres juste sublimes... Ici ça brasse dans la fange pour pas grand chose





GAMMA RAY
HEADING FOR TOMORROW


Le 16 Mai 2022 par CANNARAS


Aaarrgghhh ! Voilà un album qui n'est pas passé loin d'être un chef-d'oeuvre du Heavy Speed Mélodique.

Malheureusement, cela n'en sera pas un.

Pourtant cela commence sur les chapeaux de roue, notamment par l'hymne "Lust For Life" qui enterre 99,99% des morceaux du même style sans aucun problème. Et cela se poursuit inlassablement, notamment avec un "Heaven Can Wait" avec son refrain en forme de pancarte, le lourd "Space Eater", le délirant et queenesque "Money", la magnifique power-ballade "The Silence" ou encore le speed "Hold Your Ground".

Inutile de vous dire que, sur tous ces morceaux, cela joue. Les riffs et les soli sont jouissifs au possible. Et que dire de la performance vocale de Ralf Sheepers.

Et puis, patatras, vint la chute.

Cela commence par une gentille chute avec un "Free Time" certes sympathique mais vraiment pas au niveau des morceaux qui ont précédé. Il faut dire qu'il a été composé par Ralf Scheepers, manifestement plus talentueux au chant qu'à la composition.

Et puis la chute sera encore plus forte avec le dernier morceau "Heading For Tomorrow". Le morceau fait 14 min 29, soit presque une minute de plus que le "Keeper Of The Seven Keys" de l'ex-comparse Michael Weikath. Et c'est là que le bât blesse. J'accuse Kai Hansen d'avoir inutilement voulu rallonger ce morceau afin de faire plus long que le "Keeper..." de Weikath. Du coup, la partie atmosphérique de plus de quatre minutes qui intervient après quatre minutes est bien trop longue à mon goût, bien trop gonflante. Elle casse inutilement ce qui devait être l'acmé de l'album. Et lorsque le rythme repart, pff, on répète encore inutilement des "Hey You" totalement hors de propos. Voilà, le groupe m'a perdu. Pourtant, la fin du morceau est chouette et le refrain dantesque. Mais, lorsqu'il intervient, je n'ai qu'une seule envie : que le morceau s'arrête. Ce morceau, s'il avait été raccourci et mieux agencé, aurait certainement pu exploser le "Halloween" du même Kai Hansen et peut-être le "Keeper..." de Weikath. Il n'en sera rien.

Pour autant, ce n'est pas parce que cet album n'est pas parfait qu'il faut le bouder. Bien au contraire. Car, hormis ces points négatifs, il montre avec éclat le talent d'écriture de Kai Hansen et la solidité du groupe. Mine de rien, sur les six premières pistes, il fait la leçon à presque tous les suiveurs et ils sont nombreux. Encore plus aujourd'hui. Il montre, avec éclat que le Heavy Speed Mélodique pouvait être très créatif.

Aujourd'hui, la plupart des groupes dans ce créneau, appliquent une formule, maintes fois éprouvée. Mais sans génie.





STRAY GODS
STORM THE WALLS


Le 16 Mai 2022 par DESTROYER


Du MAIDEN sans MAIDEN, habituellement c'est un MAIDEN Tribute
mais là c'est du MAIDEN sans MAIDEN et sans chansons de MAIDEN cela se nomme STRAY GODS.

C'est assez bluffant surtout avec la voix d'Artur Almeida.

C'est sympathique à écouter, bien plus dans la veine de MAIDEN que le "Senjutsu" - qui ne m'a pas convaincu du tout - mais cela ne me renvoi pas au MAIDEN des 80s.

Bob Katsionis s'est fait plaisir à composer du MAIDEN. Cependant cet album n'a pas grande utilité.

Je le note mieux que le "Senjutsu" car c'est tout de même bien fait donc un 2/5.





LYNYRD SKYNYRD
THE LAST REBEL


Le 16 Mai 2022 par CULTOSAURUS


Assez d'accord avec la chronique, Rien de bien nouveau, ni de très emballant mais l'album reste agréable à écouter. De toute façon, les fans n'attendent sûrement pas de grande révolution dans ce genre musical ! Par contre, je ne comprends pas pourquoi vous n'avez pas commencé par la chronique de 1991, l'album de la reformation, toujours pas chroniqué sur le site (alors que vous nous inondez de chroniques d'Électro ou de Prog qui n'ont rien à y faire...).


Par Nightfall In Metal Earth

Peut-être parce que c'est l'équipe respectant la ligne éditoriale de Nightfall qui décide de ce qu'elle chronique... Myles vient d'intégrer l'équipe, et je ne doute pas qu'il a d'autres disques du SKYNYRD à dépoussiérer. Si un album manque au site et que tu souhaites le voir chroniquer, je te redirige vers la Boîte à Demandes.

Jeff Kanji





RAMMSTEIN
ZEIT


Le 16 Mai 2022 par CAPTAIN IGLOO


Totalement en phase avec le commentaire de NORTHMATHR, notamment sur l'ordre des titres.
Album que j'écoute souvent en ce moment, avec autant de plaisir qu'un "Reise, Reise", dernier de leurs albums qui m'avait complètement emballé.
J'écarte "Dicke Titten", seul morceau qui ne me plaît pas plus que ça, le reste des compositions est solide, efficace, mélodique, avec une nette préférence pour "Schwarz" et "Angst".
Un bon 4 !






LYNYRD SKYNYRD
THE LAST REBEL


Le 16 Mai 2022 par LE MOUNGEPEDOUN


On s'ennuie un peu (beaucoup) ici, l'ensemble paraît assez faible, la pochette dit tout, reste plus qu'à s'allonger contre l'arbre pour faire la sieste...





JUDAS PRIEST
SCREAMING FOR VENGEANCE


Le 16 Mai 2022 par SWISSIDOL


Cet album renferme des morceaux incroyables comme "Electric Eye", "Screamin' For Vengeance", "You've Got Another Thing Comin'", d'autres fort bons comme "Riding On The Wwind" ou "Bloodstone". La note pourrait être excellente mais deux ou trois titres ternissent franchement le tableau. Je veux parler des maniérés et pour tout dire mauvais "Chains", "Fever " et "Pain & Pleasure" qui font nettement leur âge. Le groupe fera beaucoup mieux avec "Defenders Of The Faith". 3,5/5.
A noter, pour la réédition, la jolie ballade "Prisoner Of Your Eyes" que j'aurais aimé voir apparaître sur l'album d'origine à la place des bouses susnommées.





GAMMA RAY
INSANITY AND GENIUS


Le 16 Mai 2022 par SWISSIDOL


Des trois premiers albums avec Scheepers, celui-ci est sans doute le plus speed et le plus agressif à l'image de la jolie triplette d'ouverture. Un style encore un petit peu différent des deux prédécesseurs, lorgnant parfois du côté de JUDAS PRIEST. Par la suite, je lâcherai l'affaire en apprenant le retour de Kai au microphone. J'aime généralement ses compos (avec HELLOWEEN, UNISONIC...) mais sa voix ne m’emballe guère.







Commentaires :  1 ...<<...<... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ...>...>>... 2537






1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod