Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 ...>...>>... 2100
Comment poster un commentaire ?


HELLOWEEN
THE TIME OF THE OATH


Le 15 Octobre 2017 par HELLSOLDIER


Pour moi cet album c'est le meilleur de l'époque Deris !
Le seul défaut est sa production vraiment pas top !
J'imagine cet album avec le son de "Better Than Raw", ça aurait été vraiment sympa !

Les compos sont excellentes, le niveau est ici relativement haut ! Le seul album rivalisant avec celui-ci à ce niveau (pour la période Deris) c'est "Gambling With The Devil", pour moi le meilleur de cette période !

"We Burn", "Steel Tormentor", "Before The War" déchirent tout sur leurs passages !
"Power" et "Kings Will Be Kings" nous donnent notre dose de Power mélodique à la "Keepers Of The Seven Keys" avec de superbes refrains et solos bien mélodiques !

Les ballades sont sûrement les meilleurs du groupe ("Forever And One" est magnifique ! J'aimerais tellement l'entendre chanter par Kiske).

Et que dire des deux morceaux épiques ?
L'un comme l'autre ils sont tout aussi excellents ! Surtout "Mission Motherland" et ses passages atmosphériques beaux à en pleurer !

Même "Anything My Mama Don't Like" se laisse écouter avec son côté ultra décalé !

Un gros chef d'oeuvre du groupe avec le retour du Gardien sur la pochette, qui soit dit en passant, est très belle !





ICED EARTH
INCORRUPTIBLE


Le 15 Octobre 2017 par HELLSOLDIER


Ah enfin la chronique du nouveau ICED EARTH !

Pour moi il est excellent il n'y a pas à dire !
Déja la pochette est l'une des plus belles depuis fort longtemps! Elle tape à l’œil et donne vraiment envie que l'on se penche sur l'album.

La production est impeccable ! Le son est d'une clarté absolue c'est vraiment propre ! Du bon boulot !

Au niveau des compositions Schaffer s'est surpassé, notamment avec le monstrueux "Clear The Way" qui, comme le dit si bien FREDOUILLE, justifie à lui tout seul l'achat de l'album ! Cela faisait longtemps qu'ICED EARTH n'avait pas sonné aussi épique ! L'inspiration de MAIDEN est ici palpable et ça fait du bien !

Autre grand moment la semi ballade, "Raven Wings", dévoilée en avant première sur internet. C'est une merveille ce titre ! L'intro toute en douceur avec le chant empli d'émotion de Stu (qui n'a jamais aussi bien chanté que sur cet album) puis le refrain mélancolique digne de la grande époque du groupe. C'est beau !

Les fans de morceaux plus agressifs en auront aussi pour leur argent, avec le démentiel "Seven Headed Whore" qui a la patate, le thrashisant "Defiance" et le morceau d'ouverture "Great Heathen Army".

Mon gros coup de cœur va vers "Black Flag", aux parties de guitares superbes, au refrain accrocheur et aux paroles ultra intéressantes ! ICED EARTH qui traite l'époque des pirates c'est quand même super cool et rafraîchissant !
Même l'instrumental garni de chants indiens est bon et passe super bien !

Le groupe prouve ici qu'il est au top de sa forme, Stu Block prouve qu'il est un excellent chanteur, parfait compromis entre Barlow et Ripper (l'émotion du premier, l’agressivité du second).

Un 5/5 bien mérité !





EVERGREY
IN SEARCH OF TRUTH


Le 15 Octobre 2017 par LOLO


La réécriture permet à ce chef d'oeuvre de disposer enfin d'une note principale conforme à son rang. Sinon, même quand on s'accorde sur une note, on peut avoir des divergences. J'adore en effet la doublette "The Encounter"/"Mark Of The Triangle", comme le reste de l'album.
16 ans après, cet album me fait toujours autant d'effet.

Vu en première Qpartie de THERION à la Loco, super concert malgré un son pas top (et je ne parle pas de THERION concert MAGISTRAL !!!).
Cet album est cependant frustrant, car jamais EVERGREY ne refera un album de cette trempe, en dépit d'une discographie de qualité. Et il ne semble malheureusement que jamais son audience n'atteindra les cimes, du moins en France, vues les salles où il se produit chez nous (cf. la Boule Noire cette année, même pas pleine).





HELLOWEEN
THE TIME OF THE OATH


Le 15 Octobre 2017 par DJINN


Je ne partage pas du tout l'enthousiasme général concernant ce disque.
Le précédent n'était pas folichon mais avait au moins "Perfect Gentleman", le suivant a "I Can" ou "Midnight Sun". Celui-ci... Ben je vois pas, ou alors j'ai éteint avant la fin.

Il faut tout d'abord un avertissement : "The Time Of The Oath" s'inscrit peut-être dans la tradition du Heavy Mélodique issu des Keepers, mais il ne sonne pas du tout de la même façon. C'est beaucoup plus bourrin et agressif. La chro nous dit que ça se rapproche plus de "Walls Of Jericho". Halte-là car il y a ici un artifice : les compositions de "Walls..." sont raw et orientées Speed Metal (outre qu'elles sont géniales). Ici c'est la production qui fait sonner le tout de façon violente. Et j'ose dire même : pénible.

Quand GAMMA RAY venait de sortir "Land Of The Free" (un poil long mais de sacrés classiques dedans), ANGRA déboulait avec un magnifique "Angels Cry", STRATOVARIUS sortait son classique "Episode", HELLOWEEN devenait le fantôme d'IRON MAIDEN en sortant à chaque fois l'album de son supposé renouveau, qui ne viendrait en réalité jamais.







MANOWAR
SIGN OF THE HAMMER


Le 15 Octobre 2017 par LORDI2


On peut dire que c'est en 1984 que débute enfin l'aventure MANOWAR! les musiciens commencent à sortir de leur coquille dans lequel ils étaient enfermés "Battle Hymns", "Into Glory Ride" étaient peu convaincants, ils n'étaient qu'un léger aperçu du talent de MANOWAR comme une sorte de démonstration... Comme une fleur qui doucement s'ouvre pour nous offrir toute la splendeur de sa beauté une manière de dévoiler enfin son véritable talent. Les points forts: "Animals", "Thor", "Mountain", "Sign Of The Hammer", "The Oath","Thunderpick", "Guyana".

Points faibles: "All Men Play On ten". Notation : 4,75/5. Un véritable classique de la scène Heavy Metal! Plaisant jouissif intemporel! MANOWAR explose et nous offre un spectacle éblouissant! Plein de rêves et d'étoiles dans les yeux. Une leçon de force, de courage!





MANOWAR
INTO GLORY RIDE


Le 15 Octobre 2017 par LORDI2


"Into Glory Ride" dispose des mêmes difficultés que le "Batlle Hymns". Des artistes talentueux avec un très haut potentiel, un savoir-faire bien à eux! Mais toujours la difficulté pour faire décoller les chansons. Les compositions sont bonnes mais sans un brin de folie. Éric Adams chante très bien comme d'habitude, la production l'enregistrement de l'album sont de la merde. MANOWAR n'a jamais eux beaucoup de chance dans ses débuts. Les enregistrements de "Batlle Hymns", "Into Glory Ride", "Hail To England" sont catastrophiques même pour l'époque. MANOWAR est un groupe génial qui aurait mérité meilleur sort. Pourquoi juger un groupe par le son d'un album? C'est complètement ridicule c'est bête et injuste surtout que dans le temps toutes les musiques étaient en analogique, c'est sur plus le temps a passé et plus les ingénieurs font évoluer la qualité du son. Pour moi le son peut être totalement merdique mais les compositions peuvent être très bonnes c'est le cas pour MANOWAR. Jugez une oeuvre par la qualité du son c'est complètement con et idiot! Un groupe malchanceux qui aurait mérité meilleur sort! La génération numérique a du mal à comprendre que pour l'époque avoir un très bon son était une tâche extrêmement difficile, aujourd'hui c'est très simple d'avoir des super sons. Ne jugez pas un album de par la qualité du son mais de par ces compositions, sinon le Metal n'est pas un genre pour vous si vous n'aimez que les super sons! Combien de groupes étaient victimes d'arnaques avec des enregistrements analogiques merdiques bien avant la naissance du numérique sans aucun doute beaucoup ont souffert de ce problème. C'est bien triste de voir des musiciens avec un tel potentiel avoir des sons aussi mauvais! "Into Glory" ne révoltionne pas le monde du Heavy Metal il s'agit juste d'une bonne archive de l'époque 3/5 de notation. Mes préférences : "Warlord", "Secrets of Steel", "Gloves of Metal", "Gates Of Valhalla", "Révélation". Plus Faible: "March For Revenge", "Hatred". La suite sera plus intéressante!





SAINT VITUS
MOURNFUL CRIES


Le 14 Octobre 2017 par MATYU



"Mournful Cries" est je trouve aussi réussi que son prédécesseur. Très bon.





MANOWAR
BATTLE HYMNS


Le 14 Octobre 2017 par LORDI2


Le premier MANOWAR me fait penser aux musiciens de WARRIOR avec le "Fighting For The Earth" de 1985. Musicalement les musiciens révèlent un très haut potentiel, un savoir-faire hors du commun des mortels. Excellent chanteur cet Eric Adams tout comme le Parramore Mc Carty de WARRIOR. En écoutant le "Battle Hymns" de 1982, les auditeurs se rendront compte qu'il s'agit déjà d'un bon groupe. Mais dans le fond et la forme il manque une touche de génie pour satisfaire pleinement l'auditoire, une touche de folie et une prise de risque de la part du groupe c'est ce qu'il manque au début de MANOWAR. Quand on écoute l'album on se dit que pour un groupe comme eux, pondre des hits c'est trop facile, mais au contraire les MANOWAR sont de vrais travailleurs, mais qui ont souffert de beaucoup de difficultés aux fil des ans. J'aurais souhaité des compositions plus solides davantage travaillées, plus de mélodies de guitares. Au final "Battle Hymns" s'écoute sans difficulté mais avec une légère déception. Un classique du Heavy Metal ! Tout comme WARRIOR le "Battle Hymns" est un bon album ! Mes préférences : "Metal Daze", "Shell Shock", "Manowar", "William's Tale", "Battle Hymn". Les titres plus faiblards : "Death Tone", "Fast Taker", "Dark Avenger".





The GATHERING
NIGHTTIME BIRDS


Le 14 Octobre 2017 par PHILIPPE


Commentaire à 1/5 incompréhensible.
Comment peut-on qualifier "Mandylion" et "how To Measure A Planet" de magnifique et mettre 1/5 à "Nighttime Birds"... Alors que le style est sensiblement le même... Je veux bien que chacun ait sa préférence entre les trois mais de là à avoir un tel gap dans l'appréciation...
De plus reprocher à The GATEHRING d'avoir un album truffé de mid-tempo sur "Nighttime Birds" alors que c'est également le cas sur tous les albums...
Bref ça sent la provoc' tout ça une envie de faire baisser la moyenne ou de se distinguer ?
Pour moi cet album est juste parfait. Mais à partir de "Mandylion" de toute façon ce groupe n'a eu de cesse que de proposer des albums de très haute volée.





JUDAS PRIEST
PAINKILLER


Le 14 Octobre 2017 par CIRDEK


Mon premier JUDAS PRIEST grâce à un disquaire qui depuis fort longtemps s'est fait broyer par les mastodontes du capitalisme (mais non pas de politique !).
Alors que j'entrais dans son enseigne, pas au premier degré hein, le gus avait eu la clairvoyance de balancer quelques minutes auparavant cet album dans les haut parleurs de son enceinte (oui tu as vu le trait d'esprit propre à ma syntaxe) et là... Au moment où donc je franchis l'entrée, le Rob de scander a capella "Twisting the strangle grip, Won't give no mercy, Feeling those tendons rip, Torn up and mean" et la zik qui embraye... Faut pas chercher, c'est le destin mec.
Gloire te soit rendue cher disquaire qui n'achetait ses tee shirts que chez MEGADETH (nous sommes en 1990 n'oubliez pas, MEGADETH était grand).
Cet album ne contient que des tueries avec des "duels" de guitares hallucinants, "Painkiller" en tête.
Moi qui tricote un peu sur ma six-cordes, l'écoute de ces frénésies guitaristiques annihilent tous mes petits espoirs et me font bien humblement ranger l'instrument dans son étui.
Le Heavy Metal n'est pas ma tasse de thé à l'exception des premiers MAIDEN, d'ailleurs Dave Moonface Murray, lui aussi a permis à ma guitare d'être à l'abri de la poussière soit dit en passant et JUDAS PRIEST car oui, il a fallu que je me procure tous leurs albums précédents.
Ce qui me permet de dire qu'à l'époque le groupe avait du vraiment renverser la table et botter le cul à pas mal de monde après leurs dernières sorties plutôt fadasses.
De l'option thrash à la "Painkiller" (dantesque) ou "All guns blazing" à celle orientée heavy comme "Hell Patrol" ou "One Shot For Glory" (il est trop cool ce titre, il me fout la pêche) mais bon je pourrais tous les citer (mention spéciale à "A Touch Of Evil" qui prend aux tripes).
Un album avec deux gratteux vraiment excellents, un chanteur au surnom pas usurpé, un nouveau batteur qui a su balancer son CV dés le premier titre et un bassiste qui... Euh... Qui est heureux d'être là et qui a eu le flair de sortir avec une fille qui avait un frère, ben ouais c'est important les bassistes !





SATYRICON
REBEL EXTRAVAGANZA


Le 13 Octobre 2017 par CIRDEK


Cet album est juste monstrueux !
À sa sortie je me disais "putain c'est le Black du nouveau millénaire !".
Le premier morceau m'avait collé au mur et son dernier tiers mid tempo made in headbang me faisait décoller le papier peint (quoi 10 minutes déjà).

J'avais adoré le précédent album (tu m'étonnes !) et ces guéguerres "oui c'est plus comme avant", j'en avais rien à foutre tout comme ce duo norvégien.
Ils ont su franchir un palier en toute beauté (s'éloigner bien loin du trip "Black Metal médiévalo-viking machin chose mais c'est du Black hein", je ne sais plus comment disent les défenseurs de la cause), bon sang "Filthgrinder" si c'est pas du Black Metal qui envoie (les flûtes on ne sait où et on s'en fout !).
L'autre morceau qui m'a flingué les cervicales avec son intro était "Prime Evil Renaissance", à 1:00 merci Synthol ! Ce riff me revient souvent en tête comme celui de "Where The Raven Flies" de MYSTICUM mais je m'égare...
"Supersonic Journey" bastonne bien avec ces guitares à la "Nemesis" (vers 1:30) et sur le dernier morceau Frost m'avait tué avec son final (mais d'où vient-il ?).
Un album qui pour moi aussi est sous-estimé, le groupe ayant les bollocks de ne pas vouloir se reposer sur des lauriers que l'on sait tous bien illusoires.





The GATHERING
NIGHTTIME BIRDS


Le 13 Octobre 2017 par GUEHLYNOIS


Album truffé de mid-tempos chiants et peu inspirés. Coincé entre les magnifiques "Mandylion" et "How To Measure A Planet?", une amorce d'un changement de sonorité, mais un album raté.





GAMMA RAY
SOMEWHERE OUT IN SPACE


Le 13 Octobre 2017 par HELLSOLDIER

"Même plus que flagrant" me paraît quand même exagéré !
Perso j'avais jamais fait le rapprochement !
Et même en essayant de chanter le couplet de "Diamonds And Rust" par dessus ça colle pas trop.
Autant il y a des copies chez GAMMA RAY irréfutables autant là je passe mon tour !


Par Nightfall In Metal Earth

Quand on connaît le culte voué par GAMMA RAY à JUDAS PRIEST, on ne peut pas être étonné de cet emprunt flagrant (désolé si tu ne l'entends pas), tout comme par les autres motifs que GAMMA RAY empruntera encore par la suite tant chez PRIEST que chez MAIDEN.

JEFF KANJI.





MAYHEM
ORDO AD CHAO


Le 13 Octobre 2017 par CIRDEK


Des années...Il m'aura fallu des années pour découvrir cet album.
Acheté à sa sortie mais je n'étais pas dedans, ça ne connectait pas, j'y retournais de temps à autre, non rien à faire, enfin bref je n'étais pas prêt.
Ce Black plutôt étrange au son disons étouffé me laissait de glace et la connexion s'est faite lors d'écoutes nocturnes (pour m'endormir, non je ne déconne pas, point d'ironie) et je remettais ça la nuit suivante (mais surtout une écoute en voiture une nuit sur une route déserte de Champagne, ils m'avaient ensorcelé les salauds !) et au final un des meilleurs (deuxième sur le podium) crus du groupe pour ma part.
Cette alternance de violence et de passages limite atmo (je ne trouve pas d'autre terme pardon) est terrible.
Hellhammer s'amuse comme un petit fou (fût ah ah !) et Attila n'est pas en reste mais ses délires s'apprécient plus un casque vissé sur les oreilles.
Ce n'est pas du MAYHEM avec le copyright "DMDS", ce MAYHEM est mort, définitivement.
Le groupe a au moins l'audace d'arpenter d'autres chemins et bien évidemment Blasphemer n'y est pas étranger (à ce propos, le fait qu'il ait quitté le navire par la suite ne m'étonne pas, il avait tout lâché sur ce skeud).
Pas facile d'isoler un morceau d'un autre, l'impression qu'il se doit d'être écouté d'une traite.
Très difficile d’accès je reconnais mais merde "Illuminate..." oups j'ai lâché un morceau !





MYSTICUM
IN THE STREAMS OF INFERNO


Le 13 Octobre 2017 par CIRDEK


Comment je m'étais mangé une méchante claque ce soir de septembre 1996.
C'est qui ce groupe en première partie de MARDUK ? Et il est où le batteur ? Comment ça les gars commencent à jouer alors que le batteur il n'est même pas... Ho là ho c'est quoi ce bordel ?
Voilà comment j'ai découvert MYSTICUM avec le morceau "The Rest" et j'ai accroché direct, j'ai acheté l'album sur place avec celui de GEHENNA qui jouait aussi ce fameux soir mais là c'était pour soutenir la scène (en ce temps là on achetait des albums... Ouais dingue !).
Alors certains râlent "beurk boîte à rythme bla bla bla" mais chez MYSTICUM c'est le quatrième membre, il est pas humain comme les trois autres, d'ailleurs il claque un burn-out avant le dernier morceau et on se retrouve avec une piste toute calme avec quelques notes de piano.
Sinon comment ça bastonne ! "The Rest" (je ne m'en remettrai jamais de celle-là) "Wintermass" "Where The Raven Flies", ça n'arrête pas.
Le groupe végétera 17 ans avant de remettre le couvert, du coup j'ai patienté en me procurant les regroupements de démos "Demons Never Sleep" et "Lost Masters Of Universe" (ouais je continuais à acheter des albums... Dingue).
On parle de Black Indus... J'ai jamais trop compris, pour moi c'est un groupe de Black qui a su se forger une identité musicale dès ses débuts (sérieux même Euronymous a eu le temps de les écouter lol) avec ce membre issu d'une rave party perdue dans les fjords septentrionaux mais l'Indus je le cherche encore.
En tout cas merci à Père Fransoua pour sa chronique et sinon je continue d'acheter des albums (un dingue je vous dis !).







ANATHEMA
THE OPTIMIST


Le 13 Octobre 2017 par RODRIGO


Cela fait belle lurette qu’ANATHEMA ne fait plus du Metal. Cela ne veut pas dire qu’ils ne font pas de bons albums. J’avais cependant été un peu déçu par leur production précédente que je ne trouvais pas assez travaillée. J’ai également été un peu dubitatif sur cette dernière production : Pop, Électro, Ambient, Jazz, Progressif, mais pas des masses Rock… Cependant, l’album se bonifie réellement au fil des écoutes, on entre dans leur paysage musical et on le comprend. Je l’écoute maintenant en heavy rotation. Je les ai vu à l’Aéronef, les morceaux du dernier album passent bien en concert. Bravo à ANATHEMA pour ce superbe album.





GAMMA RAY
SOMEWHERE OUT IN SPACE


Le 13 Octobre 2017 par FOLLOWTHEBLIND


J'ai connu GAMMA RAY il y a une dizaine d'années grâce au morceau "Somewhere Out In Space" sur le Live "Hell Yeah!!! etc".
À l'époque ce titre me rendait fou et j'ai voulu connaître un peu plus le groupe et ses albums.
Finalement j'ai acheté cet album il y a quelques jours seulement, après avoir écouté des milliers de fois "Land Of The Free", "Insanity And Genius" et "To The Metal!", la première écoute fût laborieuse...
J'ai voulu défendre l'album qui m'a tellement fait rêver étant plus jeune en l'écoutant plusieurs fois, mais le résultat était toujours le même. À part le morceau éponyme, "Guardians Of Mankind" et 2/3 passages le long de l'album, le reste m'ennuie profondément.
Tout ce ressemble, les refrains exagérés, les riffs, même la ligne de chant par moments.

Je m'attendais peut-être à quelque chose de mieux, étant donné le souvenir que m'avait laissé le titre éponyme, ou peut-être ai-je fait le tour du groupe et/ou du style depuis...

PS : On est d'accord que les couplets de "Beyond The Black Hole" sont une copie (hommage ?) de "Diamonds And Rust" de JUDAS PRIEST ?


Par Nightfall In Metal Earth

Ah oui ! C'est même plus que flagrant !

Jeff Kanji





BURZUM
FILOSOFEM


Le 13 Octobre 2017 par CIRDEK


Ne serait-ce que pour les deux premiers morceaux...
"Dunkelheit" avec son ambiance crépusculaire et mélancolique (oui j'ose le mot).
"Jesus' Tod" et ce riff que la batterie vient seconder pour mieux vous vriller le crâne.
À l'époque l'album tournait en boucle et même cet instru de 25 minutes me berçait pour aller me coucher.
Les autres morceaux peuvent paraître plus fades comparés aux deux monstres d'ouverture mais ils gardent ce cachet qui transpire la mélancolie (en tout cas, me concernant, je n'ai jamais pu dissocier ce mot de l'album), ces mélodies me transportaient ailleurs.





MAYHEM
LIVE IN LEIPZIG


Le 13 Octobre 2017 par CIRDEK


Certes la qualité audio laisse à désirer mais bon sang tout était là !
Et quand je parle de tout, je parle à la fois :
1) DU line-up de MAYHEM
2) de cette ambiance glauque (les deux trois péquins post mur du public qui devaient se demander qui étaient ces allumés peinturlurés de Norvège, j'adore ces "silences" entre chaque morceau)
3) un Dead bien possédé
4) et surtout quatre morceaux estampillés "DMDS" qui ne seront "officialisés" que quatre ans plus tard après les événements que l'on sait (dont "Funeral Fog", j'ai toujours adoré cette intro, et "Buried..." dans une version différente mais qui me fait tout de même regretter ce passage blast beat hypnotique de la version studio) et qui me font dire que MAYHEM déjà en 1990 avait lancé ce Black Metal qui explosera par la suite mais sans lui, en tout cas musicalement, les "fameux événements" s'y substitueront (le serpent qui se mord la queue ?)
Alors ok la mise en place est pas top mais la Bête est là ! Le collier a cédé...
5/5 pour l'Histoire et cette ambiance de répet' dans une grotte par un groupe norvégien qui, un soir de novembre dans un squat de ex-RDA, n'a pas idée, à la fois, de ce qui va lui tomber sur la gueule et de tout le barnum qui va s'ensuivre.





SUMMONING
OLD MORNINGS DAWN


Le 12 Octobre 2017 par GOUNOUMAN


Le plus fascinant avec ce disque - mon album de l'année 2013 -, c'est qu'il donne vraiment l'impression que SUMMONING ne vieillit pas d'un pouce. L'inspiration est toujours aussi florissante, les pochettes, bien qu'évocatrices, sont toujours d'une qualité discutable, le grain des voix black n'a pas changé d'un iota, les chœurs sont identiques à ceux des majestueux "Let Mortal Heroes Sing Your Fame" et "Oath Bound"... La musique du groupe émane d'un autre lieu, un ailleurs mystérieux sur lequel le temps n'a manifestement pas de prise.

Pourtant, les albums se suivent sans (trop) se ressembler : chaque opus depuis "Minas Morgul" voit le duo Autrichien faire évoluer son son. Ici, les guitares sont étouffées et possèdent une saturation très inhabituelle, moins crue que de coutume. Cela colle parfaitement avec l'atmosphère fantomatique qui domine durant l'intégralité de ce nouveau voyage.

Points culminants à mon sens : le titre éponyme et sa mélodie vocale fantastique, et "Earthshine", sur lequel la voix de Protector distille une aigreur (pour reprendre la chronique) et une mélancolie captivantes. "Old Mornings Dawn" est pour moi une réussite incontestable, et mon SUMMONING favori depuis l'intouchable "Stronghold".







Commentaires :  1 ...<<...<... 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 ...>...>>... 2100






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod