Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 ...>...>>... 2529
Comment poster un commentaire ?


UDO
STEELFACTORY


Le 27 Novembre 2020 par ALEX


Personnellement à l'écoute de cet album, j'ai choisi définitivement mon camp... Ce sera UDO et non ACCEPT car j'ai accepté que ces derniers n'étaient plus bons à rien... Enfin c'est Wolf puisqu'autant Udo est un projet solo qui fonctionne comme un groupe et ACCEPT est un groupe qui fonctionne comme un projet solo.

Quand on voit le résultat c'est vite vu. Vive UDO et tristesse pour ACCEPT...





ALICE COOPER
LOVE IT TO DEATH


Le 27 Novembre 2020 par ALEX


Très étonné sur ce que David estime être un moment de faiblesse, à savoir "The Ballad Of Dwight Fry", qui est justement LE chef d'oeuvre de l'album, un morceau visuel ou la folie rampante du personnage est autobiographique de son interprète. L'ambiance est malsaine et travaillée et en live c'est un grand grand classique du Coop donnant souvent lieu à son exécution et à la camisole de force. Toute l'imagerie visuelle du Coop est ici déjà présente, ce que ce soit dans le texte, l'ambiance, la musique et l'interprétation...

Bref, je ne comprends pas le chroniqueur sur ce point précis.

Quant aux deux albums précédents, ils sont à la limite de l'écoutable...





FAITH NO MORE
ANGEL DUST


Le 27 Novembre 2020 par LUDWIGRETSCH

"Angel Dust" est effectivement hors normes et extrêmement original et je comprends tout à fait son statut d'album culte et vénéré !

Tout est présent sur ce disque pour en faire quelque chose de spécial. À la fois relativement accessible, mélodique et ultra créatif, tout semblait à priori réuni pour que je me rallie (appréciant également les musiques singulières à forte personnalité) à toutes ces dithyrambes...

Seulement voilà, si le ramage suscite chez moi un certain enthousiasme, je suis beaucoup plus partagé sur le plumage... Disons plus simplement que le choix de cette production (clinquante) très orientée années 80 m'empêche d'apprécier pleinement les nombreuses qualités dont regorge cette œuvre à part, tout en ayant conscience qu'elle participe aussi grandement à l'impact Qu'a eu ce disque sur la scène alternative !

Je me sens donc un peu frustré de rester à chaque fois en dehors et une sensation d'ennui finit inévitablement par se manifester à l'écoute de "Angel Dust", chose que je ne ressens jamais avec "The Real Thing" et "King For A Day..." !

Pas de note donc car difficile pour l'instant d'avoir un avis définitif sur la chose. Un jour peut-être...





ATTENTAT ROCK
LE GANG DES SAIGNEURS


Le 27 Novembre 2020 par BAAZBAAZ


La production est effroyable, mais l'album est très bon. J'aime bien quand y croise l'influence du grand MAIDEN, comme sur "Cœur De La Ville". Les paroles en français passent très bien, ce qui n'est pas si courant dans le Hard Rock. Dommage que la voix de Didier Rochette ne soit pas plus audible.

Une musique qui sent bon les pages d'Enfer Magazine.





SOUNDGARDEN
DOWN ON THE UPSIDE


Le 26 Novembre 2020 par LUDWIGRETSCH


Ce disque est fabuleux, clairement sous-estimé mais fabuleux !

Après un très Sabbathien "Badmotorfinger" et un très Zeppelinien "Superunknown", cet ultime album de SOUNDGARDEN (je ne mentionnerai pas leur très dispensable "King Animal") à l'apparence plus calme et policée, n'en demeure pas moins un album très aventureux et difficilement pénétrable mais au final, passionnant !

Un des derniers grands disques Rock de cette décennie, polymorphe et riche d'émotions diverses propres à une époque, qui seraient bien difficiles à retranscrire aujourd'hui...

SOUNDGARDEN a réussi le triptyque parfait entre 1991 et 1996 et demeure encore aujourd'hui celui que j'affectionne le plus parmi le Big Four de Seattle !





DEFTONES
OHMS


Le 26 Novembre 2020 par LUDWIGRETSCH


Très bon cru des DEFTONES après un "Gore" bien terne et sans éclat !

Le travail sur la production est remarquable, à la fois puissante et claire. Chaque instrument sonne à merveille, les ambiances à mettre au crédit de Frank Delgado s'intègrent subtilement à chaque morceau et le tout s'enchaîne avec une facilité et une efficacité redoutable...

Oui mais, ce côté parfaitement homogène et sans véritable surprise n'est-il pas un peu lassant au bout d'un moment ? J'ai l'impression que le groupe, depuis "Saturday Night Wrist", applique sa formule, extrêmement bien rodée, toujours efficace et maîtrisée, mais ils s'empêchent souvent de lâcher la bride comme ils ont pu le faire sur le sensationnel et audacieux "White Pony" !

Malgré cette impression, "Ohms" est un disque très bien conçu et réalisé, plaisant et rafraîchissant. C'est déjà pas mal !





VOYAGER
GHOST MILE


Le 26 Novembre 2020 par MR TINKERTRAIN


Un peu en perte de repères avec cette société qui déconne complètement et tous mes groupes ou artistes préférés qui décèdent ou décident de jeter l'éponge à cause de cette merde de covid (cf. ANATHEMA), je dois dire que j'avais besoin d'un bon remontant. Le genre de truc qui vous fout la banane pour un moment. C'est maintenant chose faite avec ce groupe qui vient de me mettre une mandale pas banale.





DEFTONES
OHMS


Le 26 Novembre 2020 par NIHIL


Depuis 2010, DEFTONES ne joue plus tellement sur son terrain d'antan, excepté "Diamond Eyes" qui vouait une sorte d'hommage à leurs sources, en toute efficacité.

Dorénavant toujours plus éthéré et plus accessible, sa musique n'en demeure pas moins originale, et parvient à trouver le sens de l'accroche à chaque nouvelle sortie, au travers d'une forme d'art conceptuel toujours étrange et fascinant.

Difficile pour moi d'être objectif avec cette mue, le résultat me paraît excellent mais ne parvient jamais à me séduire en comparaison avec leurs glorieux débuts, tout est une question de goûts, mais ils restent haut dans mon estime, face à tant de fraîcheur !

3,5/5.





JADED HEART
STAND YOUR GROUND


Le 26 Novembre 2020 par PILGRIMWEN

Ca me fend le coeur de l'énoncer : je ne m'y retrouve plus dans la musique de JADED HEART, pourtant l'un de mes groupes favoris. J'ai écouté distraitement quelques morceaux. Ca ne m'a guère convaincu. Il est loin le temps où je m'extasiais devant les sorties des allemands. J'ai revendu les disques post "Perfect Insanity". J'admets aussi que l'absence de mon ami Barish Kepic à la guitare manque cruellement. Dommage. Je préfère tourner la page que de vivre dans l'attente d'un lendemain heureux. Il y a tellement d'autres groupes et disques à découvrir !





QUEENSRΫCHE [QUEENSRYCHE]
OPERATION MINDCRIME


Le 26 Novembre 2020 par ICARE


Monument du Metal des années 80/90, "Operation Mindcrime" est encore un modèle de concept album, très bien équilibré. Les guitares sont superbes, les paroles excellentes et Geoff Tate impérial. L'album s'écoute d'une traite avec des passages énergiques ("Spreading The Disease", "The Needle Lies"), d'autres plus intimistes ("Suite Sister Mary") pour finir en fin d'artifice avec "Eyes Of A Stranger". Seul bémol : la production qui a un poil vieilli ce qui rend peut-être l'album moins accessible maintenant (d'où peut-être les commentaires négatifs ci-dessous). Qu'importe, pour moi, l'album reste et restera dans mon top 5.





VINTERLAND
WELCOME MY LAST CHAPTER (WINGS OF SORROW)


Le 26 Novembre 2020 par JULIEN


Enfin ! Merci Père Fransoua d'avoir su combler ce manque constaté en effet dans la base de données de NIME. Je n'ajouterai rien à cette chronique exhaustive et très utilement contextualisée, j'adhère aux arguments du Père Fransoua et mes ressentis dialoguent en harmonie avec les siens. Mille merci au passage pour ces quelques mots à mon endroit. Comme toi, j'ai découvert ce groupe "à l'époque", avec la compilation citée par tes soins mais je n'eus pas alors la présence d'esprit de me procurer un exemplaire de cet album culte et de grande qualité. J'en possède un original aujourd'hui, mais pas durant les années où j'officiais en ces lieux prestigieux et je me refusais à chroniquer des albums téléchargés. Mais VINTERLAND est bien incontournable ; sa place ici, plus que légitime. Sa rareté, un argument de plus ajouté au mystère qui l'enveloppe. Merci de l'avoir honoré !





MANOWAR
THE LORD OF STEEL


Le 25 Novembre 2020 par IRONGE_MAIDENT


J'était il y a quelques temps, dans le supermarché du Heavy Metal. Vous savez celui du bon goût, le noir le crasseux et pustuleux, en gros la totale. Au départ je distillais mon jus métallique avec de la boisson gazeuse, plus tard avec une touche d'eau. Maintenant je le prend tel quel pur direct dans les oreilles, acouphène inclus. Je suis pas l'invité d'honneur de la secte du Heavy Metal en général. Je suis même sur la Blacklist. Elle possède qu'un seul nom et c'est le mien (tant pis). Avec ma lente progression d'escargot je me suis pris d'affection pour les albums visqueux, celui aux pochettes toutes seins dehors, qui offusque, qui dérange la oh combien sainte ni touche de monde actuel. Suis-je un Expendable ? Sûrement. Le heavy métal que j'écoutais voilà vingt ans est t'il devenu de bête sauvage querelleuse et surtout indomptable, aux bons vieux corgy de la Reine ?

Alors mon choix dans tout cela ? Dans ce ô combien magasin de heavy goûteux Le Seigneur de l'Acier le maitre étalon dans son domaine, lui qui pourfend les posers et les renvois écouter du Heavy Metal classieux et surtout inventif et créatif. Ah bon ? Non dans mon cas si terrible qu'il puisse être, j'adore le son de basse bourdonnante de cet album. C'est un homme il joue jusqu'à 10 c'est tant mieux.

J'étanche ma soif de heavy douteux sur la meilleur piste de l'album : "Hail Kill And Die".
Un condensé de tout les titres MANOWARiens d'une seule frappe dans les oreilles. Que du bonheur, des titres comme celui-çi j'en prendrais par dizaine. Ringard et pimpant à la fois.

Le Heavy quel aventure !





JUDAS PRIEST
ROCKA ROLLA


Le 25 Novembre 2020 par KNAPY

Petite précision historique... Ian Hill et KK Downing étaient potes d'école et avait créé un groupe du nom de Freight. Puis un jour de 1969 ils ont appris que JUDAS PRIEST (qui existait depuis 1967) s'était dissout. Al Atkins, chanteur et leader du groupe accepta de relancer le groupe avec KK et Ian plus différents batteurs qui se sont succédés. Ils ont évolué à quatre jusqu'en 1973 (avec un même un contrat avec une maison de disque qui a fait faillite la semaine d'après...) mais devant le manque de soutiens et de finances, Al Atkins (qui a une famille à nourrir) jette l'éponge définitivement (il n'est pas viré, il était le leader et compositeur principal). Au printemps 1973, Rob Halford et John Hinch (qui évoluait au sein du groupe Hiroshima, récemment dissous) acceptent de rejoindre JUDAS PRIEST.

Après un an de concert sous cette forme, ils décrochent un contrat avec Gull record qui suggère le recrutement d'un cinquième homme en 1974. C'est Glenn Tipton qui débarque juste avant l'enregistrement de "Rocka Rolla" (d'où sa faible participation aux compos). C'est donc à partir du printemps 1974 que le grand JUDAS PRIEST, tel qu'on le connait, commence vraiment.

Mais le groupe et son histoire avec des membres des line-up classique commence bel et bien en 1969 avec l'arrivée de KK et Ian dans la formation.





QUEENSRΫCHE [QUEENSRYCHE]
HEAR IN THE NOW FRONTIER


Le 25 Novembre 2020 par LE MOUNGEPEDOUN


Très mauvais disque pour un groupe ayant atteint sa plénitude en 1990 ; déjà "Promised Land" avait un côté froid et distant tranchant avec les débuts du combo, mais là ce fut la descente aux enfers, la suite ira de mal en pis avec la fuite des membres du groupe les plus méritants. En 2020, QUEENSRΫCHE est un groupe inutile depuis vingt-cinq ans, tout le monde s'en fout, c'est comme ça.





ANGEL NATION [ENKELINATION]
AEON


Le 25 Novembre 2020 par VANNOORD


Je suis tombé par hasard chez un copain sur ce CD. La première chose qui m'a impressionné, c'est la voix de la chanteuse, magnifique et très mélodique, très prenante... J'aime beaucoup ! Et lui aussi, d'ailleurs ! Le boulot du guitariste est à signaler aussi.
C'est du Metal Symphonique dans toute sa splendeur, avec des titres très accrocheurs, à commencer par "Burn The Witch", le premier de la liste, superbe et très entraînant, très bien fait.. Les autres sont tous du même calibre, comme "Blood On Your Hands", "Breathe Again" ou "Wonder Who You Are" etc... Comme on dit chez nous, ça dépote...
La seule réserve que j'émettrai, c'est un truc qui m'a toujours énervé, cette voix Death qui n'a rien à y faire sur ce superbe morceau qu'est "Free". Ce mélange des styles ne me va pas, c'est clair...
Bon, en résumé, un excellent disque très agréable, bien fait et qui donne envie de faire des bonds... Ridicule, non, agaçant, encore moins. Manque d'originalité, peut-être, mais je préfère un bon disque qui est supposé manquer d'originalité, opinion purement personnelle d'ailleurs, qu'un disque de merde original... A propos, j'adore "Music Plays" ; on dirait une musique de film. Magnifique et sublime !!!!
Nous avons eu beaucoup de plaisir à l'écouter, et je lui colle un 4 sur 5 sans aucun problème. Et c'est mérité !






PAIN OF SALVATION
IN THE PASSING LIGHT OF DAY


Le 25 Novembre 2020 par SWISSIDOL


Un bon album, évidemment, mais qui n'approche pas la classe des grandes oeuvres de POS. Il y a plein de bonnes idées et j'aime l'apport de Zolberg mais... Il manque quelque chose, je ne sais pas, des passages plus marquants.
Je tiens néanmoins à dire que la chanson-titre, à la fin, est fantastique. Je la verrais très bien dans une B.O de film genre "Into The Wild".
Malheureusement, je trouve que le groupe décline quand-même un peu (à l'image du nouvel LP, "Panther").





ETERNAL CHAMPION
THE ARMOR OF IRE


Le 25 Novembre 2020 par MISS DS


Et bien je l’aime beaucoup cet album, et comme j’apprécie particulièrement les productions des 80s, ça me parle vraiment. Ce constat n’est pas récent car je l’écoute au gré de l’humeur du jour (envie de tout casser par exemple), depuis sa sortie maintenant.
Il est court, efficace et les mélodies restent bien en tête quant à la reverb dans la voix, ça ne me choque pas au contraire c’est sympa et c’est ce qui caractérise bien le groupe. Par contre, je vais être plus sensible au chant de Jake Rogers (plus incisif peut être ?), et côté style, je préfère l’approche plus européenne de VISIGOTH auquel je mets cinq étoiles à chaque album.

Juste un petit retour sur le précédent commentaire : je n’ai pas quinze ans et je ne suis pas une aficionado de donjons et dragons, je ne coche donc pas les croix de l’amatrice d’ETERNAL CHAMPION telle qu’elle est décrite.
Mais comment est-ce possible ? Peut être parce que ces critères sont très réducteurs et dénotent d’une prétention sans nom à l’égard des amateurs d’EC.
Faut-il avoir bac + 7 en Metal pour être sensible à certains groupes ou certains styles ? Pour ma part j’estime que non, et qu’il est tout-à-fait possible d’avoir quinze ans et bien comprendre la musique et avoir 70 ans et ne rien y comprendre du tout.

Heureusement que la grande majorité des lecteurs et chroniqueurs de NIME font preuve d’humilité, car ne pas aimer un album est une chose, ridiculiser tel ou tel public, en est une autre.





ATTENTAT ROCK
STRIKE


Le 25 Novembre 2020 par FRED


Le riff de "Heavy Metal" est également très inspiré du "Can't Happen Here" de RAINBOW... mais on s'en fout, c'est du bon !
Ici, le groupe atteint une maturité entre-aperçue sur le précédent disque, et le chant est beaucoup plus professionnel. Un disque très compétitif pour cette année 1985. C'est peut-être pour cela qu'il a davantage vieilli pour certaines oreilles ?
En toute sincérité, ATTENTAT ROCK s’affranchit ici du semi-amateurisme qui le caractérisait jusqu'alors, et le nouveau chanteur en est vraiment le symbole.
Après, c'est une affaire de goût. Mais ici, c'est plus que du potentiel, ça tient la route !





BACKYARD BABIES
FOUR BY FOUR


Le 25 Novembre 2020 par FRENCHXAV


Excellent crû des BB, et le dernier sorti est encore meilleur à mon sens...!

Pour répondre au commentaire de Monsieur P., d’accord pour dire que "Appetite..." reste intouchable (quoique à mes yeux l’éponyme de L.A. GUNS est tout aussi bon) mais n’oublions pas qu’Axl a beaucoup emprunté niveau look et attitude scénique à un certain... Michael Monroe, chanteur/leader de HANOÏ ROCKS... un groupe finlandais !







DRAGONFORCE
EXTREME POWER METAL


Le 25 Novembre 2020 par ATOMIC PLAYBOY


Bien d'accord avec la chronique, malheureusement. En dehors de "The Last Dragonborn", qui me botte vraiment, le reste... bof !

Alors oui, ça joue bien, ça n'est pas désagréable mais c'est quand même bien inoffensif. "Inoffensif", voilà bien l'adjectif qui définit le mieux cet album. Quand on s'appelle "Extreme Power metal" c'est quand même un peu misérable.

D'autant plus dommage que j'avais adoré l'album précédent. Dans l'absolu je mettrai un petit 3/5 mais au vu de la qualité à laquelle le groupe nous avait habitués jusque là, je ne peux que mettre deux étoiles.







Commentaires :  1 ...<<...<... 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 ...>...>>... 2529






1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod