Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ...>...>>... 2048
Comment poster un commentaire ?


JUDAS PRIEST
NOSTRADAMUS


Le 27 Février 2017 par AQUASTEEL


Je suis entièrement d'accord avec DARK BEAGLE mais j'ai un reproche à faire à l'album : la qualité de son des orchestrations.

Cet album mérite de voir toutes ses parties sympho' ré-enregistrées avec un vrai orchestre pour avoir une vraie ambiance et permettre une vraie immersion à l'écoute.





CONVERGE
JANE DOE


Le 27 Février 2017 par AZER

"...Les meilleures mélodies du monde sur les meilleures rythmes du monde, avec le plus d’énergie du monde, Kurt Ballou, le guitariste, est un génie, de la composition et de l’exécution. Il n’y a rien à jeter en terme de morceaux, rien à rejeter en termes de choix artistiques, l’album parfait"

A la lecture de ces lignes (qui sentaient tout de même la dithyrambe un peu douteuse) , une écoute s'imposait donc. Je décidais de donner sa chance à cet album fort prisé sur Sputnikmusic, considéré sur le dit-site comme l'un des meilleurs albums de Metal.

Mal m'en a pris.

Avant-propos de mon ressenti, je ne suis que peu friand de Mathcore/Post Hardcore et ce genre de gaietés mélodiques. Les quelques groupes du genre m'ont souvent rebuté (je pense notamment à THE DILLINGER ESCAPE PLAN, dont l'écoute me fut tout simplement insupportable). Il n'est cependant jamais trop tard pour changer d'avis et c'est avec cet état d'esprit que j'ai abordé ce disque.
Bien que je ne raffole point d’Extrême en général, il m'arrive de m'aventurer sur quelques œuvres dont la violence me paraît être intégrée et substantielle au propos de la musique (je pense notamment à Blackwater Park ou Deconstruction).

Il n'en fut malheureusement pas le cas ici. "Concubine", le morceau introductif, fut à ce titre un immense fou rire, tant je n'en ai retenu rien d'autre qu'une violence exacerbée gratuite doublée d'un chant des plus ridicules. Défauts récurrents sur la majorité des titres de l'album, je le crains.

La plupart des morceaux se conforment à ce triste schéma ; riffs trop souvent répétitifs joués à un volume indécent, vocaux atroces, batterie misant tout sur la brutalité (gratuite) au risque de tourner en rond...
A noter certains points : "Homewrecker" possède des riffs intéressants, mais accuse une fois encore une bien piètre performance vocale, pareil pour "Hell To Pay"...
L'éponyme possède une structure et certains plans plus recherchés, mais souffre d'une grande redondance quand à ses multiples breakdowns et accélérations rythmiques (sans parler, une fois encore, du chant...).

"Phoenix In Flight" est certainement le meilleur titre du lot; l'ambiance tragique y est correctement restituée sans excès de cris ou autres blasts inutiles, jouant à bon escient de ses chœurs plaintifs dissimulés derrière la saturation ambiante. A l'inverse, sa suite "Phoenix In Flames" est le parfait résumé des différents défauts de l'album, incompréhensible et abscond.

"Jane Doe' est un album qui semble reposer en tout et pour tout sur sa capacité à dépasser le mur du son. A ce titre, l'album est une franche réussite et décollera sans difficulté le papier-peint de vos murs si vous ressentiez le besoin d'en changer.
Il apparaît en revanche, et j'en suis le premier navré, fort peu pourvu de qualités esthétiques. La musique pratiquée ici est une longue litanie furieuse et sans concession. Mais pour aller ou ? Rien ne ressort d'une telle violence, si ce n'est une ininterrompue sensation d'inconfort et d'agacement, dont le propos m'échappe complètement. La violence, quelle que soit son intensité, ne me dérange pas tant qu'elle sert un propos, une idée la canalisant, lui donnant une direction.

À supposer que "Jane Doe" en comporte une, ladite orientation m’échappe complètement. Je m'abstiendrai de noter l'album pour cette raison, étant donné qu'il est possible que je n'y ai simplement rien compris. Ce qui ne m'empêche pas de rester très perplexe quand à la déclaration "les meilleures mélodies et rythmiques du MONDE"; même à supposer que je sois fan de Mathcore, il me semble peu crédible que l'ultime œuvre musicale de tous les temps et toutes les cultures prenne la forme d'un album de Hardcore bruitiste.





BLACK SABBATH
PARANOID


Le 27 Février 2017 par SUSHIBOY


Je mets 1 étoile parce que je n'ai jamais aimé BLACK SABBATH, sauf leur dernier album. Pour moi c'est leur seul bon album. Je me fais littéralement chier avec leurs premiers albums (le Doom c'est pas pour moi apparemment). J'ai donné une chance à cette galette, histoire d'aller plus loin dans la discographie du groupe, mais même s'il y a des "classiques", je trouve que c'est daté, et je n'aime pas la production. Alors je zappe.

Je trouve que "13" est vraiment original et qu'il apporte quelque chose nouveau dans leur discographie. Sûrement "13" m'a-t-il plus plu parce que c'était vraiment l'aboutissement de leur carrière. D'ailleurs ils l'ont terminée en beauté juste après.





KHEMMIS
HUNTED


Le 26 Février 2017 par EYREON


Exactement pareil que le dernier commentaire !

Merci pour la découverte, cet album est monumental. Équilibre parfait entre l'aspect atmosphérique, les riffs ... bref tout comme PIKTO !





SACRED REICH
THE AMERICAN WAY


Le 26 Février 2017 par OTOCYON


Quelle groove dégagé par un groupe de Thrash, vraiment !!
Des textes inspirés, une basse rutilante, et une super ambiance de fin avec ce "31 Flavors".

Je ne m'en lasse pas !





THIN LIZZY
THUNDER AND LIGHTING


Le 25 Février 2017 par FRED


Une pochette très Heavy Metal, très ARMORED SAINT.
Le gratteux d'un groupe de la NWOBHM.
LIZZY essaie de s'adapter à son époque, mais il n'appartient pas au Heavy Metal, c'est un peu peine perdue.
Il se force un peu, mais peu importe, car le talent, on l'a ou pas : et il n'y a pas de mauvais album du groupe (un peu comme RUSH, finalement) : c'est juste une question de goût.
LIZZY a loupé le coche du succès : trop Hard pour les "rockers", pas assez pour les hardos.
Seulement, en 2016, on comprend que tout le monde est passé à côté d'un truc ÉNORME.
C'est ça, le TALENT, la CLASSE !!!





AMORPHIS
UNDER THE RED CLOUD


Le 25 Février 2017 par MR TINKERTRAIN


AMORPHIS... Quel vieux groupe... Capable de sortir encore un putain d'album ! J'avais laissé tomber l'affaire après la semi déception "Am Universum" (à l'époque, car maintenant je le trouve très sympa et bien 70s) mais là je dois reconnaître que les mélodies, la prod, ce Folk caractéristique sont géniales. L'utilisation abusive des growls, assez désagréable, plombe le disque et font manquer la note maximum.





KORN
THE SERENITY OF SUFFERING


Le 25 Février 2017 par SYLYOSHI


Je mettrai un 1/5, car je n'ai jamais apprécié KORN, sauf leur dernier album avant celui-ci "The Paradigm Shift" qui était pour moi leur seul bon album (il faut enlever "Never Never" bien sûr). Ayant l'envie de vomir à l'écoute de leurs premiers albums (le Neo Metal c'est pas pour moi apparemment) avant qu'il finissent dans la merde ensuite. J'ai voulu écouter cette album, vu la bonne impression de "The Paradigm Shift", Malheureusement KORN revient au sources des débuts, c'est à dire une musique de bas étage et sans âme, avec un chant que je n'aime pas. Du coup je passe mon chemin.

Ps : J'avais trouvé "The Paradigm Shift" vraiment différent et à part dans leur discographie. Peut être ai-je aimé cet album justement car ce n'était pas du "vrai KORN" ?





THIN LIZZY
THUNDER AND LIGHTING


Le 25 Février 2017 par BABAR


Le dernier d'un groupe exceptionnel.
Le testament de Phil Lynott est bouleversant, on en attendait pas moins.
Effectivement le son est très heavy, mais THIN LIZZY garde son identité et sa classe. Et la mélodie qui tue en toute simplicité ("The Sun Goes Down", magnifique !).
Un héritage à savourer avec les yeux qui brillent et à faire tourner sans cesse. N'oubliez jamais THIN LIZZY !





MISÞYRMING
HOF/IVORY STONE


Le 25 Février 2017 par UNAGI


On ne va pas se mentir : c'est beaucoup trop court.

Mais paradoxalement, c'est un tour de force car ce split confirme tout : les deux fers-de-lance de la scène Black islandaise (je préfèrerais que ce soit un triumvirat, incluant SVARTIDAUƉI : j'espère qu'ils nous préparent un nouveau sale coup) proposent chacun une composition de grande qualité, qui ne fait que confirmer leur statut.

Confirmer mais pas que. Cet "album" maintient tous les espoirs que beaucoup ont placé en ces jeunes formations : l'idée de cette collaboration est parfaite car, bien qu'ils jouent dans la même cour du Black Metal, elle nous montre la grande richesse de cette scène, pourtant composée de peu de personnes.

L'auditeur averti à l'oreille habituée remarquera directement que la démarche des deux groupes était et reste différente : ne serait-ce que la production qui nous plonge dans deux atmosphères totalement distinctes. MISÞYRMING est froid et dévastateur tandis que SINMARA est cauchemardesque et beaucoup plus sombre (je ne peux que renvoyer à la chronique qui les décrit bien mieux que je ne saurais le faire).

D.G. est un de ces infatigables de plus, touche-à-tout, ultra-talentueux (mais tous les membres des deux formations sont remarquables).

Un teaser qui place la hype encore plus haute : vivement la suite !

Merci pour la chronique et pour faire vivre cette scène sur NIME.





AIRBOURNE
BREAKIN'OUTTA HELL


Le 24 Février 2017 par HELLSOLDIER


Le groupe perd de son intérêt principal, c'est à dire son énergie et son punch, malgré une petite amélioration par rapport à "Black Dog Barking".
Ok il y a "Thin The Blood" qui déboîte carrément, mais le reste ça c'est quand même bien ramolli.

Tout de même le premier morceau est excellent et "Rivalry" est bien foutu.
Mais comme je l'ai dit trop de compos lentes et pas assez de speed. Et la fougue semble avoir disparu au profit d'un groove "AC/DC-esque" vieillissant.

Après c'est clair que c'est pas une bouse loin de là, c'est plaisant à écouter mais c'est juste moyen et trop mou pour du AIRBOURNE. Je le préfère tout de même au précédent qui pour moi, je le répète, est le summum en terme de lenteur.

Le premier album est et restera le meilleur je pense.





ULVER
MESSE I.X-VI.X


Le 24 Février 2017 par FATALORDI


"Dominée par sa première piste"
Tout est dit. Elle est sympathique en tant que telle, mais très lourde à l'écoute intégrale de l'album.
Cependant, je trouve tout le reste fabuleux. On ne ressent peut-être pas la puissance d'un grand orchestre, mais qu'importe. Ça reste un très bon opus dans la discographie du groupe.





AIRBOURNE
BREAKIN'OUTTA HELL


Le 24 Février 2017 par FREDJ


Malheureusement je suis beaucoup plus mitigé...
Certes la formule du groupe ne change pas et demeure efficace mais franchement, plusieurs mois après sa sortie je n'ai pas eu l'envie de le réécouter comme les précédents.
Pas d'hymne marquant (à part peut être "It's All For Rock'N'Roll), beaucoup de morceau lent (voir pataud), bref c'est pas ouf tout ça !
Heureusement les 2 "speederies" sont de bonne facture ("Thin The Blood" et "When I Drink"), le premier, le deuxième et le dernier morceau aussi. Le reste est bof ...
Une déception pour ma part, peut être que je changerai d'avis une fois passé l'épreuve du live !





HAIL SPIRIT NOIR
MAYHEM IN BLUE


Le 24 Février 2017 par UPR-ASSELINEAU


Tout comme leurs comparses AENAON, HAIL SPIRIT NOIR nous propose en 2016 un album de Black d’Avant-Garde d’excellente qualité.
Jouant dans la même catégorie qu'AENAON, le Black va toutefois subir, sur cet album un traitement différent. Les influences typiquement 70s et 80s se font terriblement ressentir, encore plus que sur les précédents méfaits de ces Grecs. Le côté psyché est davantage appuyé ("Riders To Utopia", "Mayhem In Blue"), le côté sombre également. Fini les loufoqueries de "Oi Magoi", ici le propos est nettement plus sérieux.

Avec cet album, HAIL SPIRIT NOIR se hisse au niveau des fous de SIGH, et cela promet un futur radieux !





OATHBREAKER
RHEIA


Le 24 Février 2017 par UNAGI


"Eros|Anteros" m'a traumatisé. Du coup, même 3 ans après, je n'étais toujours pas prêt pour une nouvelle offrande.

Vous voulez suer ? Etre dans un état de transe totale ? Voire possédé ? Ressentir ce qu'intensité veut dire ? Ecoutez OATHBREAKER. Vraiment, je ne me vois pas décrire le groupe autrement que par "écoutez-le, vous comprendrez pourquoi c'est génial".

Tout est incroyable, on touche presque à la perfection : la variété et le mélange des genres déjà, cette voix de possédée (on est loin de certaines caricatures fragiles là) ensuite, les structures complexes entre autre, les milliards d'émotions qui nous traversent surtout, la performance enfin.

Dire que j'ai hâte d'enfin les voir demain est un euphémisme : Anvers va trembler, et ce n'est pas la première fois avec eux. Dommage que le Sud du pays ne soit pas aussi riche musicalement parlant car on a du très lourd en haut !

Une des meilleurs oeuvres de 2016, assurément.





CELLDWELLER
CELLDWELLER


Le 24 Février 2017 par LOUVOIR


Ma découverte de CELLDWELLER l'année dernière a été l'une des meilleures surprises musicales de 2016.
J'ai trouvé cet album très bon. Varié (c'est rien de le dire !), accrocheur, surprenant, il réunit toutes les qualités pour me satisfaire. Avec des morceaux très directs comme "Switchback" ou "Frozen" (non rien à voir avec la reine des neiges...), très Neo Metal dans l'esprit, mais aussi des morceaux poussant l'expérimentation plus loin, comme "The Last Firstborn" sur lequel on ne sait plus où donner de la tête tellement le morceaux part dans tous les sens.

Le mélange d'Electro/Metal est vraiment réussi. On n'a pas simplement des arrangements électro par ci par là, les deux ingrédients sont vraiment bien dosés, de manière équivalente. Il faut donc apprécier un minimum l'Electro pour apprécier ce disque.

Un excellent disque mais qui sera surpassé par "Wish Upon A Black Star", et surtout "End Of An Empire". Et merci à CHAPOUK pour s'être penchée sur ce groupe qui navigue vraiment à la frontière du Metal sans en faire vraiment partie !





AXXIS
RETROLUTION


Le 24 Février 2017 par HELLSOLDIER

Premier album d'AXXIS qui me déçoit depuis au moins "Voodoo Vibes".
Ce retour en arrière est une erreur !
Déjà que le groupe a du mal à percer, je trouve ça dommage d'abandonner le style qui lui a permis un sursaut de renommé.
Le son est pas terrible, les refrains oubliables à part un ou deux.
C'est mou, sans saveur et terriblement daté.

Dans le même style préférez l'album blanc de 2014, qui lui est un véritable bijoux de composition, beau et créatif.

Un album de Hard Rock bas du front et pas original pour un sou.
On sent bien l'absence de Marco malheureusement.

En espérant un sursaut sur le prochain album sinon c'est le naufrage.

Seul point positif, la voix de Bernhard qui semble avoir pris une cure de jouvence.

Je ne met pas de note j’attends des écoutes plus approfondies mais c'est assez mal barré pour l'instant.

Le seul morceau qui a retenu mon attention est "Rock The Night" et encore c'est pas ouf.





ABDUCTION
UNE OMBRE RéGIT LES OMBRES


Le 24 Février 2017 par LE OUISTITI HURLEUR

Pas entendu l'album, mais je me permets de réagir sur l'artwork, cette église d'Auvers-Sur-Oise repeinturlurée en noir et gris est une intéressante idée, bravo au graphiste.





HYPNO5E
ACID MIST TOMORROW


Le 24 Février 2017 par NUCLE4R


Un album génial pour moi, une véritable perle !

Dommage que l'auteur de la chro soit passé complètement à côté.
D'ailleurs, la musique du groupe qualifiée de "Metalcore" est à mourir de rire.
A-t-il seulement pris le temps ?





FATES WARNING
THE SPECTRE WITHIN


Le 24 Février 2017 par TED


La voix de John Arch sur cet album, j'ai beaucoup de mal aussi. Difficile d'apprécier vraiment un morceau à cause d'elle. Heureusement FATES WARNING a depuis fait de la musique bien plus agréable à l'oreille.
À ce propos, amis chroniqueurs de Nightfall, pas encore de chronique des 2 derniers albums du groupe, "Darkness In A Different Light" et "Theories Of Flight" ? Je n'ai pas écouté DIADL, mais TOF est absolument brillant.







Commentaires :  1 ...<<...<... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ...>...>>... 2048






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod