Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ...>...>>... 2205
Comment poster un commentaire ?


LIZZY BORDEN
VISUAL LIES


Le 13 Septembre 2018 par PILGRIMWEN

Un grand album composé par un modeste groupe nommé LIZZY BORDEN. Disque à réhabiliter pour le ou la fan de Hard/Heavy Rock US. J'ai d'ailleurs souvent préféré privilégier des opus passés aux oubliettes (comme celui-ci) au détriment des dits-classiques. La gloire en moins, l'authenticité-sincérité en plus !





NICKELBACK
NO FIXED ADDRESS


Le 13 Septembre 2018 par LORDI2


NICKELBACK est un groupe sous-estimé. Il a bien des qualités que les metalleux semble bouder. NICKELBACK est pour beaucoup incompris. Moi j'adore ce groupe qui a tellement de qualités ! Je passe de superbes moments, j'ai adoré !





NICKELBACK
HERE AND NOW


Le 13 Septembre 2018 par LORDI2


Excellente sortie. un groupe sous-estimé et c'est bien dommage. J'ai passé de bons moments ! NICKELBACK est un super groupe !





NICKELBACK
DARK HORSE


Le 13 Septembre 2018 par LORDI2


NICKELBACK sort un superbe album. C'est probablement le groupe le plus sous estimé de la scène Grunge !





AUDREY HORNE
BLACKOUT


Le 13 Septembre 2018 par ADXBBR


L'esprit de l'album est bien retranscrit par Mulkonthebeach. Il y a deux écoles avec la NWOBHM à deux guitares : IRON MAIDEN et THIN LIZZY. Et bien nous avons le meilleur des deux mondes. Certes basées sur le début des '80, ne vous attendez pas à des compositions à tiroirs de la bande à Harris mais plutôt l'urgence, certains ont dit Punk, du début. Attention pas de lyrics agressifs ou provocateurs, pas de distorsion non plus, nous sommes entre gens de bonne compagnie. Mais des harmonies à deux guitares qui bouleversent nos sens, et quelle rythmique ! On attaque "This Is War" avec MAIDEN pour enchaîner avec THIN LIZZY. Chaque chanson apporte une touche particulière, et si le milieu de l'album est légèrement en retrait, on finit en plaisir orgiaque avec "Satellite" (on pourrait entendre la basse des JACKSON FIVE, pour finir avec KISS), le tube de l'album mais aussi l'hommage à THIN LIZZY, (là on ne peut pas se tromper, j'ai dû vérifier sur les albums des Irlandais si c'étaient des reprises) avec les faux-lives "Naysayer" et "Rose Alley".

Un mot sur les deux bonus tracks, dont je ne comprends comment ils peuvent ne pas apparaître en composition officielle : "Juggernaut" ne dépareille pas de l'album, mais comment ne pas évoquer cette fin gorgée d'émotion avec "The End", qui n'a rien à voir avec les Portes ? Dans l'esprit on dirait "The Show Must Go On", comme si l'histoire devait s'achever avec cette chanson. Et franchement on ne l'espère pas car ce serait se priver d'un excellent groupe qui combine le meilleur du début des '80.

Enfin un dernier mot sur Toschie. Voilà un chanteur capable de générer de l'émotion avec beaucoup de feeling et de mélodie. À aucun moment je n'ai été lassé par sa voix. De plus les textes sont très variés et si certains sont naïfs (ou alors second degré), d'autres sont très touchants. Mériterait de participer à d'autres projets pour profiter d'une plus grande exposition, ce jeune homme...

The NIGHT FLIGHT ORCHESTRA a trouvé un compagnon de route pour imposer son Disco Revival Metal (très gros groove avec des guitares sautillantes composant de vrais soli) sur la planète. L'avenir du Hard Rock ?

Allez, zou 4/5 car le meilleur est à venir.





Jonathan DAVIS
BLACK LABYRINTH


Le 12 Septembre 2018 par DINICED


J'ai stoppé KORN avec "See You On The Other Side", par lassitude.
La chronique me mettant l'eau à la bouche, je me procure le labyrinthe noir et boum ! quelle nostalgie ! La voix de J. Davis me transporte des années en arrière et je me suis souvenu de pourquoi j'aimais tant KORN. J. Davis est un bon chanteur, on sent qu'il aime chanter, presque de façon confidente, comme si l'auditeur était son ami.
Alors non, ce n'est pas deux ou trois bidouillages "World" ou "Electro" qui rendront les chansons originales mais que c'est bon de réentendre J. Davis sur des refrains instantanément mémorisables. Manque que le petit moment "cornemuse".





YEARNING
PLAINTIVE SCENES


Le 12 Septembre 2018 par HEART OF STEELE


Je suis pas super fan de ce style mais là on officie plus dans un registre très mélodique avec des changements bien trouvés dans les compos (qui a dit Prog ?). Toujours est-il que la qualité d'écriture est vraiment au rendez vous. Le plaisir aussi.





DREAM THEATER
METROPOLIS PART II : SCENES FROM A MEMORY


Le 12 Septembre 2018 par ZAM


Un chanteur à côté de la plaque et horrible à entendre chanter, un son de clavier répugnant et des parties instrumentales peu jouissives... Moi qui pensais avoir à faire à un chef d'œuvre, je suis horriblement déçu : c'est plat, sans intérêt, et même saoulant quand Labrie se met à chanter.
Note exacte 0,5/5.





ROYAL HUNT
X


Le 12 Septembre 2018 par SAM


Je me rends compte que c'est un des meilleurs ROYAL HUNT. Autant DC Cooper définit le succès du groupe dans les années 90 ou le rebond ces dernières années, autant Mark Boals fait un super boulot sur "Paradox 2" ou ce "X". Je ne lui trouve rien de faible. La production est vraiment au top comme les compositions... Bien au-dessus, pour être honnete, que "Devil's Dozen" par exemple, qui est ma dernière acquisition du groupe.
Une chose à rajouter : je ne considère pas ROYAL HUNT comme du Prog Metal (ce n'est ni PAIN OF SALVATION, ni LEPROUS, HAKEN ou SYMPHONY X), plutôt du Heavy Mélodique bien imprégné de claviers. Il n'y a pas de mesures composées, pas de titre de vingt minutes, pas de structures alambiquées, plutot des mélodies catchy sur de bons riffs et avec un fond de synthés omniprésents...





NICKELBACK
ALL THE RIGHT REASONS


Le 12 Septembre 2018 par LORDI2


Cet album de NICKELBACK est très homogène. J'ai passé un agréable moment ! Le fait que ce soit grand public ne me dérange pas ! L'album est de très bonne qualité ! C'est lisse c'est beau c'est magnifique !





SEPULTURA
CHAOS A.D.


Le 12 Septembre 2018 par BABAR


Dernier grand disque de SEPULTURA, pour ma part.
Néanmoins, je préfère le précédent car je trouve que "Chaos AD" s'essouffle un peu sur la fin.
Mais sinon c'est un superbe mélange de Thrash, de Heavy, de Death et une sacrée ambiance de guérilla urbaine.
Ce disque a de la gueule, de la personnalité, une âme mais il n'est pas parfait à mes yeux.

La nouvelle version de ce disque perd 10 étoiles pour l'ignoble remix dont je ne citerai pas le nom.





RED DRAGON CARTEL
RED DRAGON CARTEL


Le 12 Septembre 2018 par KNAPY


Super content que cet album soit enfin chroniqué ! Je suis d'accord avec la chronique et "Deceive" est clairement une revisite des patern de "Bark At The Moon", mais ça sonne frais. J'ai accroché direct quand l'album est sorti. "War Machine" est une sorte d'hommage à BLACK SABBATH, très "War Pig" et d'ailleurs Jake l'a écrite comme si il avait du écrire pour SABBATH.

Feeder est top et Robin Zander assure. Le reste oscille entre le super sympa et le sympa tout court. Dans les fait c'est le titre avec Di Anno que j'aime le moins.

Le nouvel album sort le 9 novembre !





SEPULTURA
ROOTS


Le 11 Septembre 2018 par JOE IS ROOTS


Un concept Album !

Du vrai, du lourd, du pur jus concentré de Metal extrême

Je me rappelle encore cette après-midi passé au Cora de Massy.

En écoute le maxi avec "Roots" en ouverture et "Procréation Of The Wicked" (reprise de CELTIC FROST que je ne connaissais pas à l'époque).

Quelle claque dans les esgourdes ce "Roots Bloody Roots" !

J'ai donc par la suite acheté l'album et je l'écoute encore de temps en temps.

Le son est oppressant, les guitares rampantes, les percussions énormes.

Un album majeur au panthéon du Metal.





JETBOY
DAMNED NATION


Le 11 Septembre 2018 par CLARENCE


Pour l'anecdote on entend une chanson de JETBOY dans le film "Touche pas à ma fille" avec... Tony Danza. C'est probablement une coïncidence mais je trouvais ça suffisamment amusant pour le mentionner : www.youtube.com/watch?v=4l0kioUSHIc





DIO
DIO'S INFERNO : THE LAST IN LIVE


Le 11 Septembre 2018 par LUDOVICO


Après quinze ans de carrière avec son propre groupe, on était en droit d’attendre autre chose que ce Live à moitié fini.

Ce qui est ici en cause n’est pas la qualité de la prestation qui est honorable mais pas exceptionnelle non plus. Non, c’est le choix des titres. Aucun morceau de “Sacred Heart“ (1985), “Dream Evil“ (1987) ainsi que du moyen “Lock Up The Wolves“ (1990). Je peux comprendre la présence des deux titres de “Angry Machines“ (1996) et de la seule pièce de “Strange Highways“ (1993) parce que ce sont les albums les plus récents sortis avant ce Live, mais comme ce sont en même temps les moins bons albums de DIO, cela tire considérablement vers le bas le niveau qualitatif de la setlist.

De plus, c’est beaucoup trop court (une durée inférieure à 90 minutes), ce qui n’aide pas à une répartition équilibrée des titres des différents albums de son groupe.

“Holy Diver“ (1983) est omniprésent au détriment de “The Last In Line“ (1984) avec seulement deux titres.

Pourquoi avoir choisi d’interpréter trois morceaux de RAINBOW et deux titres de BLACK SABBATH alors qu’ils étaient déjà disponibles sur des Live antérieurs de bien meilleure qualité ? Il n’aurait pas pu les remplacer par des titres tirés des albums cités plus haut ?

Après l’album “Dehumanizer“ (1992) de BLACK SABBATH, DIO n’est plus que l’ombre de lui-même, enchaînant des décisions toutes plus mauvaises les unes que les autres.





RIOT
RESTLESS BREED


Le 11 Septembre 2018 par BAPTISTE89


Mine de rien, Guy Speranza était un excellent chanteur, qui n'avait pas à rougir de la comparaison avec les vocalistes les plus connus du Hard Rock. Sa voix chaude apportait de la chaleur à la musique des Américains. Ayant décidé de se retirer du monde de la musique, c'est un certain Rhett Forrester qui lui a succédé.

Et on se rend compte, dès "Hard Lovin' Man", que celui-ci propose un chant plus hargneux et agressif. Même constat avec "C.I.A." ou "Loanshark" ; c'est également l'occasion de constater que certaines compositions se font assez rentre-dedans, l'album sonne Heavy sur certains titres, tout en ne délaissant pas le Hard Rock qui fait notamment le charme de "Rock City".

On retrouve des titres plus calmes comme la belle chanson-titre ou encore "Showdown" qui aèrent l'album. "Restless Breed" sait aussi se montrer entraînant, comme le montrent la superbe reprise des ANIMALS et "Violent Crimes".

Malheureusement, difficile de dresser un portrait idyllique de "Restless Breed", certains titres s'avérant moins bons. "Over To You" et "Dream Away" sont des chansons assez moyennes ; quant à "Loved By You", dont la mélodie vocale lénifiante est répétée ad nauseam, elle est plutôt ratée, même si elle propose une partie instrumentale intéressante.

Un bon album de RIOT, mais pas du niveau de ses trois prédécesseurs.





AMORPHIS
QUEEN OF TIME


Le 11 Septembre 2018 par ALTHOR


Très déçu de cet opus. J'ai adoré "Under The Red Cloud mais là ça ne prend pas. L'ensemble me paraît forcé, essoufflé sans efficacité. Et ça m'attriste d'autant plus qu'AMORPHIS est un de mes favoris. Même la production me déçoit alors que c'est toujours Jens Bogren aux commandes. Un album moyen qui heureusement grâce aux qualités de base du combo parvient quand même à être plaisant, mais de temps en temps seulement... "The Bee" et "Wrong Direction" (titre évocateur) restent mes favoris.

2,5 arrondi à 3/5.





LINKIN PARK
THE HUNTING PARTY


Le 11 Septembre 2018 par LORDI2


Cet album est un retour aux source assez inattendu ! Le groupe revient avec du Neo Metal. Ils ont accompli un travail formidable ! Le disque est réussi sans être transcendant ! Pas mal !





LINKIN PARK
LIVING THINGS


Le 11 Septembre 2018 par LORDI2


C'est mieux que l'opus précédent. Mais c'est toujours insuffisant pour me convaincre ! La qualité est moyenne. Très bonne chronique qui reflète la réalité !





DIO
ANGRY MACHINES


Le 10 Septembre 2018 par LUDOVICO


Le pire album de DIO toutes époques et tous groupes confondus.

Le plus dommage là-dedans c’est que l’on sent une volonté de proposer quelque chose de nouveau comme sur le titre “Black“, mais on ne perçoit qu’à demi les intentions de l’artiste parce que tous les morceaux sont plombés par des lignes de chant proprement dénuées de toutes inspirations, les arrangements et les transitions manquent cruellement de nuances à l’image du catastrophique titre d’ouverture. Ce qui est rageant c’est que l’on sent qu’il n’aurait pas fallu grand-chose pour que cet album puisse offrir un peu plus que ce qu’il propose : c’est-à-dire quasiment rien.

DIO possède toujours son coffre légendaire mais celui-ci est complètement vide. Je l’entends chanter et ça ne provoque rien en moi. Quand on est le leader d’un groupe qui porte son propre nom, il y a des limites à l’insipide et dans le cas présent elles sont franchies.

On peut quand même s’étonner que personne dans le staff ne s’est dit : “Mais que sommes-nous en train de faire ? Eh Ronnie ! Tu crois pas qu’on devrait revoir certaines choses ?“ DIO avait-t-il à ce point une présence écrasante que personne n’a osé contester certains de ses choix ?

Déjà la pochette aurait du à l’époque me mettre la puce à l’oreille avec son changement de thématique ; DIO est un vocaliste d’exception mais n’est pas du genre à pouvoir sortir aisément de ses propres sentiers battus. Son truc, c’est l’heroic-fantasy, pas la SF. D’ailleurs il y reviendra dès les albums suivants.

Coller une étoile à cet artiste légendaire me les torsade bien comme il faut.







Commentaires :  1 ...<<...<... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ...>...>>... 2205






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod